Serenity (2005) de Joss Whedon - Blu-ray 4K Ultra HD

Serenity se rebelle en 4K

À l’approche des fêtes de fin d’année, Universal Pictures Vidéo a décidé de miser sur des œuvres « spatiales » pour ses titres de catalogues édités en Blu-ray 4K Ultra HD. Entre le mythique E.T. l’extra-terrestre de Steven Spielberg et le très réussi Apollo 13 de Ron Howard, on trouve donc un certain Serenity signé Joss Whedon au parcours pour le moins chaotique. Et au passage le seul titre que le Studio a bien voulu nous lâcher pour chronique. Allez comprendre.

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Serenity : Un nouvel espoir ?

Pour ceux planqués au dernier rang à côté du radiateur qui n’auraient pas tout suivi, nous allons vous résumer les grands pans de ce dont on cause ici. Quant à ceux désirant approfondir le sujet, on vous a mis les liens Wikipédia qui vont bien. Au début des années 1990, Joss Whedon œuvre dans l’ombre à Hollywood en tant que script doctor avant de voir son nom apposé au générique de longs-métrages tels que Toy Story (1995) et Alien, la résurrection (1997). Pour autant, la véritable consécration de Whedon ne viendra pas du grand mais du petit écran avec sa première vraie création télévisuelle en 1997 : Buffy contre les vampires. Une série qui durera pas moins de sept saisons et qui donnera naissance en 1999 à un spin-off au doux titre d’Angel pour cinq saisons. Deux séries qui deviendront de véritables phénomènes mondiaux tout en mettant le pied à l’étrier des inconnus comme Sarah Michelle Gellar, Alyson Hannigan, David Boreanaz, Seth Green, etc. Fort de ce succès, la FOX (qui diffuse Buffy et Angel aux États-Unis) donnera alors le feu vert à Whedon pour un nouveau show en 2002 : Firefly. Une série qui n’aura toutefois plus grand chose à voir avec les deux précédentes puisqu’il y est question d’un space-opéra aux forts relents de western, le tout mâtiné de culture asiatique. Le changement de ton ne connaîtra pas le même engouement que la célèbre chasseuse de vampires et face à des audiences guère reluisantes, la FOX décidera d’arrêter les frais après la diffusion du 11ème épisode (sur les 14 qui étaient déjà mis en boîte à ce moment-là).

Serenity (2005) de Joss Whedon - Capture Blu-ray

Chafouins après une telle décision, les fans se mobilisent et Whedon de retrousser alors ses manches pour tenter de faire redécoller son rafiot. Le nouvel espoir viendra des studios Universal qui accepte en 2005 d’accorder une ultime rébellion au Serenity (du nom du vaisseau à bord duquel l’équipage de Firefly se déplace) sous la forme d’un long-métrage au budget on ne peut plus étriqué pour un space-opéra d’une telle ampleur : à peine $40M. Censé clore la série et s’adresser aussi bien aux fans de la première heure ainsi qu’aux néophytes (ce qui était mon cas. On ne l’avait pas découvert ensemble au festival de Deauville mon bon Stef ? Note de SG), Serenity ne brillera toutefois pas davantage dans les salles obscures, n’engrangeant qu’un bien modeste $39M à travers le globe (dont $25M aux États-Unis) et 74 000 entrées dans l’Hexagone (un chiffre dérisoire au regard des 193 copies mises en place). L’ensemble n’a toutefois pas à rougir au milieu des autres productions du genre. Avec son rythme enlevé, son versant humaniste, son humour bien senti et ses personnages plutôt attachants, Serenity est un divertissement plus qu’appréciable. Alors certes, la caractérisation des personnages en prend un coup dans la tronche en comparaison de la série télé qui bénéficie d’un surplus de temps pour épaissir son sujet mais dix ans après sa sortie en salles, le film a plutôt bien vieilli et se revoit aujourd’hui sans déplaisir.

Serenity (2005) de Joss Whedon - Capture Blu-ray

Serenity : Pas de 4K, pas de chocolat !

Et ça tombe bien car à défaut de pouvoir se procurer la série Firefly qui demeure totalement inédite dans l’Hexagone aussi bien en DVD qu’en Blu-ray, il est donc désormais possible de se revoir Serenity par l’entremise de cette édition Blu-ray 4K Ultra HD. De là à comprendre la raison ayant poussé Universal à sortir ce film sur le support plutôt qu’un autre de son prestigieux catalogue. Est-ce son statut quelque peu à part et/ou à l’aura estampillé « geek » de Joss Whedon qui ont justifié un tel choix ? Geeks sans doute plus à même que le consommateur lambda de faire partie des early adopter du Blu-ray 4K. Mystère. Toujours est-il que le résultat à l’image n’est pas vraiment ce qui nous a été donné de meilleur à voir en la matière. Filmé en 35mm à une époque où le Septième Art n’avait pas encore totalement délaissé cette bonne vieille pelloche, Serenity bénéficia comme beaucoup d’autres longs-métrages d’un master 2K pour son exploitation en salle et en vidéo (DVD & Blu-ray). Et c’est de toute évidence ce même master qui a été réutilisé et upscalé pour les besoins de cette édition Blu-ray 4K avec à l’arrivée un rendu vidéo qui oscille d’une scène à l’autre entre le correct et le franchement discutable pour du 4K. L’encodage HDR apporte certes un petit coup de boost colorimétrique bienvenu mais ne parvient pas pour autant à faire de miracles. Et les scènes les plus sombres de pâtir d’une lisibilité pour le moins limitée. Pour le coup, on préfèrera largement se tourner vers le très réussi Blu-ray 4K d’Impitoyable pour redécouvrir le travail accompli par le directeur de la photographie Jack N. Green.

Serenity (2005) de Joss Whedon - Capture Blu-ray

Si l’image laisse apparaître un rendu pour le moins hiératique, la partie son s’en sort déjà beaucoup mieux avec une VO DTS:X qui dépote gentiment lorsque la situation l’y autorise, entre courses-poursuites sur le plancher des vaches, mano a mano et autres combats galactiques. L’ensemble fait montre d’une belle patate tout en exploitant judicieusement l’ensemble des canaux disponibles tandis que les compositions musicales signées David Newman ne manquent pas, elles non plus, de panache. Comme d’habitude, la VF doit se contenter d’une simple piste DTS 5.1 encodée en mi-débit qui ne peut rivaliser avec la version anglaise. Les francophones ne connaissent désormais que trop bien cette ritournelle. Côté bonus, deux commentaires audio (sous-titrés français, si si c’est possible !) permettront aux fans d’en apprendre un peu plus sur les coulisses de cet ultime voyage du Serenity.

Serenity (2005) de Joss Whedon - Capture Blu-ray

Précisons pour conclure que nous n’avons eu accès qu’au disque 4K de Serenity. Selon toute vraisemblance, cette édition renferme également la même galette Blu-ray 1080p sortie en 2008 que nous avions conservé dans un recoin de notre Blu-raythèque et qui renfermait pas mal d’autres bonus assez intéressants. À commencer par un mode « U-Control » très instructif. Un gadget interactif plus ou moins tombé en désuétude depuis.

Notes :

  • Image (Blu-ray 1080p) : 4,5/5
  • Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 3/5
  • Son : 4,5/5
  • Bonus : 3,5/5

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Serenity (2005) de Joss Whedon - Packshot Blu-ray 4K Ultra HDSerenity – Édition Blu-ray 4K Ultra HD – de Joss Whedon (USA – 2005) – Universal Pictures Vidéo – Sortie le 5 décembre 2017

Le capitaine Malcolm Reynolds est un aventurier endurci. À la tête de l’équipage du vaisseau Serenity, il tente de survivre dans un univers dominé par une autorité suprême : l’Alliance. Échappés d’un Centre de Conditionnement d’État, Simon, un jeune médecin, et sa sœur télépathe River croisent la route de Malcom et de son équipage. L’équipe du Serenity devra unir ses forces pour la protéger des agents de l’Alliance et du terrible secret qu’elle porte en elle…

Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10
  • Langues : Anglais DTS:X, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 58min 55s

Bonus (VOSTF) :

  • Commentaire audio du réalisateur/scénariste Joss Whedon
  • Commentaire audio de Joss Whedon et des acteurs Nathan Fillion, Adam Baldwin, Summer Glau et Ron Glass

Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en VC-1 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 59min 02s

Bonus (VOSTF) :

  • 9 scènes inédites avec commentaire de Whedon (13min 54s)
  • Bêtisier (6min 04s)
  • Histoire du futur, l’histoire de l’ancienne Terre (4min 32s)
  • Ce qu’il y a dans un Firefly (6min 33s)
  • Relancer le Firefly (9min 41s)
  • Introduction de Joss Whedon (3min 54s)
  • 4 scènes : Version longue (6min 14s)
  • Une incursion dans Serenity (4min 06s)
  • Voyage d’un réalisateur (19min 55s)
  • Le clan vert (3min 07s)
  • Session 416 : 5 scènes (8min)
  • Commentaire audio du réalisateur/scénariste Joss Whedon
  • Commentaire audio de Joss Whedon et des acteurs Nathan Fillion, Adam Baldwin, Summer Glau et Ron Glass
  • U-Control
    • Commentaire visuel avec Joss Whedon et les acteurs
    • Mode incrustation

Une réflexion sur « Serenity se rebelle en 4K »

  1. Pour ceux qui voudrait voir la série Firefly en bonne qualité, elle est disponible sur Netflix France, je le recommande chaudement ! 🙂

Laisser un commentaire