10 Cloverfield Lane

10 Cloverfield Lane : Un Blu-ray monstrueux

Pour tous ceux qui auraient (in)volontairement loupé 10 Cloverfield Lane lors de son passage en salles en mars dernier, Paramount sort le Blu-ray en plein milieu de l’été dans une édition qui, à l’image du film, tient en partie ses promesses.

Nous ne reviendrons pas sur notre appréciation de ce long-métrage conçu dans le plus grand secret. Pour cela, nous vous renvoyons à notre critique ciné. Rappelons simplement, histoire de situer à nouveau le contexte, que 10 Cloverfield Lane s’inscrit dans ce qui s’appelle le « Clover-verse ». Le quoi ? Petit rappel mémoire : en 2008 débarque sur les écrans Cloverfield, croisement entre le found footage et le film de monstre façon Godzilla qui fera son petit effet : $80M de recettes US, $170M dans le monde et 840 000 entrées en France. Et même si les $25M de budget en font un found footage « de luxe » (ce genre de films étant généralement financé à hauteur d’une poignée de millions grand max), le chiffre reste somme toute « raisonnable » compte-tenu de l’ampleur visuelle de certaines séquences. Un long-métrage que l’on doit à Bad Robot, la boite de prod d’un certain J.J. Abrams, personnalité de plus en plus en vue à Hollywood qui, lorsqu’il ne se charge pas de reprendre lui-même des licences pour les faire fructifier (Mission : Impossible III, Star Trek, Star Wars VII) en produit d’autres et accessoirement « lance » des cinéastes. Fort d’un honorable succès critique et public, Cloverfield aura ainsi mis en lumière un certain Matt Reeves qui enchaînera ensuite avec Laisse-moi entrer, excellent remake du film norvégien Morse, et La Planète des singes : L’affrontement, sans doute le meilleur long-métrage de la saga depuis la toute première adaptation du roman de Pierre Boulle par Franklin J. Schaffner en 1968.

10 Cloverfield Lane - Capture Blu-ray

10 Cloverfield Lane suit peu ou prou le même modus operandi : un film au budget « contenu » (IMDB annonce $15M), un réalisateur, Dan Trachtenberg, qui signe là son tout premier long et un pitch simpliste en apparence mais qui donne lieu à un croisement plutôt habile entre thriller psychologique en huis-clos et une dimension davantage « science-fictionnelle ». Nous n’en dirons pas davantage afin de ne point déflorer la dernière partie du film et nos captures (en fin d’article) se gardent d’ailleurs bien de dévoiler ce pan du récit qui se veut comme le lien entre Cloverfield et ce 10 Cloverfield Lane et dont la conclusion laisse la porte ouverte à d’autres histoires potentielles au sein de ce fameux « Clover-verse » ; contraction des termes « Cloverfield » et « Universe » (« Univers » en français). N’espérez pas en apprendre beaucoup plus au sein des bonus de cette édition Blu-ray quant à d’hypothétiques futures aventures, les documentaires n’étant ni plus ni moins que des petites featurettes de 5min en moyenne qui survolent les grands pans de la production du film : décors, costumes, effets spéciaux, musiques, etc. Sur ce dernier point, signalons tout de même que celles-ci sont signées par un certain Bear McCreary à qui l’on doit les partitions de l’un des plus beaux joyaux télévisées, Battlestar Galactica, et qui œuvre également sur celles de The Walking Dead. Pour son travail sur 10 Cloverfield Lane, le bonhomme cite un nom : Bernard Herrmann et plus spécifiquement ses nombreuses collaborations avec le maître du suspense Alfred Hitchcock. Dire que les compositions de McCreary pour le film font leur effet serait un doux euphémisme tant elles constituent, avec la performance de John Goodman, ses deux meilleures « arguments de vente ».

10 Cloverfield Lane - Capture Blu-ray

Le Blu-ray à proprement parlé dispose quant à lui d’arguments techniques plus que convaincants avec une image très bien encodée et à laquelle il sera difficile de faire des reproches tandis que le vrai morceau de choix se trouve indubitablement du côté de la bande son. Non content de proposer des séquences à vous décorner un bœuf (l’accident à la 5e minute, sans oublier bien sûr toute la dernière partie du film), les musiques de McCreary, celles issues du jukebox ou encore les différents bruitages qui rythment la vie du bunker font montre d’une exploitation multicanale de tout premier choix. À condition toutefois d’opter pour la VO Dolby Atmos 7.1 car, une fois n’est pas coutume, Paramount ne daigne accorder à la VF qu’une simple piste DD 5.1 dont le rendu ne pourra, évidemment, rivaliser avec la version originale. Quant à ceux qui souhaiteraient en apprendre davantage sur les secrets de production de 10 Cloverfield Lane, on ne saurait que trop leur conseiller d’opter pour le commentaire audio du duo Trachtenberg / Abrams qui, par-delà les nombreuses congratulations qui finissent quelque peu par devenir ronflantes à la longue, n’en dissèque pas moins avec moult précisions les coulisses du tournage. Soit in fine un bon moyen pour compléter le visionnage d’un film qui sera une nouvelle fois parvenue à faire son petit effet en salles : $72M de recettes US, $108M dans le monde et 465 000 entrées France. C’est moins que Cloverfield mais tout ceci reste plus que correct. En attendant la suite…

Notes :
– Image : 4,5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2/5

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

10 Cloverfield Lane - Packshot Blu-ray10 Cloverfield LaneÉdition Blu-ray – de Dan Trachtenberg (USA) – Sortie le 26 juillet 2016 – Paramount Pictures

Une jeune femme se réveille dans une cave après un accident de voiture. Ne sachant pas comment elle a atterri dans cet endroit, elle pense tout d’abord avoir été kidnappée. Son gardien tente de la rassurer en lui disant qu’il lui a sauvé la vie après une attaque chimique d’envergure. En l’absence de certitude, elle décide de s’échapper…

Spécifications techniques :
– Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais Dolby Atmos 7.1, Français DD 5.1
– Sous-titres : Français, Anglais
– Durée : 1h 43min 34s

Bonus (en HD et VOSTF) :
– Commentaire audio du réalisateur Dan Trachtenberg et du producteur J.J. Abrams
– 7 documentaires (34min 42s)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *