The Walking Dead - Saison 6 - Image une test BRD

The Walking Dead – L’intégrale de la saison 6 en coffret Blu-ray

On sait désormais pourquoi Fear the walking dead existe. Pour relativiser la médiocrité naissante de sa série mère. Parce que oui, cette saison 6 de The Walking Dead a de quoi nous décevoir surtout après un démarrage de feu de Dieu avec un triptyque qui se place direct parmi les meilleurs épisodes depuis le début. Après, on ne parle que de Negan, ou presque. Sans le voir, en étirant au maximum l’attente. Alors juste avant de découvrir une saison 7 qui s’annonce mémorable, tapons-nous le coffret Blu-ray de la saison 6, de transition. Et gardons bien en tête qu’il y a largement pire malgré la déception.

The Walking Dead - Saison 6

Audience

Quand l’épisode le plus regardé d’une saison est le premier et non le dernier, en général ça pue et ça donne une idée plus ou moins précise de l’avis du public. Les saisons 1, 2 et 3 voyaient leur final battre des records, et ce n’est plus le cas depuis la saison 4. Mais au moins, les épisodes 1 des saisons 4 et 5 battaient des records. Là, nan. Mais avec le cliffhanger de folaïe, il ne faudra pas s’étonner si c’est pareil cette année… Donc, pour être plus précis, l’audience moyenne est de 13,2 millions de téléspectateurs par épisode. C’est un peu moins bien que les saisons 4 (13,3 millions) et 5 (14,4 millions) mais ça reste énormissime. C’est d’ailleurs peut-être pour ça que la série prend une tournure paresseuse, c’est parfois la triste rançon du succès. On fout 16 épisodes au lieu de 10 pour dire la même chose, mais ça fera plus de fric. Le fan veut en bouffer du macchabée ? Bientôt, la série sera quotidienne, Santa Barbara et ses 2 137 épisodes n’ont qu’à bien se tenir. On déconne, mais à peine.

The Walking Dead - Saison 6

Polémiques

Deux faits marquants cette saison, loin d’avoir fait l’unanimité. Tout d’abord, quand on a voulu nous faire croire à la mort de Glenn. Et mon fion, c’est du poulet ? Il y avait trop d’indices pour ne pas tomber dans le panneau, alors forcément on a un peu le sentiment d’avoir été pris pour des cons. Que ce genre de procédé dure quelques minutes dans un épisode, pourquoi pas, mais là, non, c’est du remplissage inutile, une diversion pour gagner du temps et remplir quelques épisodes. Quand on en a 16, ça fait plus d’une douzaine d’heures alors faut bien causer.

Mais tout ça n’est rien face au cliffhanger de folaïe (oui on adore cette expression) auquel on a eu droit. Chacun se fera son opinion. Certains trouvent ça hyper efficace et n’ont plus d’ongles à bouffer, d’autres hurlent au scandale et à la facilité. « Et toi Connard ? » j’entends au fond de la salle. Ben, à partir du principe où un cliffhanger doit te torturer l’esprit pour connaître la suite, je ne peux que saluer le résultat. Mon seul regret est que ce ne soit pas en mid-season, on aurait gagné en rythme dans cette saison qui tenait du coup en 10 épisodes, on ne le dira jamais assez. « Mais non pas toi, on veut l’avis de Robert Kirkman ! » Ah ben le voilà. Il est content, et son banquier aussi assurément.

Récompenses (gag)

Y en a pas de notables mais vu que c’est la saison la plus faible de la série (y a pas que moi qui le dis, Rotten Tomatoes aussi), on trouve ça normal. Enfin pas notre inénarrable Stéphane Argentin dont c’est la saison préférée. Précisons qu’il mange une omelette aux champignons hallucinogènes de sa Normandie natale avant chaque épisode.

The Walking Dead - Saison 6

Bonus

Les saisons se suivent et les coffrets se ressemblent. Autant on vous les conseille à mort pour leurs qualités visuelles et auditives (surtout que les bruitages sont assez géniaux) autant on est plus tiède par rapport à l’intérêt des bonus.

Certes, on apprécie qu’ils soient en nombre et sous-titrés en français (sauf les commentaires, hélas, auxquels ont droit les épisodes 1, 4, 8, 9, 12, 13 et 16), mais que de complaisance, que de banalités, que de niaiseries ! Encore une fois, on est plus dans l’explication de texte qu’autre chose, l’équipe s’auto-congratule ou rabâche de belles intentions, en mode promo. Comme d’hab’, ce sont les featurettes portées sur les effets spéciaux qui sont les plus intéressantes. Alors on vous conseille Sur le tournage de TWD et Le visage de la mort : les walkers marquants de la saison qui, sans être indispensables, ont le mérite de nous apprendre des choses ci ou là, contrairement aux autres bonus, insipides dans leur totalité.

The Walking Dead - Saison 6

C’est dommage pour les fans qui devraient avoir mieux. Pétard, à 25 ou 35 euros le coffret, on pourrait avoir mieux, non ? Par exemple : des lectures de scénario, des conférences au comic-con, des interviews plus approfondies et moins formatées, la teuf de fin de tournage, une recette de cuisine de Carol, une caméra cachée dans la culotte de Maggie, un peu d’imagination quoi !!!

Ah si, quand même. Il y a un bonus incontournable. Et c’est d’ailleurs assez fou que ce soit en bonus et pas dans le montage final : il s’agit de la version uncut du dernier épisode qui inclut 66 secondes supplémentaires au fucking monologue de Negan avec des jurons qui feront tourner de l’œil votre grand-mère. Hein ? On peut être complaisant avec la violence et le gore, mais on doit couper quelques fuck ? Monde de merde.

À noter qu’il y a eu un changement d’éditeur cette année : c’est la Fox qui s’en charge désormais, à la place de Wild Side. M’enfin, à part le nom qui change sur le coffret, c’est exactement pareil, et les fans fortunés auront même droit comme chaque année à une édition luxueuse pour Noël. Avec les mêmes bonus mais ça fait bien sur une étagère.

Notes :
– Image : 4,5/5
– Son : 4,5/5
– Bonus : 2,5/5

The Walking Dead - Saison 6 - Packshot Blu-rayThe Walking Dead (Saison 6) – Édition Blu-ray – de Robert Kirkman (USA – 2015) – Twentieth Century Fox Home Entertainment – Sortie le 21 octobre 2016

Ayant perdu l’espoir d’être en sécurité à Alexandria, Rick et son groupe de survivants vont rapidement découvrir un monde bien plus vaste et complexe que ce qu’ils avaient pu imaginer. Pour garder leur territoire, ils devront se montrer plus menaçants que leurs nouveaux adversaires. C’est la fin d’une utopie. Il n’y aura pas de retour à la vie normale…

Spécifications techniques Blu-ray :

  • Image : 178:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 7.1 et Français DTS-HD Master Audio 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 16 épisodes de 47min

Bonus (VOST sauf précision) :

  • Commentaires audio (VO) :
    • Scott M. Gimple, Greg Nicotero et Norman Reedus sur l’épisode 1
    • Scott M. Gimple, Denise Huth (prod. exec.) et Lennie James sur l’épisode 4
    • Michael E. Satrazemis et Danai Gurira sur l’épisode 8
    • Scott M. Gimple, Greg Nicotero, Michael Cudlitz, Lennie James et Josh McDermitt sur l’épisode 9
    • Denise Huth (prod. exec.), Alanna Masterson et Steven Yeun sur l’épisode 12
    • Angela Kang, Lauren Cohan et Melissa McBride sur l’épisode 13
    • Scott M. Gimple, Greg Nicotero et Michael Cudlitz sur l’épisode 16
  • Épisode Dernier jour sur Terre en version longue incluant le discours de Negan non censuré (65min44s – VOST uniquement)
  • 6 scènes coupées des épisodes 1, 3, 5 et 7 (8min)
  • Sur le tournage (69min39s)
  • Making of en 16 modules (54min53s)
  • En mémoire (10min03s)
  • 601 – L’évacuation de la carrière (7min45s)
  • Courage et gloire : la mort de Nicholas (5min01s)
  • La force des liens (11min06s)
  • Negan : un personnage à redouter (5min16s)
  • Le visage de la Mort : les walkers marquants de la saison (3min38s)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *