Le Samourai - Image une test Blu-ray

Le Samouraï de Melville en Blu-ray : Pathé Vs Criterion

Répandez la bonne parole...

Résumé des épisodes précédents. En décembre 2011 sortait Le Samouraï de Melville en Blu-ray (et DVD) chez Pathé. Annoncée issue d’une restauration 2K supervisée par le légendaire chef opérateur Pierre Lhomme qui avait travaillé avec Melville sur L’Armée des ombres et dont sa collaboration sur la restauration de ce titre chez StudioCanal avait été louée, cette édition promettait de marquer l’histoire du médium. Ce qui fut en effet le cas mais pas pour les raisons légitimement attendues puisque Le Samouraï est et reste sans aucun doute à ce jour le plus gros loupé technique de la branche vidéo de chez Pathé. Le coffret dit Anthologie Melville qui a vu le jour le 17 octobre dernier sous la bannière StudioCanal mais qui comprend des titres édités par Gaumont comme Le Silence de la mer ou feu Opening comme Les Enfants terribles (uniquement en DVD mais bien inclus dans le coffret Blu-ray) propose aussi Le Samouraï. La question dès lors est de savoir s’il s’agit ici d’un nouvel encodage / nouveau master comme la légende urbaine voudrait le laisser entendre ou si l’on est en présence de la même galette stricto sensu de 2011 ? Et enfin d’accessoirement comparer tout cela avec l’édition Criterion parue ce 14 novembre aux États-Unis.

Le Samourai - Affiche France 1967

Pathé Vs Pathé

Précisons déjà une chose. On pensait, peut-être à tort donc, que Pathé s’était totalement fourvoyé au moment de l’encodage. Mais en fait non. La preuve en est avec cette galette issue du coffret qui n’est autre que la nouvelle édition parue le 1er août 2012. Expurgée du livret écrit par Jean-Baptiste Thoret et du DVD, celle-ci reprenait toutefois l’intégralité des bonus vidéo et améliorait en contrebandier la qualité de l’image. Mais attention, pas au point de transformer la citrouille en carrosse. Et c’est donc là que l’on se rend compte que la restauration dite 2K de l’époque menée par le groupe Quinta Industries qui a fait depuis faillite (sic !) posait intrinsèquement problème. La légende urbaine susmentionnée voulant en effet nous faire croire le contraire avec en sous-marin un programme d’échange des galettes. On comprend mieux en effet maintenant pourquoi Pathé n’en a rien fait. Le gap quali entre les deux n’étant pas mais alors pas du tout probant. En cause ce master à l’étalonnage qui fait débat en tirant sur des teintes bleutées très froides alors que, on le sait, Melville cherchait à faire un film en N&B avec une pointe de couleur histoire de contenter le diktat naissant de la télé. Il y avait là une volonté d’aller dans le sens de son histoire entre hommage évident aux films noirs hollywoodiens et miroir aiguisé de son état d’esprit continuellement dépressif. Le cinéaste qui aimait s’enfermer dans le noir le plus absolu pour écrire et qui portait sans cesse des lunettes de soleil lui mangeant la moitié du visage avait donc réalisé là un film totalement à son image. Loin de nous donc l’idée de remettre en cause le travail de Lhomme, mais on est tout de même persuadé que la vérité était ailleurs.

On précise à toutes fins utiles que toutes les captures de cet article sont cliquables et visibles en mode HD native (1920*1080)

Le Samouraï - Cature Blu-ray - Edition 2011

Nous avons au demeurant récemment interrogé Pathé à ce sujet qui nous a écrit ceci : Pathé a répondu en 2011 aux critiques sur le Blu-ray du Samouraï (On peut en effet lire leur réponse détaillée sur le site de DVDclassik), et a depuis amélioré la qualité de visionnage de ce master. Le master Blu-ray du Samouraï présent dans le coffret Melville édité par StudioCanal est le seul master restauré exploité par Pathé actuellement. On conviendra ici que même Didier Deschamps est battu en ce qui concerne éléments de langage et autre langue de bois. Ceci étant dit, Pathé admet tout de même incidemment avoir procédé à des améliorations qui sont donc « visibles » sur l’édition de 2012, seule galette habilitée à représenter le film en France et donc présente au sein du coffret Melville. Quant à penser que Pathé procédera à une nouvelle restauration… Autant rêver. Nous avons tout de même voulu en savoir plus en interrogeant le chef de produit de l’époque aujourd’hui passé chez StudioCanal. Nous attendons toujours la réponse.

Comparatif Édition 2011 Versus 2012

Si minime soit-elle, il y a bien entre ces deux éditions une amélioration qui se situe au niveau de l’encodage. Les fameux effets mosaïques (ou aquarelles façon peintures impressionnistes, c’est comme on veut) sont par exemple plus diffus et certains plans acquièrent une définition plus prégnante. Mais pour le reste, les arrières-plans sont toujours aussi « vaporeux », le lissage momifie toujours autant les visages quand ce n’est pas la fluidité de l’ensemble. Et puis Delon semble toujours autant sortir par moment d’une animation japonaise du type Goldorak (entre teinte cireuse et mouvements saccadés). Pour autant, la restauration doit-elle être la source de tous les maux ? Il suffit en effet de jeter un œil à la bande annonce proposée en guise de bonus pour avoir une petite idée de ce qu’aurait pu / du être Le Samouraï issu de ce master. Si l’on ne revient pas sur la dominante bleutée on y remarque un encodage faisant la part belle à un lissage bien moins présent et l’apparition d’un merveilleux grain argentique. Sans parler d’une définition aux abonnés enfin présents. Du coup, le doute persiste quant aux causes véritables de la catastrophe. Est-ce la restauration ? Est-ce l’encodage ? Un peu des deux ? Peut-on trouver un élément de réponse chez Criterion qui vient de sortir le film en Blu-ray ?

Le Samourai - Affiche France 1967

Pathé Vs Criterion

Précisons d’entrée à l’attention de ceux qui ont eu le courage de nous accompagner jusqu’ici ou qui ont décidé de sauter le paragraphe précédent, les puristes ou encore les quidams qui se demandent bien pourquoi continuer une telle lecture… que pour visionner un Blu-ray édité par Criterion, il faut une platine dite « Region Free ». C’est à dire un lecteur Blu-ray qui aura été préalablement bidouillé à votre demande par qui de droit pour lire les galettes du monde entier et en l’occurrence ici un import US bloqué sur la « Region A ». Cette précision faite, pour éviter accessoirement des commentaires déplaisants au sein de notre section ad hoc ci-dessous, on peut rentrer dans le vif du sujet.

Criterion est à l’évidence parti d’un autre master ce qui quelque part, finit d’enterrer la restauration effectuée par Pathé. Pour autant, celui-ci n’est pas non plus exempte de défauts et donc de nouvelles interrogations. Tout comme Pathé, Criterion affirme être parti d’un négatif original et d’un interpositif le tout supervisé par les laboratoires parisiens VDM. De là, l’éditeur new-yorkais a comme à son habitude retravaillé lui-même le master récupéré pour l’adapter à ses standards plutôt élevés niveau encodage. À l’arrivée, on a quelque chose de diamétralement opposé à la philosophie Pathé. Comme ces contrastes qui sont boostés de telle façon que l’on a l’impression d’être reparti plus de 30 ans en arrière quand le standard de visionnage était celui de la télé où il fallait des images limite surexposées. Ce qui a pour conséquence de « déboucher » les nombreuses séquences d’extérieur nuit. Ce que Pathé avait cherché, et à juste titre, de plutôt renforcer provoquant des séquences diurnes pour le moins sombres mais respectant ainsi les standards cinéma mais surtout le point de vue d’un cinéaste qui comme on le disait plus haut, avait réalisé un film sur la nuit et sur le crépuscule d’un homme en presque N&B.

Le Samourai - Capture Blu-ray CriterionCapture issue du Blu-ray Criterion

Dans notre souvenir, cela nous rappelle l’étalonnage constaté en son temps sur le DVD René Chateau où le film était d’ailleurs en 1.66. Un format depuis remisé aux oubliettes après consultation du cadreur du film (Jean Charvein) par Pathé. Un souvenir peut-être erroné mais provoqué incidemment par l’apparition de la fameuse panthère noire déboulant sur la musique de Staruss, Ainsi parlait Zarathoustra (que Kubrick avait rendu célèbre avec son 2001 L’Odyssée de l’espace) avant même que le film ne démarre. Ni une ni deux, on a voulu vérifier si c’était déjà le cas sur le DVD Criterion. Et bien oui ma bonne dame. De là à penser que l’éditeur a simplement upgradé un master vieux de 12 ans… Pas impossible donc mais force est de constater tout de même que l’amoureux du grain argentique en sera pour son argent avec une définition à l’avenant. Et puis, s’il est vrai que l’ensemble nous apparaît un peu trop trahir la photo d’origine, on appréciera trouver une tessiture, une densité et une précision d’ensemble que l’on espérait plus trop. De fait, et en attendant une hypothétique nouvelle restauration (en 4K bien entendu), c’est forcément cette galette qui a nos faveurs pour l’instant.

Le petit comparatif ci-dessous, outre d’illustrer quelque peu nos propos avec les limites intrinsèques pour la chose statique, permettra aussi de constater que l’encodage Pathé zoome un tantinet dans l’image au regard de ce que propose Criterion mais aussi par rapport à la bande annonce visible au sein des bonus de la galette française (celle présente chez Criterion est pour le coup d’un autre siècle). Le nec plus ultra du comble en quelque sorte…

Un petit mot enfin sur les bonus. Criterion et Pathé proposent le même doc intitulé Melville – Delon : d’honneur et de nuit plutôt intéressant bien que peu informatif pour qui connaît un tantinet Melville et les coulisses du Samouraï. Criterion a aussi en mag une très belle intervention de Rui Nogueira passé à la postérité avec son livre culte Le Cinéma selon Jean-Pierre Melville (édition Petite bibliothèque des Cahiers du cinéma). Voilà, voilà. On vous laisse, on a à mater maintenant les inédits du coffret Melville que sont Bob le flambeur, Léon Morin, prêtre, Le Doulos et Un flic. À noter d’ailleurs que ce coffret a le bon ton de s’intituler « Anthologie » et non « Intégrale » puisqu’il y manque L’Aîné des Ferchaux qui fut édité en son temps en DVD par René Chateau. Oui encore lui. Soit le patriarche retranché dans son hôtel particulier de la rue Lauriston n’a pas voulu donner suite à une éventuelle demande de l’intégrer au sein du coffret (au moins en DVD), soit il n’a tout simplement plus les droits du film. Et là cela veut dire qu’il y a embrouille au niveau des ayants droit avec le corollaire d’une ressortie plus qu’hypothétique en DVD et en Blu-ray via un master restauré. Idem pour Le Deuxième souffle qui est aussi chez René et qui est aussi absent du coffret (merci Jérôme de me l’avoir « soufflé »…)

 

Le Samourai - Jaquette Blu-ray 3D - DigibookLe Samouraï de Jean-Pierre Melville (France – 1967) – Édition Limitée Digibook Combo DVD + Blu-ray + Livret – Pathé – Sortie le 7 décembre 2011

Jef Costello, dit le Samouraï, est tueur à gages. Chargé d’abattre le patron d’une boîte de nuit, Jane, sa maîtresse, dot lui servir d’alibi… mais Valérie, pianiste, est témoin du meurtre. Arrêté, Jef est relâché faute de preuves. Les commanditaires du meurtre lui demandent alors d’éliminer Valérie.

Spécifications techniques Blu-ray :

  • Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Français DTS-HD Master Audio 2.0 mono
  • Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
  • Durée : 95min 14s (avec en introduction un panneau mentionnant la restauration 2K)
  • 1 BD-50

Bonus :

  • Melville – Delon : d’honneur et de nuit (HD, 23min 04s)
  • Interview Alain Delon [Monsieur Cinéma – 1967] (SD, 5min 16s)Interview de Jean-Pierre Melville dans le décor de la chambre du Samouraï (SD, 4min 09s)
  • Bande annonce issue du master restaurée (HD, 3min 33s, DTS-HD MA 2.0)
  • Livret écrit par Jean-Baptiste Thoret

Le Samourai - Jaquette Blu-ray 3D - Nouvelle EditionLe Samouraï de Jean-Pierre Melville (France – 1967) – Nouvelle Édition Blu-ray – Pathé – Sortie le 1er août 2012

Galette présente au sein du coffret dit Anthologie Melville éditée par StudioCanal le 17 octobre 2017

Spécifications techniques Blu-ray :

  • Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Français DTS-HD Master Audio 2.0 mono
  • Sous-titres : Français pour sourds et malentendants
  • Durée : 94min 58s
  • 1 BD-50

Bonus :

  • Melville – Delon : d’honneur et de nuit (HD, 23min 04s)
  • Interview Alain Delon [Monsieur Cinéma – 1967] (SD, 5min 16s)
  • Interview de Jean-Pierre Melville dans le décor de la chambre du Samouraï (SD, 4min 09s)
  • Bande annonce issue du master restaurée (HD, 3min 33s, DTS 2.0)

Le Samourai - Jaquette Blu-ray 3D - CriterionLe Samouraï de Jean-Pierre Melville (France – 1967) – The Criterion Collection – Sortie le 14 novembre 2017

Spécifications techniques Blu-ray :

  • Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Français PCM 1.0 mono
  • Sous-titres : Anglais débrayables
  • Durée : 95min 26s (avec intro animée René Château distribution)
  • 1 BD-50

Bonus :

  • Authors on Melville : entretien avec Rui Nogueira (HD, 12min 58s, VF avec des sous-titre anglais débrayables)
  • Authors on Melville : entretien avec Ginette Vincendau (HD, 18min 42s, en anglais)
  • The Lineup : séries d’interviews d’archive de Melville, Delon, Nathalie Delon, Francois Perier, et Catrhy Rosier. Reprotage d’époque sur l’incendie des Studios de la rue Jenner (HD, 24min 10s, VF avec des sous-titres anglais débrayables)
  • Melville – Delon : d’honneur et de nuit (HD, 23min 04s, VF avec des sous-titres anglais débrayables)
  • Bande annonce en très piteuse état (HD, 3min30s, 1.66, VF avec des sous-titres anglais débrayables)
A lire également

Laisser un commentaire