Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Blu-ray 4K Ultra HD

Dunkerque : Nolan bombarde en 4K

Répandez la bonne parole...

Après avoir rencontré un nouveau succès en salles, le dernier long-métrage de Christopher Nolan, Dunkerque, débarque dans une édition Blu-ray 4K Ultra HD qui envoie du lourd. Du très lourd même. Attention, voici d’ores et déjà un futur titre de démo en puissance sur le support. Mais pas seulement. Explications.

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
 
Achetez sur Amazon
Dunkerque (2017)

Réalisateur : Christopher Nolan
Éditeur : Warner Home Vidéo
Sortie le : 18 décembre 2017
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 3,5/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

C’est notre histoire très récente, et un peu trop de gens l’oublient déjà

C’est sur un air un peu dépité que Hoyte Van Hoytema décoche cette affirmation en conclusion de l’impressionnant making of proposé au sein des bonus (on y revient juste après). Mais que le directeur de la photographie de Dunkerque se rassure, beaucoup de spectateurs ne semblent pas prêts à oublier ce pan de l’Histoire (avec un H majuscule s’il vous plaît !) et ont répondu à l’appel, non pas de Winston Churchill, mais de Christopher Nolan. Après une décennie passée à louvoyer entre comics (la trilogie Dark Knight) et autres pliages spatiotemporelles (Inception, Interstellar), le cinéaste avait en effet décidé de renouer avec le plancher des vaches pour son dixième long-métrage en tant que scénariste / réalisateur. Et plus précisément un fait historique de sa mère-patrie : l’évacuation de 400 000 soldats britanniques encerclés sur la plage de Dunkerque au début de la Seconde Guerre Mondiale. Et si cette évocation de la célèbre « Opération Dynamo » n’a pas tutoyé les mêmes sommets box-officiens que les œuvres sus-citées, elle n’en a pas moins rencontré un franc succès dans les salles. Pour un budget confortable mais nettement moins élevé de $100M (à comparer aux $160M minimum pour les précédents longs de Nolan), Dunkerque a en effet rapporté $525M dans le monde dont $188M aux États-Unis. Sans grande surprise, le Royaume-Uni, premier pays concerné par le sujet, a fait un triomphe au film et occupe la deuxième place en termes de recettes internationales avec $76M tandis que la France prend la cinquième place de ce classement avec $21M derrière la Chine ($50M) et la Corée du Sud ($22M). Soit 2,5 millions d’entrées dans l’Hexagone et un score peu ou prou en phase avec les deniers films de Nolan. Indépendamment de l’opinion que l’on peut avoir de la filmographie du bonhomme et de Dunkerque en particulier (retrouvez notre critique mi-figue mi-raisin), ses longs-métrages continuent à interpeller les cinéphiles du monde entier.

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Capture Blu-ray

Embarquez le public

Et pour ceux qui souhaiteraient en apprendre davantage sur les coulisses du tournage, nous ne saurions que trop leur conseiller de prendre deux heures de leur temps pour se mater l’excellent making of proposé en guise de seul et unique supplément sur un disque séparé. Là où 90% des bonus actuels se cantonnent à des featurettes promotionnelles en forme d’auto-congratulation quant au travail accompli, le doc en question va bien au-delà et explore quasiment tous les pans de la production depuis les origines du projet (Nolan voulait initialement tourner son film sans le moindre script, un point non évoqué ici) avec des entretiens en compagnie de vétérans présents sur les lieux à l’époque jusqu’à cet « esprit de Dunkerque », le lègue de cet évènement historique près de 80 ans après les faits. Durant près de 2h, il se dégage ainsi une volonté de retranscrire au plus juste cet épisode pivot de la WWII et une phrase pourrait à elle seule résumer pareille abnégation. Faute de pouvoir utiliser un vrai destroyer britannique d’époque (il n’en reste qu’un seul qui sert de musée), la production s’est donc rabattue sur un navire français visuellement approchant pour le transformer juste assez en vue de créer l’illusion. Et Christopher Nolan de confesser alors qu’il aurait très bien pu avoir recours à une réplique numérique mais qu’en contrepartie « le public ne serait pas embarqué » dans l’histoire. Et ce doc de nous rappeler à longueur de temps ce qui constitue depuis toujours la marque de fabrique de Nolan : un maximum de prises de vue réelles et l’utilisation de trucages numériques en dernier ressort (on aurait tout de même apprécié qu’un petit segment du making of soit consacré à ces CGI).

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Capture Blu-ray

Ainsi la production du film posa-t-elle ses valises à Dunkerque même (un tournage largement médiatisé et dont la ville espère de substantielles retombées touristiques), allant jusqu’à passer 12 semaines pour reconstituer la digue à l’identique de l’époque (et des pans entiers du décor arrachés par les marées). Nolan cite Cecil B. DeMille pour certains trucages, comme cette multiplication des figurants sur la plage non pas numériquement mais en fabriquant des rangées de personnages à taille humaine en carton ! La logistique mise en œuvre revient d’ailleurs systématiquement compte-tenu de l’ampleur visuelle (environ 1000 costumes brûlés au chalumeau pour les « vieillir ») combiné à l’utilisation de caméras IMAX ou 65mm de 40kg. Comment fixer de tels mastodontes sur des coucous d’époque filant à 320km/h dans les airs ou donner l’illusion de filmer en haute mer ? Et les moyens déployés de renouer effectivement avec des productions « à l’ancienne » : un bateau aménagé avec une caméra IMAX fixée sur une grue permet de filmer en pleine mer avec un maximum de flexibilité et de stabilité, une grue de 40m de haut lestée à un bloc de béton de 2 tonnes au fond de l’eau pour faire s’écraser un avion, un cockpit monté sur pivot au sommet d’une falaise en bord de mer pour les plans aériens et s’émanciper ainsi de l’utilisation des traditionnels fonds vert, etc. C’est à une succession quasi-interrompue d’extraits des coulisses qui laisseront les fins connaisseurs souvent bouche bée auxquels nous convie ce making of à l’heure où chaque défi visuel se résout à coup de baguette magique numérique dans la plupart des longs-métrages contemporains. Seule la post-production du film est un peu trop vite survolée : quelques minutes seulement consacrées à la musique de Hans Zimmer avec notamment l’utilisation de gammes de Shepard déjà utilisées sur Le Prestige ou encore quelques instants bien trop furtifs consacrés au mixage sonore et au montage. On pourra également regretter de ne pas trouver a minima une petite bande-annonce.

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Capture Blu-ray

Dunkerque bombarde du très lourd en 4K

Si l’interactivité se hisse déjà bien au-dessus du lot, que dire alors des performances purement techniques de cette édition Blu-ray 4K Ultra HD de Dunkerque sinon que nous sommes sans coup férir en présence d’un véritable titre de démo. Et pour cause : cette sortie vidéo part sur d’excellentes bases avec un master 4K. Pour ceux qui n’auraient pas tout suivi, sachez qu’environ 70% du film a été tourné à l’aide de caméras IMAX (dixit le monteur Lee Smith dans le making of évoqué ci-dessus), les autres plans ayant été tournés à l’aide de caméras Panavision 65mm ; soit principalement les scènes à bord du Moonstone (le petit bateau que possède le personnage interprété par Mark Rylance), les dialogues sur la digue en compagnie de Kenneth Branagh ou encore certaines séquences à bord des différents navires. Ce qui à l’arrivée occasionne des changements de ratio de l’image qui passe ainsi du format 1.78:1 pour les plans en IMAX au format 2.20:1 pour les plans en 65mm. Certains tiqueront sans doute en découvrant le film en Blu-ray 1080p et en Blu-ray 4K ainsi mais Warner est coutumier du fait, ayant déjà exploité en vidéo les précédents longs-métrages de Nolan de cette façon. Toutefois, contrairement à ces derniers, de telles permutations sont beaucoup moins fréquentes et se révèlent donc nettement moins « disruptives » que le visionnage d’un Dark Knight et autres Interstellar où le ratio de l’image est appelé à changer plusieurs fois en l’espace de quelques secondes.

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Capture Blu-ray

Si le Blu-ray 1080p réjouira à coup sûr les home-cinéphiles, les primo adoptant (dites « early adopter » pour faire plus marketeux) de la 4K seront littéralement aux anges devant le spectacle délivré ici. Il n’y a pas à dire, un vrai master 4K, ça change quand même pas mal de choses avec un niveau de précision de l’image vraiment sidérant et une profondeur de champ idoine d’autant plus appréciable lors des nombreux plans larges (sur terre, sur mer et dans les airs). L’arrivée du personnage interprété par Fionn Whitehead sur la plage dès l’ouverture du film donne ainsi le LA en la matière et le premier d’une longue série de plans d’une qualité visuelle à s’en décrocher la mâchoire durant 1h45. La profondeur à perte de vue est relayée par une restitution de la granulosité qui ravira là encore les « vieux schnocks » qui se cramponnent encore à cette pelloche du siècle dernier (pour rappel Nolan fait partie de ce village d’irréductibles qui continuent à tourner leurs films sur pellicule et non à l’aide de caméras numériques). Le recours à un encodage HDR10 achève de hisser ce rendu HEVC 2160/24p vers les plus hautes cimes avec un renforcement de l’ensemble de la palette chromatique constituée majoritairement de teintes vertes, bleues et brunes (le ciel, la mer et les uniformes) sans pour autant donner le sentiment de se retrouver face à des couleurs artificiellement boostées mais simplement à une photographie à la patine encore plus affirmée. Quant aux rares trucages numériques du film, bien malins ceux qui parviendront à les déceler puisque, dixit cette interview de Andrew Jackson, superviseur des effets visuels pour Double Negative, ces derniers ont été conçus à une résolution de 6,1K !

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Capture Blu-ray

Tout aussi vertigineuse est la section sonore. Et là encore, nul besoin de s’aventurer bien loin puisque dès la deuxième minute dans les rues de Dunkerque, les premiers tirs et impacts de balles donnent là encore un bon aperçu de ce qui nous attend à l’écoute des pistes DTS-HD Master Audio 5.1 du film. À savoir un véritable festival acoustique durant près de deux heures. Il faut dire aussi que la filmographie de Richard Kings, sound designer du film, parle d’elle-même. La bande son de l’excellent Master and commander : De l’autre côté du monde (2003) de Peter Weir, très justement récompensée par un Oscar du meilleur montage sonore, c’était déjà lui. Est-il besoin d’en dire davantage ? Là encore, à l’instar du rendu visuel, que vous soyez sur terre, sur mer ou dans les airs, attendez-vous à être littéralement soufflés par la précision et la puissance qui se dégage du travail accompli par le bonhomme. De surcroît, les francophones seront ravis d’apprendre que Warner met les pistes anglaises et françaises sur un même pied d’égalité puisqu’elles sont toutes les deux proposées en DTS-HD Master Audio 5.1, aussi bien sur le Blu-ray 1080p que sur le Blu-ray 4K. On aimerait bien voir et surtout entendre ça plus souvent !

Dunkerque (2017) de Christopher Nolan - Capture Blu-ray

Finissons par deux minuscules réserves (il faut bien chercher la petite bête) : la première concerne l’absence d’encodage Dolby Vision pour l’image (alors que la fiche IMDB du film le mentionne). Mais Warner, tout comme la Fox, ont préféré rallier le camp adverse, celui du HDR10+ pour ne pas avoir à rétribuer la firme Dolby pour son format propriétaire. La seconde concerne l’absence de piste Dolby Atmos ou DTS:X alors que les différentes séquences de batailles aériennes se seraient magnifiquement prêtées à de telles prouesses acoustiques multidirectionnelles. Mais que ces deux petites retenues ne vous empêchent aucunement de vous jeter les yeux fermés sur cette édition Blu-ray 4K Ultra HD de Dunkerque. Un « must have » comme le disent les anglo-saxons.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Dunkerque – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : 1940. Des centaines de milliers de soldats anglais et alliés sont encerclés par les forces ennemies. Ils sont bientôt pris en étau entre la mer et les Allemands… L’histoire se déroule sur terre, en mer et dans les airs. Des avions Spitfire de la Royal Air Force prennent en chasse l’ennemi, tendant de protéger les hommes sans défense, coincés sur la plage. Entretemps, des centaines de petites embarcations pilotées par des civils et des militaires cherchent à rejoindre Dunkerque pour sauver les soldats. Une opération à haut risque et une véritable course contre la montre…

Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 1.78:1 & 2.20:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 46min 38s

Bonus :

  • Aucun

Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 1.78:1 & 2.20:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 46min 38s

Bonus :

  • Aucun

Le Blu-ray de bonus (HD et VOSTF)

  • Création (22min 19s)
    • Retour sur le passé (7min 49s)
    • Dunkerque (5min)
    • Les défis du tournage (3min 36s)
    • Les choix de caméra (5min 52s)
  • Sur terre (16min 39s)
    • Reconstruire la digue (5min 59s)
    • Les soldats sur la plage (5min 18s)
    • Les uniformes (5min 21s)
  • Dans les airs (18min 30s)
    • Filmer dans les airs (12min 31s)
    • Dans le cockpit (5min 59s)
  • En mer (36min 57s)
    • Constituer une flotte navale (3min 50s)
    • À bord du Moonstone (5min 55s)
    • Filmer en mer (13min 43s)
    • Au coeur des naufrages (7min 29s)
    • La petite armada (5min 57s)
  • Conclusion (15min 19s)
    • Entretenir le suspense (7min 23s)
    • L’esprit de Dunkerque (7min 55s)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *