Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Blu-ray 4K Ultra HD

Les Dents de la mer : You’re gonna need a bigger 4K

La sortie en Blu-ray 4K Ultra HD des Dents de la mer est un véritable événement en soi et ce à double titre. Tout d’abord sur le plan technique car l’arrivée d’un nouveau film de la très prolifique carrière de Steven Spielberg sur le support est l’occasion toute trouvée de (re)découvrir les (chef-d’)œuvres du bonhomme. D’autre part sur le plan artistique car, comme personne ne l’ignore désormais, le film marqua une date dans la filmographie du cinéaste puisqu’il lança définitivement la carrière que l’on sait mais aussi, et surtout, dans l’histoire du 7ème Art.


  • Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg - Édition 45e anniversaire - Boîtier SteelBook Collector - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
  • Commerçant
  • Prix
  • Évol.
  • Stock
  • Achat
  • Fonctionnement du tableau de prixFonctionnement du tableau :
    • Les offres sont listées par ordre croissant de prix.
    • Les offres sont actualisées régulièrement.
    • "Évol." indique la variation du prix entre 2 mises à jour.
    • Nous travaillons continuellement avec les e-commerçants afin d'obtenir les offres absentes dans les meilleurs délais.

    IMPORTANT :
    • Bien que les éditions des différents pays soient précautionneusement regroupées, nous vous invitons à vérifier leur contenu exact avant d'acheter : packaging, pistes sons, sous-titres, bonus, etc.
    • DigitalCiné ne saurait être tenu pour responsable en cas d'achat erroné.
  • Les Dents de la mer - Édition 45e anniversaire - Boîtier SteelBook Collector
  • Année :
  • 1975
  • Réalisateur :
  • Steven Spielberg
  • Éditeur :
  • Universal Pictures Video
  • Sortie le :
  • 10 juin 2020 (France)
  • Liens :
  • 3 Oscars
    • Meilleur son : Robert L. Hoyt, Roger Heman Jr., Earl Madery, John R. Carter
    • Meilleur montage : Verna Fields
    • Meilleure musique de film : John Williams
    Box-Office
  • Monde :
  • $471,203,004
  • U.S.A. :
  • $260,000,000
  • Budget :
  • $7,000,000
  • France :
  • 6 261 327 entrées
  • Test Blu-ray 4K Ultra Haute Définition
  • Image (4K) :
  • Image :
  • Son :
  • Bonus :

  • Les captures Blu-ray et Blu-ray 4K Ultra HD ont été effectuées en résolution native (1920 x 1080p pour le Blu-ray et 3840 x 2160p pour le Blu-ray 4K Ultra HD) au format jpg en 192dpi sans compression avant d’être converties en 72dpi et compressées en lossly avec une qualité de 83%.

    Testé réalisé à partir d’une édition commerciale française.

    Les Dents de la mer : « It’s going to be a bitch to shoot »

    Cette déclaration, sous-titrée par un très poli « le tournage allait être galère », on la doit à Richard Dreyfuss, qui tient le rôle de l’océanographe Matt Hooper dans le film. Un rôle qu’il décrocha suite au refus de Jon Voight et sur les recommandations de George Lucas, ami de longue date de Steven Spielberg, sous la direction duquel il venait de tourner American Graffiti (1973). Une phrase extraite du Making of des Dents de la mer, documentaire de deux heures datant de 1995 et réalisé par un certain Laurent Bouzereau, spécialiste es making of du cinéma s’il en est. Un making qui a fait date et comme il n’en existe guère plus beaucoup de nos jours de par sa formidable capacité à nous brosser tout le spectre de la conception du film, depuis le best-seller signé Peter Benchley jusqu’aux premières projections en salles où le pop-corn volait littéralement à chaque frayeur des spectateurs. C’est bien simple, sitôt visionné ce doc que l’on retrouve sur quasiment toutes les éditions home-cinéma depuis 25 ans maintenant (LD, DVD, Blu-ray, Blu-ray 4K), vous serez au fait de quasiment tout ce qu’il y a à savoir sur les coulisses des Dents de la mer. Le premier réalisateur pressenti (dont personne ne cite le nom) qui était très enthousiaste à l’idée de faire un « film avec une baleine » avant que les producteurs David Brown et Richard D. Zanuck qui venaient de produire le précédent long-métrage de Spielberg, Sugarland Express (1974), prix du scénario au Festival de Cannes cette année-là, n’entre en scène pour réaliser ce qu’il considérait sur le papier comme une version de Duel (1971) en mer (en voilà un film que l’on aimerait bien voir débarquer lui aussi en Blu-ray 4K Ultra HD).

    En haut : Capture Blu-ray 1080p
    En bas : Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Dans un excellent montage d’interviews de 1995 et de photos et vidéos des coulisses du tournage d’époque, le making of en question passe ainsi en revue le casting des acteurs principaux (Lee Marvin qui était le premier choix de Spielberg pour le rôle de Quint), l’envoi d’une seconde équipe en Australie pour filmer de vrais requins, le tournage de la séquence d’ouverture pour laquelle Spielberg décida de ne pas montrer le requin afin de ne pas verser dans le film de monstre spectaculaire d’entrée de jeu. Le documentaire aborde alors le nœud gordien de la production, à savoir le tournage à Martha’s Vineyard. Un choix a priori idéal puisqu’il permettait d’avoir un fond marin sablonneux de 9m, y compris à 20km au large de la côte mais où les vrais problèmes débutèrent lors du tournage des séquences en mer où rien ne pouvait rester en place, tous où tous les membres de l’équipe du film finissaient par avoir le mal de mer à un moment ou à un autre et où des bateaux de plaisanciers n’arrêtaient pas d’entrer dans le champ de la caméra, entraînant des heures de retard sur le planning. Tout cela sans compter sur le problème majeur qui fit entrer la production du film dans la légende : le fameux requin surnommé Bruce, du nom de l’avocat de Steven Spielberg, qui, bien que confié aux bons soins d’un certain Robert A. Mattey qui avait œuvré sur le légendaire 20.000 lieues sous les mers (1954) de Richard Fleischer, refusait de fonctionner. Ce qui donna lieu à cette phrase célèbre, dont Dreyfuss se remémore avec humour et que l’on entendait dans tous les talkie-walkie de l’équipe du film aux quatre coins de l’île : « The Shark is not working ». Une accumulation d’aléas qui, d’un tournage prévu à l’origine en mai et juin 1974, s’étirera au final sur plus de sept mois. Spielberg se remémore d’ailleurs lui aussi non sans humour avoir pris la poudre d’escampette avant le tout dernier tour de manivelle de crainte que l’équipe, épuisée et passablement remontée après un tel tournage, ne lui réserve un triste sort.

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Un autre passage incontournable du film est également abordé, à savoir le fameux « monologue de l’Indianapolis ». Une idée du scénariste Howard Sackler qui occupait à l’origine deux paragraphes qui se transformèrent en une séquence de dix pages entre les mains de John Milius (oui, le même John Milius à qui l’on devra quelques années plus tard le scénario d’Apocalypse Now (1979) et qui réalisera également Conan le barbare (1982)) avant d’être finalement ramené à une scène de cinq pages par Robert Shaw en personne. Un récit historiquement vrai que de nombreux spectateurs découvrirent par le biais du film. Last but not least, impossible de ne pas évoquer la contribution de John Williams qui collaborait là pour la deuxième fois avec Steven Spielberg après Sugarland Express. Soit le début d’une longue et fructueuse collaboration qui dure depuis plus de 45 ans maintenant pour un thème musical à deux notes qui, de prime abord, n’emballa pas plus que ça le cinéaste.

    Et pour ceux qui n’en aurait pas eu assez, nous ne saurions trop leur conseiller d’aller jeter un œil sur Le requin fonctionne encore : L’impact et l’héritage des Dents de la mer. En dépit de certains passages redondants, ce documentaire datant de 2007 est un excellent complément au précédent making of, car on y trouve non seulement des interviews de tout le monde ou presque, y compris des seconds rôles dont on ne trouvait pas trace dans le making of de Bouzereau, mais aussi celles de cinéastes qui ont été profondément marqués par ce film : Robert Rodriguez, Kevin Smith, M. Night Shyamalan, Eli Roth, Bryan Singer, etc. Comme son titre le laisse entendre, il y est avant tout question de l’héritage du film. Suite au carton au box-office qui lui vaudra d’être affublé du titre de « premier blockbuster » de l’histoire après avoir pulvérisé pour la première fois la barre des $100M de recettes au États-Unis, le merchandising s’empara du phénomène, depuis les inévitables T-Shirt jusqu’aux beaucoup plus inhabituelles cuvettes de WC en passant par The Jaws Log de Carl Gottlieb, un livre sur les coulisses du tournage rédigé par le coscénariste du film. Sans oublier les répercutions pour la petite île de Vineyard, devenue depuis un lieu touristique où des personnes du monde entier viennent découvrir les lieux du tournage avec des collectionneurs « fous » qui ont recueillis tous les accessoires possibles et imaginables utilisés dans le film. Et puis on y trouve cette phrase de conclusion de la bouche même de Steven Spielberg : « Les Dents de la mer m’a valu une carrière ».

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Les Dents de la mer en 4K : « See it before you go swimming »

    Une chose est sûre, 45 ans après sa sortie en salles en 1975 (l’année de ma naissance, diantre, que tout cela ne nous rajeunit pas !), Les Dents de la mer fait toujours autant d’effet. Et a fortiori à l’aune de cette sortie en Blu-ray 4K Ultra HD dont l’image nous est proposée ici dans son format d’origine 2.35:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision et HDR10+. Le film avait déjà fait l’objet d’une restauration en 2012, avec à la clé une édition Blu-ray Steelbook de toute beauté suivie quelques mois plus tard d’une édition Digibook re-packagée sous le label « 100ème anniversaire Universal ». Un court reportage sur cette restauration effectuée à l’époque nous explique d’ailleurs très succinctement les grandes étapes de ce processus : nettoyage du négatif original, scan de la pelloche, gommage numérique de tous les défauts de copie (jusqu’à 4h pour une seule image !), équilibrage des couleurs d’un plan à l’autre et remix 7.1 de la bande son. C’est de toute évidence de ce même master 4K restaurée en 2012 qu’est reparti l’éditeur puisque les images du Blu-ray 1080p inclus dans cette édition (le même que celui présent dans les éditions de 2012) et les images du Blu-ray 2160p sont très proches sur le plan visuel : même cadrage, même propreté immaculée et même colorimétrie. Bref du tout bon sur toute la ligne.

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Mais l’image 4K creuse toutefois l’écart à plus d’un titre. Rappelons tout d’abord, si besoin était, que le film fut tourné sur pelloche 35mm et la première scène sur la plage plongée dans la pénombre avec ses hippies au coin du feu nous rassure illico quant au respect de la granulosité et l’absence de toute utilisation abusive de DNR. Qu’on se le dise donc une bonne fois pour toute : oui, le rendu 4K des Dents de la mer est granuleux à souhait et nous, on adore ça à DigitalCiné. Les gros plans sur les visages sont légions au cours du film et la précision de l’image doublée d’une granulosité de la peau au teint halée est plus agréable que jamais à regarder : le chef Brody répondant au téléphone dans la cuisine de sa maison à 6min, son face à face avec le maire d’Amity sur une barge à 12min, ce plan serré d’au revoir avec sa femme à 71min : « Dis aux enfants que je suis parti pêcher ». Les plans larges sont tout aussi époustouflants quant à la profondeur de champ affichée et l’on citera pour l’exemple ce plan de la plage sablonneuse et de l’océan à perte de vue où personne n’ose plus désormais aller se baigner à 56min 40s. Et comment passer à côté du rendu de ce plan à double focale à 15min 25s avec le visage à l’avant-plan et la nageuse à l’arrière-plan sans oublier ce désormais célèbre travelling compensé sur le visage stupéfait du chef Brody à 17min 19s.

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Dernier aspect sur lequel le rendu 4K des Dents de la mer emporte le morceau : son encodage colorimétrique HDR, en l’occurrence triple HDR puisque nous sommes ici en présence d’un encodage HDR10, HDR10+ et Dolby Vision. Faites votre choix. C’est avec ce dernier que nous avons revu pour la nième fois ce joyau de Steven Spielberg et avec toujours la même délectation est-il besoin de le préciser. Comme d’autres films des années 70 déjà parus sur le support Blu-ray 4K Ultra HD (on pense, entre autres, aux très belles éditions de Alien et de Voyage au bout de l’enfer), le but ici n’est nullement de booster les couleurs dans des proportions outrancières en vue d’aboutir à un feu d’artifice comme sur les films récents mais « simplement » de renforcer le rendu. Il en va ainsi des différentes séquences nocturnes : l’ouverture (3ème minute) qui alterne les plans de la baigneuse et celle de son soupirant ivre mort sur la plage, ces deux apprentis pêcheurs qui tentent d’attraper le requin avec le gigot de la femme de l’un d’entre eux (24ème minute), la petite sortie nocturne en mer de Brody et de Hooper (45ème minute) et la plongée qui suit où Hooper se retrouve face à face avec la tête de Ben Gardner (49ème minute), un insert tourné après coup. Et que dire de ce plan large de l’Orca avec le coucher de soleil jaune / orangé à l’horizon, d’une beauté colorimétrique et d’une profondeur de champ hallucinante (65min 54s) ? Là non plus il n’y a vraiment rien à redire. Toutes ces séquences bénéficient d’une lisibilité parfaite avec des teintes renforcées juste ce qu’il faut mais pas trop et des noirs jamais bouchés. Allez, deux petits derniers pour la route : la tenue noire de cette mère en deuil (et qui flanque au chef Brody une torgnole digne d’une célèbre Gifle (1974) balancée par Lino Ventura à Isabelle Adjani) qui contraste avec la veste bariolée du maire (36ème minute) et ces dix minutes à bord de l’Orca entre les trois hommes avec concours de blessures et monologue de l’Indianapolis à la clé, tout en éclairage à la lampe (86ème minute).

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Alors certes, tout n’est pas parfait et l’on notera bien ici et là quelques plans à la définition plus chancelante et d’autres à la granulosité particulièrement prononcée. Mais tout ceci émane avant tout de la captation originelle et ne dure qu’une poignée de secondes tout au plus. Elle ne pourrait de toute façon être imputée au travail de restauration et d’encodage effectué ici.

    Côté son, ce ne sont pas les occasions qui manqueront pour la VO Dolby Atmos de démontrer ses nombreuses qualités acoustiques, depuis le mythique thème musical en ouverture qui laisse entendre une très belle ouverture acoustique multicanale jusqu’à l’explosion finale (120min 20s). Un remix qui en ravira assurément plus d’un : les projections d’eau dans toutes les voies lors de la première attaque (4min), le vent et le ressac des vagues dans les Surrounds lors de la découverte du corps de la nageuse (8min), ces dix secondes délicieusement détestables de crissements d’ongles sur un tableau à craie (20min 35s), la musique guillerette et fanfaronnante de l’arrivée des plaisanciers pour le week-end de la fête nationale qui s’empare de tous les canaux (54min), la scène de panique générale sur la plage où tous les estivants sortent de l’eau avec force cris et éclaboussures dans toutes les voies (60min), le thème musical de retour, plus grave que jamais dans le bas du spectre alors que le requin s’approche de l’Orca, apparaissant de tout son long pour la première fois et que la musique une nouvelle fois plus fanfaronnante s’empare de tous les canaux (81min 45s). Sans oublier les vingt dernières minutes du film qui sont assurément les plus démonstratives sur le plan acoustique entre les musiques de John Williams et le jeu du chat et de la souris auquel se livre Bruce et l’Orca. Les puristes pourront quant à eux se tourner vers la piste VO DTS 2.0 monophonique d’origine tout aussi percutante et là encore exempte de toutes aspérités dues aux outrages du temps (souffle, craquement et autres joyeusetés de ce genre). Quant à la VF, notre préférence ira sans l’ombre d’une hésitation à la piste DTS 2.0 monophonique. Non pas que le remixage en DTS-HD High Resolution Audio 7.1 soit de mauvaise facture mais cette piste propose le nouveau doublage apparu en 2005 qui ne trouve définitivement pas grâce à nos oreilles, contrairement à la piste DTS 2.0 qui propose le doublage d’époque de 1975.

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray

    Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Capture Blu-ray 4K Ultra HD

    Un petit mot pour finir sur les autres bonus. Outre les deux documentaires déjà évoqués précédemment et présents sur la précédente édition Blu-ray parue en 2012 ainsi que le petit reportage sur la restauration effectuée la même année, on retrouve ici les mêmes suppléments que sur cette dernière. À savoir une série de scènes coupées, notamment en présence des personnages interprétés par Robert Shaw et Richard Dreyfuss ainsi qu’une petite interview de Spielberg au deuxième jour du tournage intitulée Sur le plateau. Enfin, la bande-annonce avec la voix-off très grave et inquiétante de Percy Rodrigues qui se termine par cette célèbre réplique « See it before you go swimming » (Regardez ce film avant d’aller nager). Sachez pour finir que nous avons testé ici l’édition Collector Steelbook accompagnée d’un petit livret assemblé de toute évidence par un individu affublé d’un fort strabisme divergent digne du soldat allemand de La Grande Vadrouille. Problème que nous évoquions déjà dans cet article.

    Captures Blu-ray 4K Ultra HD
    Cliquez pour les visualiser au format HD natif 3840×2160

    Captures Blu-ray
    Cliquez pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

    Les Dents de la mer – Édition Blu-ray 4K Ultra HD 45e anniversaire – Boîtier SteelBook Collector

    Résumé : Lorsque la petite station balnéaire d’Amity est attaquée par un dangereux requin blanc, le chef de la police, un jeune biologiste marin et un chasseur de requin se lancent dans une quête désespérée pour stopper l’animal avant qu’il ne frappe à nouveau…

    Disque 1 : Le film en Blu-ray 4K Ultra HD

    Spécifications techniques :

    • Image : 2.35:1 encodée en HEVC 2160/24p Dolby Vision & HDR10+
    • Langues : Anglais Dolby Atmos & DTS 2.0, Français DTS-HD High Resolution Audio 7.1 (doublage 2005) & DTS 2.0 (doublage 1975)
    • Sous-titres : Français, Anglais
    • Durée : 2h 03min 56s

    Bonus (HD et VOSTF) :

    • Le Making of des Dents de la mer (122min 48s)
    • Le requin fonctionne encore : L’impact et l’héritage des Dents de la mer (101min 21s)
    • Les Dents de la mer : La restauration (8min 28s)
    • Scènes coupées et bêtisier (13min 33s)
    • Sur le plateau (8min 56s)
    • Bande-annonce (3min 15s)

    Disque 2 : Le film en Blu-ray

    Spécifications techniques :

    • Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
    • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 & DTS 2.0, Français DTS-HD High Resolution Audio 7.1 (doublage 2005) & DTS 2.0 (doublage 1975)
    • Sous-titres : Français, Anglais
    • Durée : 2h 03min 54s

    Bonus (HD et VOSTF) :

    • Scènes coupées et bêtisier (13min 33s)
    • Le Making of de Jaws (122min 48s)
    • Le requin fonctionne encore : L’impact et l’héritage de Jaws (101min 21s)
    • Jaws : La restauration (8min 28s)
    • Sur le plateau (8min 56s)
    • Les archives de Jaws
      • Story-boards
      • Photos du tournage
      • Le marketing de Jaws
      • Le phénomène de Jaws
    • Bande-annonce (3min 15s)
    Les autres éditions Blu-ray 4K UHD contenant
    "Les Dents de la mer"

  • Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg - Édition 45e anniversaire - Boîtier SteelBook - Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
  • Fonctionnement du tableau de prixFonctionnement du tableau :
    • Les offres sont listées par ordre croissant de prix.
    • Les offres sont actualisées régulièrement.
    • "Évol." indique la variation du prix entre 2 mises à jour.
    • Nous travaillons continuellement avec les e-commerçants afin d'obtenir les offres absentes dans les meilleurs délais.

    IMPORTANT :
    • Bien que les éditions des différents pays soient précautionneusement regroupées, nous vous invitons à vérifier leur contenu exact avant d'acheter : packaging, pistes sons, sous-titres, bonus, etc.
    • DigitalCiné ne saurait être tenu pour responsable en cas d'achat erroné.
  • Les Dents de la mer - Édition 45e anniversaire - Boîtier SteelBook
  • Année :
  • 1975
  • Réalisateur :
  • Steven Spielberg
  • Éditeur :
  • Universal Pictures Video
  • Sortie le :
  • 10 juin 2020 (France)
  • Liens :

  • Les Dents de la mer (1975) de Steven Spielberg – Édition 45e anniversaire Packshot Blu-ray 4K Ultra HD
  • Commerçant
  • Prix
  • Évol.
  • Stock
  • Achat
  • Fonctionnement du tableau de prixFonctionnement du tableau :
    • Les offres sont listées par ordre croissant de prix.
    • Les offres sont actualisées régulièrement.
    • "Évol." indique la variation du prix entre 2 mises à jour.
    • Nous travaillons continuellement avec les e-commerçants afin d'obtenir les offres absentes dans les meilleurs délais.

    IMPORTANT :
    • Bien que les éditions des différents pays soient précautionneusement regroupées, nous vous invitons à vérifier leur contenu exact avant d'acheter : packaging, pistes sons, sous-titres, bonus, etc.
    • DigitalCiné ne saurait être tenu pour responsable en cas d'achat erroné.
  • Les Dents de la mer - Édition 45ème anniversaire
  • Année :
  • 1975
  • Réalisateur :
  • Steven Spielberg
  • Éditeur :
  • Universal Pictures Video
  • Sortie le :
  • 1 juin 2020 (Royaume-Uni)
  • Liens :

  •   Lâchez-vous !

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *