M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Blu-ray 4K Ultra HD

M-I:2 Mission : Impossible 2

Devant le succès remporté par le premier volet, il n’y eut guère de doute quant à la mise en chantier d’un Mission : Impossible 2 (2000). Quatre ans après Brian De Palma, c’est donc vers John Woo que Tom Cruise se tourna pour lui confier les rênes de ce deuxième opus. Sa sortie en Blu-ray 4K Ultra HD est l’occasion de (re)découvrir le réalisateur hongkongais dans ses gimmicks formels les plus connus et extravagants.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000)

Réalisateur : John Woo
Éditeur : Paramount Home Entertainment France
Sortie le : 3 juillet 2018

Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 3,5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 4/5
– Son : 4,5/5
– Bonus : 2,5/5

 

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

Mission : Impossible 2 : « John Woo est génial »

Avec plus de $450M de recettes dans les salles pour un budget de $80M, le premier Mission : Impossible avait rencontré un très joli succès. In extenso, le pari d’une franchise cinématographique adaptée de la série télévisée des années 60 semblait donc en bonne voie pour Tom Cruise. Ni une ni deux, l’acteur / producteur / cascadeur appela John Woo : « Salut John ! Je viens de voir Volte/Face. J’ai adoré darling (façon Edna / Amanda Lear dans Les Indestructibles 1 et 2) ! Tu veux réaliser Mission : Impossible 2 ? ». Bon d’accord, la conversation en question n’a peut-être pas eu lieu en ces termes mais dans le commentaire audio, le réalisateur précise que c’est bien Tom Cruise qui le contacta en lui proposant le job après avoir vu et grandement apprécié Volte/Face (1997).

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Pour les retardataires du fond, voici un petit rappel. Avant de remplacer le visage de Nicolas Cage par celui de John Travolta et vice-versa, John Woo s’était fait un nom dans les 80s avec des titres aussi emblématiques que Le Syndicat du crime (1986), The Killer (1989), remake totalement assumé du Samouraï (1967) de Jean-Pierre Melville, cinéaste français que Woo vénère au plus haut point (comme une bonne partie des cinéastes hongkongais de sa génération), Une balle dans la tête (1990), sorte de Voyage au bout de l’enfer sous agent orange, ou encore À toute épreuve (1992). Autant de longs-métrages réalisés sur ses terres natales qui résonnèrent aux quatre coins du globe auprès des amateurs de cinéma asiatique (mais pas que). À commencer par un certain karatéka belge expatrié depuis peu aux États-Unis qui lui proposa Chasse à l’homme (1993), film protéiforme, naïf sur le fond mais soigné sur la forme, dont il existerait une version longue « pirate » autrement plus réussie (et sur laquelle j’aimerais bien mettre la main un jour : n’hésitez pas à me contacter à la rédac si vous en avez un exemplaire, je suis preneur). Car une fois passée à « l’essoreuse yankee », le style John Woo se résume à un pur exercice de style visuel à base de ralentis, de colombes et de Mexican standoff. Trois ans après avoir initié ce grand écart entre Hong-Kong et Hollywood, John Woo se voit confier l’arme atomique pour le sympathique mais pas inoubliable Broken Arrow (1996) avec un John Travolta qui en fait déjà des caisses et que le réalisateur retrouvera donc l’année d’après pour Volte/Face.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Si l’histoire ne nous dit pas si Tom Cruise avait également découvert à l’époque les réalisations hongkongaises du bonhomme, en revanche la star ne tarit pas d’éloges à son sujet dans les suppléments : « He’s the Woo ! », « John Woo est génial ! ». Bref, du Tom Cruise pur jus. Une chose est sûre, l’histoire se répète puisque le scénariste de Mission : Impossible 2, Robert Towne, déjà coauteur du script du premier, précise qu’il dû écrire le scénario autour des scènes d’action qui avaient déjà été envisagées. Un scénario somme toute basique en forme de triangle amoureux avec le gentil et le méchant de l’histoire raides dingues de la même nénette, Thandie Newton, joli petit brun de comédienne britannique. Sept ans plus tôt, Tom Cruise en croquait déjà pour elle dans Entretien avec un vampire (1993) tandis qu’aujourd’hui, elle tient tête à ses créateurs dans la série Westworld sur HBO. À partir de ce pitch on ne peut plus simpliste visant à récupérer un virus particulièrement mortel et son antidote, la mise en scène de Woo fera le reste, ce dernier détaillant de façon assez précise dans le commentaire audio ce qu’il recherchait visuellement pour chaque séquence. Ajoutez à cela un Tom Cruise qui fait son Jean-Paul Belmondo, exécutant lui-même quasiment toutes ses pirouettes, le tout là encore suffisamment bien expliqué dans les suppléments par Brian Smrz, responsable des cascades, et vous obtenez le Mission : Impossible le plus rock’n roll de tous (tendance hard / metalleux du côté de la bande-originale) mais qui n’a pour le coup plus grand-chose à voir avec la série originelle.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Mission : Impossible 2 ne se pose pas la moindre question façon whodunit (le n°1) et autres macguffin (le n°3 et son rabbit foot) mais n’en propose pas moins un spectacle fun à voir où John Woo met en scène des gunfights, combats martiaux tendance capoeira et autres courses-poursuites à motos avec la maestria formelle qui fit sa renommée. Sous couvert d’une certaine mansuétude (ah, cette colombe incrustée au ralenti sur un fond enflammé !), il ne sera donc pas interdit d’y prendre un certain plaisir, voire même un plaisir certain.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Mission : Impossible 2 presque possible en 4K

Et une fois n’est pas coutume, quel meilleur moyen pour profiter d’un tel spectacle que cette édition Blu-ray 4K Ultra HD ? D’autant que, comme pour le premier volet, Paramount s’est là encore fendu d’un nouveau master 4K flambant neuf et une image au format respecté 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision. Ce qui ne sera pas forcément du luxe une fois de plus tant la précédente édition Blu-ray sortie au sein d’un coffret trilogie paru en 2008 était loin de proposer du top niveau avec son image encodée en MPEG-2 à partir d’un master ressemblant de loin à de la Haute Définition. Mais de loin seulement. Oubliez tous ces mauvais souvenirs avec une image Ultra HD à partir d’un master qui a désormais bien plus fière allure. Les teintes très chaleureuses dans leur ensemble (Australie oblige) en ressortent grandies tandis que la propreté de l’ensemble et le gain en termes de précision sont bien présents, permettant d’apprécier d’autant mieux tous ces ralentis qui jalonnent le film de bout en bout et autres très gros plans orchestrés au millimètre. Ah cette pointe de couteau stoppée net à moins d’un centimètre de l’œil de Tom ! Que tout ceci est beau et hautement cinégénique ! Mais trêve de plaisanteries. Pour aussi significatif que soit le bond en avant de ce nouveau master 4K, tout n’est pas irréprochable pour autant et l’on notera toujours ici et là quelques fléchissements plus ou moins marqués, telle cette séquence d’infiltration dans l’immeuble de Biotech quand Ethan Hunt saute dans l’atrium. Un exemple parmi tant d’autres. Enfin, une appréciation toute subjective pour en finir avec l’image : la granulosité nous est apparue plus fluctuante que sur le premier film, tantôt présente comme on l’aime (tournage pelloche 35mm oblige), tantôt un peu trop lisse à notre goût.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Côté son, le bond en avant est encore plus significatif puisqu’en lieu et place des pistes Dolby Digital 5.1 du Blu-ray, la galette 4K propose désormais une VO Dolby TrueHD 5.1. Et contrairement au premier opus, plutôt sage sur le plan acoustique, Mission : Impossible 2 est un véritable festival multicanaux. Entre la B.O. (hard) rock évoqué plus haut, les scènes d’action ou encore les ralentis qui s’accompagnent d’effets sonores de part en part, c’est à une bande son qui dépote sévère à laquelle nous avons droit ici. Pour ceux qui voudraient tester leur caisson de basses, nous leur conseillons la scène de flamenco à la dixième minute où chaque claquage de talon se traduit par une jolie dégringolade dans le bas du spectre. À l’instar du score signé Hans Zimmer, tout ceci n’est pas toujours d’une grande finesse mais a le mérite d’être très efficace. Comme toujours et sans surprise de la part de Paramount, la VF reste quant à elle cantonnée à une simple piste Dolby Digital 5.1.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Précisons que Paramount nous a uniquement fait parvenir le disque 4K et non l’édition Blu-ray 4K Ultra HD complète que l’on trouve dans le commerce. Selon nos informations, celle-ci renfermerait également le même Blu-ray 1080p déjà sorti en 2008 accompagnés de bonus déjà plus consistants que sur le premier film. Nous retiendrons le commentaire audio de John Woo, très loquace au début avant que ses interventions ne s’étiolent peu à peu, cédant alors la place à de très longues plages de silence, ainsi que le supplément intitulé Prises de vues impossibles où le coordinateur des cascades Brian Smrz explique la conception des différentes scènes d’action. Dommage que les storyboards visibles pour chaque séquence n’aient pas été proposés dans une section à part ou bien en cours de visionnage à l’aide d’une option Picture-in-Picture. Notons également que l’on retrouve les deux mêmes bonus à la gloire de la carrière de Tom Cruise déjà présents sur le Blu-ray du premier Mission : Impossible.

M-I:2 Mission : Impossible 2 (2000) de John Woo – Capture Blu-ray

Nous laisserons le mot de la fin à ce cher Anthony Hopkins qui tenait absolument à jouer dans ce Mission : Impossible 2 dixit John Woo suite au désistement du premier acteur pressenti pour le rôle, Ian McKellen, en raison d’une incompatibilité d’emploi du temps : « Coucher avec un homme et lui mentir ? C’est une femme. Elle a toute la formation nécessaire » répond-t-il à Ethan Hunt à propos du personnage interprété par Thandie Newton. Une réflexion jugée sexiste par certains dixit le scénariste Robert Towne et qui fit grincer quelques dents à l’époque. Quid en 2018 ?

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

M-I:2 Mission : Impossible 2 – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : La nouvelle mission d’Ethan Hunt l’oppose à son ancien disciple et maintenant ennemi juré, Sean Ambrose, pour la possession du virus Chimera, capable de décimer une ville en 24h. Pour déjouer les plans d’Ambrose, Hunt recrute son ex, Nyah Hall, une séduisante voleuse qui relève bravement le défi pour la survie de millions d’innocents.

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision
  • Langues : Anglais Dolby TrueHD 5.1, Français Dolby Digital 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 03min 35s

Bonus (VOSTF) :

  • Commentaire audio de John Woo

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en MPEG-2 1080/24p
  • Langues : Anglais & Français Dolby Digital 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 03min 35s

Bonus (SD et VOSTF) :

  • Commentaire audio de John Woo
  • Derrière la mission (14min 28s)
  • Mission incroyable (5min 12s)
  • Prises de vues impossibles (34min 17s)
  • I disappear – Metallica (4min 33s)
  • Séquence générique alternative (37s)
  • Excellence en cinéma (9min 15s)
  • Génération : Cruise (3min 36s)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *