La Forme de l'eau (2017) de Guillermo del Toro – Blu-ray 4K Ultra HD

La Forme de l’eau en 4K : Une belle bête

Dernier long-métrage en date de Guillermo del Toro, La Forme de l’eau aura donc réussi l’exploit d’accomplir la Sainte Trinité : succès critique, public et adoubement par ses pairs. Ne manquait plus pour compléter ce palmarès exceptionnel qu’une édition Blu-ray 4K Ultra HD à la hauteur de la bête. C’est désormais chose faite.

La Forme de l'eau (2017) de Guillermo del Toro - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
La Forme de l’eau (2017)

Réalisateur : Guillermo del Toro
Éditeur : 20th Century Fox
Sortie le : 30 juin 2018

Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4,5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2,5/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

La Forme de l’eau ou la consécration pour Del Toro

Nous ne reviendrons pas sur l’appréciation mi-figue mi-raisin de La Forme de l’eau partagée sur DC lors de la sortie du film en février dernier sinon pour affirmer quant à nous, notre inclinaison profonde pour cette œuvre que le réalisateur décrit lui-même dans la Master Class proposée en bonus comme un mélange entre « une comédie musicale, un mélodrame et un thriller historique qui raconte l’histoire d’une femme de ménage muette et d’un homme efféminé dans un établissement gouvernemental top secret ». Tout en concluant par un « Putain ouais ! » en forme de joli petit tacle à l’attention de l’académie des Oscars pour son film protéiforme, relecture totalement assumée de La Belle et la bête, et non un énième biopic comme en raffolent les membres de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences. Rappelons d’ailleurs à toutes fins utiles que cette année encore, Les Heures sombres, biopic sur l’arrivée au pouvoir d’un certain Winston Churchill, aura raflé deux statuettes : Meilleur acteur pour Gary Oldman et Meilleur maquillage. Same old same old comme disent les anglo-saxons.

La Forme de l'eau (2017) de Guillermo del Toro – Capture Blu-ray

Pour en revenir à La Forme de l’eau, sur imdb, le film affiche « 104 récompenses sur 302 nominations » à l’heure où nous écrivons ces lignes. Un chiffre très impressionnant qui aura peu de chance d’évoluer à l’avenir, la valse des cérémonies étant terminée depuis belle lurette maintenant. Dans sa besace, nous retiendrons notamment les multiples récompenses glanées en tant que Meilleur film et/ou Meilleur réalisateur pour Guillermo del Toro. De là à dire qu’il s’agit effectivement du tout meilleur film du réalisateur comme l’affirme un bon gros autocollant mis en avant sur la jaquette de cette édition Blu-ray 4K Ultra HD, il y a un pas que nous nous garderons bien de franchir. Car ce serait oublier un peu vite certaines des premières œuvres hispaniques du cinéaste mexicain tels que L’Échine du diable (2001) et autre Le Labyrinthe de Pan (2006), tout aussi généreuses et sensibles dans leur évocation de créatures effrayantes de prime abord mais in fine bienveillantes. Quant à cette consécration dans moult cérémonies, il ne faut guère aller chercher bien loin pour comprendre, au-delà des mérites purement artistiques, la résonance socio-politique de la chose, de cette peur de l’étranger, a fortiori en tant de guerre (froide), auquel s’ajoutent entre autres exemples cette scène où le serveur d’un restaurant dit « familial » rejette avec véhémence un couple d’afro-américains et le personnage ouvertement gay interprété par Richard Jenkins. Des connotations historiques certes pas toujours bien finaudes mais qui de toute évidence auront su toucher une corde sensible auprès des votants.

La Forme de l'eau (2017) de Guillermo del Toro – Capture Blu-ray

Pour autant, et contrairement à ces précédents longs-métrages, tout ce battage médiatique aura surtout permis au réalisateur d’élargir assez significativement son public au-delà de son petit cercle d’afficionados de la première heure. À commencer par la France où, avec plus de 1,3 millions d’entrées, La Forme de l’eau décroche la première place à date de la filmo de del Toro devant les 1,2 millions de Blade 2 (2002) et le million de Pacific Rim (2013). Le distributeur français a d’ailleurs parfaitement su profiter de cette pluie de nominations et autres récompenses puisqu’après une sortie le 21 février 2018 sur un parc de 248 copies, ce chiffre a doublé la semaine du 21/03/2018, soit 15 jours après la cérémonie des Oscars 2018. Aux États-Unis et à l’international, la donne est tout autre puisque ce sont cette fois les combats de Méchas contre les Kaiju qui occupent toujours la plus haute marche du podium avec respectivement $101M et $411M de recettes en salles, soit assez loin devant les $63M et les $195M de La Forme de l’eau. Mais ce dernier reste largement plus rentable lorsque l’on rapporte ces chiffres au budget de production respectifs des deux films : $19,5M contre dix fois plus pour Pacific Rim, hors coût marketing. Guillermo del Toro peut donc se dire très ému, toujours dans la Master Class, en déclarant avoir assisté à deux standing ovation au cours de sa carrière : la première pour Le Labyrinthe de Pan au Festival de Cannes où le film concourait en compétition officielle et la deuxième pour La Forme de l’eau au Festival de Venise d’où le film est reparti avec le fameux Lion d’Or. Souhaitons-lui d’en connaître beaucoup d’autres à l’avenir.

La Forme de l'eau (2017) de Guillermo del Toro – Capture Blu-ray

La Forme de l’eau en 4K : Une bête de compet

Pour l’heure, c’est à l’édition Blu-ray 4K Ultra HD que nous pourrons faire une ola tant celle-ci s’avère de très haute volée. Proposée dans son format d’origine 1.85:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10, l’image manque de peu la note maximale. La faute à un master 2K upscalé en 4K qui laisse éclater une magnifique précision d’ensemble et ne pêche qu’en de très rares occasions vite oubliées. Nous retiendrons également, appréciation purement subjective celle-là, un rendu un peu trop lisse à notre goût mais néanmoins conforme à notre souvenir en salles et assurément voulu comme tel ; conséquence sans doute d’un tournage à l’aide de caméras numériques. Pour le reste, la photographie de Dan Lausten, qui avait déjà travaillé avec del Toro sur Crimson Peak, est magistralement retranscrite ici sur l’ensemble du spectre de couleurs employées (merci l’encodage HDR !) et jusque dans la séquence en noir et blanc. Côté son, si la séquence finale sous une pluie battante sera bien entendu la plus à même de démontrer tous les bienfaits d’un mixage multicanal, c’est avant tout la bande originale oscarisée signée Alexandre Desplat qui bénéficie des bienfaits de la VO DTS-HD Master Audio 5.1 avec une ouverture musicale tout en finesse sur l’ensemble des canaux disponibles. Un vrai régal. Comme toujours de la part de la Fox, la VF doit se contenter d’une piste DTS 5.1 mi-débit qui fait le job. À noter également que les sous-titres français sont jaunes, fait suffisamment rare pour être signalé.

La Forme de l'eau (2017) de Guillermo del Toro – Capture Blu-ray

Côté bonus, outre la Master Class déjà évoquée et enregistrée au Zanuck Theater de Los Angeles en présence de personnes œuvrant dans le monde du Septième Art, on retiendra le sympathique making of où l’on apprend (pour ceux qui l’ignoraient) que Guillermo del Toro finança lui-même la conception de la créature pendant un an, que les décors du film sont en réalité ceux de The Strain, série produite par del Toro qui venait de s’achever après quatre saisons et qu’il fallait tout de même 2h30 à Doug Jones pour enfiler le costume de la bestiole, le tout complété par quelques CGI à partir de scans 3D de l’acteur. Deux focus spécifiques sont également proposés pour décortiquer le prologue, tourné en 36 images/sec et la scène de danse en noir et blanc. Enfin, un petit nodule se penche sur l’affiche du film confié aux bons soins d’un dénommé James Jean à partir d’une forme Yin & Yang très grossière imaginée par del Toro. Deux regrets interactifs pour conclure : le premier concerne l’absence d’un commentaire audio de Guillermo del Toro (pas envie, manque de temps ou d’argent ?) tandis que le second concerne cette fois les dessins préparatoires conçus par Del Toro que l’on peut entrapercevoir notamment au cours de la Master Class et qu’il aurait été fort plaisant de retrouver compilés au sein d’une rubrique dédiée, voire même mieux, visible à l’écran en cours de visionnage à l’aide d’une petite option Picture-in-Picture.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

La Forme de l’eau – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultra-secret, Elisa mène une existence solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 1.85:1 encodée en HEVC 2160/24p HDR10
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 03min 19s

Bonus :

  • Aucun

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 03min 19s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Un conte de fées pour temps agités (28min 55s)
  • Anatomie d’une scène : Le prologue (3min 14s)
  • Anatomie d’une scène : La danse (4min 50s)
  • Donner forme aux vagues : Une conversation avec James Jean (5min 05s)
  • La Master Class de Guillermo del Toro (13min 27s)
  • Bandes-annonces (6min 55s, VO)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *