La La Land (2016) de Damien Chazelle - Blu-ray 4K Ultra HD

La La Land : Chantons sous la 4K

Après avoir tout raflé : louanges de la presse, triomphe en salles et avalanche de récompenses et autres statuettes en tous genres, La La Land est désormais disponible dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD qui a tout pour nous enchanter à nouveau… ou presque.

La La Land (2016) de Damien Chazelle - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
La La Land (2016)

Réalisateur : Damien Chazelle
Éditeur : M6 Vidéo
Sortie le : 25 mai 2017

Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4,5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 3/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

La La Land : And the winner is…

Nous ne reviendrons pas ici-même sur ce qui restera sans doute comme l’une des plus grosses bourdes de l’histoire des Oscars : le lauréat du Meilleur Film décerné à… La La Land ! Ah non, attendez il y a eu une erreur dans les enveloppes, le gagnant est Moonlight. Sans grande surprise, les responsables de ce que la presse américaine a qualifié de fiasco ont été éconduits manu militari. Au final, le très beau mais oh combien mollasson et ennuyeux long-métrage de Barry Jenkins aura décroché trois statuettes sur huit nominations tandis que celui de Damien Chazelle sera reparti de la 89ème cérémonie des Oscars avec six récompenses sur un total de quatorze nominations. Nous ne reviendrons pas davantage sur notre propre appréciation de cette comédie musicale qui aura su enchanter la planète entière : $445M de recettes au box-office international dont $151M aux États-Unis pour un budget très modeste (eu égard aux coûts des productions hollywoodiennes actuelles) de $30M. En France, la performance est toute aussi impressionnante avec 2,7 millions d’entrées sur un total de 414 copies ; un chiffre qui grimpera même jusqu’à 844 copies en cinquième semaine afin de bénéficier précisément de « l’effet Oscars ». À titre de comparaison, Whiplash, le précédent et tout aussi excellent long-métrage de Damien Chazelle sorti fin 2014 avait attiré 640 000 spectateurs sur 166 copies (avec une pointe à 373 copies en sixième semaine).

La La Land (2016) de Damien Chazelle - Capture Blu-ray

Il faut remonter au savoureux The Artist avec le duo Jean Dujardin / Bérénice Bejo en 2011 pour trouver pareil engouement dans les salles, hexagonales tout du moins avec plus de 3 millions d’entrées, là où la performance internationale se révéla nettement plus modeste : $133M de recettes mondiales pour un budget de $15M mais avec là encore une jolie brochette de récompenses : cinq Oscars sur dix nominations. Et si le parallèle avec le long-métrage de Michel Hazanavicius pourra, par certains aspects, paraître tout à fait légitime a postériori, Damien Chazelle tient toutefois à préciser au sein des suppléments qu’il avait rédigé le scénario de La La Land six ans auparavant, soit peu ou prou en 2010 et une bonne année avant la sortie en salles de The Artist. Reste désormais à attendre la prochaine comédie musicale qui parviendra à ravir une nouvelle fois tous les suffrages. Pour l’heure, Damien Chazelle a décidé de laisser de côté (pour quelque temps tout du moins) les créations musicales puisque son prochain long-métrage, First Man, sera un biopic consacré à l’astronaute Neil Armstrong (qui nous a quitté en 2012) où il dirigera à nouveau Ryan Gosling dans le rôle-titre.

La La Land (2016) de Damien Chazelle - Capture Blu-ray

La La Land : Du 4K (presque) enchantant

Mais pour l’heure, restons sur le plancher des vaches avec la sortie du Blu-ray 4K Ultra HD de La La Land où le bon côtoie le plus discutable. Le bon est à chercher du côté d’un tournage à l’aide de cette bonne vieille pelloche 35mm. Les vieux de la vieille apprécieront donc sans partage le somptueux petit grain du rendu argentique qui va bien. L’autre bon point vient de ce festival de couleurs employés tout au long du film et qui se retrouve ici sublimé par l’utilisation de la fameuse technologie HDR donnant ainsi un véritable coup de peps à l’ensemble de la palette chromatique. La photographie très élaborée avec notamment un très beau boulot sur les éclairages est également aux premières loges d’un rendu en tous points remarquables… ou presque. En effet, nous resterons déjà nettement plus dubitatifs quant au fait qu’un tel long-métrage mettant si ostensiblement en avant son format Cinémascope 2.55:1 dès le générique d’ouverture et ayant fait l’objet d’un tel battage médiatique autour de sa technologie (française, cocorico !) EclairColor au moment de sa sortie en salles, ait dû se contenter d’un digital intermediate 2K ! De fait, nous nous retrouvons une fois de plus face à une image upgradée en 2160p et non un véritable master 4K. Alors certes, d’aucuns diront que l’on pinaille et que, de toute façon, le Blu-ray 4K paru sous bannière Lionsgate Outre-Atlantique ne fait pas mieux sur ce point que celui édité en France par M6 Vidéo mais les puristes et/ou les regards les plus aiguisés ne pourront s’empêcher de constater par endroits qu’un vrai master 4K aurait permis d’aboutir à un rendu encore supérieur sur l’ensemble du film.

La La Land (2016) de Damien Chazelle - Capture Blu-ray

Côté son, il sera en revanche nettement plus difficile pour ne pas dire impossible de faire la fine bouche. Et pour cause, La La Land est l’un des très très rares Blu-ray 4K Ultra HD à proposer des pistes anglaise et française en DTS:X là où la langue de Molière doit souvent se contenter sur le support de pistes de moindre qualité en DTS mi-débit, voire même en Dolby Digital. Point de cela ici pour le plus grand bonheur des francophones qui ne pourront que remercier M6 Vidéo tout en espérant que d’autres éditeurs hexagonaux lui emboîteront le pas à l’avenir. Dans les faits, cela se traduit par un véritable émerveillement acoustique, et ce dès la séquence d’ouverture avec une exploitation multicanale qui fait montre d’une puissance et d’un dynamisme enjôleurs quelle que soit la langue choisie. Notons par ailleurs que l’accessibilité trône en bonne place sur cette édition avec une piste audio description ainsi que des sous-titres pour sourds et malentendants. Une initiative là encore à suivre.

La La Land (2016) de Damien Chazelle - Capture Blu-ray

En termes d’interactivité, nous resterons une nouvelle fois quelque peu dubitatif sur le fait que les mêmes bonus soient présents sur les deux disques (le Blu-ray 4K et le Blu-ray 1080p). Nous, on dit « pourquoi pas » ! Après tout, l’excellente édition 25ème anniversaire de Impitoyable nous a déjà proposé la même chose mais à quoi bon gaspiller de la place inutilement ? Parmi les autres griefs, on regrettera également de ne pas trouver la bande-annonce du film. Exclusif à l’édition française, La La Land enchante Paris se montre d’un intérêt relatif, notamment au regard des questions passe-partout posées aux stars sur le tapis rouge, sinon celui d’entendre le réalisateur s’exprimer dans un français quasi-irréprochable. Le phénomène autour du monde n’est pas forcément plus instructif dans son bout à bout de questions/réponses lors des avant-premières du film aux quatre coins du globe (Toronto, Los Angeles, Venise) et un petit segment consacré à la cérémonie des empreintes sur Hollywood Boulevard pour le couple vedette. Déjà plus intéressant est le petit focus consacré à la scène d’ouverture sur une véritable bretelle d’autoroute : une journée de répétitions où Damien Chazelle filmait à l’aide de son smartphone suivi de deux journées de tournage en pleine canicule californienne. On aurait toutefois préféré un montage moins charcuté entre interviews et images du tournage en vue de proposer un véritable document sur les préparatifs et la mise en place sur le plateau afin d’approfondir pleinement toute la complexité de cette séquence voulue comme chantante et dansante dès l’origine du projet par le réalisateur.

La La Land (2016) de Damien Chazelle - Capture Blu-ray

Sans surprise, le dernier supplément vidéo est consacré aux musiques du film et plus spécifiquement au compositeur Justin Hurwitz. Des musiques enregistrées pendant quatre jours avec un orchestre de 95 musiciens dans le même studio où virent le jour les partitions des plus grandes comédies musicales de la MGM (Chantons sous la pluie & Cie) avec comme principale difficulté de concevoir des musiques atemporelles qui ne fassent ni trop modernes ni trop old school tout en véhiculant un message, une émotion à chaque fois. Ce n’est donc pas un hasard si le réalisateur déclare qu’il y a quatre personnages dans La La Land : ceux interprétés par Ryan Gosling et Emma Stone mais aussi la ville de Los Angeles ainsi que les musiques. Last but not least comme disent les anglo-saxons, le commentaire audio en compagnie de Damien Chazelle et Justin Hurwitz est incontestablement la plus grosse source d’informations. Non dénué d’humour grâce à la complicité de longue date entre les deux hommes comme en témoigne ce moment lors du générique de fin où le réalisateur précise qu’il s’agit de la seule musique du film qu’il aime vraiment, leurs interventions quasi-ininterrompues donnent ainsi lieu à un commentaire d’une très grande richesse qui revient sur le tournage des différentes scènes, les origines du projet, les changements de dernière minute au moment du tournage ou encore du montage tout en pointant du doigt différents clins d’œil à d’autres films mythiques ou encore aux deux précédents longs-métrages du réalisateur : Whiplash (2014) et Guy and Madeline on a Park Bench (2009), ce dernier restant à date totalement inédit dans l’Hexagone, aussi bien en salles qu’en vidéo. Espérons que suite au succès de La La Land, un éditeur français se penchera sur le sujet.

Testé depuis une édition achetée à la FNAC de La Défense (non on ne fait pas de pub et non nous n’achetons pas sur le web, on est trop vieux pour ça) un mardi juste avant de prendre le train pour le week-end de l’Ascension. On l’a ensuite oublié sur le siège nous obligeant à le racheter dans un bouclard du Havre le samedi suivant. À la rédac ils ont pas voulu me croire et ne m’ont remboursé qu’un exemplaire. Ah sinon, on en profite aussi pour ne pas remercier M6 Vidéo qui ne nous a envoyé qu’un check disc 4K (donc impossible de comparer avec le Blu-ray classique) que l’on ne voulait pas d’ailleurs et qu’il nous fallait renvoyer. Ce que l’on n’a toujours pas fait d’ailleurs.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

La La Land – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Au cœur de Los Angeles, une actrice en devenir prénommée Mia sert des cafés entre deux auditions. De son côté, Sebastian, passionné de jazz, joue du piano dans des clubs miteux pour assurer sa subsistance. Tous deux sont bien loin de la vie rêvée à laquelle ils aspirent… Le destin va réunir ces doux rêveurs, mais leur coup de foudre résistera-t-il aux tentations, aux déceptions, et à la vie trépidante d’Hollywood ?

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.55:1 encodée en HEVC 2160/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS:X
  • Sous-titres : Français
  • Durée : 2h 08min 05s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio de Damien Chazelle et Justin Hurwitz
  • Song selector
  • La La Land enchante Paris (9min 11s)
  • La La World : Le phénomène autour du monde (9min 12s)
  • À la découverte de La La Land (4min 07s)
  • Another Day of Sun : Une ouverture triomphale (10min 36s)
  • Justin Hurwitz : Génie musical de La La Land (13min 31s)
  • Affiches du film

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.55:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS:X
  • Sous-titres : Français
  • Durée : 2h 08min 05s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio de Damien Chazelle et Justin Hurwitz
  • Song selector
  • La La Land enchante Paris (9min 11s)
  • La La World : Le phénomène autour du monde (9min 12s)
  • À la découverte de La La Land (4min 07s)
  • Another Day of Sun : Une ouverture triomphale (10min 36s)
  • Justin Hurwitz : Génie musical de La La Land (13min 31s)
  • Affiches du film

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *