Oblivion (2013) de Joseph Kosinski - Capture Blu-ray

Oblivion : Un Blu-ray 4K en orbite

Une semaine après la sortie de Warcraft, Oblivion marque donc le deuxième titre à avoir les honneurs d’une parution sur le support Blu-ray 4K Ultra HD de la part d’Universal Pictures Vidéo. Soit un long-métrage déjà nettement plus engageant, à tous points de vue, que l’adaptation du célèbre jeu vidéo réalisée par Duncan Jones.

Oblivion - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
Oblivion (2013)

Réalisateur : Joseph Kosinski
Éditeur : Universal Pictures Vidéo
Sortie le : 18 octobre 2016
 
Notes :
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4,5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 1/5

 

NB : Les captures illustrant cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Oblivion : Gloubi-boulga de SF anticipatoire

Alors certes, Joseph Kosinski n’est pas le cinéaste du nouveau millénaire mais cet infographiste de formation possède indubitablement un sens de l’imagerie bien affirmé et qui se retrouve dans ses œuvres. En témoigne son premier long-métrage, Tron : L’héritage (2010), suite du révolutionnaire pour ne pas dire cultissime Tron (1982), qui connaîtra un joli succès en salles : $172M de recettes US, $400M dans le monde et 1,2M d’entrées en France (l’opus originel avait enregistré 900 000 entrées à l’époque). Un succès qui s’explique en partie par une certaine nostalgie des geeks 80s ? Sans doute mais pas seulement. Nanti de (très) gros moyens ($170M de budget, pas mal pour un premier long !), le résultat bien que trop semblant à l’original de Steven Lisberger (dont ce sera d’ailleurs là le seul fait d’arme notable) n’en demeure pas moins fort sympathique (adjectif en forme de cimetière des éléphants pour un film / NDSG), précisément grâce à sa dimension visuelle et aussi, il faut bien l’admettre, la B.O. signée Daft Punk.

Oblivion (2013) de Joseph Kosinski - Capture Blu-ray

Trois ans plus tard, Kosinski s’attaque non pas au troisième volet de Tron (projet qui donne signes de vie de temps à autre) mais à l’adaptation de son propre roman graphique (toujours inédit à ce jour dans les librairies de France et de Navarre) : Oblivion. Là encore, on ne pourra pas dire que le résultat soit révolutionnaire, brassant une foultitude de thématiques vues et revues si chères à la SF post-apocalyptique (extermination de l’humanité, raréfaction des ressources, etc.) couplées à celles de l’invasion extra-terrestre, à commencer par [Attention mini-spoiler si vous n’avez pas vu le film] L’Invasion des profanateurs de sépultures [Fin du spoiler]. Pour autant, la vision qu’en livre à nouveau Kosinski parvient à emporter l’adhésion même si le film se soldera par une semi-réussite (ou un semi-échec selon que l’on veuille voir le verre à moitié plein ou à moitié vide – C’est bien une réflexion de normand ça ! / NDSG) : $90M de recettes US, $286M dans le monde et 1,3M d’entrées en France pour un budget confortable de $120M. La faute sans doute à un manque d’empathie pour les protagonistes, à commencer par la relation du couple Tom Cruise / Olga Kurylenko, empêchant in fine de s’immerger émotionnellement au cœur de cette lutte pour la survie de l’espèce humaine. Ne reste donc plus qu’à admirer la plastique de cet Oblivion, tant sur le plan visuel que sonore avec là-encore une B.O. qui sied à merveille à l’ambiance du film et confiée à nouveau à un groupe électro-pop français : M83.

Oblivion (2013) de Joseph Kosinski - Capture Blu-ray

Oblivion : Un upscale 4K qui n’a rien de honteux

C’est assurément tout autant ce ramage que ce plumage qui valent à Oblivion d’avoir aujourd’hui les honneurs d’une sortie en Blu-ray 4K Ultra HD. Mais avant d’entrer plus avant dans l’analyse de la chose, le directeur de la photographie d’origine chilienne Claudio Miranda qui avait déjà travaillé avec Kosinski sur son premier long-métrage (ainsi que, entre autres, le Benjamin Button de David Fincher ou encore L’Odyssée de Pi de Ang Lee) précise le point suivant dans cette interview :

« Au départ, Joe (Joseph Kosinski) voulait qu’Oblivion soit distribué en 4K mais ce ne fut pas le cas pour des raisons financières et de planning. Les effets visuels nous ont fait savoir qu’une sortie 4K rallongerait le délai d’un mois et demi pour mettre à niveau leur pipeline, effectuer les rendus finaux, etc. Le surcoût de l’opération n’était pas négligeable non plus et le studio préféra renoncer à cette option même si Joe la soutenait ardemment […] Oblivion a donc été tourné en 4K mais le digital intermediate a été réalisé en 2K et le film a été distribué en 2K. Tout a été filmé à l’aide de caméras Sony au format 4K RAW […] Certains effets visuels ont été réalisés en 4K mais le rendu final était plus rapide en 2K et je dois dire que je suis très fier de cette image 2K que je trouve très pointue. Il n’y a pas de quoi en avoir honte ».

Oblivion (2013) de Joseph Kosinski - Capture Blu-ray

Et l’on ne pourra que plussoyer quant à cette assertion finale du directeur de la photographie à la découverte du rendu 2160p HDR d’Oblivion tant celui-ci est une véritable petite merveille. Alors certes, il reste bien certains plans, certaines séquences où la définition se situe un cran en deçà du reste. Et non, il ne s’agit pas uniquement des seuls plans à effets spéciaux finalisés en 2K évoqués par Claudio Miranda mais simplement un ressenti d’ensemble que nous sommes bien ici en présence d’un upgrade 2K vers 4K. La bonne nouvelle, c’est que la source 4K existe bel et bien et qu’il ne sera donc pas impossible, dans un avenir plus ou moins proche, de voir débarquer une réédition Blu-ray UHD qui bénéficiera cette fois d’un vrai master 4K. La mauvaise, c’est qu’il semble peu probable, voire même impensable, que lesdits effets spéciaux soient à nouveau refaits en 4K, ce qui continuera de fait à occasionner certains plans un peu moins pointus que le reste du métrage. Mais dans son ensemble et en l’état actuel, le rendu 2160p d’Oblivion est une franche réussite à tout point de vue, à commencer une fois n’est pas coutume par ce renforcement de toute la palette chromatique grâce à la technologie HDR, depuis les teintes froides bleutées des éléments high-tech du film jusqu’aux teintes plus chaleureuses et terreuses des quelques résistants tapis dans les montagnes.

Oblivion (2013) de Joseph Kosinski - Capture Blu-ray

Côté son, il ne faudra hélas pas espérer retrouver une piste française HD comme ce fut le cas sur le Blu-ray 4K UHD de Warcraft édité une semaine plus tôt par Universal, la VF devant se contenter ici de d’une simple piste DD 5.1. Non pas que le résultat soit totalement infâme, loin s’en faut, mais il ne saurait nullement soutenir la comparaison avec la VO Dolby Atmos qui, elle, fait des merveilles à tous points de vue : B.O., scènes d’action et tutti quanti. En revanche, ce qui est rageant, c’est de constater que cette édition Blu-ray 4K UHD d’Oblivion ne reprend pas l’excellente et nettement plus méritante VF DTS-HD High Resolution Audio 7.1 que l’on trouvait sur l’édition Blu-ray sortie en 2013 et qui, pour le coup, tenait la dragée haute à la VO DTS-HD Master Audio 7.1 ! Ou le parfait exemple d’un nouveau rétrogradage de la piste française entre un support, en l’occurrence le Blu-ray, et son successeur, le Blu-ray 4K Ultra HD.

Précisons pour conclure que nous n’avons eu accès qu’au disque Blu-ray 4K Ultra HD d’Oblivion qui propose pour tout supplément un commentaire audio sympathique mais très décousu et un peu trop contemplatif à notre goût (tout ce qui a été fait sur le film est beau, merveilleux, fantastique, etc.) en compagnie du réalisateur et de Tom Cruise. Nous ne pourrons donc juger du contenu complet de cette édition. Toutefois, selon les informations que nous avons pu recueillir, celle-ci renfermerait également un second disque contenant le film au format Blu-ray 1080p accompagné des autres suppléments : making of, scènes coupées et piste isolée de la B.O. signée M83.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Oblivion – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : 2077 : Jack Harper, en station sur la planète Terre dont toute la population a été évacuée, est en charge de la sécurité et de la réparation des drones. Suite à des décennies de guerre contre une force extra-terrestre terrifiante qui a ravagé la Terre, Jack fait partie d’une gigantesque opération d’extraction des dernières ressources nécessaires à la survie des siens. Sa mission touche à sa fin. Dans à peine deux semaines, il rejoindra le reste des survivants dans une colonie spatiale à des milliers de kilomètres de cette planète dévastée qu’il considère néanmoins comme son chez-lui. Vivant et patrouillant à très haute altitude de ce qu’il reste de la Terre, la vie « céleste » de Jack est bouleversée quand il assiste au crash d’un vaisseau spatial et décide de porter secours à la belle inconnue qu’il renferme. Ressentant pour Jack une attirance et une affinité qui défient toute logique, Julia déclenche par sa présence une suite d’événements qui pousse Jack à remettre en question tout ce qu’il croyait savoir…

Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p
  • Langues : Anglais Dolby Atmos 7.1, Français DD 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 04min 36s

Bonus (VOSTF) :

  • Commentaire audio de Joseph Kosinski et Tom Cruise

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *