Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017) de Jake Kasdan - Blu-ray 4K Ultra HD

Jumanji : Bienvenue dans la jungle de la 4K

Répandez la bonne parole...

Et un de plus nous direz-vous ! Et vous n’aurez pas complètement tort. Peut-être devenons-nous trop vieux à DC mais il faut nous comprendre aussi : la perspective d’aller découvrir en salles un film tel que Jumanji : Bienvenue dans la jungle alors que peu ou prou au même moment débarquait en vidéo une édition Ultra HD du premier Jumanji (1995), le choix était vite fait. Qu’à cela ne tienne, puisque nous savions très bien que la sortie en Blu-ray 4K de cette suite nous donnerait l’occasion d’une petite séance de rattrapage.

Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017) de Jake Kasdan - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017)

Réalisateur : Jake Kasdan
Éditeur : Sony Pictures Home Entertainment
Sortie le : 25 avril 2018

Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Jumanji : Bienvenue dans la jungle du box-office

Mais ne nous emballons pas tout de même ! Fils de Lawrence Kasdan (scénariste bien connu pour ses scripts, entre autres, de L’empire contre-attaque (1980) et Les Aventuriers de l’arche perdue (1981)), Jade Kasdan s’était surtout illustré jusque-là par ses comédies « adultes » tels que Bad Teacher (2011) ou encore Sex Tape (2014) avec le duo Cameron Diaz / Jason Segel. Des films à l’humour un peu trash, amusants à défaut d’être inoubliables. Avec Jumanji : Bienvenue dans la jungle, le bonhomme polit son discours en vue d’un spectacle cette fois-ci tout public (entendre par-là PG-13 aux États-Unis), glisse ici ou là une ou deux séquences allusivement situées au-dessous de la ceinture, mais délivre avant tout une suite au film de 1995 (avec un petit clin d’œil au personnage interprété par le regretté Robin Williams au détour d’un plan de quelques secondes) revue et corrigée à la sauce vidéoludique tendance geek. Soit grosso modo et en simplifiant à peine, le pitch de Tron (1982) dans la jungle de Jumanji avec un quatuor d’ados « aspirés » au cœur du jeu et qui vont devoir affronter le méchant de service au milieu d’une faune et d’une flore pas toujours très accueillante.

Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017) de Jake Kasdan - Capture Blu-ray

Et c’est donc partie pour deux heures de jeu/film où le spectateur en passera par toutes les conventions en matière de jeux vidéo, chaque participant étant représenté par un avatar pourvu de trois vies et de caractéristiques bien spécifiques à base de forces et de faiblesses. Point de surprise non plus à attendre du côté de la caractérisation des personnages où tous les stéréotypes du film pour ados répondent présents à l’appel : le malabar vedette de l’équipe de sport du bahut, la prima donna égocentrique, le geek introverti et la rebelle en but avec le conformisme social. Bref, rien de nouveau sous le soleil de ce point de vue-là non plus depuis les longs-métrages cultes du regretté John Hughes (indémodables The Breakfast Club – 1985 et autres La Folle Journée de Ferris Bueller – 1986). À l’écran, tout ceci se traduit par un spectacle certes divertissant et amusant mais bien trop long, au rythme décousu et où l’on a grand-peine à comprendre pourquoi il a fallu quatre scénaristes pour en arriver là ! Mais au moins, le quatuor de comédiens adultes qui personnifie les avatars s’en donne à cœur joie : Dwayne Johnson, Kevin Hart, Jack Black (qui tient le rôle de la prima dona sus-citée ; ne cherchez pas à comprendre, tout est expliqué dans le jeu/film) et Karen Gillan, magnifique actrice britannique (eh oui, j’ai un faible pour les rousses) bien connue des sériephiles pour son rôle dans Docteur Who et entraperçue dernièrement sur grand écran dans Les Gardiens de la Galaxie (chapeau à ceux qui l’auront reconnue dans le rôle de Nebula !).

Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017) de Jake Kasdan - Capture Blu-ray

Un bilan artistique très moyen donc qui n’aura toutefois pas empêché ce Jumanji : Bienvenue dans la jungle de connaître un succès (surprise ?) dans les salles au moment des fêtes de fin d’année, allant même jusqu’à tenir la dragée haute à un certain Star Wars : Épisode VIII avec à l’arrivée $956M de recettes au box-office mondial dont $404M aux États-Unis et 3,3M d’entrées en France. De fait, le film est devenu le plus gros carton de l’histoire de Sony (qui en profite au passage pour faire de la pub pour ses jeux PS4 : Uncharted 4, The Last Guardian, etc.) sur les terres de l’Oncle Sam juste devant Spider-Man (2002) et son deuxième meilleur résultat à l’international derrière les 1,1 milliards de dollars de Skyfall (2012). Avec de tels scores à l’issue de la partie, rien de surprenant à ce qu’un numéro 2 ait été programmé illico presto pour une sortie en salles en décembre 2019 en même temps qu’un certain Star Wars : Épisode IX.

Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017) de Jake Kasdan - Capture Blu-ray

Jumanji : Bienvenue dans la jungle de la 4K

Pour l’heure, il sera toujours possible de (re)découvrir le film par l’entremise de cette édition Blu-ray 4K Ultra HD qui se positionne sans surprise dans le high score du support. Au programme, pas moins de trois galettes : le disque 4K, son pendant 1080p et sa déclinaison 3D. Nous ne nous attarderons pas davantage sur cette dernière version, convertie en post-prod et dont le spectacle à l’écran se prête plutôt bien à de telles esbroufes stéréoscopiques mais auxquels nous n’avons toutefois accordé guère plus que quelques minutes de visionnage. On se demande bien d’ailleurs pourquoi Sony persiste à proposer de telles disques sachant que la technologie 3D dite « active » est désormais morte et enterrée après avoir fait l’effet d’un soufflé aussi bien au cinéma qu’en matière de home-cinéma. À l’instar du film, les suppléments sont tout ce qu’il y a de plus convenus avec de jolies featurettes promotionnelles où tout le monde il est beau (surtout Karen Gillan donc), tout le monde il est gentil, tout le monde il s’est bien amusé sur le tournage. Aussi vite vu qu’oublié. Notons au passage que la bande-annonce proposée n’est pas celle de Jumanji : Bienvenue dans la jungle mais de Pierre Lapin qui a enchanté le plus jeune rejeton de la rédac (5 ans et toutes ses dents. Motivation extrême il va sans dire pour une nouvelle séance de rattrapage lors de la sortie du Blu-ray 4K).

Jumanji : Bienvenue dans la jungle (2017) de Jake Kasdan - Capture Blu-ray

Venons-en à présent à ce qui va intéresser au premier plan tous les primo-adoptants (dites « early adopter », ça fait plus « marketeux ») de la 4K : le son et l’image. Sans grande surprise, cette dernière est issue (hélas) d’un master 2K avec CGI en 2K itou. À l’arrivée, le résultat n’en reste pas moins de très haute volée avec une restitution de tout premier choix de l’ambiance tropicale constamment baignée de couleurs très chatoyantes (l’utilisation de cet adjectif est ceci dit très réglementé au sein de la rédaction de DC mais non moins autorisé lorsque la situation s’y prête comme c’est le cas ici). On passera outre les images de synthèses par trop visibles (coucou les rhinocéros, éléphants et autres jaguars 3D !) ou encore l’aspect finalement assez lisse de l’ensemble (tournage numérique oblige ?) pour se laisser happer par ce somptueux rendu 2160/24p encodé, excusez du peu, en Dolby Vision. Côté son, tout comme pour le premier opus, il n’y aura pas vraiment grand chose à redire avec une piste anglaise Dolby Atmos qui envoie du lourd sur toutes les enceintes, la piste française proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 parvenant à suivre le rythme non loin derrière. Notons que sur la galette 1080p 2D, la VO est annoncée en Auro-3D au sein des menus mais a été reconnue comme du DTS-HD MA par notre système. S’agit-il d’une boulette dans les indications fournies par le menu ou bien notre matos n’est-il pas compatible avec ce format audio concurrent du Dolby Atmos et du DTS:X venu de nos voisins belges ? Nous laisserons à nos lecteurs les plus « richement équipés » le soin de nous en dire davantage à ce sujet.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Jumanji : Bienvenue dans la jungle – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Le destin de quatre lycéens en retenue bascule lorsqu’ils sont aspirés dans le monde de Jumanji. Après avoir découvert une vieille console contenant un jeu vidéo dont ils n’avaient jamais entendu parler, les quatre jeunes se retrouvent mystérieusement propulsés au cœur de la jungle de Jumanji, dans le corps de leurs avatars. Ils vont rapidement découvrir que l’on ne joue pas à Jumanji, c’est le jeu qui joue avec vous… Pour revenir dans le monde réel, il va leur falloir affronter les pires dangers et triompher de l’ultime aventure. Sinon, ils resteront à jamais prisonniers de Jumanji…

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 59min 03s

Bonus :

  • Aucun

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais Auro-3D, Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 59min 03s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Bêtisier (2min 25s)
  • Voyage au cœur de la jungle : Making of de Jumanji (14min 54s)
  • Rencontrez les joueurs : Une équipe héroïque (7min 08s)
  • Survivre dans la jungle : Des cascades spectaculaires (5min 47s)
  • L’attaque des rhinos ! (3min 56s)
  • Du livre au jeu au grand écran et au-delà ! Célébrez l’héritage de Jumanji (4min 44s)
  • Clip musical : Jumanji, Jumanji (3min 35s)
  • Bandes-annonces (2min 30s)

Disque 3 : Le film en Blu-ray 3D

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en MVC 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 1h 59min 03s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Aucun

2 réflexions sur « Jumanji : Bienvenue dans la jungle de la 4K »

  1. Ayant acquis ce combo, je souscris totalement à votre appréciation sur la version 4K.
    Toutefois, je ne vous suis pas du tout pour votre commentaire sur la 3D. Oui, l’industrie a tuée toute seule la 3D en proposant une majorité de films 3D mal réalisés.
    Merci Sony de toujours proposer des combos 3D, 4K et 2D !!
    Je pense que la 3D est morte sur TV, mais pas en vidéo projection. Moi, comme beaucoup, je suis un fan de bonne 3D et de bonne 4K. Attention cependant, l’industrie est encore en train de faire avec la 4K la même erreur qu’avec la 3D. A savoir, proposer des galettes au rabais. Ou comment essayer de faire le maximum de profit au moindre coût !! : fausse 4K (2k upscalé), pas de piste Dolby Atmos ou DTS:X (et pour ainsi dire toujours uniquement en VO) ou de piètre qualité, etc…

  2. Le pire exemple est pour moi, la galette 4K du dernier Star Wars. Sur le papier, elle possède toute pour être une bombe. Véritable 4K, encodage Dolby Vision et HDR, piste Dolby Atmos.
    Et pourtant, le résultat est très décevant ! Pistes DA et DTS:X très plates (juste un très bon DTS MA) et toujours uniquement en VO,
    encodage Dolby Vision et HDR faiblard.

    Jumanji est bien meilleur, bien qu’étant un faux 4K !

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *