Jeu Concours Yojimbo / Sanjuro

À l’occasion de la sortie en édition Blu-ray + DVD + Livret  de Yojimbo (1961) et de Sanjuro (1962), deux films signés Akira Kurosawa totalement jouissifs qui renouvelaient à l’époque le genre du Chanbara, nous vous proposons un jeu concours pour gagner ces deux titres. Et si vous voulez vous faire une idée plus précise de l’excellent travail effectué par l’éditeur WildSide Vidéo, on vous invite à lire l’excellent papier (y a pas de mal à s’envoyer des fleurs) que nous vous avons mitonné avec amour ici. Une saine lecture qui pourrait aussi vous aiguiller dans la recherche des bonnes réponses à nos questions « badasses » ci-dessous.

Continuer la lecture de Jeu Concours Yojimbo / Sanjuro

Ghost in the Shell : Un film live déjà buggé

Depuis l’acquisition en 2008 des droits du manga signé Masamune Shirow (1989-1991) par DreamWorks et un dénommé Steven Spielberg, le projet d’une adaptation live de Ghost in the Shell cristallise à la fois toutes les attentes et toutes les craintes. D’une part eu égard à cette redoutable capacité qu’à Hollywood de se réapproprier les œuvres les plus emblématiques (romans, films, etc.) pour accoucher le plus souvent de longs-métrages, au mieux regardables au pire exécrables, mais aussi et surtout eu égard à l’anime originelle réalisée en 1995 par Mamoru Oshii considérée par tout un chacun, à l’instar d’un Akira, comme une pierre angulaire dans le genre. À la découverte des différentes bandes annonces et autres extraits de cette mouture 2017, lesdites craintes n’ont pas été remises au placard, bien au contraire. Et avec elles la question qui brûle désormais toutes les lèvres : presque dix ans après cette contractualisation, comment s’en sort cette version live de Ghost in the Shell ? En un mot comme en mille : ça bug !

Continuer la lecture de Ghost in the Shell : Un film live déjà buggé

Brimstone : Voyage au bout de l’enfer

Il faut remonter loin dans nos souvenirs de bouffeurs de pelloches (argentiques et numériques) pour se remémorer pareille claque visuelle, sensorielle mais surtout pareil putain de « méchant » à l’écran. Brimstone du néerlandais Martin Koolhoven réunit tous ces ingrédients et plus encore. À commencer par un portrait de femme là aussi quasi inédit dans le western sinon à penser au très bon Shérif Jackson avec la non moins formidable January Jones découverte dans la série Mad Men ou plus loin dans l’histoire du genre avec 40 Tueurs (1957) de Fuller et l’ensorcelante Barbara Stanwyck. Ah oui parce que Brimstone c’est d’abord un western, genre honni qui mal y pense si l’on doit se fier au box office récent. Et pourtant, voilà un pan du cinéma mondial que l’on ne doit pas cantonner aux seuls remakes un peu  pourris des deux dernières décennies  (Les 7 Mercenaires ou 3H10 pour Yuma au hasard) ou autres productions tarantinesques pour le moins anecdotiques. D’autant que Brimstone joue sur énormément de tableaux dont le thriller lorgnant sur le fantastique. Rien que ça !

Continuer la lecture de Brimstone : Voyage au bout de l’enfer

Yojimbo et Sanjuro de Akira Kurosawa en Blu-ray chez WildSide

WidSide Vidéo poursuit, tel un métronome, la sortie en éditions Blu-ray + DVD + Livret de films signés Akira Kurosawa. Au final, la collection sera composée de 17 œuvres majeures pour ne pas dire incontournables et incontestées issues de sa très riche filmographie. Elle compte balayer trois décennies allant de 1943 (Je ne regrette rien de ma jeunesse) à 1970 (Dodes’Kaden). Avec Yojimbo (1961) et Sanjuro (1962), ce sont respectivement les 7ème et 8ème films qui sont édités. Et pour ceux dont la filmographie du maître japonais reste floue ou peu abordée, il s’agirait de la plus belle des entrées en matière tant voici un condensé du « savoir faire » de  Kurosawa qui sous couvert ici de divertissements totalement jouissifs balance ses messages entre dénonciation de la corruption qui gangrène plus que jamais la société (Yojimbo et Sanjuro) et convictions pacifistes / anti-militaristes profondes (Sanjuro).

Continuer la lecture de Yojimbo et Sanjuro de Akira Kurosawa en Blu-ray chez WildSide

Lost, Lost, Lost… so Lost City of Z.

James Gray réalisant enfin qu’il existe un monde hors de New-York, nous entrainant dans un film d’aventure au fin fond de l’Amazonie, tiré de l’histoire vraie de Percy Fawcett, soldat anglais en mission entre le Brésil et la Bolivie, tombé amoureux de la région et pensant avoir découvert la preuve d’une civilisation précolombienne disparue. C’est The Lost city of Z. Voilà qui promet énormément. On imagine un Fitzcarraldo – on a d’ailleurs un orchestre – nord-américain, un souffle épique qui sortirait du huis-clos urbain habituel où le cinéaste de La Nuit nous appartient ou de Little Odessa à dorénavant ses aises. Continuer la lecture de Lost, Lost, Lost… so Lost City of Z.