Archives de catégorie : Tests Blu-ray / DVD

New York 1997 en Édition 2 Blu-ray chez StudioCanal

Quand le Blu-ray de chez Shout Factory sort en 2015, on se lamentait de devoir trouver notre bonheur dans une édition import zonée A alors que chez nous les droits de New York 1997 sont détenus par StudioCanal qui jusqu’ici ne nous avait gratifié que d’un Blu-ray au master d’un autre temps et totalement exempt de bonus. Une anomalie devenue quelque peu la norme au sein du marché de la vidéo physique en France mais que la mini major cocardière a tenu à inverser le temps de cette édition deux disques qui fait déjà date. S’il est vrai toutefois que l’initiative n’est pas venue de France mais bien de la branche anglaise, il n’empêche que le résultat est là. Un master tout neuf issu d’une restauration 4K depuis le négatif original, la reprise de quelques uns des bonus de l’édition Factory et un totalement inédit plutôt bien foutu ne peuvent en effet que faire notre bonheur. Le film culte pour ne pas dire plus de Carpenter méritait bien cela.

Continuer la lecture de New York 1997 en Édition 2 Blu-ray chez StudioCanal

Fièvre sur Anatahan en Blu-ray chez Lobster Films

Fièvre sur Anatahan est le dernier film que mettra en scène Josef von Sternberg (Jet Pilot, sorti en 1958, a été tourné en 1951), le réalisateur austro-américain qui une vingtaine d’année plus tôt commettait L’Ange bleu  avec une certaine Marlene Dietrich. Le début d’une collaboration qui s’étendra sur 6 autres films avec celle qui deviendra une icône hollywoodienne. Quand von Sternberg officialise leur rupture professionnelle à l’issue du tournage de La Femme et le pantin, il n’aura de cesse d’affirmer par la suite avoir « cessé de faire du cinéma en 1935 ». Mais c’est sans compter sur ce Fièvre sur Anatahan réalisé en 1953 au Japon qui est sans aucun doute sa réalisation la plus personnelle ainsi que de son propre aveu, son film le plus abouti. Il faut dire que von Sternberg, aussi crédité à la photo, à la production et au scénario, avait eu les coudées franches pour réaliser une œuvre dont il aura le contrôle absolu. Si Fièvre sur Anatahan fut au final un échec commercial à sa sortie au Japon mais aussi aux États-Unis et ailleurs, qu’il fut remonté pour une deuxième exploitation à la fin des années 50 sans plus de succès, il mérite d’être (re)découvert aujourd’hui dans cette version director’s cut de 1958, réputée la plus fidèle aux intentions du cinéaste, ne serait-ce que pour l’universalité de son discours et l’étude sur la société humaine aux conclusions malheureusement toujours aussi prégnantes. La modernité n’a pas d’âge d’autant que cette édition Blu-ray de par sa signature technique lui redonne  une seconde jeunesse.

Continuer la lecture de Fièvre sur Anatahan en Blu-ray chez Lobster Films

Futur immédiat en Blu-ray chez Carlotta

Futur immédiat, Los Angeles 1991 [Alien Nation] (U.S.A. 1988) de Graham Baker est un film noir policier se déroulant dans un climat de science-fiction. (1) L’alliage (qui n’est pas inédit : voir par exemple, six ans plus tôt, Blade Runner) est soigné et ce titre a dorénavant logiquement sa place aussi bien dans l’histoire du premier genre que dans celle du second. Du premier il reprend le thème classique, presque éculé, d’un policier prêt à tout pour venger la mort de son co-équipier. Du second, il reprend l’idée, non moins éculée, d’extra-terrestres arrivant sur Terre. La grande originalité est que ces derniers ne sont pas des envahisseurs mais des immigrés. Tout l’enjeu (sociologiquement ambitieux) est exprimé dans le titre original américain : une nation fondée intégralement sur l’émigration (les USA) peut-elle intégrer ces étrangers du troisième type mais qui s’avèrent pouvoir adhérer aux valeurs humaines ? Le scénario, optimiste (et cautionné par des plans du président américain Ronald Reagan bien intégrés au montage), répond oui mais… de justesse !

Continuer la lecture de Futur immédiat en Blu-ray chez Carlotta

1900 en Coffret Blu-ray + DVD + Livret chez Wild Side

Quand Bernardo Bertolucci réalise 1900 au beau milieu des années 70, il est sans aucun doute au faite de sa carrière. Il vient d’enchaîner deux films qui l’auront placé au centre de toutes les attentions. Il y a d’abord Le Conformiste, adaptation ambitieuse et réussie du livre de Moravia au titre éponyme, et surtout Le Dernier Tango à Paris qui lui apporte une reconnaissance internationale définitive. C’est donc peu de dire que le cinéaste italien avait les coudées franches pour coucher sur pellicule une histoire couvée depuis toujours et qui dépeint en plus que fil rouge l’Italie des campagnes et la montée du communisme lors de la première moitié du XXè siècle. « Novecento », le titre original ne voulant d’ailleurs pas dire « 1900 » mais bien « Vingtième siècle ». Une façon pour lui de se confronter à sa propre enfance (le film se déroule dans la région natale du cinéaste) mais aussi d’apporter sa pierre à l’édifice d’un cinéma militant qui faisait florès un peu partout en cette décennie post 68. C’est ce que révèle en substance cette magnifique édition qui propose en outre de redécouvrir ce film de plus de 5 heures via un master restauré 4K de toute beauté.

Continuer la lecture de 1900 en Coffret Blu-ray + DVD + Livret chez Wild Side

Porte des Lilas en Blu-ray chez Coin de Mire Cinéma

Porte des Lilas peut aisément être rangé dans ces films décriés par les jeunes turcs qui vont composer la Nouvelle Vague. Ce que Truffaut qualifiait avec un certain mépris dans Les Cahiers du Cinéma tout juste créé de « cinéma de papa » au sein d’un papier paru en janvier 1954 passé à la postérité depuis et intitulé Une certaine tendance du cinéma français. Ce texte fondateur à l’origine de la fameuse politique des auteurs qui définit encore largement et malheureusement notre cinéma actuel se justifiait sans aucun doute à la vision de Porte des Lilas. Film tourné en studio qui joue avec les codes du réalisme poétique d’avant guerre, N&B travaillé mais peu inspiré, acteurs installés qui en font souvent des caisses, histoire vertueuse mais qui ne passe pas le rubicond de la décennie… Bien difficile donc de trouver ici des éléments à décharge alors que par ailleurs il bénéficie d’un écrin Blu-ray de toute beauté.

Continuer la lecture de Porte des Lilas en Blu-ray chez Coin de Mire Cinéma