Le Glaive et la balance - Blu-ray

Collection Blu-ray Gaumont Découverte – Vague n°3 (Novembre 2014)

L’éditeur à la marguerite a décidé de terminer l’année 2014 en fanfare avec une troisième vague de sa collection Gaumont Découverte Blu-ray. Soit dix nouveaux titres de son catalogue à (re)découvrir sans plus attendre.

Gaumont Découverte : 10 films, 5 décennies et du talent à revendre

Le moins que l’on puisse en dire c’est que la diversité est une nouvelle fois encore de mise avec des titres allant des années 50 aux années 90, des genres aussi divers et variés que la comédie, le polar, l’Histoire mais par dessus tout une formidable brochette de talents aussi bien devant que derrière la caméra ayant à tout jamais marqué de leur empreinte le Septième Art. Parmi les dix titres proposés par cette troisième vague Gaumont Découverte, trois sortent indubitablement du lot.

Cliquez sur les captures ci-dessous pour les visualiser dans leur format natif

Le Glaive et la balance - Blu-ray

À commencer par Le Glaive et la balance. À partir d’un fait divers tragique (le kidnapping et le meurtre d’un enfant) et du portrait de trois suspects (un aspirant artiste, un promoteur immobilier et un playboy), le film écrit, réalisé et interprété au cordeau nous entraîne dans les méandres une enquête policière aussi implacable que non dénuée d’humour pour in fine nous convier à une réflexion d’une rare clairvoyance sur la justice, celle des Hommes. Plus de cinquante ans après, le long-métrage d’André Cayatte n’a pas pris une ride et demeure en phase avec une actualité qui n’en finit pas d’alimenter la une des journaux.

Trente cinq ans après, la satire sociale proposée par Coup de tête reste tout aussi intemporelle. Emmené par le regretté Patrick Dewaere dans le rôle du conspué que toute une ville va finalement porter en triomphe, le deuxième long-métrage réalisé par Jean-Jacques Annaud et co-écrit avec Francis Veber n’a rien perdu de sa virulence dans l’art de dénoncer toute la cupidité et l’hypocrisie des Hommes avec pour toile de fond LE divertissement des masses par excellence qu’est le football. Aujourd’hui encore, on salive toujours autant à la redécouverte de ce pamphlet et de son dernier tiers qui donne tout son sens à l’expression « la vengeance est un plat qui se mange froid ».

Coup de tête - Blu-ray

Dans un registre plus « léger » mais qui n’en altère pas moins son statut de classique indémodable de la comédie française, La Chèvre marquait la première rencontre du duo Pierre Richard – Gérard Depardieu devant la caméra d’un Francis Veber très en verve à l’époque. La mécanique comique du scénariste / réalisateur fonctionnait alors à plein régime, parfaitement servi à l’écran par les deux comédiens et plus de trente ans après, l’escapade sud américaine de Perrin et Campana fait toujours un bien fou aux zygomatiques.

Dans le registre comique, cette troisième vague Gaumont Découverte renferme également la deuxième réalisation de Pierre Richard, Les Malheurs d’Alfred, une bonne grosse farce en forme de love-story sur fond de jeux Intervilles. Certes, il ne s’agit pas là du meilleur dans la filmographie de l’un des plus grands comiques français mais la succession de gags et la sensibilité dont fait montre l’acteur / scénariste / réalisateur n’en demeurent pas moins un très agréable divertissement. Tout aussi plaisant mais sans atteindre là encore le meilleur de sa filmo, l’avant-dernier long-métrage réalisé par Yves Robert en 1992, Le Bal des casse-pieds, permet à une multitude de comédiens bien connus de venir s’amuser le temps d’une scène ou deux.

La Chèvre - Blu-ray

À l’autre extrémité du spectre de cette troisième vague Gaumont Découverte se trouvent des films nettement plus noir tant sur le fond que sur la forme. Avec tout d’abord Le Chemin des écoliers signé Michel Boisrond, un très beau drame, là encore à résonance sociale dont l’écho perdure au fil des décennies quant à l’éducation des enfants avec comme toile de fond la France occupée de la Seconde Guerre Mondiale. Le face à face entre le jeune débutant Alain Delon et un Bourvil qui n’avait pas encore la notoriété comique qu’il acquerra quelques années plus tard fait merveille aux côtés d’autres comédiens tout aussi renommés (Ventura, Brialy, Mondy).

La même année (1959), Jean-Pierre Melville faisait sien le bon vieil adage « on n’est jamais mieux servit que par soi-même » en se mettant lui-même en scène dans Deux hommes dans Manhattan. Soit l’occasion pour l’un des plus illustres réalisateur français de déclarer tout son amour pour les États-Unis et le polar américain le temps d’une nuit de traque dans les rues de la Big Apple avec en toile de fond une réflexion sur la déontologie du métier de journaliste / photographe.

Robert Hossein aussi se met lui-même en scène en adaptant Frédéric Dard pour les besoins de Toi… le venin. L’acteur / scénariste / réalisateur profite de l’occasion pour s’entourer de deux créatures de rêve (Marina Vlady et Odile Versois, sœur à l’écran) dans un whodunit qui nous tient suffisamment en haleine jusqu’à la dernière minute sur fond de musiques jazzy.

Le Chemin des écoliers - Blu-ray

Cette troisième vague Gaumont Découverte se referme avec deux films que d’aucuns qualifieront de moins mémorables : Clara et les chics types où toute une tripotée de comédiens encore débutants, dont une partie du Splendid (Josiane Balasko, Christian Clavier, Thierry Lhermitte), nous convie à un patchwork de séquences en forme de réflexion existentialiste socio-professionnelle, tout cela pour les beaux yeux d’Isabelle Adjani. Enfin, Les Possédés d’Andrzej Wajda est sans conteste le long-métrage le plus difficile à aborder du lot dans sa propension à vouloir nous offrir une gigantesque fresque sous la forme d’une pièce de théâtre à la dramaturgie shakespearienne mêlant politique et religion sur fond de Russie du 19ème siècle à feu et à sang. À réserver à un public averti.

Les Malheurs d’Alfred - Blu-ray

Gaumont Découverte : 10 Blu-ray talentueux

En revanche, nul besoin d’être averti pour savourer pleinement les mérites techniques de ces dix nouveaux titres Blu-ray tant ceux-ci se révèlent dans la droite lignée des prestations délivrées par les deux précédentes vagues. La restauration est toujours aussi remarquable avec des copies d’une propreté à toute épreuve et un niveau de définition de tout premier plan. Les seuls bémols seront une nouvelle fois à mettre au crédit d’un bruit vidéo un peu trop visible sur les œuvres les plus « récentes » (les titres datant des années 1980 / 90) et un recours au DNR un peu trop prononcé pour les amateurs de grain. Pour le reste, il n’y a pas grand chose à redire avec une gestion des couleurs (ou du noir et blanc pour les quatre films des années 1950 / 60) et des contrastes sans anicroches particulières. Même son de cloche du côté de la seule et unique piste française DTS-HD Master Audio 2.0 mono, parfaitement restaurée là aussi sur l’ensemble des longs-métrages et qui ne laisse entendre aucune des aspérités inhérentes aux outrages du temps. Côté bonus, trois titres tirent indéniablement leur épingle du jeu en reprenant tout simplement ceux déjà présents sur les précédentes éditions DVD (comme le dit le dicton : « c’est encore dans les vieux pots… ») : Les Malheurs d’Alfred avec un remarquable portrait de Pierre Richard signé Jérémie Imbert et Yann Marchet, Coup de tête et La Chèvre avec des commentaires audio riches en informations et autres anecdotes de tournage et des documentaires tout aussi recommandables se focalisant sur leurs réalisateurs respectifs. Bien que moins fournis en bonus, les sept autres titres ont néanmoins droit à des interviews d’une dizaine de minutes chacune offrant quelques éclairages bienvenus pour chaque film.

In fine, cette troisième vague Gaumont Découverte nous permet une fois de plus de (re)découvrir des œuvres majeures du Septième Art français servies par des Blu-ray aux prestations techniques plus que satisfaisantes.

Le Chemin des écoliers (1959)

– Image : 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 21min 23s
– 1 BD-25

Bonus :
– Entretien avec Françoise Arnoul (10min 07s, HD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Le Chemin des écoliers

Deux hommes dans Manhattan (1959)

– Image 1.33 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 24min 09s
– 1 BD-25

Bonus :
– Entretien avec Denitza Bantcheva (10min 27s, HD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Deux hommes dans Manhattan

Toi… le venin (1959)

– Image 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 32min 31s
– 1 BD-25

Bonus :
– Entretien avec Marina Vlady (8min 34s, HD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Toi… le venin

Le Glaive et la balance (1963)

– Image 2.35 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 2h 18min 23s
– 1 BD-50

Bonus :
– Entretien avec Jean-Claude Missiaen (9min 25s, HD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Le Glaive et la balance

Les Malheurs d’Alfred (1972)

– Image 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 33min 29s
– 1 BD-25

Bonus :
– Bande-annonce
– DVD Bonus : Pierre Richard, l’art du déséquilibre (79min 50s, SD)

Captures Blu-ray – Les Malheurs d’Alfred

Coup de tête (1979)

– Image 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais et français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 28min 42s
– 1 BD-50

Bonus :
– Commentaire audio de Jean-Jacques Annaud
– La revanche du primate (50min 16s, SD)
– La méthode Veber (8min 03s, SD)
– Les fiches de Jean-Jacques Annaud (16min 33s, SD)
– La meilleure façon de siffler (5min 43s, SD)
– Guy Roux, l’entraîneur (10min 23s, SD)
– Lucien Denis, la doublure (5min 45s, SD)
– Noël Le Graët, le Président (5min 06s, SD)
– France Dougnac, la mascotte (6min 30s)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Coup de tête

La Chèvre (1981)

– Image 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais et français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 33min 34s
– 1 BD-50

Bonus :
– Commentaire audio de Francis Veber et Pierre Richard
– La mécanique du rire (51min 39s, SD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – La Chèvre

Clara et les chics types (1981)

– Image 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 48min 05s
– 1 BD-50

Bonus :
– Entretien avec Jacques Monnet (10min 05s, HD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Clara et les chics types

Les Possédés (1988)

– Image 1.66 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 54min 34s
– 1 BD-50

Bonus :
– Entretien avec Andrzej Wajda (10min 36s, HD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Les Possédés

Le Bal des casse-pieds (1992)

– Image 1.85 encodée en AVC 1080/24p
– Langue : VF DTS-HD Master Audio 2.0 Mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 40min 21s
– 1 BD-50

Bonus :
– Entretien avec Yves Robert (10min 11s, SD)
– Entretien avec Jean-Loup Dabadie (5min 36s, SD)
– Bande-annonce

Captures Blu-ray – Le Bal des casse-pieds

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *