Alvarez Kelly de Edward Dmytryk en Blu-ray chez Sidonis

Est-ce que Alvarez Kelly est un western ? Le fait qu’il intègre la prestigieuse collection Westerns de Légende de l’éditeur Sidonis ne doit pas obscurcir notre jugement.  C’est que le film signé par l’excellent faiseur Edward Dmytryk se déroule en pleine guerre de sécession aux abords de la ville de Richmond (la capitale des Sudistes) donc très loin des espaces de jeu habituel du genre où la Frontière se pose souvent là comme personnage à part entière. Il y est question pourtant d’un cowboy, Alvarez Kelly, réputé pour son savoir faire en matière de conduite de bétail. À la tête d’un important troupeau qu’il est censé livrer aux troupes nordistes, il se fait kidnapper par le camp d’en face dans le but d’en faire leur homme d’expérience et de main qui pourra les aider à voler ses propres bêtes. Alors Alvarez Kelly film de guerre ? Oui plutôt mais au final on s’en fout un peu et nous aura permis de meubler cette intro sans coup férir.

Alvarez Kelly - Affiche France

Parce qu’il faut bien avouer que voilà une œuvre qui pêche un peu dans ses développements et dans la caractérisation de ses personnages. En fait, au bout du premier quart d’heure on a tôt fait le tour de la question entre un William Holden en bouvier amer et cynique qui n’est motivé que par la thune mais dont on devine toutefois un cœur qui bat et un Richard Widmark en officier sudiste droit dans ses bottes avec du sang bleu et la morale qui va avec. La confrontation entre les deux suit une évolution entendue et attendue. Quant au film, entre le premier quart d’heure sus-citée et le dernier qui lui donne enfin une ampleur méritée, cela ronronne sévère et on a le droit de s’ennuyer ferme.

Pour autant, les deux acteurs ont suffisamment de métier pour faire passer la pilule d’autant qu’ils sont bien aidés par quelques seconds rôles savoureux comme celui de cette femme sudiste ruinée (fiancée depuis bien trop longtemps avec le personnage joué par Widmark)  qui cherche par tous les moyens à quitter une ville sous blocus maritime et terrestre. La mise en scène de Dmytryk ne se fait quant à elle pas remarquer laissant l’histoire se déliter sans aucune volonté de lui porter une ou deux estocades qui auraient suscité au moins notre intérêt. Il n’en demeure pas moins qu’Alvarez Kelly se regarde sans déplaisir. Certainement aussi parce qu’il aborde un aspect peu traité à savoir le ravitaillement et l’approvisionnement des troupes en temps de guerre. Dommage toutefois que tout cela ne soit pas traité avec plus de passion et d’implication.

Alvarez Kelly - Capture Blu-ray

Le Blu-ray édité par Sidonis est dans la norme des titres qui composent la collection Westerns de Légende. On a droit ainsi à une image qui procède non pas à une restauration mais à la numérisation d’une très bonne copie 35mm sans doute extraite des archives de chez Sony Pictures. De fait, le master qui en résulte n’est point exempt de défauts mais tient suffisamment la route pour permettre un encodage faisant la part belle à un rendu plutôt organique. L’ensemble gagne ainsi en naturel ce qu’il perd parfois en précision. Les couleurs manquent aussi de pêche mais cela participe grandement à ce côté film qui fait son âge sans pour autant lui porter véritablement préjudice. On y voit là plus quelque chose de bienvenue lassé que l’on est souvent de découvrir des restaurations qui donnent l’impression de vouloir coûte que coûte propulser une œuvre au XXIème siècle afin qu’elle trouve grâce aux yeux de la jeunesse actuelle qui de toute façon aura déjà bien du mal à mater des films datant de la fin du siècle dernier. Rien à dire sinon pour le son qui là aussi est dans la norme de ce que l’on a l’habitude d’entendre au sein de cette collection soit en VO un bon mono des familles travaillé en un DTS-HD 2.0 qui permet un rendu des dialogues précis tout en ne se privant pas d’ouvrir quelque peu le spectre lors de la séquence pleine de bruit et de fureur finale.

En guise de complément, Sidonis fait intervenir l’inusable Brion qui comme à son habitude contextualise le film au sein du genre et de l’époque tout en ne lui adressant pas des tonnes de message d’amour. On trouve aussi un doc sur l’acteur William Holden plutôt passe-partout propre à ce que les chaînes de télé US fabriquaient à la pelle dans les années 80. Marrant quand même de constater que pour une production qui n’est pas là pour balancer des infos et autres anecdotes croustillantes, de débuter le doc en précisant bien que Holden est mort certainement d’une overdose et que ses addictions n’étaient pas nouvelles. Ambiance.

Notes :

  • Image : 3,5/5
  • Son : 3,5/5
  • Bonus : 3,5/5

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Alvarez Kelly - Jaquette Blu-rayAlvarez Kelly Édition Blu-ray – de Edward Dmytryk (USA – 1966) – Sidonis Calysta – Sortie le 23 janvier 2017

1864. L’éleveur mexicano-irlandais Alvarez Kelly est chargé de livrer à l’armée nordiste un troupeau de 2500 têtes mais les Sudistes qui manquent eux aussi de vivres sont décidés à s’emparer du troupeau. Grâce à Charity Warwick, une belle Sudiste, Kelly tombe dans un piège et se retrouve prisonnier du colonel Rossiter. Ce dernier lui conseille de changer de camp et de voler le troupeau pour le compte des Sudistes. Kelly étant réticent, Rossiter lui promet de lui briser un doigt pour chaque jour de retard. Kelly est donc obligé d’accepter.

Spécifications techniques :

  • Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : anglais et français DTS-HD Master Audio 2.0 mono
  • Sous-titres : français
  • Durée : 1h50
  • 1 BD-50

Bonus :

  • Présentation du film par Patrick Brion (10min03s, HD)
  • Documentaire sur William Holden (59min39s, SD)
  • Galerie photos (1min06s)
  • Bande annonce (2min59s, VO, SD)
Sur le même thème :

Laisser un commentaire