Archives de catégorie : Critiques Ciné

Star Wars – Les Derniers Jedi ne casse pas des Brick(s)

On se doutait bien que « le nouvel espoir » suscité suite à la vision de Rogue One ne serait qu’une étincelle bien compliquée à pérenniser. En cause les statuts mêmes de deux trajectoires distinctes initiées par la Maison Disney. Pour l’un, la difficile tâche de donner suite à une saga déjà bien défigurée par Georges Lucas (entre la deuxième trilogie et les maquillages SFX en forme de ravalements de façades non homologués), pour l’autre, la volonté de raconter des histoires unitaires débarrassées de la plupart des oripeaux de la Grande. Une telle jurisprudence ne peut qu’accoucher d’un Star Wars – Les Derniers Jedi forcément battu d’avance. Mais si les faits lui donnent raison,  il conviendra tout de même de nuancer le propos.

Continuer la lecture de Star Wars – Les Derniers Jedi ne casse pas des Brick(s)

Les Gardiennes : La Terre de Xavier Beauvois

Pour être honnête, on ne s’y attendait pas trop. En tout cas pas si haut perché. Non que l’on associe le nom de Xavier Beauvois avec filmographie anecdotique. Bien au contraire. Son Petit Lieutenant avec déjà Nathalie Baye est encore dans toutes les mémoires et même si Des hommes et des dieux ne nous avait pas totalement convaincu, il a comme on dit, définitivement placé le cinéaste au centre de la carte avec son Grand Prix à Cannes et ses plus de 3M d’entrées. Pour autant, avec Les Gardiennes, Beauvois semble avoir franchi un nouveau pallier, certainement l’un des plus difficiles, sinon le plus ardu. Celui qui lui permet de rentrer définitivement dans la cour des très grands.

Continuer la lecture de Les Gardiennes : La Terre de Xavier Beauvois

Carnage (1981) : Je te laisse chérie, ça va couper !

Carnage [The Burning] (USA 1981) de Tony Maylam fut exploité dans son pays d’origine un an après, presque jour pour jour, le Vendredi 13 (USA 1980) de Sean S. Cunningham. En reprise depuis le 1er novembre 2017 au cinéma par Carlotta, en version intégrale restaurée, il mérite d’être redécouvert.

Continuer la lecture de Carnage (1981) : Je te laisse chérie, ça va couper !

Mise à Mort du Cerf Sacré : Rituel canin

Depuis sa présentation au dernier festival de Cannes d’où il est un reparti broucouille ou presque avec un simple prix du scénario, le dernier film du grec Yórgos Lánthimos ne fait que très peu parler de lui. Pas de buzz, même pas une polémique, rien. Pourtant Mise à Mort du Cerf Sacré a déjà pour tête d’affiche Nicole Kidman et Colin Farrell dont on avait pourtant fait tout un foin durant l’été pour leur association dans le plus qu’oubliable Les Proies de Sofia Coppola. Un Colin Farrell que le réalisateur retrouve d’ailleurs après The Lobster, son précédent film qui fut lui aussi présenté à Cannes nanti d’un Prix du jury plus noble mais pas forcément plus mérité. Pour finir ce tour d’horizon un brin factuel, on osera remarquer que Lánthimos semble clore ici (temporairement ?) une trilogie basée sur la zoologie débutée avec Canine. Soit l’étude à peine déviante sous sa caméra du règne animal à la fois vivant et éteint incluant sa classification, sa structure sociale, sa physiologie et l’histoire des espèces.

Continuer la lecture de Mise à Mort du Cerf Sacré : Rituel canin

Dans un recoin de ce monde et La Passion Van Gogh

La plupart des textes critiques autour de films d’animation se contentent d’une simple paraphrase du scénario et de quelques mots bien placés comme « petit bijou ». Ensuite, le premier élément qui revient concerne la dimension graphique et bien souvent on peine à en trouver un second, comme si le film d’animation était avant tout un matériau illustré, avec une histoire, les deux étant difficilement pensés ensemble ou dans un au-delà. Omettre le fait que le film soit animé, que par là ce soit du cinéma et qu’il mérite qu’on s’y attarde un petit peu plus sérieusement n’est pas encore non plus quelque chose de très au point… Continuer la lecture de Dans un recoin de ce monde et La Passion Van Gogh