canardeur cimino eastwood

Le Canardeur en Blu-ray : Cimino, Eastwood et Bridges sur la route…

Premier film de Michael Cimino, Le Canardeur n’avait pour l’instant pas reçu les honneurs de la HD en France et seul un DVD d’assez médiocre qualité permettait de le sortir de l’oubli de temps à autre chez certains cinéphiles. À se demander s’il en valait vraiment la peine. Et à le revoir ainsi restauré, on se met des claques pour en avoir seulement douté. Le Canardeur est typiquement un film des années 70, dans une Amérique en mutation, en perte de repère comme ses deux personnages appartenant eux aussi à des époques différentes : le jeune Jeff Bridges aux côtés d’un Clint Eastwood de presque 20 ans son ainé, et entre ces deux générations, un Cimino allègrement influencé par le second mais qui se réclamait de la liberté et l’énergie du premier. Les codes du road-movie sont d’ailleurs bien repris et avec eux ceux du film de braquage complètement détournés. Et c’est ainsi qu’il faut le voir, comme un bel essai de péloche et sur un certain cinéma aujourd’hui révolu et duquel il se détournera trop vite pour se risquer à réaliser ses deux grandes fresques funèbres sur la guerre (Voyage au bout de l’enfer) et le western (La Porte du Paradis).

canardeur affiche

Et d’un point de vue technique comme éditorial, on ne peut qu’être enchanté du résultat de ce Canardeur. En plus d’un master totalement rafraîchi, sans poussière ni rayure, les couleurs sont du plus bel effet, avec la restitution parfaite de cette Amérique qui fête aujourd’hui ses quarante ans. Le grain est totalement conservé et aucun lissage n’est à déplorer et, à l’exception de quelques plans, la définition générale est excellente. Il en est de même pour le son. L’éditeur offre la VO et la VF en DTS-HD MA 1.0. Les deux ont été bien nettoyées mais la piste originale s’en sort une fois encore bien mieux, la faute à un doublage français assez dépassé et à une dynamique d’ensemble et un soucis du détail bien plus prégnant dans la version anglaise.

Cliquez sur les captures du Canardeur ci-dessous pour les visionner dans leur format natif

Canardeur 1canardeur cimino eastwood bridgescanardeur cimino eastwood bridgescanardeur cimino eastwood bridges

Côté suppléments, on est encore là dans du tout bon. Outre la bande-annonce, on a droit à une analyse de Jean Douchet lue par un comédien sur des images du film et à un entretien avec Cimino sur des images d’archives et des extraits du Canardeur. En plus de nombreuses et passionnantes anecdotes de tournage, l’interview revient longuement sur sa manière d’écrire, sur la genèse du film ainsi que sur le choix des comédiens et l’admiration du cinéaste pour Eastwood, rencontré alors qu’il écrivait le scénario de Magnum Force, ainsi que sur leur collaboration fructueuse mais parfois délicate. L’analyse est quant à elle plutôt fine notamment en ce qui concerne les premières séquences et la relation du cinéma de Cimino à l’Amérique, aux années 70 et aux mythes fondateurs. En somme, même s’il va parfois un peu loin, on a là un bon texte de Douchet, ce qui devenait rare ces dernières années.

Image : 4,5/5

Son : 4/5

Bonus : 3,5/5

Canardeur blu ray

Le Canardeur (Carlotta) – En DVD et Blu-ray le 19 novembre 2014

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES
BD 50 •  1080/23.98p
ENCODAGE AVC
Version Originale / Version Française DTS-HD Master Audio 1.0 Sous-Titres Français Format 2.40 respecté • Couleurs
Durée du Film : 115min

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *