Les poings contre les murs : Un Blu-ray qui résiste aux coups

Si l’année 2014 avait débuté avec un film de prison sombre et âpre venu du Danemark sobrement intitulé R., le milieu d’année a vu débarqué d’Outre-Manche un petit bijou nommé Les poings contre les murs. Mis en scène par le réalisateur David Mackenzie (Perfect Sense) et porté par un casting parfait révélant, en tête, le potentiel du jeune Jack O’Connell (qui confirme tout le bien que l’on pensait de lui avec le non moins excellent ’71), Les poings contre les murs nous plonge dans un univers carcéral certes oppressant mais plein d’espoir. À l’opposé du film danois beaucoup plus noir donc, celui de Mackenzie fait en effet jaillir la rédemption depuis la violence. Un chemin extrême et éprouvant mais qui mérite de s’y attarder surtout avec l’arrivée  dans les bacs de ce Blu-ray qui s’accompagne aussi d’une sortie DVD et d’un rattrapage en VOD.

LES POINGS CONTRE LES MURS

L’édition Blu-ray qui nous intéresse donc ici est de très bonne facture. Le travail du chef opérateur écossais Michael McDonough (Winter’s Bone) est appréciable grâce à un encodage AVC qui tourne à plein régime. Des tons jaunes des cellules aux extérieurs ternes mais contrastés de quelques rares couleurs vives des costumes des différents protagonistes, l’image de ce Blu-ray est soignée et possède un piqué à couper au couteau même si parfois la mise au point peut varier. De plus, nous profitons également de magnifiques jeux de flares provenant des éclairages des couloirs du pénitencier ou émanant de la lumière surexposée des fenêtres. Seuls quelques grillages au début du film posent un peu problème à cet encodage mais ils sont assez furtifs pour ne pas trop s’en préoccuper. Si la partie sonore, dans son ensemble, s’avère plus frontale que constamment spatialisée, c’est pour mieux rendre l’ambiance quasi hermétique du film. Intelligent et cohérent, le mixage de Ronan Hill fonctionne de la façon suivante. Lorsque nous sommes dans les cellules, tout se passe en grande majorité sur les voies avant, une fois sorti dans le couloir les voies arrières vont s’activer et plus les couloirs sont grands et vastes plus la scène arrière va prendre de l’ampleur. De ce fait, les pistes DTS-HD Master Audio 5.1 VF et VO fonctionnent avec harmonie et ce, dès les premières minutes. Le jeune Eric Love arrive au pénitencier et se fait inspecter avec des ouvertures et des fermetures de portes devant et derrière lui ; on notera d’ailleurs les graves appuyés lorsque les portes des cellules du jeune détenu se referment dans la première partie du film qui terminent d’installer cette ambiance hermétique. Ceci étant dit, les scènes les plus nerveuses ne tombent pas dans l’outrance et ce sont les dialogues qui sont les effets les plus percutants. Mais cela est plus valable sur la VO que la VF car la première profite d’un mixage d’origine idéal avec un débit musclé (environ 4Mb/s) tandis que la seconde est un cran en dessous (environ 2Mb/s). Pour les amateurs de VF, il vous faudra indéniablement augmenter le volume pour retrouver le niveau de la VO malgré des dialogues un peu étouffés.

photo-Les-Poings-contre-les-murs

Une fois la vision éprouvante du film terminée, les rares suppléments vous permettront de savoir, entre autres, comment le réalisateur a reçu le scénario de Jonathan Asser et sa démarche pour retranscrire le tout à l’écran ou comment l’acteur Jack O’Connell a passé son audition et s’est inspiré de ses partenaires Ben Mendelsohn et Peter Ferdinando ainsi que de l’ambiance du film de Jacques Audiard, Un prophète. Tout cela est évoqué face caméra avec de très courts extraits du film dans une interview de 28 minutes avec le metteur en scène et l’acteur. Une autre entrevue avec le scénariste Jonathan Asser de 10 minutes, elle, évoque la genèse de cette histoire qui s’avère être la sienne puisqu’il faisait des spectacles dans des prisons pour mineurs. Assis dans une des cellules du film, Asser y évoque les différents thèmes abordés et les différents aspects des personnages. Le tout est complété par la bande-annonce du film ainsi que quatre autres bandes-annonces des nouvelles sorties de l’éditeur ; à noter que l’éditeur offre la possibilité d’avoir une copie numérique via un encart glissé dans la boîte de ce Blu-ray.

Image : 4,5/5

Son : 4/5

Bonus : 3/5

Pack-3D-Blu-Ray-LES-POINGS-CONTRE-LES-MURS

Les poings contre les murs (WildSide Vidéo) – 08 octobre 2014

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray
Format image : 2.35  Résolution film : 1080/24p AVC
Format son : Anglais et Français DTS-HD Master Audio 5.1
Durée : 1h42

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *