Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Blu-ray 4K Ultra HD

Lara Croft : Tomb Raider en 4K ou le temps ne fait rien à l’affaire

Alors que débarque dans les salles obscures le tout nouveau Tomb Raider avec Alicia Vikander en tête d’affiche, vous aurez peut-être envie de vous (re)voir (ou pas) la première tentative d’adaptation sur grand écran de cette héroïne vidéoludique incarnée à l’époque par une dénommée Angelina Jolie. Ça tombe bien car Lara Croft : Tomb Raider (2001) vient de sortir en Blu-ray 4K Ultra HD. Mais à l’inverse d’un Jumanji, le résultat est ici nettement moins probant (doux euphémisme).

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
 
Achetez sur Amazon
Lara Croft : Tomb Raider (2001)

Réalisateur : Simon West
Éditeur : Paramount Home Entertainment France
Sortie le : 6 mars 2018
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 3/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 2/5
– Son : 4,5/5
– Bonus : 3/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Mon nom est Croft, Lara Croft

Si vous n’avez jamais entendu parler de Lara Croft, nous pouvons vous conseiller une petite séance de rattrapage en commençant par la page Wikipédia consacrée à la miss. Comment ça, vous avez la flemme de tout lire ? Ah oui, on oubliait le fameux facteur « temps de cerveau disponible » qui n’est guère élevé sur internet dès lors qu’il s’agit de dépasser les 280 caractères maximums (on vous charrie… à peine). Solution de repli (mais qui pourrait bien vous prendre autant de temps que de lire la page sus-citée) : regarder la petite featurette disponible au sein des bonus et intitulé Êtes-vous joueur ? Vous y apprendrez que la naissance du personnage remonte à 1996, au moment de l’avènement de la 3D vidéoludique et de la PlayStation première du nom et qu’il s’agissait à l’origine d’un homme mais qu’en raison de sa trop grande ressemblance avec un certain Indiana Jones, ledit personnage muera finalement en femme (Lara Croft, personnage transgenre ?). Sud-américaine prénommée Laura Cruz (les sous-titres VF traduisent à tort par « Cruise »), la miss deviendra finalement sujette de sa Gracieuse Majesté et arborera son patronyme définitif de Lara Croft. Vingt ans plus tard, la série canonique (entendre par là sur consoles PlayStation et Xbox) compte désormais une douzaine d’épisodes, auquel s’ajoute d’innombrables portages (consoles portables, smartphones, etc.). Mais Tomb Raider est aussi et surtout devenu une marque à part entière, déclinée à l’envi en fringues, BD, goodies, etc. Et au milieu des mille et unes merveilles du merchandising se trouve le film Lara Croft : Tomb Raider.

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

« Le jeu et le film sont deux choses différentes mais le film se sert de la star du jeu » déclare Jeremy Heath-Smith, haut responsable de EIDOS Interactive (la société éditrice des jeux) dans cette même featurette. Mais entendons-nous bien, la partie la plus importante de cette déclaration se trouve avant le mot « mais ». En ce sens que, bien qu’ayant connu des fortunes diverses et variées côté jeux (certains épisodes étaient forcément moins réussis que d’autres), la saga vidéoludique reste une valeur sûre ayant su plus ou moins habilement se réinventer cycliquement avec talent : Tomb Raider : Anniversary (2007) ou encore Tomb Raider (2013), respectivement remake et reboot de l’opus originel de 1996. À contrario, les innombrables tentatives d’adaptation de jeux vidéo au cinéma se sont toujours soldées, au mieux par des films esthétiquement léchés (on citera pour exemple le Silent Hill de Christophe Gans en 2006), au pire par de véritables nanars à regarder uniquement bourrés (pour le coup, la liste serait trop longue). Et Lara Croft : Tomb Raider ne fait pas exception à la règle car sans être une purge absolue, le film n’en reste pas moins d’une pauvreté navrante. Passe encore le MacGuffin quelconque inhérent au genre (trouver un artefact permettant de maîtriser le temps), c’est avant tout ce qui en est fait à l’écran qui compte. Et en la matière, Simon West, repéré grâce à son premier long, la très efficace et débile production estampillée « Jerry Bruckheimer » Les Ailes de l’enfer (1997), ne fait ni plus ni moins qu’un plagiat sans saveur du célèbre archéologue imaginé par George Lucas : Némésis du héros badass et cabotineur, complexe paternel, punchlines, etc. toutes les cases du petit manuel sont cochées et toutes tombent complètement à plat.

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

Lara Croft : Tomb Raider fait pourtant des efforts incommensurables pour attirer le gamer à la libido juvénile acnéique (ça sent le vécu tout ça ! Et oui, j’ai une statuette à l’effigie de Lara Croft chez moi et non il ne s’agit pas d’une poupée gonflable Didier !). À commencer par le choix pour le rôle-titre de la très voluptueuse Angelina Jolie (25 ans à l’époque du tournage) dans des tenues mettant très judicieusement en avant ses formes avantageuses. La belle ayant de surcroît suivi un entraînement intensif de trois mois en amont du tournage comme nous le montre une autre featurette présente au sein des bonus, c’est peu dire que la voir manier ses fameux Desert Eagle, enfourcher sa moto ou encore décocher des mandales rappellera forcément tous les gimmicks des jeux. Mais cela n’en fait pas un bon film pour autant. Loin s’en faut. Et le gamer fan de la première heure qui sommeille en nous d’être d’autant plus effaré par le résultat final avec les dix-sept années de recul qui séparent la découverte en salles de cette nouvelle séance en Blu-ray 4K Ultra HD.

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

Lara Croft vieillit mal en 4K

D’autant que ladite édition Blu-ray 4K est loin d’être irréprochable elle aussi. Précisons avant d’entrer dans les détails que l’éditeur nous a fait parvenir uniquement le disque 4K sachant que l’édition en question renferme également une galette Blu-ray 1080p que nous n’avons pas reçu. Mais il y a fort à parier qu’il s’agit là du même disque déjà présent au sein de l’édition Blu-ray sortie en 2009 qui lui-même se contentait d’un simple upgrade du master utilisé pour l’édition DVD sortie en 2002. Nous avons pu constater la chose de visu puisque l’auteur de ces lignes dispose de ces deux précédentes éditions. Autant dire que si c’est bien ce même Blu-ray 1080p qui est repris au sein de l’édition Blu-ray 4K Ultra HD, il n’y aura rien à attendre de ce master fatigué et plus ou moins entaché nanti de couleurs blafardes et d’une définition très moyenne.

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

Direction à présent la galette 4K qui pour l’occasion semble être issue d’un nouveau master. Mais inutile de vous emballer et d’espérer un quelconque miracle car si pas mal des défauts énoncés ci-dessus ont bien été gommés, en partie tout du moins, nous sommes ici très loin de ce que l’on serait en droit d’attendre sur le support. Et il serait fort surprenant d’apprendre qu’il s’agit là d’une restauration 4K. Tout laisse à penser que nous serions davantage en présence d’un nouveau master 2K upgradé, le tout encodé au format 2160/24p en Dolby Vision. Alors certes en comparaison de la précédente édition Blu-ray 1080p, l’image apparaît plus propre, plus précise et plus richement colorée mais l’ensemble offre toutefois une définition qui fluctue du correct (les scènes d’intérieur ou les gros plans) au franchement décevant (la plupart des scènes d’action ou encore tous les plans larges à Venise, au Cambodge et en Islande). L’encodage HDR (Dolby Vision pour les équipements compatibles comme le nôtre ou bien HDR10 pour les autres) ne fait pas vraiment de miracle lui non plus et les contrastes sont eux aussi globalement assez plats. Sans parler des différents trucages numériques qui laissent apparaître le rendu le moins réussi qu’il nous ait été donné de voir à ce jour sur le support.

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

La partie son est déjà nettement plus probante puisqu’en lieu et place d’une piste DTS 5.1 plein débit disponible sur l’édition Blu-ray, la VO a désormais droit sur la galette 4K à une vraie piste HD, en l’occurrence du DTS-HD Master Audio 5.1. Entre la B.O. très rythmée et les différentes scènes d’action, c’est peu dire que le gain est plus qu’appréciable même si nous n’aurions pas craché sur le nec plus ultra, à savoir une piste Dolby Atmos ou bien DTS:X. Mais en l’état, les amateurs de bon gros son avec basses puissantes et effets multidirectionnels seront aux anges. À condition toutefois d’opter pour la VO puisque comme toujours de la part de Paramount, la VF doit se contenter de la même piste Dolby Digital 5.1 qui était déjà présente sur le Blu-ray 1080p pour un rendu acoustique qui se situe sans surprise à des années lumières de la piste anglaise.

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

En termes d’interactivité, rien n’a bougé depuis l’édition DVD de 2002 puisque les mêmes suppléments étaient repris à la virgule près sur l’édition Blu-ray sortie en 2009 (même pas encodés en HD mais néanmoins sous-titrés français) tandis que la galette 4K ne propose qu’un seul et unique bonus : le commentaire audio du réalisateur Simon West. Celui-ci restera le meilleur moyen d’en apprendre un tant soit peu sur les coulisses du tournage en dépit d’un rythme très décousu. Non que les autres bonus (tous présents sur la galette Blu-ray 1080p) soient décevants mais la frontière entre vrais makings of et featurettes promos est une nouvelle fois bien ténue. Sont ainsi passés en revue l’entraînement d’Angelina Jolie (muscu, combat à mains nues, maniement aux armes), les cascades (accomplies dans la mesure du possible par l’actrice elle-même), un petit focus sur les CGI (dont une scène inédite de « pétrification »), des scènes coupées (dont une séquence de décapitation qui aurait sûrement fait désordre dans un film PG-13) sans oublier le making of d’une demi-heure qui revient sur les différents lieux de tournage et où l’on apprend que Simon West finira par accepter de réaliser le film au bout de la troisième demande qui lui sera faite, considérant que les adaptations de jeux vidéo au cinéma ne fonctionne pas (sur ce point nous sommes bien d’accord) et qu’Angelina Jolie « était faite pour ce rôle » (sur ce point-là aussi, nous sommes bien d’accord).

Lara Croft : Tomb Raider (2001) de Simon West – Capture Blu-ray

Là où nous saurons déjà nettement moins en phase, c’est lorsque l’actrice déclare à propos de Simon West « qu’à l’entendre parler du film, des acteurs et des personnages, je savais qu’il ferait un bon film ». Mais dans l’absolu, le pire était encore à venir avec le n°2 : Lara Croft Tomb Raider : Le berceau de la vie (2003) réalisé par un Jan de Bont en perdition totale après les déjà très navrants Speed 2 : Cap sur le danger (1997) et Hantise (1999). Ce qui explique peut-être également pourquoi le n°2 ne sort pas en Blu-ray 4K en France alors qu’il est disponible aux États-Unis. Et si le premier Tomb Raider connaîtra un joli succès en salles ($274M de recettes et 2,5M d’entrées en France sur près de 700 copies tout de même pour un budget de $115M), la suite refroidira les ardeurs de tout le monde ($156M de recettes et 1,2M d’entrées en France pour un budget de $95M). En attendant de savoir ce que nous réserve le reboot de 2018 avec la délicieuse actrice suédoise Alicia Vikander en tête d’affiche et le norvégien Roar Uthaug, très remarqué avec son film The Wave (2015), derrière la caméra.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080 (Édition 2009)

Lara Croft : Tomb Raider – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Explorer des terres inconnues, découvrir des trésors inestimables, lutter contre le mal… voilà le quotidien de la superbe Lara Croft. Jusqu’au jour où son passé la rattrape. Car avant de disparaître, son père archéologue lui a dévoilé l’existence du Triangle Sacré, un outil qui permet de contrôler le temps et qui est recherché activement par les inquiétants Illuminati…

Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français Dolby Digital 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 40min 31s

Bonus (VOSTF) :

  • Commentaire audio du réalisateur Simon West

Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais Dolby Digital 5.1 & DTS 5.1 plein débit, Français Dolby Digital 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 40min 32s

Bonus (SD et VOSTF) :

  • Commentaire audio du réalisateur Simon West
  • Fouillez dans l’univers de Tomb Raider (25min 27s)
  • Le modelage de Lara Croft (6min 49s)
  • Les effets visuels (20min 19s)
  • Les cascades (9min 28s)
  • Êtes-vous joueur ? (8min)
  • Scènes inédites (7min 18s)
  • U2 – Elevation (4min 02s, VO)
  • Autre séquence titre (2min 06s)
  • Teaser (1min 57s, VO)
  • Bande-annonce cinéma (2min 14s, VO)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *