Reflets dans un œil d’or en Blu-ray

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Reflets dans un œil d’or restait inédit chez nous en DVD. Une incongruité (pour rester poli) enfin réparée avec ce combo DVD / Blu-ray édité par la branche française de Warner Home Video. On dit bien française car outre le fait qu’il ne soit pour l’instant uniquement disponible à la Fnac selon un process bien rôdé maintenant entre les deux sociétés, il est aussi exclusif à notre territoire. Une initiative franco-française dont on ne peut que se réjouir mais qui est loin de complètement convaincre.  Explications.

Continuer la lecture de Reflets dans un œil d’or en Blu-ray

Box office France du 1er au 07 octobre 2014 : Equalize That !

Petit frémissement cette semaine au sein du box office avec le chiffre global des entrées qui frôle les 2 millions et demi soit un bond d’environ 20% par rapport aux 4 dernières semaines. C’est pas encore ça mais disons que l’approche des vacances de la Toussaint se fait déjà sentir. Faut-il aussi y voir l’arrivée de l’automne et de ses premiers frimas (oui je me sens en verve cette semaine)  mettant un terme aux bronzettes du dimanche ? Faut-il penser que l’offre films est plus porteuse ? Certainement un peu des deux mon vieux.

Continuer la lecture de Box office France du 1er au 07 octobre 2014 : Equalize That !

Annabelle : Dans l’ombre bien caché de Rosemary

Après le succès (surprise ?) de Conjuring en 2013 ($320M de recettes mondiales pour un budget de $20M et 1,2M d’entrées France), il semblait inévitable de voir débarquer rapidement une suite / une préquelle / un spin-off (rayez la/les mention(s) inutile(s)). On vous donne un indice : Annabelle se déroule quelques mois avant les évènements relatés dans Conjuring.

Continuer la lecture de Annabelle : Dans l’ombre bien caché de Rosemary

Truffaut à la Cinémathèque : dommage pour l’hommage…

Truffaut arrive ! Après une ouverture en fanfare avec la venue de John McTiernan et une rétrospective de l’œuvre de Sergio Leone, le mois d’octobre s’annonçait important pour La Cinémathèque Française avec un gros morceau sur et autour du réalisateur des 400 coups. Au menu : la première des deux expositions qui parcourent chaque saison, une rétrospective intégrale de son œuvre, un programme autour des films qui l’ont marqué et des réalisateurs qu’il a pu influencer et un catalogue d’exposition. Pour les trente ans de sa mort, l’ensemble est grand et s’ouvrait d’ailleurs sur Le Dernier métro tout juste restauré par MK2 et la Cinémathèque.

Continuer la lecture de Truffaut à la Cinémathèque : dommage pour l’hommage…

Gone Girl : Fincher en apesanteur

En un peu plus de deux décennies et seulement dix films, David Fincher s’est imposé comme l’un des tout meilleurs cinéastes en activité. Certes, sa filmographie n’est pas exempte de quelques petites faiblesses (Panic Room et Millénium. Encore que ce dernier dispose d’un joli matelas de fans hardcores) mais demeure dans l’ensemble passionnante, d’une maîtrise formelle à nulle autre pareille et d’une cohérence absolue. Quant à Gone Girl, il vient y apporter une pierre essentielle en forme de maître-étalon.

Continuer la lecture de Gone Girl : Fincher en apesanteur

Le cinéma en haute définition