Fiche film : How To Talk To Girls At Parties

How To Talk To Girls At Parties est une adaptation du roman graphique de Neil Gaiman, auteur très courtisé par le cinéma et les séries. Plusieurs de ses œuvres ont en effet été portées à l’écran : CoralineStardust, le mystère de l’étoile ou encore la série American Gods.

C’est Howard Gertler, le producteur associé de John Cameron Mitchell, qui a découvert l’œuvre de Neil Gaiman. Il a immédiatement été séduit par l’histoire et a rencontré l’auteur britannique qui lui a donné sa bénédiction pour l’adapter au cinéma. Il a ensuite soumis le projet au réalisateur de Shortbus.

John Cameron Mitchell a tenu à représenter le naturalisme brut britannique et le côté fantastique débridé de la nouvelle. L’équipe n’ayant pas les moyens de tourner en 16 mm, le chef-opérateur Frank DeMarco a cadré avec un effet de vignettage et a utilisé des objectifs pour créer un aspect années 70 plus doux pour le Londres de l’époque punk. À l’inverse, la soirée des extraterrestres a été filmée en haute résolution sans grain afin de donner un éclat d’un autre monde.

Le film a été présenté Hors Compétition au festival de Cannes 2017.

Continuer la lecture de Fiche film : How To Talk To Girls At Parties

Fiche film : Tully

Le projet est né en 2015, peu de temps après que la scénariste Diablo Cody ait donné naissance à son troisième enfant. Déjà sollicitée par ses deux aînés, qui lui demandaient beaucoup de temps et d’énergie, elle ne se faisait guère d’illusion sur sa capacité à affronter les nuits sans sommeil qui l’attendaient. Elle a alors engagé une nounou de nuit qui arrivait chez elle à 22 heures et s’occupait du bébé jusqu’au petit matin. Les nounous de nuit connaissent un succès croissant depuis une dizaine d’années, surtout chez les femmes en profession libérale vivant dans de grandes métropoles. C’est cette expérience qui lui a donné l’idée d’un film autour d’une mère, qui souffre d’un baby-blues, et de la jeune nounou de nuit qui l’aide à reprendre sa vie en main.

Charlize Theron a pris 18 kilos pour les besoins du rôle. Une métamorphose qu’elle n’avait déjà pas hésité à faire en 2003 pour Monster et qui lui avait valu l’Oscar de la meilleure actrice.

Continuer la lecture de Fiche film : Tully

Ready Player One : 4K Ultra Geek

Contrairement à pas mal d’autres films chroniqués en 4K sur Digital Ciné, Ready Player One fait partie des rares qu’une large majorité de membres de la rédac avait découvert en salles. Il faut dire aussi que son réalisateur, Steven Spielberg, a bercé une grande partie de l’adolescence et subséquemment de la cinéphilie des individus en question. Un second visionnage dans une excellente édition Blu-ray 4K Ultra HD nous aura permis de découvrir quelques Easter Eggs supplémentaires mais sans que pour autant notre appréciation de la chose ne s’en trouve foncièrement altérée.

Continuer la lecture de Ready Player One : 4K Ultra Geek

Voyage au bout de l’enfer : La 4K du paradis ?

Pour la sortie en Blu-ray 4K Ultra HD de Voyage au bout de l’enfer, Studio Canal a, comme le veut l’expression consacrée, « déroulé le tapis rouge ». Pour l’occasion, Digital Ciné a décidé d’en faire de même. Ce n’est donc pas un mais trois articles circonstanciés que nous allons consacrer au joyau de Michael Cimino. Dans ce premier article, nous nous attarderons sur les qualités techniques pures en vue de répondre à cette question : que valent l’image et le son de cette nouvelle édition Blu-ray 4K Ultra HD ? Éléments de réponse.

Continuer la lecture de Voyage au bout de l’enfer : La 4K du paradis ?

Pacific Rim : Uprising : Fulguropoings 4K

À Digital Ciné, nous avons ce que nous appelons un « éclaireur » en la personne de Sandy Gillet. Son rôle ? Découvrir les films avant les autres membres de la rédac, généralement en projections de presse (mais pas avant 11h00 ni après 18h00, le monsieur en question ayant ses petites habitudes), pour leur faire part de son ressenti. À partir de son avis « éclairé », lesdites personnes sont alors libres de décider s’ils feront le déplacement jusqu’en salles pour découvrir la chose ou non. Dans le cas de Pacific Rim : Uprising, l’appréciation fut, comme bien souvent de la part de notre éclaireur, lapidaire : « Aucun intérêt ! ». Dont acte, l’auteur de ces lignes attendit bien sagement la sortie estivale d’une édition Blu-ray 4K Ultra HD qui déboîte sévère mais ne réhabilite pas pour autant cette suite effectivement en-deçà de l’opus réalisé par Guillermo del Toro sorti en 2013.

Continuer la lecture de Pacific Rim : Uprising : Fulguropoings 4K