NBA 2K17: Retour en force

Une nouvelle fois, la série NBA 2K débarque à la rentrée pour rappeler qui est le maître en matière de simulation de basket. D’autant que son principal concurrent, NBA Live, a décidé de passer son tour. La rage affichée par Paul George des Indiana Pacers sur le devant de la jaquette de ce NBA 2K17 semble être un appel pour repartir à l’attaque et conforter à nouveau le titre tout en haut de son trône. Mais le retour du roi de la simulation sportive se fait-il en grande pompe ou joue-t-il simplement les cadors sur les parquets ? Let’s play !

NBA 2K17 : Avant-Match

On ne présente plus NBA 2K tant la série est archi connue des amateurs du ballon de basket. Et pourtant cette année, les développeurs de Visual Concepts ont revu leur copie afin de proposer encore plus de sensations. D’entrée de jeu, l’intro très cinématique de NBA 2K17 montre que les développeurs sont revenus à une approche plus réaliste et moins fantaisiste comparé à l’année dernière où les stars de la NBA étaient devenues des démons du playground voulant stopper un jeune rookie… Le changement se ressent dans les menus, désormais beaucoup plus épurés et pour le coup un peu tristes avec ses dominantes noires, blanches et grises. Si la première fois que vous insérez le jeu, on vous demande de créer votre joueur qui sera celui que vous dirigerez dans les différents modes du jeu, cela ne sera plus le cas par la suite. OUF ! Voilà déjà un bon point pour un titre qui se perdait dans une sorte de « make over » incessant du joueur de basket. Cet aspect est donc relégué à l’opus précédent et on respire désormais un peu plus sur NBA 2K17. Toutefois, vous pourrez toujours relooker votre joueur dans tous les sens via un menu ad hoc. Pour ce qui est de l’ambiance musicale, aussi bien au sein des menus qu’au cours du jeu, il y a du choix. Faites un tour au 2K Beats dans les options pour découvrir que NBA 2K17 possède sa propre soundtrack, soit une compilation d’artistes aux styles divers et variés tandis que des invités ont été amenés à faire leur propre playlist. L’acteur de Creed, Michael B. Jordan (vous comprendrez le pourquoi de sa présence plus tard), le producteur du chanteur Drake, 40 alias Noah Shebib, l’étrange chanteuse Grimes et le groupe de rock alternatif Imagine Dragons sont les heureux élus tandis qu’une section internationale intitulée Around The World voit un titre de la jeune chanteuse française Jain apparaître dans la playlist. Il y a donc de quoi écouter cette année sur NBA 2K17 pour peu que vous ne soyez pas réfractaires aux airs de Trap et autres morceaux de rap.

NBA 2K17 - Menu

Pour clôturer cet « avant-match » de NBA 2K17, en bons home-cinémaniaques que nous sommes à Digital Ciné, il faut saluer le travail accordé au son puisque l’équipe dédiée chez Visual Concept a parcouru toutes les arènes de la NBA afin de retranscrire les ambiances, les différentes foules, les petites musiques et autres buzzeurs qui sonnent différemment d’une salle à une autre. Pour l’occasion, une vidéo promo avait même été faite juste avant la sortie du jeu. Pour peu que vous jouiez en 5, 6 ou 7.1 canaux, ce sera un régal de tous les instants car la foule réagit en fonction de l’évolution du score et quelques voix s’échappent çà et là dans la foule (souvent d’ailleurs sur les enceintes arrières) donnant ainsi un caractère encore plus authentique. D’autant que chaque arène a droit à sa présentation de début. Donc montez le son et préparez-vous à jouer.

NBA 2K17 : Pré-saison

Maintenant que les aspects « hors-jeu » ont été abordés, place au jeu à proprement parler. Inutile de s’éterniser sur les graphismes tant ils sont magnifiques. Cette année, ils ont été peaufinés et améliorés malgré une base déjà très séduisante et plébiscitée de toutes parts depuis quelques années. NBA 2K17 reste à nouveau une référence en matière de simulation sportive. Comme toujours, certains joueurs ne sont pas ultra fidèles à la réalité mais on ne boudera pas notre plaisir pour autant. Un match lancé à la volée vous fera remarquer que le temps de chargement est un peu moins long que d’habitude mais reste élevé pour un jeu-vidéo. Pour pallier à cela, il y a désormais un épisode de 2KTV qui présente les coulisses du jeu et qui démarre automatiquement puis une fois chargé vous pouvez passer directement à l’éternel Avant-match pendant que votre prochain match continue de se charger. Il y a de quoi voir pendant la pause-café ce temps d’attente et ce n’est pas plus mal. Exit les sous-titres français sur 2KTV, l’avant-match, la mi-temps et l’après match, seul le coach de votre équipe sera sous-titré pendant les phases de temps-mort où il prodiguera ses conseils et autres coups de gueules en cas de défaite. Les autres modes en proposent bien évidemment car ils sont essentiels à la compréhension. Mais pour ceux qui ne comprennent pas la langue de Shakespeare, ils passeront à côté de quelques blagues de la bande de l’Avant-match, Shaquille O’Neal en tête.

NBA 2K17 - Orange Juice In Game

Balle en main sur le parquet, force est de constater que la physique de cette dernière a quelque peu changé. Vous pouvez désormais perdre la balle en pleine accélération comme dans la réalité, si un adversaire est à vos côtés et tente de vous déstabiliser. Les rebonds sont plus difficiles à saisir et pénétrer la raquette face à des mastodontes style Lebron James sera une rude affaire tant certains font des oppositions bien solides. NBA 2K17 corse un peu le jeu, que demander de plus ? Une conduite de dribble un peu revue où vous allez pouvoir les enchaîner et faire des combos en fonction des joueurs sélectionnés. La fameuse faute de marcher ne se fait plus aussi facilement qu’avant et heureusement (bien que des mises à jour avaient gommé cet aspect irritant) car c’était un petit festival au lancement de NBA 2K16. Quant au tir, il se fait désormais avec une jauge qu’il faudra remplir complètement et non plus à moitié comme auparavant. Au-dessus ou de l’autre côté (tout dépend comment vous voyez la chose) du cercle de cette jauge, une autre barre vous donnera l’état de fatigue et de confiance dans laquelle se trouve le joueur. Bémol, les menus des options tactiques affichables en plein match ne sont pas pratiques car moins lisibles et donc compréhensibles en un coup d’œil. Le mode 2KU permettant de s’entraîner sous les conseils du sélectionneur des États-Unis, Coach K, n’y changera pas grand-chose, il faudra donc un peu temps avant de s’y faire.

NBA 2K17 - Draymond Green

NBA 2K17 : Coup d’envoi

Passé la prise en main du jeu simple, il est temps de plonger dans le cœur de NBA 2K17, du moins le plus plébiscité par les joueurs, à savoir le mode Ma Carrière. Rappelez-vous l’an dernier, ce fut l’événement car ce mode était réalisé sous la direction de Spike Lee. Si ce n’était pas franchement réussi à cause d’un scénario cloisonné dans son background afro-américain alors que les développeurs vous laissaient créer n’importe quel type de joueur, désormais c’est un peu moins gênant car on passe moins de temps avec la famille du joueur universitaire. Même si, idéalement sur le papier, il est bien afro-américain. Pour succéder à Spike Lee, Visual Concepts est allé chercher l’acteur Michael B. Jordan et le scénariste d’un de ses films phares, Creed. Ancien monteur / mixeur son, Aaron Covington devient donc le scénariste et le metteur en scène de ce mode vous permettant de conduire un jeune universitaire surnommé Président (et même Pres’) vers les paniers de la NBA via la fameuse loterie (draft) qui déterminera en fonction de vos résultats vers quelle équipe vous allez échouer. Cette histoire se tient beaucoup mieux car si le mode est présenté en premier lieu par Michael B. Jordan et la légende Kobe Bryant (figure mise en avant sur l’édition légende de NBA 2K17), les deux s’effacent très vite pour laisser place à votre joueur et son parcours à accomplir. Ce n’est qu’une fois « drafté » dans votre équipe NBA que l’acteur refait son apparition, virtuelle cette fois, pour jouer à vos côtés sous le nom de Justice Young. Vous devrez alors former un duo magique sur le terrain afin de goûter au succès tant attendu et surtout augmenter vos statistiques. Et il n’y aura pas que dans les matchs que vous pourrez augmenter vos stats car il faudra transpirer, avec ou sans Justice Young, au centre d’entraînement ou sur le bitume et surtout ne pas manquer les entraînements collectifs sous peine de ne pas beaucoup jouer lors des matchs officiels.

NBA 2K17 - MBJ and MyPlayer

Discipline et rigueur sont donc les clés du succès… à moins que vous soyez prêt à y mettre de votre poche en achetant (pour de vrai) de la monnaie virtuelle vous permettant d’augmenter vos stats ou d’acquérir des objets en tous genres pour votre joueur ou votre équipe et ce, pour tous les autres modes de jeu. Le mode Ma carrière est donc très poussé car il regroupe quasiment tous les aspects de NBA 2K17, que ce soit le playground de quartier (bitume) ou autre (jeu amateur extérieur) avec My Park ou le jeu en ligne avec le mode 2K Pro-Am qui permet de s’entraîner à posséder sa propre équipe et la faire évoluer avant de tâter du mode Mon MG. Seul hic, il faut toujours être connecté en ligne pour Pro-Am et espérer qu’il n’y ait aucun crash sur le serveur. Ce qui a malheureusement déjà été rapporté par plus d’un sur cette édition. Espérons que tout cela s’arrangera au cours des semaines à venir, même si ce problème n’est pas récurrent. Vous pouvez garder un œil sur l’état des serveurs de toutes les plateformes en vous rendant sur le site du jeu en quasi temps réel.

NBA 2K17 - Weight Room

NBA 2K17 : Mi-temps

Parce que le mode Ma Carrière est axé sur le joueur, vous pouvez aussi vous prendre pour un manager d’équipe avec le mode Mon MG. Très poussé également, cet aspect de NBA 2K17 vous autorise, entre autres, des relocalisations d’équipes et vous permet cette année d’avoir 36 équipes dans la NBA. Une première dans l’histoire du jeu-vidéo de sport. D’habitude, on pouvait jouer avec une ligue/franchise officielle mais pas la modifier au point d’en rajouter des fictives (auparavant la limite était à 30 équipes). Il va sans dire que ces franchises doivent se gérer de A à Z (calendrier des matches, transferts, discussions avec les joueurs, salaires des joueurs et du staff, gestion de la fan base qui changera en fonction des objets à gagner, arènes, etc.). Et les bons résultats sur et en dehors du terrain seront appréciés par votre CA. Le « conseil des sages » faisant la pluie et le beau temps sur la NBA via les règles, ils vous solliciteront pour avoir votre avis qui au final comptera peu car une fois les nouvelles règles décidées vous devrez vous y plier. Actées rapidement, ces nouvelles obligations vous apporteront de bonnes et de mauvaises surprises comme un temps de possession plus long que la normale par exemple. À noter que le mode prendra en compte la saison régulière qui s’ouvrira le 25 octobre avec ses stats, transferts et lots de blessures…Bref un Sims du basket en quelque sorte.

NBA 2K17 - Jimmy Butler

NBA 2K17 : Dernier quart temps

Last but not least, le mode Mon équipe est l’équivalent du fameux Ultimate Team de FIFA (pour les connaisseurs). Il s’agit de prendre un pack de cartes de joueurs, de composer une équipe et de participer à divers championnats ou challenges et de jouer en ligne avec. Ce mode fait la part belle aux duos dynamiques lorsque qu’une paire de joueurs « s’entendent » sur le terrain, les statistiques s’en ressentent, offrant alors une nouvelle stratégie de jeu. Si vous avez pratiqué le mode Ma Carrière, vous serez en terrain connu. Pour finir, l’application MyNBA2K17 sur Android, iOS, Windows et Mac OS vous permettra de numériser votre tête pour la coller à votre joueur dans le jeu ainsi que gérer votre franchise, faire des mini-jeux vous permettant de gagner de la monnaie virtuelle tous les jours, de regarder la 2KTV et de revendre vos cartes de joueurs à la salle des enchères. Une companion app digne de ce nom vous permettant de gérer votre univers NBA, que vous soyez connectés ou non au jeu principal.

NBA 2K17 : Buzz Final

Archi complet, NBA 2K17 est une fois encore une déclaration d’amour au jeu et au parquet. Amélioré, l’opus 2016 a appris de ses erreurs passées sans pour autant en être dénué. D’un côté, le jeu sur le court est encore plus palpable avec une revue des dribbles et des shoots, le mode Ma Carrière s’améliore en allant à l’essentiel et le mode Mon MG permet la fantaisie de rajouter 6 équipes supplémentaires. De l’autre, certaines règles peuvent changer à votre détriment dans Mon MG tandis que quelques bugs mineurs (graphiques et autres) subsistent encore malgré les premières mises à jour. Une chose est sûre, la série NBA 2K ne s’endort pas sur ses lauriers et le prouve à nouveau cette année pour « dunker » de nouveaux records. Vivement (déjà) la saison prochaine !

NBA 2K17 - Packshot PS4NBA 2K17 est disponible sur PlayStation 4, PlayStation 3, Xbox One, XBox 360 et PC (Steam) depuis le 16 septembre 2016.

Testé sur Playstation 4 à partir d’une version éditeur
Testé en version: 1.03
Taille occupée sur le disque dur : 60,16 Go

Sur le même thème :

Laisser un commentaire