Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Blu-ray 4K Ultra HD

Alien : Covenant, voulez-vous connaître la suite ?

On ne va pas vous mentir, la seule et unique raison pour laquelle nous testons aujourd’hui le Blu-ray 4K d’Alien : Covenant (outre le fait que le service de presse de la Fox nous ait fait parvenir la galette à la rédac), c’est pour venir compléter notre giga-dossier de la mort qui tue que nous avions publié fin 2016 à l’occasion du 30ème anniversaire d’Aliens, le retour. Pour le reste, tout a déjà été dit… ou presque.

Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
Alien : Covenant (2017)

Réalisateur : Ridley Scott
Éditeur : 20th Century Fox
Sortie le : 13 septembre 2017
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2,5/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Alien, ce bon vieux film qui ne vieillit pas

L’accueil dans les salles obscures au printemps dernier fut d’ailleurs beaucoup plus timoré que les précédents opus avec à l’arrivée des recettes en berne, preuve plus ou moins tangible du désintérêt du public. Pour le détail des chiffres, nous vous invitons là-encore à vous diriger vers notre dossier Alien où nous en avons profité pour réactualiser les entrées au box-office. Quant à l’appréciation générale de la chose et a fortiori notre propre opinion sur cet Alien : Covenant, nous vous renvoyons à notre critique publiée au moment de la sortie en salles. Le plus amusant en (re)voyant le film en vidéo n’est pas tant que l’on puisse désormais accélérer les passages un poil chiant (on pense notamment à la deuxième heure en forme de bon gros pipeautage, au propre comme au figuré, on y revient juste après), c’est que les déclarations entendues au sein des différents bonus tendent vraiment le bâton pour se faire battre. Morceaux choisis.

Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Dans le making of (intitulé « Master Class », allez comprendre pourquoi !), le scénariste déclare que le premier Alien est un chef-d’œuvre (jusque-là, rien à redire, nous sommes bien d’accord) qui a si bien fonctionné car on ignorait les origines des Alien. Nous aurions alors envie de lui rétorquer : « À quoi bon vouloir en donner une explication aujourd’hui ? ». Et Ridley Scott, qui répète à l’envi l’importance du scénario, de renchérir sous la forme d’un bon gros teasing : « Tout le monde a envie de connaître la suite » et comment l’histoire va rejoindre celle d’Ellen Ripley à bord du Nostromo. Au sein du commentaire audio, le réalisateur évoque à plusieurs reprises ce qui est aujourd’hui considéré comme le mètre-étalon en matière de terreur spatiale : « Quand un film est aussi populaire depuis 30 ans, on ne craint pas de revisiter quelques vieilles idées ». À un tel niveau de repompage de tous les passages cultes de la saga, il n’est pas certain qu’Alien : Covenant soit une si bonne idée que ça. Un peu plus loin, il dresse cette fois un parallèle avec un autre chef-d’œuvre cinématographique, aquatique celui-là, Les Dents de la mer, précisant que la terreur du public naît précisément du fait qu’on ne voit que très rarement le requin. « C’est la règle numéro 1 » renchérit-il. Alors à quoi bon montrer autant la bestiole de plain-pied dans Alien : Covenant ? Au cours de la (tristement) célèbre scène de pipeau (nous y voilà !), il disserte sur le fait que le jour où l’Homme sera capable de concevoir des androïdes suffisamment intelligents, l’espèce humaine sera alors dans le merde. Merci pour ces précisions Ridley, mais ne s’agit-il pas des mêmes thématiques explorées avec bien davantage de brio dans ton autre chef-d’œuvre du Septième Art qu’est Blade Runner ?

Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

L’existence de ces nouveaux opus d’Alien est peut-être tout simplement à chercher du côté de cette déclaration : « Ces films se font surtout parce que ça me passionne de les faire, de les vendre. J’ai peu d’idées que je n’ai pas encore développées ». Traduction (pour continuer dans le mauvais esprit) : faute de nouvelles idées, Ridley Scott recycle les anciennes. De préférence jusqu’à plus soif. Après des déclarations contradictoires en début d’année (une trilogie en forme de préquelle, puis finalement six films), le réalisateur tendrait à confirmer qu’Alien : Covenant 2 bouclera la boucle et nous mènera au tout premier Alien de 1979. Vous savez, ce « bon vieux film qui ne vieillit pas » comme l’affirme lui-même Ridley Scott au tout début du commentaire audio !

Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Alien : Covenant ou la règle n°1 d’un Blu-ray 4K

D’ailleurs (admirez la transition), nous aurions largement préféré voir débarquer en Blu-ray 4K le tout premier Alien, de préférence nanti d’une toute nouvelle restauration 4K. En attendant cette future et hypothétique parution, il faudra donc faire contre mauvaise fortune bon cœur et se contenter (ou pas) du Blu-ray 4K de cet Alien : Covenant. Une édition qui, règle n°1 de tant d’autres films récents sur le support, vient rejoindre la longue liste des « master 2K » upgradés en 4K. Loin de nous l’idée de cracher dans la soupe tant il est vrai que l’image 4K a plutôt fière allure, notamment grâce à l’apport du HDR qui sied à ravir au boulot accompli sur la photographie du film, Scott évoquant par ailleurs sa collaboration avec Dariusz Wolski, son directeur photo depuis Prometheus. Visuellement, les très nombreuses scènes en (très) basse luminosité en ressortent gagnantes, notamment en comparaison du Blu-ray 1080p. En revanche, en termes de définition, le résultat se révèle un peu plus hiératique avec certains passages vraiment très affutés et d’autres déjà moins probants quant au gain qualitatif entre l’image 1080p et 2160p. Quant aux différents trucages numériques, ces derniers franchissent là encore avec plus ou moins de réussites le cap de la 4K. On pense notamment au grand rodéo final avec ce vaisseau en rase-motte à la surface de la planète tandis qu’une bonne grosse baston « à la Aliens, le retour » en forme de deus ex machina se joue à l’extérieur.

Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Un passage (admirez cette transition, bis repetita !) qui toutefois ne décevra aucunement sur le plan acoustique. À condition d’opter pour la piste anglaise, proposée en Dolby Atmos sur le Blu-ray 4K et en DTS-HD Master Audio 7.1 sur le Blu-ray 1080p là où la piste française doit, pour changer, se contenter d’une simple piste DTS 5.1 mi-débit. Les francophiles commencent hélas à connaître la chanson ! Le résultat n’est pas déshonorant mais ne peut bien entendu soutenir la comparaison avec la piste anglaise. Pour ceux qui enclencheront la VO, pas de doute possible, nous sommes bien dans un Alien. À savoir une foultitude de petits bruitages supposément flippants qui viennent se nicher au creux des différentes enceintes avant de laisser place à l’artillerie lourde et avec elle des décibels à tout faire péter et autres descentes de grave et d’organe à dégoûter un xénomorphe en rut. C’est propre, précis et diantrement efficace tant au niveau du mixage que de la puissance globale sans pour autant sacrifier à la clarté des dialogues (qui a dit que l’on peut éventuellement s’en passer ?).

Alien : Covenant (2017) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Les bonus sont quant à eux d’un intérêt pour le moins contrasté. Le making of de près d’une heure est loin d’être aussi approfondi et complet que ceux proposés sur les éditions Blu-ray des précédents opus de la saga ; sans parler du making of de 3h40 présent sur l’édition de Prometheus. Les scènes coupées ne laisseront pas un souvenir impérissable mais l’on retiendra toutefois la séquence dite du « dernier dîner » qui ne se trouve pas dans cette section alors qu’elle pourrait très bien être considérée comme telle et dont on entrapercevait d’ailleurs quelques images au tout début de la deuxième bande-annonce. Elle nous montre le dernier repas de l’équipage avant d’être placé en hibernation pour se conclure par un clin d’œil (encore un !) à la mythique scène du repas du tout premier Alien avec l’un des personnages qui commence à s’étouffer. Quant au commentaire audio déjà évoqué à maintes reprises, l’intérêt sera in fine assez discutable puisque le réalisateur se contente hélas la majorité du temps de paraphraser l’action à l’écran ou bien d’en expliquer le sous-texte et les différents clins d’œil au cas où nous n’aurions pas tout compris. En revanche, nous n’aurions pas craché sur une bonne petite option Picture-in-Picture avec tous les storyboards croqués par Ridley Scott qui, comme chacun le sait et comme nous le rappelle le making of, a pour habitude d’en dessiner énormément sur tous ses films afin que l’ensemble des intervenants (acteurs et techniciens) puissent visualiser au mieux les intentions du cinéaste. Mais comme on cherche encore niveau intentions…

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Alien : Covenant – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Le vaisseau spatial Covenant est en route pour la lointaine planète Origae-6 afin d’y établir une colonie, un nouvel avant-poste pour l’humanité. À bord, tout est calme. L’équipage et les 2000 passagers sont en hypersommeil, et seul Walter, le synthétique, arpente les coursives. Mais lorsqu’une explosion stellaire détruit les capteurs d’énergie du vaisseau, les avaries et les pertes humaines sont énormes… Heureusement, les survivants découvrent à proximité ce qui semble être un paradis vierge, une planète aux immenses montagnes couronnées de nuages et aux magnifiques forêts qui pourrait être tout aussi viable qu’Origae-6. Pourtant, très vite, le paradis va révéler sa réalité infernale. Ce monde regorge de dangers inconnus et mortels. Les survivants vont tout tenter pour échapper à une menace qui dépasse l’entendement…

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 02min 03s

Bonus (VOSTF) :

  • Commentaire audio du réalisateur Ridley Scott

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 02min 03s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio du réalisateur Ridley Scott
  • Scènes coupées et rallongées (17min 37s)
  • USCSS Covenant
    • Présentation de Walter (2min 20s)
    • Phobos (9min 09s)
    • Le dernier dîner (4min 37s)
  • Secteur 87 – Planète 4
    • Dans l’intervalle (2min 34s)
    • Les expériences de David (6min 41s)
    • Les croquis de David
  • Master Class : Ridley Scott (55min 30s)
  • Galerie de production
  • Bandes-annonces (4min 30s, VO)

Une réflexion sur « Alien : Covenant, voulez-vous connaître la suite ? »

  1. Le superbe NAVET de Ridley Scott, la 3D aurait pu sauver un peu ce heu…., mais même pas filmé en 3D, on voit l’importance qu’il a eu pour ce film

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *