xXx : Reactivated (2017) de D.J. Caruso - Blu-ray 4K Ultra HD

xXx : Reactivated : Gonflette 4K pour Vin Diesel

N’y allons pas par quatre chemins : en dépit de toute l’affection que nous portons aux salles obscures à DigitalCiné, il nous en faut désormais beaucoup plus que les énormes biceps d’un Vin Diesel pour que nous daignions bouger nos (grosses / vieilles, rayez les mentions inutiles) fesses jusqu’au ciné le plus proche pour découvrir les derniers exploits du bonhomme. Ainsi avions-nous donc sciemment fait l’impasse sur ce xXx : Reactivated sans pour autant rejeter totalement l’idée d’un rattrapage lors de sa sortie en vidéo (un reste d’adolescence attardée sans doute / Note du gars qui se fait chier à relire ton papier mais qui ne rattrapera pas cette daube. Faut pas pousser non plus). Et ça tombe plutôt bien car Paramount en propose une déclinaison en Blu-ray 4K Ultra HD à l’image du film : honorable à défaut d’être transcendante (tu devrais intégrer l’équipe de Macron toi / Note…). Explications.

xXx : Reactivated (2017) de D.J. Caruso - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
xXx : Reactivated (2017)

Réalisateur : D.J. Caruso
Éditeur : Paramount Home Entertainment France
Sortie le : 30 mai 2017
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 4,5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 3,5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

xXx : Reactivated : Xander Cage is back (et Vin Diesel aussi)

Il suffit de jeter un coup d’œil à la filmographie de Vin Diesel (qui décolla pour de bon au tournant du millénaire) pour constater que celle-ci gravite autour de trois sagas phares. La plus réussie de toute, artistiquement parlant, mais hélas la moins probante en termes de box-office est celle dite des Chroniques de Riddick réalisée par le beaucoup trop rare David Twohy et dont le quatrième opus est toujours dans les limbes d’un développement plus ou moins chaotique comme seul Hollywood en a le secret. La seconde et accessoirement l’une des sagas cinématographiques les plus prolifiques au box-office n’est autre que la série des Fast & Furious. Après avoir fait l’impasse sur les opus 2 et 3 (exception faite d’un caméo non crédité au générique sur ce dernier), Vin Diesel avait rempilé dès le quatrième volet pour mieux propulser la licence en orbite puisque les deux derniers volets en date ont franchi la barre symbolique du milliard de dollars de recettes mondiales. Enfin, il y a cette saga xXx (prononcée « Triple X ») initiée en 2002, un an après Fast & Furious, avec là encore derrière la caméra un certain Rob Cohen, à une époque où le bonhomme réalisait des films qui valaient encore à peu près le coup (ah ces plaisirs coupables que sont Cœur de dragon, Daylight et autres The Skulls ! / Oui non là à ce niveau d’accomplissement artistique, on n’appelle même plus cela des plaisirs coupables / Note du gars).

xXx : Reactivated (2017) de D.J. Caruso - Capture Blu-ray

À en croire Vin Diesel dans les bonus de xXx : Reactivated, ce premier xXx fut surnommé le « tueur de James Bond » car il dépassa les résultats du 007 cette année-là. Avec tout le respect que l’on doit au principal intéressé, le certes pas bien fameux Meurs un autre jour enregistra des scores « légèrement supérieurs » en salles, aussi bien aux États-Unis ($160M vs $142M), dans le monde ($431M vs $277M) qu’en France (4M d’entrées vs 1,3M). Ce qui n’en diminue pas pour autant le joli succès en salles de ce premier xXx. Malgré cela, Vin Diesel avait préféré faire l’impasse sur la suite, xXx 2 : The Next Level, en 2005, laissant sa place à Ice Cube pour partir s’essayer, avec le résultat que l’on sait, au registre comique dans Baby-Sittor avant une tentative dans un rôle plus sérieux avec Jugez-moi coupable, avant-dernier long-métrage de feu Sidney Lumet. En 2017, Vin Diesel enfile donc à nouveau la grosse fourrure de Xander Cage pour ce troisième volet (au titre anglais au demeurant sans équivoque : xXx : Return of Xander Cage) dont les ambitions sont parfaitement résumées par le producteur du film, Jeff Kirschenbaum : « Prendre un bon gros pop-corn et s’éclater ». Tout est dit ou presque tant on pourra laisser ici son cerveau au vestiaire (et quand tu regardes le film chez toi, tu le mets où ton cerveau ? / Note du gars) pour profiter de scènes d’action toutes plus portnawak les unes que les autres. Derrière la caméra, on trouve un certain D.J. Caruso qui n’a plus rien fait de bien mémorable depuis son tout premier long en 2002, le très sympathique Salton Sea. À l’écran, cette déclinaison bad ass des James Bond, Ethan Hunt et autres Jason Bourne, s’entoure d’un casting international comme aime là encore à nous le rappeler l’un des bonus : la bombasse indienne Deepika Padukone, l’australienne Ruby Rose entraperçue dernièrement dans le très jouissif John Wick 2, le thaïlandais Tony Jaa révélé dans le très impressionnant Ong-Bak (2003) ou encore le chinois Donnie Yen.

xXx : Reactivated (2017) de D.J. Caruso - Capture Blu-ray

Ce dernier, bien connu des amateurs de cinéma hongkongais, allait d’ailleurs si vite dans l’exécution de ses cascades sur le tournage qu’on lui demandait de ralentir pour que le public puisse apprécier sa performance physique ! À ce sujet, le producteur Jeff Kirschenbaum déclare que c’est la première fois que l’on voit ce style de combat hongkongais dans un film hollywoodien. Le bonhomme a de toute évidence la mémoire un peu courte puisque vingt ans plus tôt, un certain Matrix (1999) avait déjà apposé sa pierre à cet édifice lorsque les Wachowski avaient fait appel à l’éminent Yuen Woo-ping pour chorégraphier les combats de leur film. In fine, s’il ne révolutionne donc rien du tout, ce xXx : Reactivated se laisse regarder nonchalamment et, à l’exception des États-Unis où le film a fait un flop ($45M de recettes pour $85M de budget), ce troisième volet des exploits de Xander Cage aura connu une jolie fortune en France (927 000 entrées) et surtout à l’international avec $346M de recettes. Merci qui, merci les chinois ($164M de recettes en salles) ! De quoi envisager plus ou moins sereinement un quatrième volet réunissant à nouveau toute notre « fine » équipe, à commencer par le duo Xander Cage / Darius Stone (le personnage interprété par Ice Cube dans xXx 2).

xXx : Reactivated (2017) de D.J. Caruso - Capture Blu-ray

xXx : Reactivated : Un Blu-ray 4K sous anabolisants

Et c’est donc directement par l’entremise de cette déclinaison Blu-ray Ultra HD que nous avons découvert ce xXx : Reactivated. Soit un rattrapage en vidéo plaisant à défaut d’être exceptionnel. La faute en incombe une nouvelle fois à un digital intermediate 2K qui découle donc sur un upscale 4K en demi-teinte. Aussi bien lors des plans larges que des gros plans, le gain en matière de définition est loin d’être aussi probant qu’escompté entre l’image 2160p et l’image 1080p. De par le passé, nous avons déjà été amené à croiser des bonds qualificatifs bien plus marquants, aussi bien en termes de précision de l’image que de finesse du grain de peau des différents protagonistes. Non pas que le résultat soit infamant, loin s’en faut, mais ce n’est pas encore avec ce genre de titre que le support 4K démontrera le véritable fossé qui peut séparer la Haute Définition traditionnelle de l’Ultra Haute Définition (UHD). Si ce n’est peut-être celui de faire une nouvelle fois ressortir d’autant mieux le côté factice de certains trucages numériques (cf. la séquence en moto / jetski). Le meilleur argument en faveur de cette édition 4K sera une fois n’est pas coutume à porter au crédit du procédé HDR qui permet un joli coup de boost de l’intégralité de la palette chromatique du film depuis les nuits enfiévrées jusqu’aux eaux bleues-turquoises.

xXx : Reactivated (2017) de D.J. Caruso - Capture Blu-rayOui, l’image ci-dessus est bien extraite du film ! Certains disent même qu’il s’agit là du meilleur passage… (Sexiste va ! / Note du gars)

Côté son en revanche, rien à signaler sinon du bon gros Dolby Atmos qui déménage sévère. À tout le moins en VO puisque comme toujours l’éditeur n’a pas daigné accorder de piste HD à la version française qui doit donc à nouveau se contenter d’un tout petit Dolby Digital 5.1 qui fait bien pâle figure en comparaison. On commence hélas à y être habitué. Quant aux bonus, comme évoqué ci-dessus, ils remplissent à la perfection leur office de « faire-valoir » pour nous vendre les nouveaux exploits de Vin – Dominic Toretto / Xander Cage – Diesel. En attendant le prochain opus… (Non pas moi ! / Note du gars qui ferme définitivement le ban)

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

xXx : Reactivated – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Xander Cage, sportif de l’extrême devenu agent d’élite, sort de l’exil qu’il s’était imposé, pour affronter le redoutable guerrier alpha Xiang et son équipe. Il entre dans une course impitoyable afin de récupérer une arme de destruction massive connue sous le nom de Boîte de Pandore. Recrutant une toute nouvelle équipe d’experts accros à l’adrénaline, Xander se retrouve au coeur d’une conspiration menaçant les gouvernements les plus puissants du monde.

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DD 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 46min 46s

Bonus :

  • Aucun

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DD 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 46min 46s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Jamais deux sans trois : Le retour de Xander Cage (8min 13s)
  • Des rebelles, des tyrans et des fantômes : Le casting (20min 18s)
  • Ouvrir la boîte de Pandore : Sur le tournage (16min 10s)
  • Je ne vis que pour ça ! : Cascades (15min 17s)
  • Bêtisier (2min 12s)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *