Prometheus (2012) de Ridley Scott

Prometheus : Blu-ray parfait pour préquelle imparfaite

Après quinze ans d’absence (abstraction faite des deux spin-offs / cross-overs AvP), l’une des plus mythiques créatures du Septième Art était de retour sur grand écran en 2012 de la main même de son « géniteur », Ridley Scott, sous la forme d’une préquelle baptisée Prometheus.

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Packshot Blu-ray Collector 3D
Achetez sur Amazon
Prometheus (2012)

Réalisateur : Ridley Scott
Éditeur : 20th Century Fox
Sortie le : 3 octobre 2012
 
Notes :
– Image (Blu-ray 1080p) : 5/5
– Image (Blu-ray 3D 1080p) : 5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 5/5

 

Prometheus : Préquelle d’une nouvelle trilogie

Même s’il n’en a pas officiellement l’intitulé, que le coscénariste Damon Lindelof a beau précisé au sein des suppléments qu’il peut être considéré comme une histoire parallèle à la saga originelle et que Ridley Scott en personne clamait haut et fort qu’il ne s’agissait pas d’une préquelle, il n’en demeure pas moins vrai que tous les indices narratifs égrainés au fil de Prometheus convergent vers cette ultime séquence de l’apparition (attendue ?) du mythique Alien de la cage thoracique de son propre créateur. Soit l’un de ces « ingénieurs » du film, ce fameux Space Jockey qui, dixit Ridley Scott, fut l’élément déclencheur qui le motiva à explorer de nouveau la saga à laquelle il donna vie avec son mythique Alien en 1979. Quinze ans après le sympathique bien que très éloigné de l’esprit originel Alien, la résurrection (1997) signé Jean-Pierre Jeunet, le réalisateur britannique repartait donc en quête de réponses aux questions que beaucoup se posaient (ou pas) depuis plus de trois décennies : d’où viennent ces fameux Alien ? Non content de répondre à cette interrogation oh combien existentielle dans l’histoire du Septième Art et a fortiori de la SF horrifique, Prometheus pousse (ou à tout le moins tente de pousser) la réflexion encore plus loin en remettant carrément en cause des millions d’années de darwinisme.

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

C’est sans doute ces désirs de grandeurs, cette volonté (bassement commerciale ?) de fournir des éléments de réponses à des questions qui n’en appelaient pas forcément couplé à ces dénis de préquelle qui firent que Prometheus fut aussi diversement apprécié au moment de l’annonce du projet puis à sa sortie en salles en 2012 où il remporta néanmoins un franc succès ($400M de recettes mondiales et 1,8M d’entrées en France). Est-ce à dire que Prometheus est un mauvais film ou qu’il doit être positionné sur une quelconque échelle de la réussite au sein de la saga Alien (meilleur que celui-ci, moins bon que celui-là) ? S’il est certain qu’il ne se hisse pas au niveau d’excellence de l’opus originel (à jamais inégalable ?) ou bien dans un style très différent de sa suite, le joyau Aliens, le retour (1986), Prometheus n’en reste pas moins un opus qui s’inscrit à la perfection dans le sillage de son illustre prédécesseur grâce à un nouveau travail remarquable sur l’intégralité du production design du film relayée par une photographie et une mise en scène elles aussi très soignées. Ainsi pourra-t-on d’ailleurs entrapercevoir dans les bonus un certain H. R. Giger (qui nous a quitté depuis en 2014) venu découvrir le travail accompli sur le design. Certes Prometheus montre désormais davantage qu’il ne suggère tandis que le scénario part parfois dans des errements auxquels il sera plus ou moins difficile d’adhérer (et que d’aucuns imputeront sans doute à la présence de Damon Lindelof, « appelé en renfort » par le studio afin d’apposer un nom connu sur le scénar) mais le résultat final n’a pas trop à rougir de la comparaison avec l’Alien de 79. Et Prometheus de trouver parfaitement sa place au sein de la saga tout en introduisant une très convaincante alter ego au personnage d’Ellen Ripley (Sigourney Weaver) en la personne d’Elizabeth Shaw (Noomi Rapace).

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Une introduction en forme de préquelle à la saga originelle donc mais également à une toute nouvelle trilogie puisque ce qui fut pendant un temps considéré comme Prometheus 2 porte désormais le nom officiel de Alien : Covenant et sera pour le coup le premier opus d’une trilogie qui fera le lien avec l’Alien de 1979. La prélogie, certains s’y sont déjà essayés avec des fortunes diverses et variées, à tout le moins en termes artistiques car sur le plan économique le succès fut au rendez-vous. Dans le cas d’Alien, on attendra donc bien sagement 2017 et la sortie en salles de cet Alien : Covenant pour juger sur pièce et déterminer si nous sommes alors en présence d’un résultat fantôme ou bien d’une nouvelle trilogie qui appose vaillamment sa pierre au monumental édifice de cette saga oh combien mythique et indémodable.

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Prometheus en Blu-ray : Une création parfaite

Pour l’heure et en attendant de découvrir ce nouvel argument sur grand écran, il sera toujours possible de (re)voir et accessoirement de compléter sa vidéothèque Alien avec le Blu-ray de Prometheus, parfait en tous points et qui parvient sans coup férir à réunir la sainte trinité « image / son / interactivité ». À condition toutefois d’opter pour la « bonne » édition, à savoir le Blu-ray Collector 3D. Techniquement parlant, image et son délivrent un rendu vidéo et audio qui fait de ce Blu-ray un véritable top démo. Visuellement, que vous optiez pour la version 2D ou 3D, le résultat est irréprochable. Prometheus ayant été filmé à l’aide de véritables caméras 3D, le rendu stéréoscopique est tout aussi magistral et ne souffre d’aucun effet de ghosting, à tout le moins aucun qui ne soit suffisamment significatif pour venir perturber outre-mesure le plaisir du visionnage. Même son de cloche sur le plan acoustique, à condition toutefois d’opter pour la VO DTS-HD Master Audio 7.1 puisque la VF doit à nouveau se contenter d’une piste DTS 5.1 encodée en mi-débit (comme toujours de la part de la Fox) pour un résultat certes loin d’être déshonorant mais qui ne peut évidemment rivaliser avec la piste anglaise.

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Du côté des bonus, le Blu-ray qui renferme le film en 2D propose un certain nombre de petits « amuses bouches » mais surtout deux commentaires audio plus que recommandables. Si au cours de la première demi-heure, Ridley Scott se cantonne en grande partie à paraphraser l’action présente à l’écran, celui-ci « prend la mouche » si l’on puit dire à la 31ème minute à propos de la carte holographique en balançant un très sec « « Fermez-là bordel » alors que personne ne comprenait ce qu’était supposé représenter la table en question tout en précisant qu’il a « une vision » de ce que doit être le film et qu’il sait ce qu’il veut et ce qu’il fait. À partir de ce moment, les propos du cinéaste deviennent nettement plus intéressants quant aux coulisses de la production. De leur côté, les deux coscénaristes (enregistrés séparément, conséquence de leurs divergences de point de vue sur l’intrigue ?) ne déméritent pas non plus mais certains propos sont parfois redondants et la réunion des trois intervenants autour d’une seule et même table aurait peut-être permis d’aboutir à un commentaire plus homogène.

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Mais la véritable plus-value interactive de cette édition Blu-ray réside sans l’ombre d’un doute dans son disque de bonus et de son impressionnant making of intitulé La Fureur des Dieux : Le tournage de Prometheus qui culmine à quelques 3h40 ! C’est bien simple, nous sommes ici clairement en présence de l’un des tous meilleurs documentaires jamais vu sur les coulisses de production d’un long-métrage, de l’ampleur du mythique Des temps difficiles, le making of du chef-d’œuvre de la SF qu’est Blade Runner, autre long-métrage réalisé par Ridley Scott. Et comme si tout ceci ne suffisait pas, plus de 70 minutes de bonus annexes intitulées Zones d’amélioration sont également visibles à part ou bien en cours de visionnage du making of précité. Ajoutez-y une section intitulée Les Archives de la Weyland Corp. regroupant quantité de photos, dessins, animatics et autres vidéos promotionnelles et vous obtenez une interactivité qui là encore réalise un sans-faute.

Prometheus (2012) de Ridley Scott – Capture Blu-ray

Pour conclure précisons, comme évoqué ci-dessus, que Prometheus se décline en plusieurs éditions Blu-ray que nous allons tenter de résumer ici :

  • Le Blu-ray 2D « simple » ne propose que le film en version 2D (accompagné des deux commentaires audio, des scènes coupées et des Fichiers de Peter Weyland)
  • Le Blu-ray 3D + 2D propose en plus le film en version 3D
  • Le Blu-ray Collector propose le film en version 2D accompagné du Blu-ray de bonus
  • Le Blu-ray Collector 3D propose le film en 3D, en 2D et le Blu-ray de bonus

Le fin du fin est bien sûr à chercher du côté de cette dernière édition mais si vous n’avez que faire de la version 3D et/ou des bonus, vous pourrez toujours vous rabattre sur l’une des autres éditions en fonction de vos désirs. Renseignez-vous bien au moment d’acheter, avant qu’une hypothétique édition Blu-ray 4K UHD ne vienne rajouter son grain de sel dans tout cela…

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Prometheus – Édition Blu-ray Collector 3D

Résumé : Une équipe d’explorateurs découvre un indice sur l’origine de l’humanité sur Terre. Cette découverte les entraîne dans un voyage fascinant jusqu’aux recoins les plus sombres de l’univers. Là-bas, un affrontement terrifiant qui décidera de l’avenir de l’humanité les attend.

Spécifications techniques :

  • Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD MA 7.1, Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 2h 03min 46s

Bonus (HD et VOSTF) :

  • Commentaire audio de Ridley Scott
  • Commentaire audio des scénaristes Jon Spaihts et Damon Lindelof
  • Scènes coupées et alternatives avec commentaire optionnel du monteur Pietro Scalia et du superviseur des effets spéciaux Richard Stammers (36min 51s)
  • Les fichiers de Peter Weyland (18min 57s)

Disque de bonus (HD et VOSTF) :

  • La Fureur des Dieux : Le tournage de Prometheus (3h 40min 56s)
    • La conquête du Paradis : Renouveler l’histoire (19min 29s)
    • Sous la pyramide : LV-223 (25min 43s)
    • Rétro-ingénierie : USCSS Prometheus (17min 26s)
    • Le manifeste humain : Le casting et les costumes (25min 41s)
    • Un monde sans verdure : Studios Pinewood, 2011 (24min 19s)
    • Les démons de l’obscurité : La conception des créatures (28min 08s)
    • Le risque paie : Les cascades et l’action (24min 50s)
    • Du feu dans le ciel : Les effets spéciaux (24min 35s)
    • Prometheus dévoilé : La postproduction et la sortie (30min 42s)
    • Zones d’amélioration (1h 10min 54s)
  • Les archives de la Weyland Corp.
    • Préproduction
    • Production
    • La postproduction et la sortie
    • Prometheus – Application pour appareil mobile

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *