Quand passent les faisans - Blu-ray Gaumont Découverte

Collection Blu-ray Gaumont Découverte – Vague n°7 (Juin 2015)

Contrairement aux vagues parues en mars et en mai, la septième vague de la collection Blu-ray Gaumont Découverte ne comporte cette fois qu’une seule comédie pure et met l’accent sur les œuvres dramatiques.

Une autre singularité de cette nouvelle vague Blu-ray Gaumont Découverte réside dans le fait qu’à la seule exception de la comédie, tous les autres films ont engrangé moins d’un million d’entrées au cours de leur exploitation en salles. Faut-il y voir là un désintérêt du public pour ces œuvres qui revisitent certains pans de l’Histoire de France (sous Louis XIV, sous l’occupation allemande) ou encore transalpine (l’Italie post-mai 68) ?

Cliquez sur les captures ci-dessous pour les visualiser dans leur format natif

Quand passent les faisans - Blu-ray Gaumont Découverte

Concentrons-nous donc pour commencer sur la comédie du lot : Quand passent les faisans (1965), le seul film à franchir (péniblement) la barre du million d’entrées salles (1 003 633 pour être précis). C’est dire si, en dépit de son pedigree à l’écran (Paul Meurisse, Bernard Blier, Jean Lefebvre ou encore Michel Serrault pour ne citer que les plus connus) et en coulisses (Édouard Molinaro à la mise en scène et Michel Audiard au scénario / dialogues), le film n’a pas su trouver totalement son public. Audiard avait beau être une personnalité très en vue du paysage cinématographique hexagonale de l’époque, il faut croire que la qualité du texte vantée par Molinaro au sein des bonus et la difficulté pour parvenir à en faire autre chose que du « filmage de dialogues » ne suffit point. Dans le genre film d’arnaque dans la mouvance de L’Inconnu de Las Vegas (1960), le résultat est pourtant agréable à suivre et, comme le dit le réalisateur, seul compte à l’arrivée le plaisir qu’il a pris à tourner et faire tourner les comédiens.

Les Patates - Blu-ray Gaumont Découverte

De plaisir, Pierre Perret en prit assurément beaucoup sur Les Patates (1969). Il faut dire aussi que, dixit Bérangère Dautun qui tient le rôle de Mathilde, Pierre Perret était le chouchou de Claude Autant-Lara sur le tournage. Et si le film ne remporta qu’un succès mitigé à l’époque (moins de 680 000 entrées), on ne pourra que plussoyer à 200% lorsque la comédienne déclare qu’il prend aujourd’hui tout son sens et présente un visage humain de l’occupant allemand, au même titre que le joyau de Melville qu’est Le Silence de la mer. Variation rurale du classique d’Autant-Lara qu’est La Traversée de Paris, Les Patates ne s’attarde pas tant sur les notions d’occupants / occupés ou de collabos / résistants que sur le besoin fondamental de (sur)vivre / manger en temps de guerre pour nous livrer une œuvre magistrale avec un Pierre Perret à cent lieues de l’amuseur de foules de l’époque avec ses chansons passées depuis à la postérité telle Les Jolies colonies de vacances (1966).

Eugenio - Blu-ray Gaumont Découverte

Autre pays, autre période mouvementée de l’Histoire avec l’Italie post-soixante-huitarde d’Eugenio (1980). Le même récit situé dans l’Hexagone aurait sans doute remporté un plus grand succès dans les salles à l’époque (à peine 650 000 entrées) mais force est de constater qu’en dépit de longueurs, le film de Luigi Comencini nous offre une vision aussi réaliste que douce-amère de la cellule familiale des années 1970, de ces couples formées « sur les barricades » et du « fruit de leur amour » qui deviennent bien vite des fardeaux, des enfants presque non désirés. Quel dommage que la présentation du film par Jean-Philippe Guérand, biographe de Bernard Blier, proposé en supplément se focalise exclusivement sur la carrière italienne du comédien où il tourna à moult reprises durant cette période en lieu et place d’une analyse plus approfondie sur cette thématique des enfants post-mai 68.

Héroïnes - Blu-ray Gaumont Découverte

Autre époque, autres mœurs avec Héroïnes (1997), énorme flop en salles (60 000 entrées) pour un film qui devait à l’origine s’intituler Playback et que Gérard Krawczyk pitcha au producteur alors qu’il n’avait que les scènes de début et de fin en tête. Les deux titres siéent pourtant bien au propos du long-métrage qui dépeignait, avant l’heure, la déferlante d’émissions « radio-crochets » où les frasques des interprètes (drogues, sexe, etc.) sont plus souvent signes de popularité que leurs talents de chanteurs. Le film de Krawczyk n’en demeure pas moins très bancal, aussi bien au niveau de son scénario en forme de whodunit cousu de fil blanc, que dans sa peinture de villes minières en déliquescence. Sur ce dernier point, on lui préférera le beaucoup plus réussi premier long-métrage de Florent-Emilio Siri qu’est Une minute de silence qui sortira l’année suivante.

Vatel - Blu-ray Gaumont Découverte

Film le plus récent de cette septième vague de la collection Blu-ray Gaumont Découverte qui nous entraine le plus loin historiquement parlant, Vatel (2000) situe son action sous le règne de Louis XIV. Amateur réputé de bonne chère et déjà rompu aux rôles de personnages historiques (Cyrano de Bergerac, Christophe Colomb, etc.), Gérard Depardieu est parfaitement à son aise dans le rôle-titre tandis que la caméra tout en fluidité de Roland Joffé alterne les plans de l’opulente oisiveté de l’aristocratie et ceux des petites gens qui se tuent (au sens littéral du terme) à la tâche en coulisses. Les deux bonus phares que sont le making of et le commentaire audio mettent d’ailleurs très généreusement l’accent sur la reconstitution des décors, costumes et autres accessoires de l’époque. Dommage que le making of de la musique ne soit en réalité qu’un assemblage d’images de sessions d’enregistrement en studio sans jamais céder la parole au maestro qu’est Ennio Morricone.

Le son au même titre que l’image n’en sont pas moins à nouveau parfaitement mis en valeur sur chacun des titres de cette septième vague de la collection Blu-ray Gaumont Découverte. Les masters vidéo sont d’une propreté remarquable et proposés dans leurs formats respectifs d’origine encodés en AVC 1080/24p pour un rendu probant même si, sur les titres les plus anciens, nous n’aurions pas été contre un peu moins de dégrainage. Seule exception à la règle, Vatel, pourtant le film le plus récent de tous, nous laisse à voir le rendu paradoxalement le moins abouti. Comme si nous étions en présence d’un DVD upgradé et non d’un vrai master HD en bonne et due forme. Côté son en revanche, Vatel propose des pistes anglaise et française DTS-HD Master Audio 5.1 qui font jeu égal sur le plan purement technique avec une très belle utilisation des possibilités multicanales, à commencer par la restitution des partitions signées Ennio Morricone. Si vous êtes à la recherche d’une B.O. encore plus punchy, la piste DTS-HD Master Audio 5.1 proposée sur Héroïnes fera votre bonheur. Les trois autres titres de la vague proposent des pistes DTS-HD Master Audio 2.0 monophonique (avec un choix entre français et italien sur Eugenio avec un résultat acoustique là encore très proche dans les deux cas) pour un rendu acoustique toujours aussi limpide et fidèle aux us et coutumes de la collection. Côté bonus, Quand passent les faisans et Vatel reprennent ceux déjà présents sur les DVD tandis que les trois autres titres ont, comme d’habitude, fait l’objet de petites interviews d’une dizaine de minutes concoctées tout spécialement pour les besoins des éditions Blu-ray.

Collection Blu-ray Gaumont Découverte – Vague n°7

Éditeur : Gaumont Vidéo
Date de sortie : 10 juin 2015

Quand passent les faisans (1965)
Spécifications techniques :
– Image : 1.66:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Français DTS-HD Master Audio 2.0 mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 30min 32s

Bonus (en SD) :
– Dialectique marloupine (12min 52s)
– Le petit Audiard illustré : Faisans (47s), Escarpe (46s), Marloupine (59s), Heidelberg (1min 04s), Bigorneau (52s)
– Les apophtegmes du p’tit cycliste (4min 31s)
– Bande-annonce (3min 35s, HD)

Captures Blu-ray – Quand passent les faisans

Quand passent les faisans - Packshot Blu-ray Gaumont Découverte

Les Patates (1969)
Spécifications techniques :
– Image : 1.66:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Français DTS-HD Master Audio 2.0 mono
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 40min 04s

Bonus (en HD) :
– Entretien avec Bérangère Dautun (10min 16s)
– Bande-annonce (3min 22s)

Captures Blu-ray – Les Patates

Les Patates - Packshot Blu-ray Gaumont Découverte

Eugenio (1980)
Spécifications techniques :
– Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Italien & Français DTS-HD Master Audio 2.0 mono
– Sous-titres : Français, Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 49min 36s

Bonus (en HD) :
– Présentation du film par Jean-Philippe Guérand (13min 08s)
– Bande-annonce française (3min 16s)
– Bande-annonce italienne (3min 50s, VOSTF)

Captures Blu-ray – Eugenio

Eugenio - Packshot Blu-ray Gaumont Découverte

Héroïnes (1997)
Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Français DTS-HD Master Audio 5.1 & 2.0
– Sous-titres : Anglais, Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 50min 19s

Bonus (en HD) :
– Présentation du film par Gérard Krawczyk (9min 55s)
– Bande-annonce (1min 25s)

Captures Blu-ray – Héroïnes

Héroïnes - Packshot Blu-ray Gaumont Découverte

Vatel (2000)
Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1 & 2.0
– Sous-titres : Anglais, Français, Français pour sourds et malentendants
– Durée : 1h 57min 08s

Bonus (en HD) :
– Commentaire audio de la chef costumière et du chef décorateur
– Les coulisses d’une histoire (29min 01s, SD & VOSTF)
– Making of de la musique (3min 39s, SD)
– Bande-annonce (1min 42s)

Captures Blu-ray – Vatel

Vatel - Packshot Blu-ray Gaumont Découverte

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *