Passengers (2016) de Morten Tyldum - Blu-ray 4K Ultra HD

Passengers : Seuls dans l’espace, tout le monde voit en 4K

Après une carrière somme toute honorable au box-office ($300M de recettes mondiales) au regard des qualités intrinsèques du film, Passengers atterrit désormais dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD nantie de prestations techniques stratosphériques… ou presque !

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Passengers : Jenniiiifer !!!!

On ne va pas vous mentir, l’auteur de ces lignes était allé découvrir Passengers en salles pour une raison majeure : Jennifer Lawrence. On vous voit venir d’ici : « Ah ça, c’est bien les mecs, toujours à penser avec leur b*** ». Pas du tout ! Certes la silhouette pour le moins affriolante de la demoiselle est à prendre en considération mais pas que (admirez le jeu de mots !). La carrière de la miss depuis sa « révélation » dans le très surestimé Winter’s Bone (2010) a également démontré, si besoin était, les talents d’actrice de la jeune femme. Et l’on ne parle pas ici de sa participation à la saga Hunger Games mais plutôt de ses collaborations récurrentes avec David O. Russell : Happiness Therapy (2012), American Bluff (2013) et Joy (2015). Jusqu’à ce Passengers mis en scène par Morten Tyldum, réalisateur norvégien très remarqué avec ses deux précédents longs-métrages, HeadHunters (2011), inédit dans nos salles mais disponible en Blu-ray dans toutes les bonnes crèmeries (il faut vraiment que je me le mate celui-là !), et Imitation Game (2014) inspiré de la vie du mathématicien britannique Alan Turing à qui l’on doit le célèbre test de Turing qui sera repris par un certain Philip K. Dick sous le nom de test Voight-Kampff dans son joyau littéraire Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? (ainsi que dans le chef-d’œuvre cinématographique Blade Runner signé Ridley Scott).

Passengers (2016) de Morten Tyldum - Capture Blu-ray

Le sacre tant critique que public d’Imitation Game ($233M de recettes mondiales et un million d’entrées en France pour un budget de $14M et une avalanche de nominations et autres récompenses en tous genres) aura sans surprise attiré l’attention d’Hollywood qui lui a ouvert toutes grandes les portes d’un bon gros blockbuster : Passengers. Avec ses $110M de budget, c’est peu d’affirmer que le réalisateur ne boxe plus vraiment dans la même catégorie. Mais le moins que l’on puisse dire aussi, c’est que le fric se voit à l’écran avec une attention sur toute l’imagerie du film vraiment remarquable. Ajoutez-y une première demi-heure en compagnie de Chris Pratt à mi-chemin entre humour et déprime suivi de la roucoulade entre le beau gosse et la belle Jennifer et vous obtiendriez presque un film qui fonctionne. Presque car l’intrigue ne suit pas vraiment. Scénarisé par Jon Spaihts qui a co-signé entre autres les scripts de Prometheus (2012) et Doctor Strange (2016), c’est peu dire que, côté histoire « Houston, on a un problème ! » Et la dernière partie de ce Passengers de partir complètement en sucette comme on dit en pareilles circonstances.

Passengers (2016) de Morten Tyldum - Capture Blu-ray

Passengers séduisant en 4K

Ceux qui n’avaient pas succombé aux charmes de Jennifer en salles se laisseront peut-être séduire par ceux de cette édition Blu-ray 4K dont les qualités techniques tiennent bien mieux la route que le château de cartes scénaristique sus-cité. D’autant qu’à en croire la page IMDB, le film rentre dans le cercle très fermé à l’heure actuelle des titres ayant bénéficié d’un digital intermediate en 4K. Dire qu’à l’arrivée sur nos téléviseurs Ultra HD, le résultat est là encore époustouflant serait un doux euphémisme tant le rendu vidéo en 2160p aux couleurs rehaussées par le procédé HDR a de quoi laisser pantois d’admiration de la première à la dernière minute. Et votre humble serviteur d’admirer encore davantage la superbe plastique de Jennifer Lawrence (okayyyy, on a bien compris / NDSG). Au milieu de cet océan d’éloges intersidéraux, un tout petit grief pointe toutefois le bout de son museau. Si, tel l’auteur de ces lignes, vous avez plus ou moins tendance à être « sensible » aux trucages numériques, il ne sera alors pas interdit de tiquer un peu sur lesdits artifices infographiques dont il a abondamment été fait usage comme en attestent les coulisses du tournage proposées en guise de bonus et qui se repèrent désormais d’autant mieux du fait de la précision accrue du rendu. Sur ce point précis, d’autres titres 4K se sont certes avérés beaucoup moins bien lotis mais que les regards les plus aiguisés soient prévenus. Notons également que cette édition renferme deux autres galettes, la première propose le film au format 1080/24p 2D et la seconde au format 1080/24p 3D, toutes deux d’excellente facture en dépit d’un rendu 3D qui peine à convaincre par endroits, le film ayant été converti en post-production.

Passengers (2016) de Morten Tyldum - Capture Blu-ray

Côté son, le postulat pourrait se résumer en trois lettres : RAS tant la bande son est un véritable ravissement de tous les instants. La dernière demi-heure, beaucoup plus pêchue en termes d’action, tire évidemment son épingle du jeu mais les 90 minutes précédentes ne sont pas en reste avec une spatialisation des effets qui parachève le sentiment d’immersion au cœur de cet immense vaisseau. Les compositions signées Thomas Newman sont également aux premières loges et profitent elles aussi d’une ouverture musicale plus que généreuse. On ne pourra alors que regretter une fois de plus que seule la VO bénéficie d’une piste Dolby Atmos sur le Blu-ray 4K là où la VF doit se contenter d’une simple piste Dolby Digital 5.1. Pour que cette dernière reprenne un peu de couleurs, il faudra se tourner du côté des deux Blu-ray 1080p où VO et VF sont alors toutes les deux encodées en DTS-HD Master Audio 5.1.

Passengers (2016) de Morten Tyldum - Capture Blu-ray

Enfin, l’interactivité propose les habituelles featurettes à tendance promotionnelle qui reviennent sur le casting, les effets spéciaux, les décors (celui du bar en hommage à Shining) et le côté boute-en-train de Chris Pratt. Les scènes coupées n’apportent quant à elles rien de significatifs sinon une version rallongée de la solitude de Jim (Chris Pratt) au cours de la première demi-heure du récit et d’autres en compagnie d’Aurora (Jennifer Lawrence) dont une qui sur-souligne le fait qu’elle ne se serait probablement jamais intéressé à un type comme Jim sur Terre. Ah j’vous jure, les femmes ! [Tentative de trollage sexiste détecté]

Notes :

  • Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
  • Image (Blu-ray 3D 1080p) : 3,5/5
  • Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4,5/5
  • Son : 5/5
  • Bonus : 2,5/5

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Passengers (2016) de Morten Tyldum - Packshot Blu-ray 4K Ultra HDPassengers (2016) – Édition Blu-ray 4K Ultra HD – de Morten Tyldum (USA – 2016) – Sony Pictures Home Entertainment – Sortie le 3 mai 2017

En route pour un voyage vers une autre planète qui doit durer 120 ans, un homme et une femme qui ne se connaissent pas sont tirés de leur sommeil artificiel par leur module d’hibernation 90 ans trop tôt. Alors qu’ils tentent de comprendre la raison de cet étrange dysfonctionnement, Jim et Aurora découvrent que le vaisseau est sur le point d’être détruit. Leur vie et celle des milliers d’autres passagers sont en jeu…

Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DD 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 56min 10s

Bonus :

  • Aucun

Le film en Blu-ray 3D

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en MVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 56min 10s

Bonus :

  • Aucun

Le film en Blu-ray 2D

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 56min 10s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • 8 scènes coupées (9min 49s)
  • Casting de Passengers (10min 39s)
  • Effets spéciaux de Passengers (7min 26s)
  • Sur le plateau avec Chris Pratt (4min 19s)
  • Créer Avalon (9min 35s)
  • Bêtisier (4min 23s)
  • 4 extraits avec le livre (4min 40s)
Sur le même thème :

Laisser un commentaire