Si tu tends l’oreille : un Ghibli inédit en Blu-ray

Parmi les films les moins connus du studio Ghibli figure Si tu tends l’oreille, petite perle inédite en France sur tous les supports. Sortis en blu-ray aux Etats-Unis en 2012, il est enfin disponible chez nous depuis le 7 janvier. Réalisé par Yoshifumi Kondo, un protégé de Miyazaki, pressenti à sa succession avant un décès prématuré en 1998 à 47 ans, ce dessin animé met en scène une jeune fille plongée dans les livres et un imaginaire débordant mais paralysée par son avenir et ses relations avec le monde réel. L’univers mis en scène est plutôt réaliste avec romance et vague enquête à la clé mais rien de larmoyant, échevelé ou superflu. Ce que le réalisateur met en scène c’est d’abord une tranche de vie, naïve, souvent poétique et centrée sur la force brute des émotions.

Si tu tends l'oreille

L’animation de Si tu tends l’oreille est aussi simple qu’efficace, sans ces moments de hautes volées que certains recherchent, préférant le statisme de décors détaillés et minutieux dans lequel les personnages gravitent à la force et la violence d’un mouvement trop rapide. La fluidité des corps va de pair avec la fixité des arrières plans, permettant un vrai travail d’orfèvre dans des décors souvent grandioses sans tomber dans la facilité. Le travail des animateurs colle parfaitement au projet, intégrant l’adolescente dans un univers qui semble vouloir rejeter le réel tout en se l’appropriant, avec autant de lieux communs (la bibliothèque, le collège) que d’endroits semi-magiques (la colline, le magasin) avec des moments de pauses parfaitement dosés (le toit de l’école, la poursuite du chat).

En outre, Si tu tends l’oreille est connu pour plusieurs fresques magnifiques conçues par un peintre japonais, Naohisa Inoue, dont les créations fantastiques ne sont pas sans rappeler le réalisme magique. Celles-ci interviennent à des moments bien précis et sont, en quelque sorte, issus de l’imaginaire féérique et romantique de la protagoniste. Le recours à un dessin animé ni trop mobile ni trop fixe permet aux œuvres d’Inoue d’intégrer le récit sans détonner avec l’ensemble, ce qui n’était pas gagné d’avance tant elles sont singulières.

Naohisa-Inoue-Iblard

Qu’en est-il du Blu-ray ? L’éditeur a réservé un sort correct à Si tu tends l’oreille. La HD n’est certes pas aussi rayonnante que celle de la plupart des autres Ghibli mais elle reste très belle. La restauration aura été efficace avec un master propre et un grain qui n’a pas été effacé. On notera à un moment une ligne qui se dédouble légèrement et un faible banding sur une ou deux séquences plus claires mais rien de bien gênant. On reste surtout impressionné par la colorimétrie précise et impressionnante, ce qu’on pourra aisément constater dans les séquences de Shizuku.

Cliquez sur les captures ci-dessous pour les visionner dans leur format natif

Si tu tends l'oreille Si tu tends l'oreille Si tu tends l'oreille Si tu tends l'oreille Si tu tends l'oreille

Le film est proposé en japonais et en français dans des DTS-HD MA 5.1 du plus bel effet. Après avoir vu la VO de Si tu tends l’oreille, il est difficile de s’habituer aux voix VF, très différentes et qui collent moins bien aux personnages que les voix japonaises. Outre le doublage, le dynamisme, l’amplitude et le travail sur le son en général semble plus précis et nuancé dans la version originale même si à ce niveau la piste française reste correcte. Dans l’ensemble, le travail technique est bon.

Seul point semi-négatif : les bonus. Ceux qui chercheraient pléthore de suppléments en seront pour leur frais car comme souvent, ceux-ci, malgré un intérêt certains, sont peu nombreux. Tout juste aurons nous droit  à de multiples bandes-annonces, à la possibilité de suivre le film par rapport à son story-board et à quelques travaux d’Inoue, certains abstraits et d’autres directement issus des mondes d’Iblard, dont il aurait été bon de faire une petite présentation.

Notes :

Film : 4,5/5
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 2,5/5

Si tu tends l'oreilleSi tu tends l’oreille (Ghibli) – En DVD et Blu-ray le 7 janvier 2015

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES

BD 50 • 1080/23.98p
ENCODAGE AVC
Version Originale DTS-HD MA 5.1 / Version Française DTS-HD MA 5.1 et 2.0 • Sous-Titres Français • Format 1.85 respecté Noir & Blanc et Couleurs
Durée du Film : 111min

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *