Ascenseur pour l'échafaud

Les Blu-ray d’ici et d’ailleurs attendus pour la fin d’année – 2ème partie

2015 sera peut-être la dernière année où le Blu-ray pourra encore se distinguer sur les linéaires de nos échoppes favorites (ou ce qu’il en reste) avec ses coffrets de noël à foison regroupant pour cette période propice aux achats des regroupements de films reposant souvent sur des thématiques douteuses (gros biceps en sueur, gros bisous baveux, gros kikis forcément turgescents – ah non là c’est parait-il réservé aux Dieux du stade – pré-adultes bourgeonnants enfermés derrière un mur, race blanche à l’assaut de barbus…).

On rigole, on rigole mais dans quelques années que tout cela nous manquera bien fort. Le reflux (non gastrique mais c’est pour bientôt) est d’ailleurs déjà à l’œuvre dans beaucoup de domaines. Fox a par exemple décidé l’été dernier de ne plus éditer Les Simpson en Blu-ray. Et ce n’est qu’un début. Quant aux films dits de répertoire, cela fait un bail que plus personne n’y croit. Alors pourquoi continuer à en sortir ? Déjà, il faut distinguer les éditeurs indépendants des Majors qui eux ont quasi définitivement tiré un trait sur cet aspect du bizness préférant justement laisser aux indépendants qui ont la foi de mettre en valeur leurs (trop ?) riches catalogues. Si le constat est encore plus vrai à l’étranger, il est à subtiliser chez nous.

Chez les « Majors »

Première partie à lire ici

Chez les Majors françaises

Par cette appellation on entend par là les éditeurs dits médians. Ceux qui ont une voilure économique descente mais sans commune mesure avec un Warner ou même un Universal par exemple. C’est le cas d’un StudioCanal qui continue vaille que vaille à nous proposer des titres issus de son très riche catalogue. On a eu droit ainsi en septembre à They Live (Invasion Los Angeles) de Carpenter proposé dans une très belle édition qui tranche avec les deux autres titres du réalisateur que l’éditeur nous avait refourguées jusqu’ici (The Fog / NY 1997). On est d’ailleurs assez dubitatif quant à la politique éditoriale de SC. Septembre a vu en effet la sortie de moult films de catalogue allant de La Passion du Christ de Mel Gibson à Went the Day Well ? d’Alberto Cavalcanti en passant par Une veuve en or de Michel Audiard ou encore Tortillard pour Titfield de Charles Crichton. Un grand écart qui peut se synthétiser aussi par d’un côté Thérèse Raquin de Marcel Carné proposé dans une belle édition digibook et Apocalypto d’une nouvelle fois Gibson qui ne reprend aucun des bonus du Blu-ray édité en  2010 par TF1 Vidéo. Dans l’absolu, on ne va pas se plaindre d’autant que pour la fin d’année l’éditeur sera nettement plus chiche en sorties qui valent le coup de brandir le portefeuille en caisse.

Il y aura Le Corniaud annoncé pour le 6 octobre et estampillé Édition Limitée 50ème Anniversaire. Le détail ci-dessous ne peut mettre que l’eau à la bouche d’autant qu’est annoncé un nouveau master restauré (en partenariat avec BNP Paribas…). Bon après, on a le droit de ne pas être supra excité non plus.

Le Corniaud - Blu-ray 2015

Un autre morceau de choix sera le coffret Belmondo où l’on retrouvera l’intégralité des titres déjà parus en Blu-ray chez l’éditeur (À bout de souffle / Pierrot le fou / Le Magnifique / L’As des as) mais aussi un titre de chez TF1 Vidéo (L’Homme de Rio mais pas Les Tribulations d’un chinois en Chine… Allez comprendre), de chez EuropaCorp (Un singe en hiver) et de chez Gaumont (Cent Mille dollars au soleil). À cela s’ajoute deux films inédits en Blu-ray issus du catalogue StudioCanal que sont Peur sur la ville et Le Professionnel. Enfin, il y aura aussi Itinéraire d’un enfant gâté qui sortira par ailleurs à l’unité le 2 décembre chez Marco Polo Production, la boîte récemment créée par Lelouch himself. Bref, pour ceux qui se sont déjà procurées les films à l’unité, ce coffret ne sera pas d’un très grand intérêt.  Et ce même si un Blu-ray avec le documentaire Belmondo par Belmondo de Paul Belmondo sera de la partie. En effet celui-ci sera diffusé sur TF1 d’ici la fin de l’année. Peut-être le 3 novembre qui sera aussi la date de sortie de ce coffret.

Coffret Blu-ray Belmondo 2015

Et puis il y a aussi la sortie des saisons 4 à 6 de Chapeau Melon et Bottes de cuir qui encombreront les linéaires dès le 20 octobre. Chaque coffret regorge de suppléments et chaque épisode a semble-t-il subi un lifting du plus bel effet. De plus SC a décidé de regrouper enfin chaque saison en un coffret quand dans un passé pas si lointain les coffrets DVD étaient découpés en plusieurs volumes par saison dans une optique bien évidemment uniquement mercantile. De quoi ravir les fans d’une série on ne peut plus culte.

Dans cette catégorie de sociétés on trouve aussi et bien évidemment Gaumont qui reste à n’en pas douter l’éditeur le plus excitant à suivre. Ne serait-ce que pour sa volonté à pérenniser encore aujourd’hui et malgré un environnement économique toujours plus en berne,  l’exhumation en Blu-ray du meilleur de son catalogue gargantuesque. Ainsi, outre la nouvelle vague Gaumont découverte prévue pour le 28 octobre (Bébert et l’omnibus / Fleur d’oseille / La Cage aux rossignols / La Verte moisson / L’État sauvage) que Stéphane est en train de décortiquer et celle des Grands Classiques Gaumont annoncées pour le 7 octobre (Pattes Blanches de Jean Grémillon et Pourquoi viens-tu si tard… de Henri Decoin), Gaumont continue à uppgrader en bleu les films de Louis Malle autrefois parus chez Arte en DVD.

Gaumont Blu-ray Classiques - Octobre 2015

Il s’agira cette fois-ci du Feu follet et d’Ascenseur pour l’échafaud dont le nouveau master restauré 2K a été présenté au dernier Cannes Classics. Ces deux titres viennent s’ajouter à Au revoir les enfants, Le Souffle au cœur et Milou en mai parus le 30 septembre, sans oublier Zazie dans le métro et Lacombe Lucien sortis le 10 juin dernier. On vous prépare d’ailleurs un dossier à paraître prochainement qui reviendra sur tous ces titres ainsi que sur Le Monde du silence que TF1 avait édité en 2010.

Louis Malle - Blu-ray - Novembre 2015

Et enfin last but not least, Gaumont vient juste d’annoncer la sortie d’un coffret Nico Papatakis pour le 9 décembre. Voilà un cinéaste à la filmographie très peu connue pour ne pas dire plus qui a donc les honneurs d’une parution en bleu de ses cinq réalisations toutes issues de masters restaurés. Une initiative à la limite de l’incroyable et de l’hallucinatoire surtout quand de surcroît on découvre les tombereaux de bonus produits pour l’occasion. On y reviendra à coup sûr.

Nico Papatakis - Coffret Blu-ray

Forcément, la suite risque d’être moins haute en couleur. Encore que. Prenons Pathé qui semble vaille que vaille continuer à vouloir rendre hommage à son prestigieux catalogue. Tout d’abord le 28 octobre prochain, l’éditeur va proposer un coffret regroupant l’ensemble des courts et longs-métrages de la réalisatrice Néo‑Zélandaise Jane Campion ainsi que la mini-série Top of the Lake dont elle fut la showrunneuse. Comme pour le coffret Bebél, Pathé a su convaincre d’autres éditeurs de lui confier l’exploitation de leur titre. Ainsi Top of the Lake justement qui est dispo à l’unité depuis novembre 2013 chez Arte ou encore La Leçon de piano que TF1 Vidéo avait édité en Blu-ray en mai 2013. Quant à Pathé, il a Bright Star dans son catalogue en bleu depuis 2010. Pour le reste, il s’agira d’inédits en Blu-ray dans le monde (Holy Smoke) ou en France (Portrait de femme / In the Cut / Un ange à ma table / Sweetie  et le téléfilm Two Friends). Sans oublier les 7 courts-métrages. De quoi agrémenter l’attente entre la diffusion des épisodes de la saison 2 de Top of the Lake prévue en cette fin d’année sur Arte. On précisera enfin et à toutes fins utiles qu’il s’agit là d’une exclu Fnac.

L’éditeur aura aussi la bonne idée de sortir le 2 novembre prochain une édition Collector d’Alexandre, le péplum un peu tuméfié et boursouflé que signa Oliver Stone en 2005. On aura droit aux trois versions du film dont le final cut inédit jusqu’ici en France. On en sait pas beaucoup plus sinon que les bonus déjà vus sur la première édition de 2011 seront là (ceux du DVD itou ?) en plus de nouveaux compléments exclusifs à cette édition. On vous en dira plus quand on aura la bête entre les mains.

Alexandre - Blu-ray 2015

Enfin, Pathé continue d’enrichir sa collection de combo Blu-ray + DVD de films issus de son plan de restauration 2K avec la parution le 16 décembre prochain des Disparus de Saint-Agil et de L’Assassinat du père Noël réalisés par Christian-Jaque, de Goupi Mains-Rouges signé Jacques Becker, de Pour la peau d’un flic avec devant et derrière la caméra Alain Delon et enfin de Trois Hommes à abattre brillamment mis en scène par Jacques Deray. Cette nouvelle vague composée de véritables classiques de notre cinéma sera comme toujours accompagnée de documentaires qui pour les autres titres édités de par le passé se sont toujours révélés être de très bonne facture.

Pour le reste, M6 Vidéo refait enfin parler de lui avec une édition dite prestige qui réunira deux films de Renoir que sont Une Partie de campagne et La Chienne. Une comparaison avec le Criterion A Day in the Country s’imposera d’elle-même.

La Chienne - Partie de campagne - Annonce Blu-ray

Mais ce sera bien tout car l’éditeur semble restreindre ses parutions aux seuls DVD, tout du moins en ce qui concerne ses titres de répertoire. Ainsi sortira le 4 novembre un coffret 9 DVD de 8 films rares et restaurés en HD (Sic !) avec Ingrid Bergman.

Annonce - Coffret DVD Ingrid Bergman

Quant au doc présent sur le 9ème DVD, on présume qu’il s’agit de Je Suis Ingrid Bergman réalisé par Stig Björkman vu à Cannes Classics cette année.

Je Suis Ingrid bergman - Affiche Cannes

Sans parler que l’éditeur continue d’enrichir sa collection de classiques italiens et français issus de son catalogue SNC. L’effort est certes louable mais de temps à autre un uppgrade en bleu serait tellement apprécié. On pense à Umberto D., le chef-d’œuvre intemporel de Vittorio De Sica que Carlotta avait édité en 2006 et qui ressort ce 21 octobre… Pour info, il est disponible en Blu-ray aux États-Unis chez Criterion. Idem pour More de Barbet Schroeder vu à Cannes cette année en version restaurée et qui ne sort qu’en DVD ce 5 octobre. Il est dispo en Angleterre en Blu-ray chez BFI.

Classiques DVD - M6 / SNC - Octobre 2015

Même son de cloche chez TF1 Vidéo qui ne se réveille qu’en toute fin d’année en sortant Le Carrosse d’or de Jean Renoir qui pour l’anecdote avait été distribué en salles dans sa version restaurée 2K le 31 octobre 2010. On en parlait d’ailleurs ici avec le responsable du catalogue TF1 DA en juin dernier. Un éternité. Panique de Julien Duvivier aura lui aussi les honneurs d’une sortie Blu-ray après son passage à Cannes Classics cette année. 

Panique - Carrosse d'or- Blu-ray 2015 - TF1 VidéoPlus anecdotique mais à signaler tout de même puisque L’amant de 5 jours de Philippe De Broca qui n’était jusqu’ici disponible que dans le coffret paru le 6 mai dernier chez Gaumont pourra s’acquérir à l’unité dès le 2 décembre prochain.

L'Amant de 5 jours - Blu-ray

Et puis c’est tout donc. Quid de Rocco et ses frères lui aussi présenté cette année à Cannes Classics. Et que dire des arlésiennes que sont Le Salaire de la peur disponible aux States chez Criterion, Garde à vue qui est disponible en Allemagne depuis 2011, La Tulipe noire vue à Cannes Classics cette année… Et bien d’autres titres restaurés en HD ou en 2K pour des diffusions TV par exemple qui ne verront certainement jamais le jour en Blu-ray si cela continue ainsi. On pense au hasard à Diaboliques de Clouzot, à Mortelle randonnée de Claude Miller ou encore à Possession d’Andrzej Zulawski. Au lieu de cela, l’éditeur nous ressort des classiques en DVD qui furent originellement édités par René Château. On espère juste que TF1 ne va pas imiter Warner qui nous refourgue ses titres RKO dont ils ont récemment récupérés les droits avec les mêmes masters abimés qu’utilisaient Les Éditions Montparnasse. Un comble quand on sait qu’il existe aux États-Unis des masters restaurés.

Classiques Gabin - TF1 DVD Oct 2015

Classiques TF1 DVD - Nov 2015

Il nous reste à aborder le cas MK2 qui n’avait plus fait parler de lui depuis le 15 avril dernier avec God Help the girl et dont les dernières parutions en Blu-ray dataient d’octobre 2014 avec Fahrenheit 451 de Truffaut, Un roi à NY de Chaplin et Tom à la ferme de Xavier Dolan (Sic again). Et bien l’éditeur qui a à sa tête un personnage haut en couleur pour le moins, continue bon an mal an son exploration (avec l’aide de TF1 vidéo faut-il le souligner) de la filmo de Truffaut dont elle possède les droits ainsi que le plus célèbre des films de Marcel Carné. Le détail ci-dessous.

MK2 Classiques - Nov 2015On présume qu’après un tel effort, la bête rentrera à nouveau en hibernation pour 12 mois. On se moque, on se moque mais au moins MK2 se réveille encore de temps à autre quand d’autres comme UGC, France Télévision Distribution (on est mauvaise langue puisqu’on leur doit au 9 septembre dernier le coffret Lumière ! Le cinématographe 1895-1905), Metropolitan, Arte Video et quelques autres ont définitivement disparu des radars. Et ce n’est que le début…

Chez les Indépendants – Partie 3

Dernière partie à lire ici

12 réflexions sur « Les Blu-ray d’ici et d’ailleurs attendus pour la fin d’année – 2ème partie »

  1. vous avez oublié un film de légende, gratifié de la Palme d’or à cannes en 1971 : LE MESSAGER (Losey) et édité en BR par Kinowelt en Allemagne ou bien en UK mais jamais en France pour une raison simple: StudioCanal détient les droits d’exploitation en BR pour ces 2 pays mais pas pour la France; L’ennui c’est qu’on ne peut pas acheter l’une de ces deux versions qui présente la VO du film sans STF et pas de VF (et les bonus ne sont pas non plus sous-titrés). Bref, on attend depuis 4 ans la version HD 2K (ou 4K) de ce chef d’oeuvre du cinéma …et il y a plein d’autres films qu’on voudrait voir sortir en BR 4K : LES DAMNES (Viconsti), MOONFLEET (Lang), LA SPLENDEUR DES AMBERSON (Welles), L’INSOUMISE (Wyler), LE GOUFFRE AUX CHIMERES (Wilder), IVANHOE (Thorpe), LE BRUIT ET LA FUREUR (Martin Ritt), GERVAISE (Clément), LE CORBEAU (Clouzot), etc

  2. Très bien vos articles sur les sorties BR, on voit que vous y avez passé du temps…merçi Sandy, vous avez une adresse mail où je peux vous écrier en privé ?

  3. 2-3 petits trucs :
    – les visuels Pathé ont changé pour L’assassinat du père Noël et Saint Agil.
    – Les 2 Maigrets sont aussi dispos en Allemagne (comme Garde à vue) tirés de nouvelles restaurations HD.
    – Le Criterion d’Une partie de campagne exploite une restauration 2K française (Digimage + Diapason, financement CNC). Criterion a cependant nettoyé de façon complémentaire le son. Le Blu Ray FR devrait donc logiquement ressembler fortement au Criterion. Aucune idée pour La chienne par contre.
    – La tulipe noire a été repoussé à début 2016. Les nuits de Cabiria et Rocco et ses frères devraient sortir en février / mars 2016 dans la collection Héritage TF1 (en tout cas, TF1 aimerait que ça sorte autour de février / mars).
    – N’ayez pas trop d’espoir pour le coffret Campion. Des disques que j’ai reçu, la plupart exploite des masters HD pas tout jeunes…

  4. Ah, et pour répondre à Vincent : TF1 s’est attelé à restaurer du Clouzot et pas qu’un peu. Par contre, le projet se terminera en 2017, pour l’anniversaire de la naissance de HGC, mais des éditions vidéos sont normalement prévues, y compris du Blu Ray. Après, l’évolution du marché physique français changera probablement la donne, mais avec Almodovar, Clouzot fait partie des 2 gros gros projets TF1 du moment.

  5. Merci Tenia pour ces précisions. J’avais abordé le travail de restauration sur les titres Almodovar que TF1 DA travaille depuis un bail maintenant via une itw avec son responsable. Par contre je ne savais pas pour Clouzot. En espérant en effet que cela voit le jour le Blu-ray…

  6. je n’aurai pas la patience d’attendre encore 2 ans pour avoir les Clouzot en HD 1080 par TF1 (Le Corbeau, les diaboliques, la Vérité). Criterion a déjà sorti le Salaire de la peur en 2009 (mais Zone A) et Arrow : les Diaboliques (zone B)

  7. Je suis d’accord, c’est très long (trop quand on pense à l’aura du réalisateur). Pour autant, en ce qui concerne Le salaire de la peur, je pense que le master Criterion est plus qu’obsolète, et que celui des Diaboliques (aussi édité par Criterion en 2011) est plus que perfectible (mais là, les éléments originaux seront limitants).

  8. En france, c’est Gaumont qui fait les meilleures restaurations de films anciens + remasterisation en HD, ils bossent en partenariat avec le labo Eclair à Epinay.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *