Mary (2017) de Marc Webb

Fiche film : Mary

« L’écriture était simple, généreuse et dénuée de cynisme. Elle m’a inspiré́. Mary et Frank forment un tandem comique et émouvant » – Marc Webb

Mary (Gifted – 2017)

Réalisateur : Marc Webb
Acteurs : Chris Evans, Mckenna Grace, Lindsay Duncan, Jenny Slate, Octavia Spencer
Durée : 1h41
Distributeur : 20th Century Fox
Sortie en salles : 13 septembre 2017

Résumé : Un homme se bat pour obtenir la garde de sa nièce, qui témoigne d’un don hors du commun pour les mathématiques.

Articles / Liens :

  • Avis express : En 2009, Marc Webb s’était fait connaître avec 500 jours ensemble, sympathique petite romance passée par la case Sundance bien qu’un peu surcotée. En 2017, après un détour par le blockbuster, catégorie super-héros, tendance reboot avec The Amazing Spider-Man, (2012) et sa suite deux ans plus tard, le réalisateur revient à ses premières amours. À savoir le film indépendant ($7M de budget à comparer aux $230M de Spider-Man), catégorie bon sentiment, tendance « feel good movie » (appellation employée il est vrai un peu à toutes les sauces) avec Mary (Gifted en VO, soit littéralement « douée »). Ou plus précisément « surdouée » dans le cas de ce film puisque, comme nous l’annonce la bande-annonce, la Mary du titre est une véritable petite Einstein en puissance du haut de ses sept printemps. Pour autant, ce qui intéresse Marc Webb n’est pas tant de nous matraquer le cerveau de formules incompréhensibles pour le commun des mortels que la relation entre ce dragueur invétéré (Chris Evan en père de substitution malgré lui, beau gosse qui fera forcément craquer l’institutrice de la gamine mais qui n’en livre pas moins une prestation juste) et sa nièce (Mckenna Grace, jeune comédienne de 11 ans vraiment épatante avec une filmo déjà longue comme le bras) dans des circonstances forcément mélodramatiques. De ce point de départ, Webb tisse lentement mais sûrement la même toile (jeu de mots pourri avec Spider-Man détecté !) qu’il nous avait déjà proposé avec son premier long (500 jours ensemble donc). À savoir une jolie petite comédie dramatique sans surprise mais qui, s’il force parfois un peu trop sur le lacrymal, parvient malgré tout à nous faire chavirer grâce à la prestation touchante du tandem en tête d’affiche. À défaut de film surdoué, Mary parvient à nous faire (sou)rire, voire même à nous faire verser un début de larmichette. 3/5 – SA
Sur le même thème :

Laisser un commentaire