True Detective - Saison 2

True detective – Saison 2 en Blu-ray : Rien ne sert de courir…

En un peu plus d’un an, le showruner Nick Pizzolatto a tout connu. Du triomphe (True detective s’est imposé dès le départ comme une série incontournable) à la dégringolade avec une saison 2 qui a déçu l’immense majorité des premiers fans qui rêvaient de revoir des performances aussi inoubliables que celles de Matthew McConaughey et Woody Harrelson. Le Blu-ray vient de sortir chez Warner et nous offre l’occasion de revenir sur ce triste (semi) ratage.

True Detective

Les critiques

Sans surprise, cette saison 2 a reçu une volée de tomates pourries sur Rotten Tomatoes et même si le pourcentage d’avis favorables reste supérieur à la moyenne, elle ne monte qu’à 65% quand la première saison atteignait 85% (c’est tout ?). Si le cast obtient des louanges mérités (surtout pour Rachel McAdams), on ne peut pas en dire autant de l’intrigue à la mords-moi-le-nœud qui n’a pas captivé grand monde. Beaucoup ont aussi regretté le choix d’avoir mis six réalisateurs sur le coup alors que le succès de la première saison tenait aussi au travail remarquable d’un seul homme, le bien nommé Cary Joji Fukunaga. Un seul point met ceci dit tout le monde d’accord : les superbes images de la Californie rarement photographiée de la sorte. Personne n’a donc été surpris que les Emmys et les Golden Globes ignorent totalement ce résultat mitigé.

Audience

Après un bon démarrage à 3,17 millions de téléspectateurs sur HBO en juin dernier (seul le final de la saison 1 avait fait mieux avec 4,9 millions), le bouche-à-oreille plutôt négatif s’est installé et a certainement contribué à ce que le show ne dépasse cette barre symbolique que lors de l’épisode suivant pour finir sur une moyenne à 2,6 millions de spectateurs sur l’ensemble de la saison. C’est toutefois le paradoxe des chiffres puisque la première saison a fait moins bien avec 2,5 millions de moyenne pour finalement cartonner avec le dernier épisode. Heureusement, les pontes de HBO voient plus loin que les chiffres et restent lucides mais on y revient dans les polémiques…

Les polémiques

Une mineure et une majeure sont à relever. Commençons par la plus fun qui n’amusera pas les maniaco-dépressifs. En effet, si vous connaissez très bien la Californie (pas la majorité des Français !), vous ne pouvez pas rester insensible à l’aspect géographique de l’intrigue, proche du grand n’importe quoi. On ne va pas rentrer dans les détails mais on vous met un lien vers un site qui a bien fait le boulot en relevant les incohérences. En gros, et en exagérant à peine, c’est comme si je faisais un Paris-Marseille en 20mn. C’est cela, oui, peuchère ! Précisons que Vinci, la ville industrielle dont le maire est corrompu jusqu’à la moelle, n’existe même pas.

True Detective

Redevenons sérieux une minute. L’un des boss d’HBO a parlé, sans langue de bois. Et c’est un mea culpa plus convaincant que ceux de Sarkozy. Si vous n’avez pas aimé True Detective S2, c’est à cause de lui : Michael Lombardo, le Directeur de la programmation. C’est lui qui a mis la pression sur Nic Pizzolatto pour avoir une saison 2 seulement un an après la première, alors que c’est un type qui aime prendre son temps. Nul doute qu’avec un an de préparation en plus, le résultat final aurait été autrement plus satisfaisant. On aurait aimé aussi quelques mots sur le choix de passer d’un metteur en scène à six, mais il ne faut pas être trop gourmand.

Les bonus

On ne va pas se le cacher : ces bonus ne seront en aucun cas un argument de vente. Tout d’abord, les commentaires non sous-titrés, ça gonfle. Deux épisodes le sont, les 4 et 8. Je ne vais pas faire genre en disant qu’ils sont passionnants, j’en ai écouté qu’une petite partie et ça ne m’a pas donné l’envie de creuser, largué par de longs silences (certes, c’est parfois mieux que de parler pour ne rien dire). Le contraste est assez hallucinant avec le dernier commentaire que je m’étais tapé, avec le génial Vince Gilligan…

Sinon du côté des bonus sous-titrés on trouve un reportage de 29min sur les cinq jours de tournage de la seule scène d’action de la saison, le massacre de Vinci (une arrestation qui tourne à la fusillade en roue libre). Un bon point. Surtout à côté de l’autre featurette complaisante intitulée Dans les coulisses de True detective, un truc de 10min où tout le monde se congratule. Enfin, séquence Arthus-Bertrand avec 4min d’images aériennes de la Californie. Oui, c’est bôô. Bon, sinon ça sort quand Fargo S2 ?

True Detective – Saison 2 – Édition Blu-ray

True Detective - Saison 2 - Packshot Blu-ray

Éditeur : Varner Home Vidéo France
Date de sortie : 27 janvier 2016

Spécifications techniques Blu-ray :
– Image : 1.78:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais DTS-HD MA 5.1 et Français DTS 5.1
– Sous-titres : Français
– Durée : 8 épisodes de 60 minutes
– 2 BD-50

Suppléments :
– Création du Massacre De Vinci
– Dans les coulisses de True Detective : interviews de Colin Farrell, Vince Vaughn, Rachel McAdams, Taylor Kitsch et Scott Stephens à propos de la nouvelle saison
– La Californie façon True Detective : images aériennes des paysages de la Californie, réalisées par T Bone Burnett
– Commentaires audio de Colin Farrell, Vince Vaughn, Rachel McAdams, Taylor Kitsch, Nic Pizzolatto et Scott Stephens sur l’épisode 8

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *