Jeu Concours vague 5 Coin de Mire Cinéma

À l’occasion de la sortie chez l’éditeur Coin de Mire Cinéma d’une cinquième vague de films de patrimoine français en Coffrets digibooks prestiges numérotés et limités à 3 000 exemplaires, nous vous proposons un petit jeu concours réunissant le lot complet des 6 titres que nous vous proposons de remporter à savoir Les Évadés (1954) de Jean-Paul Le Chanois / Le Diable et les 10 commandements (1962) de Julien Duvivier / Maxime (1958) d’Henri Verneuil / Maigret tend un piège (1957) de Jean Delannoy / Maigret et l’affaire Saint-Fiacre (1959) de Jean Delannoy / Maigret voit rouge (1963) de Gilles Grangier.

Continuer la lecture de Jeu Concours vague 5 Coin de Mire Cinéma

Coin de Mire Cinéma – Vague 5

C’est déjà l’heure de la vague 5 chez Coin de Mire Cinéma alors que l’on est persuadé que même avec les confinements et autres couvre-feux vous n’êtes pas encore venus à bout des titres qui ont vus le jour lors des vagues précédentes. Mais que voulez-vous, il faut bien avancer ma bonne dame et tenter de suivre le rythme pantagruélique de cet éditeur qui en à peine deux ans s’est imposé comme un incontournable dans son domaine. Soit le cinéma français de patrimoine et plus précisément un maximum de films avec Jean Gabin, véritable péché mignon de Thierry Blondeau grand manitou et ordonnateur de Coin de Mire Cinéma. Et de fait, trois des six films proposés dans cette nouvelle vague sont portés par sa seule stature devenue mythique aujourd’hui. Et trois « Maigret » de surcroît. De ceux qui ont définitivement installé le personnage créé par Simenon au Panthéon de la mémoire collective française pour ne pas dire internationale. Quant aux trois autres titres proposés, ils ne sont pas en reste niveau têtes d’affiche mythiques puisque on pourra y croiser au débotté Charles Aznavour, Jean-Claude Brialy, Jean Carmet, Mireille Darc, Danielle Darrieux, Alain Delon, Fernandel, Louis de Funès, Michel Simon, Lino Ventura dans Le Diable et les 10 commandements de Julien Duvivier. Pierre Fresnay, François Perier dans Les Évades de Jean-Paul Le Chanois. Ou encore Michèle Morgan, Charles Boyer et Arletty dans Maxime d’Henri Verneuil.

Continuer la lecture de Coin de Mire Cinéma – Vague 5

Fiche film : L’Anglais

Le scénario de L’Anglais est signé Lem Dobbs, fils du peintre Ron Kitaj, déjà à l’œuvre sur le second long métrage de Steven Soderbergh, Kafka sorti en 1991.

Le personnage principal devait initialement être interprété par Michael Caine qui en déclinant le rôle a suggéré à Soderbegh de prendre Terence Stamp.

Pour les besoins du scénario, Steven Soderbergh a acquis les droits du film de Ken Loach, réalisé en 1967, Pas de larmes pour Joy (Poor Cow), dans lequel Terence Stamp interprétait un jeune voleur britannique nommé… Wilson.

Pour le Harrap’s Slang Dictionnary  le terme « Limey » est un américanisme très péjoratif pour parler d’un Anglais. On France on dirait un « Rosbif ».

Continuer la lecture de Fiche film : L’Anglais

L’Anglais : Du bon rosbif 4K

Pour aussi surprenant que cela puisse paraître au regard d’une filmographie plus que prolifique depuis son premier long-métrage, Sexe, mensonges & vidéo (1989), aucun film de Steven Soderbergh n’avait jusqu’à ce jour eu les honneurs d’une parution sur support UHD. À tout le moins dans l’Hexagone. Et L’Anglais (1999) de devenir donc le tout premier long-métrage du cinéaste à avoir droit à une édition Blu-ray 4K Ultra HD. Pour l’occasion, c’est l’éditeur L’Atelier d’Images qui s’y colle pour un résultat plus que recommandable.

Continuer la lecture de L’Anglais : Du bon rosbif 4K

Sorties Blu-ray et Blu-ray 4K – Février 2021

On a beau chercher, chercher et chercher encore, ce mois de février est plutôt pauvre en sorties Blu-ray dignes d’intérêt. Et que dire du versant 4K ? Cela ne veut pas dire que quelques titres ne sortent pas du lot. Mais pas de quoi fouetter son larfeuille pour qu’il fasse apparaître des biftons cachés dans la doublure.

Continuer la lecture de Sorties Blu-ray et Blu-ray 4K – Février 2021