La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Blu-ray 4K Ultra HD

La Liste de Schindler : Le Graal en 4K

Quelques mois seulement après la sortie de Il faut sauver le soldat Ryan en Blu-ray 4K Ultra HD, c’est au tour d’un autre long-métrage majeur de la filmographie de Steven Spielberg de voir le jour sur le support Ultra Haute Définition : La Liste de Schindler. Une parution qui fut également l’occasion d’une remasterisation en bonne et due forme à la hauteur de ce film majuscule du cinéma.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
Achetez sur Amazon
La Liste de Schindler (1993)

Réalisateur : Steven Spielberg
Éditeur : Universal Pictures Vidéo
Sortie le : 20 mars 2019

Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 4,5/5
– Image (Blu-ray 4K UHD 2160p) : 5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 3,5/5

NB : Les captures de cet article sont issues du Blu-ray 1080p.

La Liste de Schindler : Le Graal anti nazis

Au début des années 90, Steven Spielberg était avant tout considéré comme le roi du divertissement que les cartons au box-office n’en finissaient pas d’abouber. D’une part en tant que réalisateur avec des films tels que Les Dents de la Mer (1975), E.T., l’extra-terrestre (1982) ou encore les trois premiers Indiana Jones (1981, 1984 et 1989) mais aussi en tant que producteur avec le diptyque Gremlins (1984 et 1990), la trilogie Retour vers le futur (1984, 1989 et 1990) ou encore Qui veut la peau de Roger Rabbit (1988) pour ne citer que quelques-uns des plus connus. Pour autant, en filigrane, le fil rouge de la Seconde Guerre Mondiale apparaissait déjà en creux. Une fascination si l’on puit dire qui trouvait sa voix dans cette réplique, culte s’il en est, déclamée par Harrison Ford dans Indiana Jones et la dernière croisade (1989) : « Les nazis, je hais ces gars-là ! ».

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Dix ans plus tôt, Spielberg s’était déjà attaqué plus frontalement au sujet de la WWII avec le très déjanté et toujours bien trop mésestimé 1941 (1979) avant d’y revenir plus sérieusement dans Empire du soleil (1987). Les deux films rencontrèrent des succès (très) modestes bien éloignés des sommets box-officiens auxquels étaient coutumier le bonhomme. Deux ans plus tôt, Steven Spielberg avait même réalisé sa première œuvre résolument sombre et dramatique avec La Couleur pourpre (1985). Le film entrera dans les annales mais pour une toute autre raison : avec onze nominations aux Oscars 1986, il repartira les mains vides de la cérémonie, connaissant ainsi le même sort que Le Tournant de la vie (1977) de Herbert Ross. Six ans plus tard, alors qu’il prépare un nouveau divertissement grand public qui fera entrer de plain-pied les effets spéciaux préhistoriques dans l’ère moderne du numérique, Spielberg voit réapparaître sur son bureau un roman qu’il avait découvert dix ans plus tôt lors de sa publication, juste après la sortie de E.T. Ne s’estimant pas encore prêt à s’atteler à un tel sujet, il avait laissé le projet de côté à l’époque, comme il le rappelle au cours de la session de questions / réponses qui fait suite à la projection du film au Festival de Tribeca en 2018. Une session que l’on retrouve ici sous la forme d’un tout nouveau bonus intitulé La Liste de Schindler : 25 ans plus tard où Steven Spielberg est entouré de Liam Neeson (Oskar Schindler), Ben Kingsley (Itzhak Stern), Caroline Goodall (Emilie Schindler) et Embeth Davidtz (Helen Hirsch).

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

En 1993, même si comme il le dit lui-même, la vision des uniformes allemands le terrifiait sur le plateau, Spielberg se lance donc dans l’adaptation longtemps reportée de La Liste de Schindler d’après le roman éponyme de Thomas Keneally inspiré de la vie de l’industriel et membre du parti nazi Oskar Schindler dont les actions au cours de la Seconde Guerre Mondiale permettront de soustraire plus d’un millier de juifs aux camps de la mort. Les préparatifs du tournage se feront en un temps record tout comme les prises de vue, bouclées en 74 jours sur les lieux mêmes de la tragédie en Pologne. Un tournage sans filet (aucun storyboard, une première pour le cinéaste) qui se déroulera en parallèle de la supervision à des milliers de kilomètres de distance de la post-production de ses dinosaures numériques. Afin de détendre un peu l’ambiance très pesante sur le plateau, Spielberg se souvient également qu’une partie de l’équipe regardait le Saturday Night Live sur des Betamax envoyés en Pologne tandis qu’un certain Robin Williams l’appelait au téléphone une fois par semaine pour le faire rire.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Vingt-cinq ans plus tard, la (re)découverte de La Liste de Schindler prête à tout sauf à rire. Est-il encore nécessaire de présenter ce diamant noir qui en abordant frontalement la Shoah consacrera définitivement Steven Spielberg comme un cinéaste majeur, enfin adoubé par ses pairs ? Outre les trois Oscars techniques remportés par Jurassic Park (meilleur montage son, mixage son et effets visuels), La Liste de Schindler décrochera pas moins de sept récompenses cette année-là (dont celle du meilleur film) et permettra (enfin) au cinéaste de remporter la précieuse statuette, celle de meilleur réalisateur qui lui avait échappé à trois reprises pour Rencontres du troisième type (1977), Les aventuriers de l’arche perdue (1981) et E.T., l’extra-terrestre (1982). Quatre ans après le personnage (de fiction) d’Indiana Jones, Steven Spielberg racontait l’histoire d’un personnage bien réel celui-là et brandissait à son tour une autre forme de Graal face aux exactions nazies.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

La Liste de Schindler : Le Graal en 4K

Et qui dit œuvre majeure dit (forcément) Blu-ray 4K Ultra HD à l’avenant. La précédente édition d’envergure remontait au 20ème anniversaire du film avec un coffret Blu-ray Collector du plus bel effet paru en 2013 qui proposait déjà à cette occasion une restauration en haute définition supervisée par Steven Spielberg. Cinq ans plus tard, à l’occasion du 25ème anniversaire, La Liste de Schindler a fait l’objet d’un tout nouveau master 4K une fois encore supervisé et approuvé par Steven Spielberg en personne. Ce qui n’a rien de bien surprenant si l’on considère à quel point ce film est cher au cinéaste. À l’arrivée, nous sommes donc en présence d’une image proposée dans son format d’origine 1.85:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision à partir d’un master 4K. Rappelons à toutes fins utiles que le film fut tourné sur pellicule 35mm (les tournages numériques n’avaient pas encore cours au cinéma à l’époque) et que la photographie est signée Janusz Kaminski qui remporta là le premier Oscar de sa carrière tandis qu’un second l’attendait cinq ans plus tard pour Il faut sauver le soldat Ryan. Précisons également que La Liste de Schindler marquera la première collaboration entre Steven Spielberg et le chef op d’origine polonaise qui allait alors devenir le directeur de la photographie attitré du réalisateur.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Que dire sinon que cette nouvelle restauration hisse le niveau un cran encore au-dessus de la précédente édition qui était pourtant déjà brillante. La précision du rendu est en tout point remarquable, aussi bien lors des gros plans que des plans larges. Quelques exemples parmi tant d’autres : les juifs qui déblaient la neige dans la rue avec une profondeur de champ constatée ici qu’en salle (42min), ce gros plan sur des dents en or posées sur une toile noire (49min 15s) ou encore ces plans larges sur le camp de travail alors que l’officier Ralph Fiennes exécute « ses » juifs au fusil à lunettes (75min). La précision de l’ensemble glace encore plus d’effroi jusque dans les moindres petits détails telle cette pluie de cendres sur la ville (133min) mais aussi cette séquence de l’arrivée du train transportant des prisonnières juives au camp d’Auschwitz alors que tombe la neige en pleine nuit et que les projecteurs des miradors transpercent l’obscurité (152min) ou encore ce plan large du ghetto en pleine nuit (73min 10s) alors que s’achève la liquidation des derniers survivants juifs qui avaient trouvé refuge dans différentes planques.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Si le niveau de précision de l’image conféré par le surplus de définition de ce tout nouveau master 4K est déjà remarquable en soi, que dire alors de l’apport de l’encodage HDR Dolby Vision qui permet de profiter mieux que jamais du formidable travail sur les éclairages et le rendu du noir et blanc. À ce jour (et sauf erreur de notre part), un seul autre long-métrage en noir et blanc avait eu les honneurs d’une sortie Blu-ray 4K : Les Tontons flingueurs, parution pour laquelle Gaumont avait sciemment décidé de ne pas procéder à un encodage HDR. Nous mettrons volontairement de côté le cas de la version noir et blanc de Logan qui relève davantage d’un gadget artistico-marketing, le film ayant été exploité au cinéma en couleurs. Soit tout le contraire de La Liste de Schindler pensé et conçu dès le départ en noir et blanc. Qu’est-ce qu’un encodage HDR et a fortiori Dolby Vision allait bien pouvoir apporter de plus à un film dépourvu de couleurs à la base ? La réponse est : un niveau de contraste et une densité dans le rendu du noir et blanc comme rarement vu auparavant. À toutes fins utiles, nous rappellerons ici que nous effectuons nos tests de Blu-ray 4K Ultra HD sur un téléviseur LG OLED 55C7V calibré en SDR, HDR10 et Dolby Vision par un professionnel de HC Calibrage. Le résultat est en tout point remarquable là aussi et il suffira pour s’en convaincre de prêter attention aux luxueux costumes portés par Oskar Schindler au cours du film, tantôt noir de jais, tantôt d’un blanc immaculé. Plus généralement, peu importe où se portera votre regard à l’écran durant les 3h15 que durent le film, l’éclat du noir et blanc et la photographie de Janusz Kaminski trouvent ici un superbe écrin, rehaussé par un grain argentique comme on les aime.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Et que dire bien sûr du plan devenu iconique de cette fillette dans son manteau rouge (68min) que la caméra va suivre durant plus de deux minutes ? Pour la retrouver plus tard morte et sur le point d’être incinérée dans un gigantesque brasier à ciel ouvert. Ce symbole visuel des exactions commises par les nazis pour lequel Spielberg provoquera d’ailleurs à l’époque une belle polémique (comme pour la séquence dite de la douche), est l’une des rares touches de couleurs du film aux côtés du court prologue et de l’épilogue sur la tombe de Schindler ainsi que ces bougies rougeoyantes lors de la célébration du Shabbat (169min 20s). Ils « habillent » un film dont au final il y a quand même comme un malaise à qualifier de formellement somptueux. Montrer ainsi la Shoah peut prêter le flanc à la critique mais reste à l’évidence une volonté assumée et affirmée d’un cinéaste entré ici de plain-pied dans l’âge adulte.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Tout aussi fort est le mixage sonore du film que l’on pourra d’ailleurs apprécier dès la scène d’ouverture sur le quai de la gare avec le bruit du train dans les Surrounds. Les différents canaux sont d’ailleurs sollicités sans discontinuer tout au long du récit de façon plus ou moins prégnante comme par exemple au cours de la liquidation du ghetto (57min), cette scène où des valises sont déversées de toutes parts dans les enceintes (60min) ou encore celle où Oskar Schindler fait arroser à la lance à incendie des wagons en partance pour les camps d’extermination et où l’eau s’écoule dans toutes les voies (128min). Impossible bien entendu de ne pas citer les compositions signées John Williams (lui aussi récompensé d’un Oscar pour son travail sur le film) dont le thème principal retentit pour la première fois à la 17ème minute et qui vient vous submerger d’émotions depuis tous les canaux. La bande son (nommée à l’Oscar en 1994) de La Liste de Schindler n’a certes pas la furie dévastatrice d’un Jurassic Park (qui remportera l’Oscar cette année-là) mais n’en demeure pas moins d’une grande précision et d’une grande richesse. Hélas, la version française devra se contenter d’une piste DTS 5.1 mi-débit tandis que la version anglaise a désormais droit à une piste Dolby Atmos.

La Liste de Schindler (1993) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

Outre le disque 4K, on retrouve également au sein de cette édition Ultra HD le même disque Blu-ray 1080p qui était déjà présent dans l’édition parue en 2013 et qui propose de facto le film avec le même master Haute Définition qu’à l’époque. La VO y est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1 et la VF en DTS 5.1 mi-débit. Les bonus présents sur un DVD dans l’édition 2013 sont désormais proposés sur un disque Blu-ray auxquels viennent s’ajouter deux nouveaux suppléments : La Liste de Schindler : 25 ans plus tard déjà évoqué plus haut dans cet article et Les témoignages parlent d’eux-mêmes : Plus forts que la haine. Sur le tournage, Steven Spielberg a pu s’entretenir avec des survivants de l’Holocauste et a alors voulu poursuivre ce devoir de mémoires au-delà du film en créant l’USC Shoah Foundation dont on retrouve une petite vidéo de présentation par ailleurs visible sur la chaîne YouTube de la fondation. Mais le supplément à voir absolument est incontestablement celui qui s’intitule Voix de la liste. Soit une heure et quart d’extraits des quelques 52 000 survivants de la Shoah interviewés dans le cadre de cette Shoah Foundation et qui faisaient partie de la fameuse « Liste de Schindler ». Que dire sinon qu’il s’agit là de témoignages édifiants et, comme le déclare Spielberg lui-même, souvent encore plus glaçants que son film.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

La Liste de Schindler – Édition Blu-ray 4K Ultra HD

Résumé : Évocation des années de guerre d’Oskar Schindler, fils d’industriel d’origine autrichienne rentré à Cracovie en 1939 avec les troupes allemandes. Il va, tout au long de la guerre, protéger des juifs en les faisant travailler dans sa fabrique et en 1944 sauver huit cents hommes et trois cents femmes du camp d’extermination de Auschwitz-Birkenau.

Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

Spécifications techniques :

  • Image : 1.85:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision
  • Langues : Anglais Dolby Atmos, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 3h 15min 07s

Bonus :

  • Aucun

Disque 2 : Le film en Blu-ray

Spécifications techniques :

  • Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 3h 15min 06s

Bonus :

  • Aucun

Disque 3 : Le Blu-ray de bonus (HD et VOSTF)

  • La Liste de Schindler : 25 ans plus tard (39min 56s)
  • Voix de la liste (77min 30s)
  • L’histoire de L’USC Shoah Foundation avec Steven Spielberg (4min 55s)
  • Les témoignages parlent d’eux-mêmes : Plus forts que la haine (3min 50s)
  • À propos d’IWitness (4min 03s)

Une réflexion sur « La Liste de Schindler : Le Graal en 4K »

  1. Voilà une critique constructive ! Ce film est une merveille, en effet. Anecdotique, j’avais acheté le DVD, emballé dans sa belle pochette, gros problème une foi retiré le film plastique, impossible de sortir le boitier du DVD de la pochette, ou alors déchirer la pochette. Dilemme !

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *