Baby Driver (2017) de Edgar Wright - Blu-ray 4K Ultra HD

Baby Driver : À fond les 4Kwatts !

L’accueil très chaleureux que réserva la critique, Digital Ciné et le public à l’attention de Baby Driver lors de sa sortie dans les salles obscures l’été dernier nous a (un peu) rassuré à double titre. D’une part parce qu’une telle réussite démontre que les films « à l’ancienne » en ont encore sous le capot et d’autre part parce qu’il y a encore un public répondant présent à de telles propositions de cinoche. Et si vous n’aviez pas jugé utile de vous déplacer pour découvrir la chose en salles, le Blu-ray 4K Ultra HD sera l’occasion rêvée d’une petite séance de rattrapage très chaudement recommandée.

Baby Driver (2017) de Edgar Wright - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
 
Achetez sur Amazon
Baby Driver (2017)

Réalisateur : Edgar Wright
Éditeur : Sony Pictures Home Entertainment
Sortie le : 29 novembre 2017
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 4/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4/5
– Son : 5/5
– Bonus : 4/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Baby Driver : Edgar Wright pilote d’élite

Alors certes, lorsque nous parlons de « réussite en salles », les chiffres ne sont pas aussi mirobolants que les autres « machins » qui occupent la tête du box-office mondial 2017 avec plusieurs centaines de millions de dollars de recettes. Quand celles-ci ne franchissent pas allègrement la barre du milliard avec en première place de l’année écoulée, sans surprise pourrait-on dire, un certain Star Wars : Les Derniers Jedi. Car au sein dudit classement, il faut en effet descendre à la 41ème position pour trouver Baby Driver avec la somme néanmoins rondelette de $226M. Soit un score plus qu’enviable au regard des « seulement » $34M de budget (là où le trio de tête de ce top annuel aligne des budgets allant de $160M à $250M). En France, le succès fut tout aussi appréciable avec 834 000 entrées sur un parc très raisonnable de 296 copies. Soit la meilleure perf hexagonale à date pour Edgar Wright dont les précédents longs n’avaient pas dépassé les 200 000 entrées.

Baby Driver (2017) de Edgar Wright - Capture Blu-ray

Difficile de s’inscrire en faux face à un tel plébiscite tant Baby Driver constitue assurément à date le tout meilleur long-métrage réalisé par le cinéaste britannique ; lui qui jusqu’à présent s’était amusé à revisiter plusieurs pans de la pop-culture qui bercèrent son enfance (et la nôtre aussi) : le western avec A Fistful of Fingers (son premier long datant de 1995 et inédit en France), le film de zombies avec Shaun of the Dead (2004), le buddy movie avec Hot Fuzz (2007), les comics / jeux vidéo avec Scott Pilgrim (2010) et jusqu’au nettement moins emballant Dernier Pub avant la fin du monde (2013). Hasard ou coïncidence, Baby Driver se démarque des réalisations précédentes de Wright en ce sens qu’il s’agit de son tout premier film ouvertement « sérieux » et où le comique n’intervient que par touches éparses et n’en constitue pas le moteur. Baby Driver, film de la maturité pour Edgar Wright ? Une chose est certaine, à l’entendre nous décortiquer son petit dernier dans les deux commentaires audios, le premier où il tient seul le crachoir et le second en compagnie de son directeur de la photographie, Bill Pope, il ne fait aucun doute que le bonhomme est animé par une immense passion du Septième Art et de la pop culture. Même si pour cela, il doit parfois s’y reprendre à maintes reprises : 28 prises pour le plan-séquence du générique d’ouverture où Baby (Ansel Elgort) part chercher des kawas.

Baby Driver (2017) de Edgar Wright - Capture Blu-ray

Mais le réalisateur maîtrise pleinement son sujet. En atteste les répétitions ou encore les très nombreux storyboards et autres animations conçus en amont d’un tournage « au rythme de la musique » ; de nombreux collaborateurs interviewés dans le making of qualifiant d’ailleurs Baby Driver de « comédie musicale moderne ». Un excellent reportage là encore où l’on découvre l’apprentissage du pilotage d’Ansel Elgort afin d’être en mesure d’exécuter lui-même un maximum de cascades automobiles. Une préparation en adéquation avec la volonté de Wright de filmer autant de courses poursuites possibles en live avec un minimum de recours aux effets numériques. L’idée de Baby Driver trottait dans la tête du cinéaste depuis déjà fort longtemps comme en témoigne le clip Blue Song qu’il tourna en 2003 pour le groupe Mint Royale qui ressemble déjà énormément au braquage en ouverture du film, certes en moins spectaculaire (on n’y voit pas de course-poursuite), mais en beaucoup plus déjanté. Outre une jolie bourde d’orthographe dans les menus du Blu-ray (« gallerie » avec deux « l »), certains tiqueront peut-être en entendant le réalisateur qui ne tarit pas d’éloges à propos de Kevin Spacey à longueur de commentaire audio, enregistré bien entendu avant une certaine affaire Harvey Weinstein (incroyable mais vrai, il existe déjà une page Wikipédia longue comme le bras sur le sujet six mois seulement après la divulgation des faits !). Edgar Wright tiendrait-il des propos aussi élogieux s’il devait réenregistrer le commentaire aujourd’hui ?

Baby Driver (2017) de Edgar Wright - Capture Blu-ray

Baby Driver : À fond les 4Kwatts !

Une chose est sûre, la (re)découverte de Baby Driver en Blu-ray 4K Ultra HD est une réussite à défaut d’être irréprochable. En ce sens que les galettes 1080p et 2160p souffrent de maux bien distincts. La première présente un rendu assez plat et moins précis que ce que l’on a l’habitude de voir en Blu-ray, a fortiori pour une production récente, tandis que la seconde rattrape le coup en termes de couleurs grâce à l’apport d’un encodage HDR mais souffre là aussi d’un petit déficit de définition, la faute comme bien souvent à un master 2K. Dans le registre « peu mieux faire », nous ne pourrons également que regretter l’absence d’encodage Dolby Vision alors que Sony a édté Spider-Man : Homecoming peu ou prou à la même période avec un tel procédé. L’image 2160/24p HDR10 laisse néanmoins apparaître un rendu qui se situe dans la moyenne haute sur le support et constitue pour l’heure la meilleure façon de (re)découvrir le film. Mais le must reste encore à venir avec la partie son. La très riche B.O. du film est alors aux premières loges pour profiter des nombreux bienfaits qu’offre la VO Dolby Atmos avec une restitution musicale à la fois ample et puissante tandis que les différentes scènes d’action ne sont pas en reste. Il suffit d’ailleurs de jeter un coup d’œil au braquage en introduction puis au plan-séquence évoqué ci-dessus du générique d’ouverture pour se rendre compte que nous sommes ici en présence d’une bande son de tout premier choix. Quel dommage que la VF de la galette 4K reste une nouvelle fois cantonnée à du simple Dolby Digital 5.1 alors que la parité VO / VF est parfaitement respecté sur le disque 1080p avec des pistes DTS-HD Master Audio 5.1 de part et d’autre !

Baby Driver (2017) de Edgar Wright - Capture Blu-ray

Quant à l’interactivité, comme évoqué ci-dessus, elle constitue une très agréable surprise de par sa générosité et la façon de décortiquer les coulisses de la production à l’heure des featurettes promotionnelles insipides en forme d’auto-congratulations. En un mot comme en mille : le Blu-ray 4K Ultra HD de Baby Driver est une valeur sûre à la fois de par son contenant mais aussi et surtout de par son contenu.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Baby Driver – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Chauffeur pour des braqueurs de banque, Baby a un truc pour être le meilleur dans sa partie : il roule au rythme de sa propre playlist. Lorsqu’il rencontre la fille de ses rêves, Baby cherche à mettre fin à ses activités criminelles pour revenir dans le droit chemin. Mais il est forcé de travailler pour un grand patron du crime et le braquage tourne mal… Désormais, sa liberté, son avenir avec la fille qu’il aime et sa vie sont en jeu.

Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français Dolby Digital 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 52min 39s

Bonus :

  • Aucun

Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 52min 39s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio du réalisateur
  • Commentaire audio du réalisateur et du directeur de la photographie
  • Scènes coupées et versions longues (20min 28s)
  • L’envers du décor (45min 15s)
  • Animations d’une sélection de scènes (35min 42s)
  • Répétitions et préproduction (17min 03s)
  • Mint Royale – Clip Blue Song (4min 15s)
  • Galerie complète des story-boards
  • Promotions et plus (21min 10s)
  • Bandes-annonces

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *