Sur-La-piste-des-Mohawks

Sur la piste des Mohawks en Blu-ray

Premier film en couleur de John Ford qui s’intercale entre Vers sa destinée (sur la jeunesse d’Abraham Lincoln) et surtout Les Raisins de la colère qui reste encore aujourd’hui comme l’une de ses plus grands chefs-d’œuvre, Sur la piste des Mohawks est souvent présenté comme une œuvre mineure dans sa filmographie. Certes, sur la question indienne par exemple, le film n’a pas la maturité de La Prisonnière du désert ou des Cheyennes. On pourra aussi tiquer sur l’interprétation de Claudette Colbert. Difficile en effet de complètement rentrer dans le jeu d’une actrice habituée aux rôles plus urbains et sophistiqués, elle dont la performance quelques années plus tôt dans la comédie romantique et multi oscarisée New-York-Miami, ne cessera par ailleurs de lui coller à la peau.

Sur la piste des Mohawks-Affiche Française d'origine

Un film de commande fordien

Et puis comme le précise Brion dans l’un des deux compléments proposés au sein de cette édition, le film est une commande pour laquelle Henry King fut d’abord pressenti. Ford s’est apparemment laissé séduire car il y avait donc le défi de tourner pour la première fois en couleur mais aussi la promesse de retrouver quelques uns de ses acteurs fétiches dont Henry Fonda. Ces réserves émises, il serait malvenu d’en rester là car Sur la piste des Mohawks est bel et bien un morceau de bravoure qui prend de surcroît à rebours certains des codes du film d’aventure comme celui de ne pas montrer une bataille qui historiquement eu vraiment lieu mais qui surtout était prévue dans le script. C’est Tavernier qui nous le révèle dans l’autre bonus de cette édition, lui-même l’apprenant de Robert Parrish, futur grand réal et alors monteur son sur ce film. Ford ne se sentait pas de mettre en scène cet affrontement entre fermiers et indiens Cherokee manipulés par les anglais et finit par contourner le problème en mettant en place une formidable et très efficace ellipse. Ford filme en fait les soldats fermiers quittant leur foyer, les adieux déchirants du couple puis l’attente des femmes et enfin le retour sous une pluie battante des survivants victorieux mais en piteux états. Un peu en retrait, sur le bas-coté, épuisé, le personnage interprété par Fonda est secouru par sa femme. Transporté à l’abri, allongé et alors que son épouse lui prodigue les premiers soins et le réconforte, voilà qu’il raconte dans un état de quasi délire fiévreux,  ce qui lui est arrivé sur le champ de bataille et ce dont il a été témoin. L’imagination du spectateur faisant le reste.

Cliquez sur les captures ci-dessous pour les visualiser en HD natif

Sur-La-piste-des-Mohawks-21

Un parti pris de mise en scène plus que novateur pour l’époque et qui positionne le film comme une pépite incontournable. D’autant que l’histoire n’est absolument pas étrangère à ce qu’aimait aborder et raconter Ford dans ses films. Ici, l’origine d’un pays et d’une société multi-ethnique dont les fondements sont axés sur des valeurs « fordiennes ». Il y est en effet question d’hommes se battant pour préserver leur terre au moment où la guerre d’indépendance fait rage. D’un groupe soudé et unit face à l’adversité, de personnages secondaires hauts en couleur que Ford traite avec sa gouaille devenue légendaire. D’un western dans la plus pure tradition nostalgique de la « Frontière » dorénavant perdue. Et puis il y a ces paysages magnifiés par une photo expressionniste en diable qui découpe chaque personnage comme pour mieux les surexposer et affirmer définitivement la légitimité de leurs actes. L’épique est donc bien là que les dernières séquences confirment d’ailleurs plastiquement  : l’attaque du fortin et surtout la longue course-poursuite finale à pied.

Un Blu-ray à l’image perfectible

Voilà donc un film datant de 1939 qui de prime abord n’assume pas son âge tant on est totalement estomaqué par la qualité formelle des premiers plans. Le master ne présente en effet aucun défaut, aucunes scories, pas un tremblement, rien, nada de chez nada. Cela en est limite flippant. Et la suite est du même acabit. Par contre, ce qui saute aussi très vite aux yeux est l’aspect charbonneux de certaines séquences tant diurnes que nocturnes. Cela se repère surtout au niveau des visages et des arrières-plans. Un peu comme si l’on découvrait de vielles photos d’exploitation de films couleurs. On pourra aussi déceler un travail de dégrainage plutôt bien fait puisqu’il ne momifie pas l’image sans que pour autant celle-ci gagne vraiment en naturel. Au final, on a certainement affaire à ce qui se fait de mieux en la matière bien qu’il soit aussi évident que cela reste perfectible.

Sur-La-piste-des-Mohawks

Rien à redire par contre pour les deux encodages sonores. VF et VO sont en effet proposées en DTS-HD MA mono 2.0. On préfèrera bien entendu la VO ne serait-ce que pour la fiabilité des dialogues que la traduction d’origine ne rend pas totalement justice. Sans compter que la VF passe de temps à autre en VOST car il semblerait que sur certaines scènes le doublage ait été perdu.

Et puis, comme on le précisait plus haut, cette édition propose deux présentations du film. L’une par Tavernier à la fois analytique et factuelle et l’autre par Brion qui ne fait que développer les quelques lignes qu’il avait écrites sur le film en leur temps pour son très beau bouquin sur John Ford. Une galerie de photos et la bande annonce en N&B d’origine clôture l’interactivité. Sidonis ne nous gratifie donc pas de la plus belle des éditions possibles mais certainement de la plus aboutie pour un éditeur indépendant qui plus que jamais creuse son sillon d’acteur incontournable dans le paysage vidéo français.

Image : 3,5/5
Son : 4/5
Bonus : 3/5

Captures Blu-ray (cliquez sur les visuels pour les visualiser au format HD natif 1920×1080)

Sur la Piste ds Mohawks (Sidonis-Calysta) – 22 janvier 2015

Sur-La-piste-des-Mohawks-Packshot-Blu-ray

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Blu-ray
Master restauré – Couleur
Format image : 1.33 – Résolution film : 1080p, 25i/s
Format son : Français et anglais DTS-HD Master Audio Mono 2.0
Sous-titres : Français
Durée : 1h44

Bonus
Présentation du film par Bertrand Tavernier (38min)
Présentation du film par Patrick Brion (8min)
Bande annonce d’époque (SD, N&B, VO, 2min19s)
Galerie de photos (1min)

5 réflexions sur « Sur la piste des Mohawks en Blu-ray »

  1. Je trouve Sandy sévère pour les vieilles photos d’exploitation qui ne sont pas toujours « charbonneuses » et je trouve les captures de ce Ford vraiment belles et satisfaisantes, en ce qui me concerne. Il faut dire que je possède environ (le nombre augmente presque chaque jour) 3500 photos d’exploitation numérisées dans mon ordinateur, ceci expliquant peut-être cela !
    Sur la centaine de westerns série A, B, C édités en DVD par Sidonis, assez peu de titres sont disponibles en BRD pour le moment. J’avais examiné la première salve qui alternait films en 1.37 (LA FLECHE BRISEE par exemple) et films en 2.35 (LE JARDIN DU DIABLE par exemple). L’image HD des films en 2.35 était systématiquement plus gratifiante que celle des films 1.37. La qualité du matériel chimique argentique et des masters numériques DVD était évidemment variable sur l’ensemble de la collection (j’en avais testé des dizaines) mais globalement bonne.
    Ce qui me fait penser que j’aimerais bien examiner l’édition Sidonis de L’HOMME DE LA LOI de Winner.

  2. Petite remarque : le rendu du film n’est tant pas du à un dégrainage qu’à l’utilisation d’un dupe (parce que FOX sont des gros branques quant à la conservation de certains Technicolor, balancés à la poubelle en 70)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *