Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Blu-ray 4K Ultra HD

Spider-Man : Homecoming ou la recette 4K de Marvel

Y a-t-il une quelconque logique éditoriale dans la parution en Blu-ray 4K Ultra HD des différents longs-métrages du célèbre homme-araignée ? La question mérite d’être posée si l’on considère que The Amazing Spider-Man 2 (2014) est paru au lancement du support en mai 2016, que le premier Amazing Spider-Man (2012) est toujours inédit en Blu-ray 4K en France (aux États-Unis, il vient de sortir dans un coffret réunissant les deux opus) tandis que la trilogie de Sam Raimi sortira quant à elle juste à temps pour noël. Intercalée entre tout ça, c’est donc la dernière itération en date du super-héros qui débarque en 4K : Spider-Man : Homecoming.

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
Spider-Man : Homecoming (2017)

Réalisateur : Jon Watts
Éditeur : Sony Pictures Home Entertainment
Sortie le : 20 novembre 2017
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 4,5/5
– Image (Blu-ray 3D 1080p) : 4/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Spider-Man : Homecoming ou la recette Marvel

Car mine de rien, en l’espace de 15 ans, c’est déjà la deuxième fois que le personnage créé par Stan Lee fait l’objet d’un ravalement de façade complet au cinéma, aussi bien à l’écran qu’en coulisses. Voici un petit rappel en forme d’aide-mémoire pour les retardataires. Il y a donc tout d’abord eu la trilogie réalisée par Sam Raimi (2002, 2004 et 2007) avec Tobey Maguire dans le rôle-titre. Exception faite du troisième opus un brin foutraque, les deux premiers volets constituent toujours à date la meilleure déclinaison cinématographique de l’homme-araignée et par la même occasion deux des meilleures adaptations de comics sur grand écran. Cinq ans plus tard, ce sera au tour de Marc Webb, très remarqué avec son petit film indé estampillé Sundance (500) jours ensemble (2009), de prendre le relai pour le diptyque The Amazing Spider-Man 1 & 2 (2012 et 2014) avec cette fois Andrew Garfield endossant le collant en latex, lui qui s’était distingué dans le Social Network (2010) de David Fincher. Loin d’être déplaisant, le résultat souffre toutefois de la comparaison avec les versions de Raimi. Et le n°2 de s’embourber dans un ennui patent.

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Capture Blu-ray

Trois ans plus tard, nouvelle table rase pour Spider-Man : Homecoming (2017). Derrière la caméra, devinez quoi ? Et oui, encore un réalisateur qui s’est à nouveau illustré à Sundance avec Cop Car (2015) sorti en DTV et en DVD uniquement dans l’Hexagone. Ou l’art des majors hollywoodiennes de miser sur des réalisateurs issus du cinéma indé. Soit un pari a priori gagnant – gagnant. Le metteur en scène entre ainsi dans la cour des grands tandis que le studio peut, en théorie, compter sur un cinéaste malléable et peu coûteux. Et tant pis si parfois, tout part en coucougnettes. Rappelez-vous ce violent clash entre la Fox et Josh Trank autour de la production des 4 Fantastiques (2015) avec à l’arrivée un film complètement bancal pour ne pas dire totalement raté et les scores miteux que l’on sait. Mais les studios et a fortiori Marvel apprennent vite de leurs erreurs et savent désormais miser sur le bon cheval pour faire rentrer tout ce petit monde (réalisateur, acteurs, scénaristes, etc.) dans un même moule parfaitement huilé qui, confectionné et cuit à la bonne température, aboutit encore et toujours au même plat qui certes nourrit son homme mais n’en laisse pas moins sur sa faim (oui, j’aime faire dans les métaphores culinaires).

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Capture Blu-ray

Car avouons une fois de plus qu’au terme des 2h15 que durent ce Spider-Man : Homecoming dont l’intrigue se déroule en parallèle de celle de Avengers : l’ère d’Ultron (2015), on ne retient finalement que peu de choses. Un héros un brun torturé, des scènes d’action qui font le job, une bonne dose d’humour et de cool attitude, rajoutez-y une pseudo romance, un sidekick qui assure la caution « bouffonne » du film, une bonne lampée de CGI et vous obtenez l’application à la lettre du petit Marvel illustré qui rafle la mise en salles : $880M dans le monde dont $334M aux États-Unis et 2,3M d’entrées en France. Des chiffres qui entérinent de nouveau si besoin était que la recette Marvel fonctionne à merveille. Quand bien même celle-ci demeure encore et toujours ultra-convenue et sans grande saveur si ce n’est celle d’avoir passé un agréable moment à défaut d’être inoubliable.

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Capture Blu-ray

Spider-Man : Homecoming ou la recette du faux 4K

Tout aussi convenu est l’interactivité proposée sur cette édition Blu-ray 4K UHD de Spider-Man : Homecoming. Au programme : des featurettes promo de 5 à 6 minutes chacune où tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est content de prendre part à ce grand projet Marvel et où l’on apprend que, de par sa formation de danseur, Tom Holland était parfaitement à l’aise pour accomplir la plupart de ses cascades lui-même. Le guide d’étude de Spidey prend la forme de textes (en français) à l’écran qui mettent l’accent sur les liens entre le film et les comics ainsi que les différents clins d’œil nichés dans les détails des décors. Le tout est assez plaisant mais beaucoup trop étiolé (il s’écoule parfois de très longues minutes sans aucune information). Globalement sans grand intérêt, les scènes coupées valent surtout pour cette courte séquence où Michael Keaton parle à sa femme au téléphone, renforçant encore les motivations véritables du personnage pour mettre sa famille à l’abri du besoin. C’est d’ailleurs là la seule vraie grande réussite du film : l’antagoniste du super héros qui, une fois n’est pas coutume, volerait presque la vedette au personnage-titre. Pour preuve cette séquence pivot au deux tiers du récit avec un face-à-face entre les deux hommes qui démontre toute la détermination du personnage interprété par Keaton, rehaussant par la même occasion un tant soit peu l’intérêt de l’ensemble.

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Capture Blu-ray

Le Blu-ray 4K de Spider-Man : Homecoming aurait pu lui aussi rehausser le niveau du plaisir de visionnage du home-cinéphile mais comme bien souvent, plusieurs choix dans la chaîne de production en limite la portée. En cause, une résolution de tournage en 2,8K, des effets spéciaux conçus en 2K et un master intermédiaire également en 2K. À l’arrivée, l’image est soignée, précise mais un peu trop lisse à notre goût lisse car in fine en phase avec l’imagerie de tous les longs-métrages Marvel de ces dix dernières années (qui a dit le syndrome « photocopieuse » ?). Bien que conçus par le très expérimenté studio SPI (Sony Pictures Imageworks) en charge des trucages numériques de tous les opus cinématographiques de Spider-Man, les différents CGI franchissent une nouvelle fois plus ou moins bien le cap de la 4K avec un résultat quelque peu « faussé » à l’image. Le véritable bond qualitatif en comparaison du Blu-ray 1080p se joue à nouveau du côté du HDR qui opte pour un encodage Dolby Vision du plus bel effet. La photographie du film ayant abondamment recours à des couleurs bien pétantes, le résultat s’en trouve alors davantage renforcée tandis que les contrastes plus marqués offrent une meilleure lisibilité lors des nombreuses séquences nocturnes.

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Capture Blu-ray

Côté son, que dire de plus sinon qu’on assiste là à un véritable festival d’effets virevoltants et pyrotechniques en tous genres. Bref, en un mot comme en mille, on en a pour son argent. Et ce aussi bien en VO Dolby Atmos qu’en VF DTS-HD Master Audio 5.1. Si la première citée l’emporte d’une courte tête, les francophiles seront en effet ravis d’apprendre que, contrairement à ses habitudes, Sony a daigné gratifier la galette 4K de cette édition d’une VF au format HD. Comme quoi, tout arrive à point à qui sait attendre ! De là à dire que l’on attend impatiemment la suite de ce Spider-Man : Homecoming d’ores et déjà annoncée au cours du générique de fin par un « Spider-Man will return » sans équivoque, il y a un pas que nous nous garderons bien de franchir. Une chose est sûre : l’araignée, l’araignée est là ! (Refrain bien connu repris au cours du générique d’ouverture).

Spider-Man : Homecoming (2017) de Jon Watts - Capture Blu-ray

NB : Cette édition Blu-ray 4K Ultra HD contient également une version 3D du film sachant que Spider-Man : Homecoming n’a pas été filmé nativement dans ce format mais post-converti pour un résultat globalement satisfaisant en dépit de quelques effets de ghosting ici et là.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Spider-Man : Homecoming – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Après ses spectaculaires débuts dans Captain America : Civil War, le jeune Peter Parker découvre peu à peu sa nouvelle identité, celle de Spider-Man, le super-héros lanceur de toile. Galvanisé par son expérience avec les Avengers, Peter rentre chez lui auprès de sa tante May, sous l’oeil attentif de son nouveau mentor, Tony Stark. Il s’efforce de reprendre sa vie d’avant, mais au fond de lui, Peter rêve de se prouver qu’il est plus que le sympathique super héros du quartier. L’apparition d’un nouvel ennemi, le Vautour, va mettre en danger tout ce qui compte pour lui…

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 13min 28s

Bonus :

  • Le guide d’étude de Spidey
  • Galeries de photos

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 13min 28s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Le guide d’étude de Spidey
  • Bêtisier (2min 17s)
  • Versions longues et scènes coupées (16min 17s)
  • Une toile emmêlée (6min 11s)
  • A la recherche de Spider-Man (8min 04s)
  • Les cascades de Spider-Man (5min 48s)
  • Conséquences (4min 47s)
  • Le vautour s’envole (6min 01s)
  • Jon Watts : chef de la classe (5min 29s)
  • Les pours et les contres de Spider-Man (3min 28s)
  • Raper avec Cap (2min 26s)
  • Galeries de photos
  • Spider-Man : Homecoming Bande-annonce VR (1min 38s)
  • Découvrez Spider-Man de Marvel sur PlayStation (2min 45s)
  • Films-annonces

Disque 3 : Le film en Blu-ray 3D

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en MVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 13min 28s

Bonus :

  • Aucun

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *