Archives par mot-clé : Denis Villeneuve

Blade Runner 2049 : Humain, trop humain !

D’abord, contextualisons un tantinet les choses. En gros, je vais vous parler (un peu seulement, pas d’inquiétude) de moi. Nous sommes en 1983 et j’ai 13 ans. Mon père, cet homme de goût, a acheté un magnétoscope Betamax qui lui a coûté un bras et une jambe. Nous voici donc recta au vidéoclub à 15 minutes en voiture de notre home sweet home pour nous dégoter un truc à lui donner à manger. 500 dollars plus tard (le prix à payer pour s’abonner, la location de la K7 et le chèque de garantie), on repart avec un film qui s’appelle Blade Runner choisit par mes soins parce que Harrisson Ford bordel, l’aventurier au chapeau Fédora quand ce n’était pas Han Solo. Précisons qu’à ce stade de l’histoire, nous habitions alors un patelin exotique entouré d’eau dont le Président nommé à vie s’appelait Jean-Claude Duvalier. À part ça, le gérant du vidéo club n’a jamais revu la K7. D’abord, parce que nous déménagions précipitamment quelques semaines plus tard pour Paris (ceci est une autre histoire) et ensuite parce que le film de Ridley Scott avait tellement chamboulé ma jeune vie de pucelle en mal de sensations visuelles fortes qu’il n’était nullement question que je m’en sépare.

Continuer la lecture de Blade Runner 2049 : Humain, trop humain !

Fiche film : Premier contact

«Je rêvais de réaliser un film de science-fiction depuis l’âge de 10 ans. C’est un genre extrêmement fort qui nous tend des outils permettant d’explorer notre réalité de manière très dynamique. » – Denis Villeneuve à propos de Premier contact

Continuer la lecture de Fiche film : Premier contact

Premier Contact : Rencontre du 4ème type !

Si le cinéaste Denis Villeneuve n’est plus à présenter, son cinéma reste suffisamment déroutant et osons le dire innovant pour qu’au final on ait bien du mal à le faire rentrer dans des cases. Tant mieux serait-on tenté d’écrire tant la période est aux « œuvres » caractérisées par le risque zéro. Commercial bien entendu mais aussi et surtout artistique. Premier Contact est la première incursion de l’homme et de son univers cinématographique dans la SF. Et comme souvent depuis Prisoners, le film estourbit par sa maestria visuelle et le travail sans cesse renouvelé de sa mise en scène mais a plus de mal à convaincre sur le traitement de son scénario. À croire que depuis Incendies, l’homme n’arrive plus à concilier ambitions formelles avec une histoire qui semble à chaque fois rendre les armes en cours de route.

Continuer la lecture de Premier Contact : Rencontre du 4ème type !

Cannes 2015, jour 11 : Palmarès et rattrapages

Le dernier jour du festival, pour les accrédités, c’est, d’une part, le moment des rattrapages et d’autre part celui du palmarès. En effet, le dimanche est utilisé pour rediffuser, dans les diverses salles du Palais, tous les films de la compétition officielle, ce qui est plutôt utile tant il est très compliqué de tout voir. On a pu ainsi voir Dheepan, Chronic et Sicario dont on reviendra en détail après le verdict tant attendu et redouté. Et comme d’habitude, on entendra hurler les mécontents du résultat final, pianoter sur facebook leur horreur, crier au scandale et maugréer dans leur coin. Puis quelques uns diront que ce n’est pas si mal après tout. Nous, on pense que ce genre de débat est totalement stérile et on vous laissera juge. Un palmarès ce n’est pas la victoire d’un ou plusieurs films mais plutôt celle d’un jury hétéroclite aux goûts divers et variés par rapport à une sélection qu’ils n’ont pas choisie. Et si on avait changé ne serait-ce que deux membres, on peut être sûr que tout aurait été complètement différent. Nous n’irons donc dire ni du mal ni du bien du résultat final. On vous l’offre, à vous d’en faire ce que bon vous semble.

Continuer la lecture de Cannes 2015, jour 11 : Palmarès et rattrapages