Les Rues de feu - Image Une

Streets of Fire en Blu-ray : Les Guerriers du feu

Pas certain que ceux qui verront pour la première fois Streets of Fire aujourd’hui auront les mêmes yeux de Chimène que la génération qui l’avait découvert en 1984. Outre le temps qui passe, Les Rues de feu a contre lui un formalisme très ancré années 80 (les néons, le côté clip MTV de l’ensemble) mais aussi et surtout une histoire on ne peut plus triviale pour ne pas dire poreuse à une certaine densité psychologique. Pour autant, personne ne peut nier l’incroyable énergie contagieuse qui s’en dégage encore ainsi qu’une mise en scène ultra efficace signée Walter Hill dont beaucoup de réalisateurs contemporains feraient bien de s’inspirer.

Les Rues de feu - Affiche française d'origine

Quand Walter Hill entreprend ces Rues de feu, il est un peu le roi du pétrole. Il sort en effet tout juste du succès aussi inattendu (à cette échelle) que spectaculaire de 48 heures qui lança dans la foulée la carrière d’Eddy Murphy. Le scénario de Streets of Fire était déjà prêt et tout comme pour 48 heuresil est co-écrit avec Larry Gross. Paramount obtenait le jackpot avec 48 heures, Universal voulait la même chose avec Les Rues de feu. Ce qui n’arrivera pas. Certainement parce que le film de Walter Hill joue avec les genres pour finir par accoucher d’une identité toute bâtarde. Il ne s’agit pas d’un opéra rock bien que la musique en question y soit fortement présente. Il ne s’agit pas d’un film noir, cynique, badass et ultra violent, bien que tous ces ingrédients fassent partis du mix final. Il ne s’agit pas d’un feel good movie bien que l’on en sort avec une grosse pêche. Bref, Les Rues de feu est toujours ce film transgenre voulu comme tel par un Walter Hill qui avait alors les coudées franches.

Les rues de feu - Bonus Blu-ray

Et c’est ainsi assumé qu’il répond avec gourmandise aux questions qui lui sont posées dans l’excellent documentaire présent au sein de cette édition WildSide que l’on avait découvert via Blu-ray anglais édité par Second Sight en novembre 2013. Intitulé Rumble on the lot et traduit par Retour de flammes, il revient en effet pendant près de 80 minutes et 10 parties (non chapitrées chez WS) sur les arcanes d’un film devenu culte pour toute une génération. On y apprend beaucoup de choses comme le fait qu’à l’origine Les Rues de feu devait s’inscrire au sein d’une trilogie, que le premier scénario était bien plus violent et noir (atténuations voulues par Hill himself), que le film fut un véritable carton au Japon (la sous-thématique du samouraï vengeur certainement)… Le doc produit par l’allemand Robert Fischer de la Fiction factory dont la réputation n’est plus à faire (beaucoup d’éditeurs à travers l’Europe achètent les droits de ses productions) est ainsi une mine d’informations avec comme intervenants rien de moins que Walter Hill donc, Michael Paré dont ce n’était ici que le deuxième rôle au cinéma, Amy Madigan et le responsable artistique James Allen. En guise d’illustrations on y trouve aussi des images du tournage issu d’un EPK (pour Electronic Press Kit Aka featurette en fait) d’époque. EPK que l’on retrouve d’ailleurs dans son intégralité au sein de l’édition Blu-ray anglaise (23min56s) ainsi que deux clips vidéos là aussi d’époque (Tonight is what it means to be young / I can Dream about you).

Les rues de feu - Bonus Blu-ray

Quant à l’identité visuelle du film, elle est magnifiquement préservée. 90% des Rues de feu se déroule de nuit. Mais pas la même nuit opaque, anxiogène et sans retour de The Warriors (Les Guerriers de la nuit). Non là on est plus dans le côté diurne d’un comic (autre élément précurseur de ce film s’il en est) où l’on discerne les arrières-plans avec autant d’acuité que les premiers. Pour autant, la photo est sombre, au cordeau et joue avec les codes de l’expressionnisme inventés par le cinéma muet allemand. L’encodage qui s’en sort avec les honneurs est donc mis à rude épreuve car il faut à la fois rendre compte du grain originel, toujours favoriser un piqué et une définition exemplaire alors que le master, certes de très bonne facture et sans aucun doute issu d’une restauration, est intrinsèquement limité par les objectifs de l’époque. Les films des années 80 et 90 sont bien souvent logés à cette enseigne et sont paradoxalement les plus compliqués à restaurer. On en profite au passage pour soumettre ci-dessous un petit comparatif image WildSide / Second Sight qui ne montre finalement… aucune différence.

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture Second SightBlu-ray Second Sight

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture WildSideBlu-ray WildSide

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture Second SightBlu-ray Second Sight

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture WildSideBlu-ray WildSide

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture Second SightBlu-ray Second Sight

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture WildSide

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture Second SightBlu-ray Second Sight

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture WildSideBlu-ray WildSide

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture Second SightBlu-ray Second Sight

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture WildSideBlu-ray WildSide

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture Second SightBlu-ray Second Sight

Les rues de feu (Streets of fire) - Capture WildSideBlu-ray WildSide

L’édition anglaise propose deux pistes VO. L’une encodée en PCM Stéréo et l’autre en DTS-HD MA 5.1. WildSide a opté pour le seul DTS-HD MA 5.1 mais aussi pour une VF en mono DTS-HD MA 2.0. Le doublage subit un mono qui affadit l’ensemble mais demeure tout de même un formidable témoignage d’une époque où le boulot était fait dans les règles de l’art. En 5.1, la bande son s’envole aux confins du dynamisme et de la précision, sans oublier des basses efficaces en diable au moment des passages musicaux. On est juste subjugué par tant de richesse sonore. Du beau boulot !

Image : 3,5/5
Son : 4,5/5
Bonus : 3,5/5

 

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Streets of Fire – Édition Blu-ray

Éditeur : Wild Side Video
Date de sortie : 2 septembre 2015

Les rues de feu - Jaquette Blu-ray

Spécifications techniques Blu-ray :
– Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais DTS-HD MA 5.1 & Français DTS-HD MA 2.0
– Sous-titres : Français
– Durée : 1h34
– 1 BD-50

Bonus (VOST) :
Retour de flammes : Souvenirs des Rues de feu  (79min09s – HD)

Les Rues de feu - Bonus Blu-ray WildSide

Les Rues de feu - Bonus Blu-ray WildSide

Les Rues de feu - Bonus Blu-ray WildSide

Les Rues de feu - Bonus Blu-ray WildSide

– Bande-annonce (2min35s, DD 2.0 mono, SD)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *