Deapool - Blu-ray 4K Ultra HD

Deadpool : Un Blu-ray 4K qui va vous trouer l’c** !

Après un carton (surprise ?) dans les salles du monde entier en début d’année, le plus badass des superhéros débarque en vidéo. Deadpool qu’il s’appelle et sa sortie en Blu-ray 4K Ultra HD nous donne l’occasion de revenir sur cet épiphénomène à l’aune d’une édition assurément bien supérieure au film en lui-même.

Deadpool - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
Deadpool (2016)

Réalisateur : Tim Miller
Éditeur : 20th Century Fox
Sortie le : 17 juin 2016
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 4,5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4,5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 4/5

 

NB : Les captures qui illustrent cet article sont issues du Blu-ray « normal » en 1080p.

Deadpool : On est venu, on l’a vu, on l’a eu dans le c** !

Comme le dirait Dan Aykroyd dans S.O.S. Fantômes après que notre fine équipe ait capturé leur tout premier ectoplasme : « On est venu, on l’a vu, il l’a eu dans l’cul ! ». Sauf qu’en l’occurrence, dans le cas de Deadpool, ce serait plutôt nous, à la rédac de Digital Ciné, qui l’avons eu moyennement profond dans le fondement. Alléchés il faut bien l’admettre par une bande annonce non censurée qui promettait une adaptation de comics bien différente de celles prémâchées que Marvel nous sert depuis des années (et va continuer à nous servir durant quelque temps encore), la découverte de Deadpool en salles fut, il faut bien l’admettre, assez loin des attentes que nous avions pu placer en lui. Pour sûr, le générique d’ouverture, dans un style très « Fight Club » (David Fincher, 1999), est l’un des plus drôles, réussis et, quelque part, irrévérencieux qu’il nous ait été donné de voir depuis bien longtemps. Mais après cela, il faut bien reconnaître que l’enthousiasme est vite retombé. Et pour étayer pareil constat, on vous propose de retrouver ci-dessous nos deux mini-avis, le premier de l’auteur de ces lignes et le second de Sandy qui, quelque peu refroidi par votre humble serviteur, préféra attendre bien sagement un rattrapage en vidéo.

Deadpool - Capture Blu-ray

Le problème donc c’est que ce super-héros badass au possible qui dégaine aussi vite les vannes raz-la-ceinture qu’il n’explose voire même tranche les têtes qui dépassent finit vite par lasser. En cause, cette propension à vouloir dézinguer à tout va dans l’univers de la culture « geek et comics » tout en s’adressant à outrance au spectateur (le fameux « quatrième mur »). Ajoutez à cela une mise en scène brouillonne qui n’a pas toujours les moyens de ses ambitions ($60M de budget annoncé) et vous obtenez à l’arrivée un film de super-héros certes plaisant et amusant mais certainement pas la « révolution badass » espérée. Pour le coup, il ne sera pas interdit de lui préférer l’excellent Kick-Ass de Matthew Vaughn ou encore le tout aussi réussi mais hélas injustement méconnu Super de James – Les Gardiens de la galaxie – Gunn.

Deadpool - Capture Blu-ray

Pour autant, le public semble avoir été conquis comme en attestent les résultats au box-office : $363M de recettes aux États-Unis, $782M dans le monde et 3,7 millions d’entrées en France. En matière de classements, Deadpool devient ainsi le 2ème plus gros succès aux États-Unis pour un film classé R (interdit aux moins de 17 ans non accompagnés) juste derrière les $370M de recettes de La Passion du Christ (2004) de Mel Gibson, et occupe actuellement la 3ème place du box-office nord-américain de l’année derrière Le Monde de Dory ($470M) et Captain America : Civil War ($406M). Dans nos vertes contrées où Deadpool est sortie en salles avec une interdiction aux moins de 12 ans, il occupe actuellement la 4e place annuelle (mais 2016 n’est pas terminée !). Toutefois, avec de tels chiffres, il devient le n°1 des films affiliés à la franchise X-Men, aussi bien en France, aux USA qu’à l’international. On refermera ce petit paragraphe consacré à l’accueil réservé au film avec les notes observées sur IMDB (8/10), Rotten Tomatoes (84%) ou encore Metacritic (65%, une note pour le coup déjà plus en phase avec nos propres ressentis sur la chose), toutes supérieures à celles décernées précisément aux derniers exploits en date des célèbres mutants, X-Men : Apocalypse. Comme quoi, ces trois baromètres, si tant est que l’on puisse les qualifier de la sorte, c’est vraiment du grand n’importe quoi !

Deadpool - Capture Blu-ray

Deadpool : Un Blu-ray 4K UHD qui va vous trouer l’cul !

Une chose est sûre en revanche, que vous soyez fan ou non du film, la déclinaison en Blu-ray 4K Ultra HD de Deadpool ne fera quant à elle que des heureux avec son trio image – son – interactivité qui réalise pratiquement le grand chelem. En termes d’images, le film a été tourné avec des caméras Arri Alexa XT Plus et a donné lieu à un Digital Intermediate en 4K dixit la fiche technique IMDB. À l’arrivée, le rendu vidéo est tout ce qu’il y a de plus réjouissant avec un niveau de définition de tout premier choix, à la fois affuté et sans défaut de compression apparent, secondé par un rendu des couleurs (beaucoup de rouge-sang et de flammes liées aux nombreuses explosions du film) lui aussi d’une grande densité, procédé HDR oblige. Il restera bien quelques passages aux CGI en demi-teintes et qui passent avec plus ou moins de réussite le cap de la HD et a fortiori de l’UHD mais dans l’ensemble, l’image de Deadpool est une franche réussite dans les deux cas. Côté son en revanche, point de réserves qui tiennent. À condition bien sûr d’apprécier un tant soit peu les mixages qui déménagent. Car il faut bien reconnaitre que celle de Deadpool ne fait pas forcément dans la finesse (à l’image du film en lui-même pourrait-on dire). Entre les différentes scènes d’action et la B.O. ultra punchy, les amateurs de bon gros son qui tache en auront pour leur argent. Sous couvert toutefois d’opter pour la VO Dolby Atmos 7.1 car comme toujours de la part de Fox, la VF doit se contenter de cette même piste DTS 5.1 en mi-débit (768Kb/s) que l’on retrouve inlassablement sur tous les Blu-ray de l’éditeur et aujourd’hui sur leurs Blu-ray 4K Ultra HD. À noter que sur l’édition Blu-ray, la VO est proposée en DTS-HD Master Audio 7.1 pour un résultat tout aussi impressionnant que la piste Dolby Atmos du Blu-ray 4K.

Deadpool - Capture Blu-ray

Quant à l’interactivité, une fois n’est pas coutume, celle-ci se révélera presque plus intéressante que le film à proprement parlé. Notamment si vous optez pour l’un des deux commentaires audio, de préférence celui en compagnie de Ryan Reynolds et des deux scénaristes. Non seulement, les trois hommes nous abreuvent d’une quantité plus qu’appréciable de renseignements en tous genres, et pour cause, le comédien est associé au projet depuis plus de dix ans, mais aussi et surtout, Reynolds fait montre d’un humour autrement plus drôle (et digeste) que sa performance au sein du film. Le second commentaire en compagnie du réalisateur et du co-créateur du comics n’est pas déplaisant pour autant mais apparait un peu plus fade en comparaison. L’autre gros morceau de choix est à chercher du côté du très conséquent making of intitulé Des comics à l’écran… à l’écran (80min au compteur) qui passe en revue les grands pans de la production du film (adaptation du comics, SFX, cascades, musique, etc.) non sans quelques pointes d’humour. Les vingt minutes de scènes coupées agrémentées de commentaires optionnels du réalisateur qui en resitue l’emplacement au sein du récit tout en détaillant les raisons des coupes, n’apportent effectivement rien de plus sinon davantage de verbiage dans la plupart des cas. Rien d’indispensable en soi. Bêtisier, galeries photos et autres plaisanteries sont également au programme mais l’on regrettera de ne pas retrouver la bande annonce non censurée évoquée ci-dessus ou encore la fameuse vidéo-test (dont on peut apercevoir quelques extraits dans le making of) qui avait « fuité » sur le net et achevé de convaincre le studio de donner son feu vert à la mise en route du long-métrage. Une bande démo pour laquelle le réalisateur Tim Miller s’était tout de même vue octroyer une enveloppe de $275.000 dixit Ryan Reynolds dans le commentaire audio. Signalons pour finir que, fidèle à sa politique éditoriale, Fox propose le Blu-Ray 4K Ultra HD de Deadpool sous la forme d’un combo double disques : le premier avec le film au format Blu-ray 4K Ultra HD agrémenté des deux commentaires audio évoqués ci-dessus et le second avec le film au format Blu-ray standard accompagné de l’intégralité des bonus sus-cités.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Deadpool – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Deadpool, est l’anti-héros le plus atypique de l’univers Marvel. À l’origine, il s’appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d’un humour noir survolté, Deadpool va traquer l’homme qui a bien failli anéantir sa vie.

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p
  • Langues : Anglais Dolby TrueHD 7.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 48min 06s

Bonus (en HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio de Ryan Reynolds et des scénaristes
  • Commentaire audio du réalisateur et du co-créateur du comics Rob Liefeld

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 48min 06s

Bonus (en HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio de Ryan Reynolds et des scénaristes
  • Commentaire audio du réalisateur et du co-créateur du comics Rob Liefeld
  • Scènes inédites avec commentaire optionnel du réalisateur (19min 14s)
  • Bêtisier (6min 12s)
  • Des comics à l’écran… à l’écran (80min)
  • Galeries
  • La hotte de Deadpool Hohoho (23min 54s)
  • Teaser de X-Men : Apocalypse (2min 25s, VF DD 5.1)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *