Les 7 Mercenaires : Fuqua explose tout en Blu-ray 4K

Dernier long-métrage en date réalisé par Antoine Fuqua sur la petite douzaine que comporte à l’heure actuelle sa filmographie qui coure sur les vingt dernières années, Les 7 Mercenaires a également « l’insigne honneur » d’être le tout premier de la filmo du bonhomme à débarquer dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD aux qualités techniques autrement plus méritantes que le film en lui-même. Explications.

Continuer la lecture de Les 7 Mercenaires : Fuqua explose tout en Blu-ray 4K

Pacific Rim : Un Blu-ray 4K monstrueux

Pacific Rim marque le tout premier long-métrage de Guillermo del Toro à avoir les honneurs d’une sortie en Blu-ray 4K Ultra HD. Et s’il ne s’agit sans doute pas du film le plus attendu sur le support par les fans du réalisateur mexicain, il constitue en revanche assurément le plus spectaculaire, moyennant toutefois quelques petits rouages qui grippent dans cette belle mécanique rutilante.

Continuer la lecture de Pacific Rim : Un Blu-ray 4K monstrueux

Je suis une légende : Will Smith survit en Blu-ray 4K

Troisième adaptation cinématographique du roman signé Richard Matheson, Je suis une légende débarque dix ans après sa sortie en salles dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD qui, à l’instar des mutants / vampires du film, ne manque pas de mordant mais résiste parfois difficilement à l’intensité des rayons UV. Explications.

Continuer la lecture de Je suis une légende : Will Smith survit en Blu-ray 4K

Split : Phénomènes

The Visit ayant rapporté plus de 100 millions de dollars pour un budget d’à peine 5, il était évident que M. Night Shyamalan allait prolonger l’expérience basée sur de l’autofinancement et portée par le producteur Jason Blum, connu dans le milieu pour sa capacité à faire fructifier des films à petit budget pour en faire des succès. Avec Split, cela semble bien parti d’autant que tout le monde s’accorde à dire que le père Shyamalan a retrouvé la gniak. Nous on veut bien, mais si Split s’inscrit à l’évidence dans une volonté pour le réalisateur du Sixième sens de revenir à certains fondamentaux de mise en scène et d’écriture on va dire plus ramassés, il n’en demeure pas moins qu’il en oublie toujours en cours de route l’idée directrice qui faisait la force de son cinéma, on va dire jusqu’à Signes, de prendre par la main son spectateur pour ne plus le lâcher sinon totalement essoré, vidé, repus, heureux. Ici Shyamalan se fait juste plezz et nous ennuie même pas poliment.

Continuer la lecture de Split : Phénomènes

Logan : X-Rated

Très franchement on ne l’a pas vu venir. C’est que le précédent Wolverine dit Le Combat de l’immortel dont James Mangold assurait déjà les destinées était une vraie purge. Oui bon d’accord, moins mauvais que X-Men Origins : Wolverine… Mais y a bataille quand même. Là, tout de go on se tape un Logan censé clôturer une trilogie que l’on aurait pu/dû qualifier d’infamante. Ben en fait non. Le nouveau James Mangold met tout simplement un bel uppercut aux idées préconçues. De celles du journaleux fondamentalement hargneux qui met sa belle prose au service de sa mauvaise foi. Manque de bol donc puisque Logan est un putain de bon film. c’est même un abysse qui sépare ce dernier dernier opus (promis juré craché) avec les deux autres. Explication de texte.

Continuer la lecture de Logan : X-Rated

Le cinéma en haute définition