Image une - News Coin de Mire Cinéma

Coin de Mire Cinéma nous fait de l’œil

Une fois n’est pas coutume, on va se fendre d’une petite news sur DC à propos de l’éditeur Coin de Mire Cinéma qui a eu la gentillesse de répondre à quelques questions posées par des internautes qui sont suffisamment inconscients pour nous lire. D’ailleurs, ne croyez pas que ce qui va suivre ne vous prendra qu’une minute de votre temps précieux. Vous n’allez pas vous en tirer comme cela. On va d’abord un tantinet contextualiser, puis étayer et enfin broder. Car à DC on adore faire des papiers à rallonge histoire que chacun puisse se dire : je vais avoir besoin d’un fond de l’œil mais au moins ce soir je me couche moins con.

Contextualisons

Cet été, on a donc organisé un petit jeu concours avec à la clé pour le gagnant les 6 films en combo Blu-ray/DVD de la vague 4 éditée par Coin de Mire Cinéma. Dans le même temps, on a demandé aux participants depuis notre page FB de nous dire quels titres ils aimeraient voir paraître chez cet éditeur à l’avenir. Des films français de patrimoine inédits en Blu-ray qui pourraient s’inscrire avec pertinence au sein de leur collection dite La Séance. Vous savez cette collection qui propose les pubs et les actualités de la semaine de sortie du film en avant-programme histoire de vous replonger dans une séance typique de l’époque les fesses bien calées dans votre canapé. Mais surtout des films bénéficiant d’un travail de restauration de premier ordre permettant de les (re)découvrir dans une qualité optimale et certainement supérieure à celle des copies d’exploitation lors des premières exclusivités.

Étayons

Après un premier écrémage (titres déjà édités en Blu-ray ou qui ne pourraient pas intégrer ladite collection), une petite liste de films s’est donc dégagée. On y a apporté nos premières remarques forcément ultra pertinentes pour l’envoyer recta à Coin de Mire Cinéma qui nous a répondu quasi dans la foulée apportant un éclairage bienvenu et ce titre par titre. Autant vous l’avouer, on n’en attendait pas tant d’autant que l’éditeur, en l’occurrence Thierry Blondeau, nous a autorisé à rendre publique ses retours qui sonnent du coup comme de futures annonces de parution à plus ou moins long terme.

Le Deuxième souffle (1966 – Jean-Pierre Melville) : « C’est un film que nous aimerions bien intégrer à la collection, mais René Chateau semble être quelqu’un qui n’aime pas du tout partager ses titres. Mais on ne sait jamais. Je dois lui écrire prochainement et tenter de le convaincre. »

Le Chat (1971 – Pierre Granier-Deferre) : « C’est un titre qui sortira dans notre collection La Séance en novembre 2020 en même temps que La Veuve Couderc. Ci-joint le visuel presque définitif. »

Le Chat - Jaquette Coin de Mire Cinéma

Maria Chapdelaine (1934 – Julien Duvivier) : « Le film est très ancien, et sort de la période que nous traitons dans notre collection. Je vais cependant y réfléchir, mais de toute façon, ce serait pas pour tout de suite et pas dans la collection actuelle. »

La Menace (1961 – Gérard Oury) : « C’est un titre possible pour nous. Je vais regarder cela de plus près car je n’ai pas encore vu le film en DVD. Mais si le film m’intéresse, ce sera peut-être possible avec Gaumont avec qui nous avons commencé à travailler. »

Fanfan la Tulipe (1952 – Christian-Jaque) : « Nous avons commandé une nouvelle restauration 4K avec TF1 Studio. Il devrait sortir dans notre collection vers février ou mars 2021. »

L’Étoile du Nord (1981 – Pierre Granier-Deferre) : « Pas impossible dans notre collection, car j’aime bien Pierre Granier-Deferre. Je vais regarder la faisabilité, mais il y a de fortes chances que cela soit envisagé ultérieurement. »

Gas-Oil (1955 – Giller Grangier) : « Prévu dans notre collection, mais les droits sont en cours de renouvellement avec la succession Grangier. Cela prend beaucoup de temps. Sortie vers 2022. »

Une aussi longue absence (1961 – Henri Colpi) : « J’ai déjà fait la demande pour ce film qui nous intéresse. Mais il faut attendre la fin du contrat avec SNC / M6 pour le récupérer. Un peu de patience, mais c’est prévu, certainement vers 2022. »

On en profite pour vous filer le lien trouvé sur le site de l’éditeur annonçant toutes leurs prochaines sorties.

Brodons (un peu)

Le Deuxième souffle est en effet le dernier film de Jean-Pierre Melville avec L’Aîné des Ferchaux à ne pas bénéficier d’une édition Blu-ray. Que cela soit en France ou ailleurs dans le monde. L’anthologie Melville édité par StudioCanal en 2017 ne le proposait pas et seul un DVD édité par René Chateau existe donc. Ce même René Chateau qui a permis à Criterion aux États-Unis de l’éditer dans un DVD qui tient au demeurant encore aujourd’hui plus que la route. Ce même Criterion qui aurait pu le sortir en Blu-ray comme il l’avait fait pour Le Samouraï en 2017 avant que Pathé en récupère les droits. S’ils ne l’ont pas fait c’est que le matériel dont dispose René Chateau doit être incompatible avec les standards techniques élevés que s’imposent l’éditeur new-yorkais. Ou qu’une restauration serait trop coûteuse au regard du potentiel commercial du titre outre-Atlantique. Comme le précise Thierry Blondeau, René Chateau est un homme peu « partageur » qui dispose sans conteste encore aujourd’hui de l’un des catalogues les plus riches détenus par un indépendant. Peut-être que la solution serait à chercher dans un apport financier décisif au niveau d’une éventuelle restauration tout en laissant à René Chateau la possibilité d’exploiter son titre ainsi restauré à l’internationale. Une sorte de win-win qui permettrait à Coin de Mire Cinéma d’inclure Le Deuxième souffle au sein de sa collection sur un temps négocié. René Chateau récupérant son film ainsi restauré après 3 / 5  ou 7 ans.

Le Deuxième souffle - Jaquette René Chateau

Maria Chapdelaine marque la première collaboration entre Julien Duvivier et Jean Gabin qui se retrouveront à 6 autres reprises par la suite : Golgotha (1935) totalement inédit en vidéo chez nous mais trouvable en DVD sur le marché italien, La Bandera (1935) disponible en DVD chez M6 Vidéo, La Belle équipe (1936) disponible en Blu-ray chez Pathé, Pépé le Moko (1937) qui végète en DVD depuis 2001 chez StudioCanal, L’Imposteur (1944) que BQHL a édité en 2017 en DVD et Voici le temps des assassins (1956) disponible en Blu-ray chez Pathé. Ce n’est pas un Duvivier majeur et en tout cas bien moins connu que Pépé le Moko ou La Belle équipe. Mais comme le montre l’excellent documentaire consacré au cinéaste au sein du DVD édité en 2006 par SNC / M6 Vidéo, il inaugurait un cycle qui marquera sa filmo tout en irradiant le cinéma français de l’époque. Et de toutes les versions subséquentes qui ont adapté le très beau roman de Louis Hémon, celle-ci est sans conteste la plus émouvante et la  moins formatée ne serait-ce que par la présence d’un Gabin pas encore au sommet de son magnétisme d’avant-guerre mais qui s’en approche déjà avec assurance. Le voir débarquer en Blu-ray au sein d’une nouvelle collection à définir chez Coin de Mire Cinéma serait en effet une très belle nouvelle.

Maria Chapdelaine - Jaquette DVD SNC

Quel pied ce serait aussi de voir arriver chez l’éditeur L’Étoile du Nord de Pierre Granier-Deferre alors que Le Chat et La Veuve Couderc (1971) annoncés donc pour novembre complèteront La Horse (1970) déjà paru chez l’éditeur. Voilà un cinéaste dont les films n’ont plus cours aujourd’hui. Des films au pedigree à contre-courant de la Nouvelle Vague alors ambiante, pour la plupart empreints d’une sensibilité et d’une lucidité peu commune décrivant un monde en sans cesse mutation où l’humanité qui la compose reste elle toujours aussi vile et putride. L’Étoile du Nord est de surcroît le dernier film que réalisera Granier-Deferre avec l’immense Simone Signoret qui s’appuiera une énième fois sur un roman de Simenon. L’Étoile du Nord fait partie de l’immense catalogue StudioCanal qui l’a édité en 2004 dans un DVD accompagné de moult suppléments au sein de la collection dite « Studio » créée en partenariat avec le magazine cinéma Studio Magazine disparu en 2009. Malheureusement, nous n’avons jamais eu la chance de l’avoir en main. Un nouveau DVD est paru en 2006 repartant du même master que l’on peut qualifier aujourd’hui de fatigué alors que les suppléments proposés dans l’édition de 2004 se sont entre-temps fait la malle.

L'Etoile du nord - Jaquette DVDJaquette DVD 2006

Une aussi longue absence est pour le coup une découverte récente que nous avons faite via le DVD édité depuis 2015 par SNC / M6 vidéo. Un DVD qui propose au demeurant le film via un master issu d’une restauration 2K de toute beauté effectuée par l’ayant droit, la Société cinématographique Lyre. Un ayant droit avec qui Coin de Mire Cinéma a déjà collaboré en éditant en décembre 2019 Paris est toujours Paris (1951) de Luciano Emmer qui avait bénéficié pour le coup d’une restauration 4K à partir du négatif original. Une aussi longue absence est réalisé par Henri Colpi, un cinéaste plutôt méconnu qui mériterait d’être redécouvert d’autant que ce film datant de 1961 fut récompensé de la Palme d’or cannoise ainsi que du Prix Louis-Delluc. Des distinctions qui n’ont pourtant pas permis au film de bénéficier de la notoriété et de la reconnaissance qu’il mériterait aujourd’hui. Henri Colpi est pourtant crédité (au hasard) au montage la même année sur L’Année dernière à Marienbad de Resnais ou au scénario de L’Été meurtrier (1981) de Jean Becker. C’est dire en creux de la polyvalence et du talent du bonhomme qui a par ailleurs dispensé son art du montage durant de longues années à l’Institut national supérieur des arts du spectacle et des techniques de diffusion de Bruxelles. Une aussi longue absence raconte l’histoire d’une femme (magnifique Alida Walli, actrice italienne trop méconnue elle aussi) qui pense reconnaître sous les haillons d’un SDF amnésique passant depuis quelques jours devant son bistrot de banlieue (immense Georges Wilson, le papa de Lambert Wilson), son mari disparu il y a presque 20 ans sous l’occupation. Sur un scénario de Marguerite Duras pas des plus légers, Colpi propose une mise en scène merveilleusement enlevée, fine et épique dans un N&B sombre mais pas sans espoir que l’on a hâte de redécouvrir en Blu-ray.

Une aussi longue absence - Jaquette DVD

On est heureux sinon de se dire que notre DVD Criterion de Fanfan la Tulipe va prendre un coup de vieux. Tout comme celui de Gas-Oil édité en son temps par TF1 vidéo. Enfin, de tous les titres soumis par nos lecteurs, La Menace de Gérard Oury est un film qui nous est inconnu et que nous allons bien vite découvrir via le DVD de chez Gaumont. En attendant qui sait, un Blu-ray labellisé Coin de Mire Cinéma.

Fanfan la Tulipe - Jaquette DVD Criterion

Ps : Si vous avez des titres en tête, n’hésitez pas à les soumettre en commentaire ci-dessous. On est persuadé que vous obtiendrez un retour de Coin de Mire très rapidement…

6 réflexions sur « Coin de Mire Cinéma nous fait de l’œil »

  1. Bonsoir,
    Quelques attentes :
    UNE MANCHE ET LA BELLE (1957) d’Henri VERNEUIL,
    UNE RAVISSANTE IDIOTE (1963) d’Edouard MOLINARO,
    LA LECON PARTICULIERE (1968) de Michel BOISROND
    A COUTEAUX TIRES (1963) de Charles GERARD
    ETES-VOUS FIANCEE A UN MARIN GREC OU A UN PILOTE DE LIGNE ? (1970) de Jean AUREL
    CETTE NUIT LA (1958) de Maurice CAZENEUVE
    LA BOURSE ET LA VIE (1966) de Jean-Pierre MOCKY
    L’HOMME A LA BUICK (1968) de Gilles GRANGIER
    LES DEMONS DE MINUIT (1961) de marc ALLEGRET & Charles GERARD
    DES FEMMES DISPARAISSENT (1959) d’Edouard MOLINARO
    BONNES A TUER (1954) d’Henri DECOIN
    LES SEPT PECHES CAPITAUX (1961)
    LA FRANCAIS ET L’AMOUR (1960)
    En vous remerciant par avance,
    Bonne soirée

  2. Bonjour,

    Merci pour cette liste que nous avons fait suivre à l’éditeur. Si celui-ci devait réagir par retour de mail, nous ne manquerons pas de vous en communiquer la teneur. Il pourra peut-être même le faire directement ici.

    Cordialement

  3. Bonjour,
    Quelques propositions de titres que vous pourriez peut-etre editer:
    – LA METAMORPHOSE DES CLOPORTES (1965) de Pierre GRANIER-DEFERRE
    – VERDICT (1974) de André CAYATTE
    – IL N’Y A PAS DE FUMEE SANS FEU (1973) de André CAYATTE
    – LE TONNERRE DE DIEU (1965) de Denys DE LA PATELLIERE
    – LE CLAN DES SICILIENS (1969) de Henri VERNEUIL
    – LES GRANDES GUEULES (1965) de Robert ENRICO
    – LA CHATTE (1958) de Henri DECOIN
    – LA LOI DU SURVIVANT (1966) de José GIOVANNI

    Merci d’avance
    Cordialement

  4. Bonjour,

    On a fait suivre auprès de l’éditeur à l’exception du Clan des siciliens qui existe en Blu-ray chez Fox et que l’on peut encore se procurer assez facilement. Difficile de surcroît de penser / croire / espérer que Disney, dorénavant détenteur des droits du back catalogue Fox, accepte de confier le mandat d’exploitation d’aucun de ses films à un tiers. Et ce même sur une période limitée. Leur stratégie est de plutôt les proposer très prochainement au sein d’une plateforme de streaming (autre que Disney +) dédiée à ce pedigree de films.

    Merci

    Cdt

  5. Bonjour,
    Il manque dans votre collection Les Liaisons Dangereuses de Roger Vadim…
    Dommage car cette année 2020 marquait deux anniversaires…
    Boris Vian et Gérard Philipe .
    Mais bravo et merci quand même pour votre superbe sélection.

  6. Malheureusement c’est un titre détenu par René Chateau qui comme chacun le sait est très jaloux de son catalogue au point de ne consentir à aucune édition Blu-ray à date et encore moins de permettre qu’un éditeur tiers puisse l’exploiter à sa place. Il faudra donc se contenter d’un DVD paru en 2000 et ce tant qu’il administrera son catalogue.

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *