Mr. Robot - Image une Test BRD

Mr. Robot – Saison 1 : Test du Blu-ray fantôme

Récompensée par les Golden Globes (meilleure série dramatique et meilleur second rôle masculin pour le revenant Christian Slater) et les Emmy awards (meilleur acteur drama pour Rami Malek), Mr. Robot est la série branchée du moment, celle qu’il faut avoir vu si vous ne voulez pas passer pour le ringard de service. Et ce, peu importe si l’audience ne suit pas plus que ça (1,4 million de téléspectateurs américains en moyenne par épisode, c’est juste 10 fois moins que The Walking dead et chez nous, ça n’a pas vraiment pris sur France 2 avec ses horaires foireux en fin de soirée ou en pleine nuit).

Mr Robot - Saison 1

Devenue très vite la série préférée des geeks maniaco-dépressifs, Mr. Robot sort enfin chez nous en Blu-ray. Vous me direz : « Mais c’est con, il l’a téléchargée le geek ! » et là je vous répondrai : « Ah mais c’est peut-être pour ça alors que les bonus sont lamentables ? » car hélas, ô grand hélas, ils sont juste, heu allez on se lâche, à chier, surtout pour une série aussi ambitieuse. On va vous la faire courte : 2mn #onsenfout de scènes coupées, 5mn pour un bêtisier (oui, vous avez bien lu, et vous n’êtes pas en train de lire le test des Visiteurs 3) et un making-of #monculcestdupoulet de 12mn, intéressant au départ mais au final très frustrant car on n’entend pas assez le showrunner Sam Esmail. En parlant de lui, il y a de quoi halluciner que son nom ne soit pas cité une seule fois sur le boîtier mais bon, on n’est plus à ça près. C’est juste le cerveau derrière toute la série mais ne perdons pas de temps avec les détails !

Donc on fait quoi les filles ? Je vous écris une tartine sur les scènes coupées qui le sont parce qu’elles ne sont pas terribles voire totalement inutiles ? Ou on s’amuse à penser aux bonus qu’on aurait aimé avoir ? Soyons fous et rêvons un peu.

Mr Robot - Saison 1

Si Universal avait voulu respecter ou honorer l’excellence de cette série, ils auraient commencé par proposer un entretien digne de ce nom avec un Sam Esmail que l’on devine très captivant. Il suffit de l’entendre au début du pseudo making of pour en être convaincu. Quand on a un mec comme lui sous la main, on en profite !! Regardez les bonus et commentaires dans Breaking Bad : écouter Vince Gilligan est un pur bonheur. On a donc trouvé cela pour vous :

Ensuite on aurait aimé l’interview d’un spécialiste du hacking, histoire de savoir dans quelle mesure la série est crédible ou pas. Heureusement qu’internet existe.

On n’aurait pas dit non non plus à une featurette sur la musique, assez géniale au demeurant. D’ailleurs, c’est simple : imaginez certaines scènes sans zique, et vous flipperez. Regarder un mec s’exciter devant son ordi pour hacker, c’est sans intérêt. Rajoutez la musique de Mac Quayle (récompensée par un Emmy) et votre string lâchera prise recta. Allez on vous aime, celle du générique est ici.

Mr Robot - Saison 1

À San Diego, il y a chaque année le Comic-con. Après Cannes, c’est peut-être le rendez-vous le plus important de l’année pour les cinéphiles car il s’y trouve tout le monde. C’était trop dur de prendre une conférence et la sous-titrer ? Oui, sûrement. Il faut encore se contenter du net pour tomber en deux clics sur ce qui aurait pu faire un bon bonus. Désolé pour les sous-titres, faudra faire sans.

On peut en sortir encore une tonne des bonus qui ne nécessitent pas un budget de dingue. Mais sans bonne volonté, on ne va pas loin. Carton rouge pour Universal donc qui avec un tel coffret ne va pas inciter plus que cela les adeptes du téléchargement ou autres spectateurs noctambules de France 2 à faire le pas de son achat. Et ce tout génial que peut être la série.  Comme on dit, faut pas prendre les consommateurs pour des vaches à lait.  On verra si le tir sera rectifié pour la saison 2… Mais bon pas certain non plus qu’Universal daigne continuer à collaborer avec nous. On ne leur en voudra pas. De toute façon on l’a déjà vu (sur France 2, on précise).

Mr Robot - Saison 1 - Jaquette Blu-ray 3DMr. Robot (Saison 1) – Édition Blu-ray – de Sam Esmail (USA – 2015) – Universal Pictures Vidéo France – Sortie le 18 octobre 2016

Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d’un trouble du comportement qui le pousse à croire qu’il ne peut rencontrer des gens qu’en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l’approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu’il doit justement protéger…

Spécifications techniques Blu-ray :

  • Image : 178:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français DTS 5.1
  • Sous-titres : Français, Anglais
  • Durée : 16 épisodes de 47min

Bonus :

  • Scènes coupées
  • Bêtisier
  • Making-of

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *