P'tit Quinquin, une série de Bruno Dumont

Bonne nouvelle Carpentier, P’tit Quinquin sort en Blu-Ray

Sensation critique lors de sa diffusion sur Arte il y a quelques mois, P’tit Quinquin nous revient en vidéo chez Blaq Out. Passé l’imprévu du packaging (un fourreau cartonné prévu pour le Blu-Ray a mystérieusement disparu en phase de production) pour lequel l’éditeur a mis en place un programme d’envoi sur demande (voir la fin de l’article*), qu’en est-il de cette édition ?

Fruit des obsessions de Bruno Dumont pour la région qui l’a vu naître, P’tit Quinquin pose son intrigue dans le Nord Pas-De-Calais, non loin du port Boulonnais et son bassin minier. Comme dans La vie de Jésus, on y découvre des personnages racés, aux « gueules » de cinéma. Comme dans Hors Satan, on retrouve les compositions contemplatives chères au cinéaste. Mais ce qui fît le succès de la série auprès de son public n’est pas tant le talent indéniable du cinéaste nordiste que l’admirable mélange des genres auquel il s’est adonné. D’un soupçon de Twin Peaks pour le nombre et l’hétérogénéité des personnages s’ajoute alors une enquête criminelle grandiloquente, volontairement outrée et penchée vers le mysticisme, qui renvoie à True Detective. Sublimé par d’étonnants ressorts comiques et une grammaire visuelle oscillant entre naturalisme forcené et envols lyriques, le tout accouche in fine d’un pastiche fascinant et respectueux, qui s’inscrit d’ores et déjà au panthéon des productions télévisuelles françaises.

Ptit Quinquin, une série de Bruno DumontPtit Quinquin, une série de Bruno Dumont

Une grammaire qui à bien des niveaux a d’ailleurs profité au Blu-Ray de Blaq Out. Figure de proue de sa réussite esthétique, la lumière « neutre » si chère au Nord de la France y est restituée de fort belle manière. Des gros plans arrêtés sur le visage des protagonistes aux peintures flamandes des horizons de la Côte d’Opale, le master de l’éditeur entérine l’atmosphère haletante installée lors de la diffusion TV, et répond aux exigences du support. À l’exception de légères pertes de nuances colorimétriques dans la pénombre ou d’un zeste d’Edge Enhancement sur une unique scène de contre jour, on frôle ici la perfection.

Il n’y a pas non plus grand chose à redire côté audio. On apprécie évidemment la présence de deux pistes, en Dolby Stereo 2.0 et Dolby Digital 5.1, mais la bande originale de P’tit Quinquin étant à l’instar de son imagerie, sobre et naturaliste, la fidélité de leur retranscription n’était pas chose ardue.

Ptit Quinquin, une série de Bruno Dumont

Seul et unique « bonus » du disque, une interview menée par Philippe Rouyer auprès d’un Bruno Dumont généreux. De la méthodologie d’écriture, induite par le format série, à l’expérience de direction d’acteurs amateurs, en passant par les parallèles faits avec le reste de sa filmographie, l’entretien s’avère exhaustif, et à bien des égards la parfaite introduction pour les profanes de l’œuvre de Dumont.

* Contacté pour l’occasion, Blaq Out nous indique la simple marche à suivre : un petit courriel adressé à [email protected] avec vos coordonnées et la demande écrite du fourreau, et le précieux devrait rejoindre son boîtier dans les plus brefs délais !

L’éditeur en a profité pour nous préciser que le coffret Dumont (La vie de Jésus / L’Humanité / Twentynine Palms / Flandres / Hadewijch / Hors Satan / Camille Claudel 1915) était reporté au 10 décembre en DVD et le 6 janvier en Blu-ray. Et ce sur demande du réalisateur himself qui n’était pas pleinement satisfait certains bonus.

ptit quinquin bluray

 

Image : 4/5
Son : 3/5
Bonus : 2/5

Petit Quiquin (Blaq Out) – 4 novembre 2014

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray
Format image : 2.35  Résolution film : 1080/50i AVC
Format son : Français Dolby Stereo 2.0 et Dolby Digital 5.1
Durée : 3h40

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *