Westworld - Image Une Test BRD

Westworld – Saison 1 en Blu-Ray : Comprendre qui pourra !

Soupirs. Cela dit on est loin d’un incident industriel à la Vinyl et les créateurs, qui veulent faire au minimum 5 saisons, sont bien partis pour réaliser leur fantasme. Non parce que bon, faut appeler un chat un chat : Hopkins, il fait du Hopkins depuis des années, et c’est devenu lassant. Stéphane, il va nous tuer ou ça va, on peut le garder dans son salon ? Le problème, c’est que tout tenait en 5 épisodes, et pas 10.

Westworld

J’ai dégusté son foie avec des fèves au beurre, et un excellent chianti. On te balance un casse-tête, plusieurs intrigues mélangées à des époques différentes, tu secoues le tout, tu mets une musique inspirée et envoûtante, et t’as un trompe-l’œil qui sera assez séduisant pour rassembler chaque semaine suffisamment de téléspectateurs en vue d’une saison 2, même si l’audience n’est pas si haute qu’espérée, surtout pour une série censée prendre la relève de Game of Thrones, la poule aux œufs d’or d’HBO. C’est donc le moment d’être en roue libre et d’écrire ce qui me passe par la tête, histoire d’embrouiller encore plus.

Westworld

Donc côté rythme, c’est pas ça, et il m’est arrivé de m’endormir. Tiens, je n’ai pas parlé d’Anthony Hopkins. Alors oui, les thèmes abordés sont excitants, le concept du parc d’attraction futuriste qui vous plonge dans le Far-West est assez génial, le casting est formidable, et tout était réuni pour faire une série d’enfer. Le piano qui marche tout seul, c’est un vrai ! Vous ne comprenez rien, tant mieux, vous allez trouver ça génial ! Tout ça pour vous dire qu’il est très risqué d’acheter ce Blu-ray si vous n’êtes pas déjà fan de la série – et dans ce cas, vous apprécierez le montage à la mord-moi-le-nœud de cet article.

Westworld

En accéléré ça m’a pris quand même une grosse demi-heure mais j’ai appris quelque chose d’assez incroyable alors je vous le dis avant de finir ce calvaire. Et je n’ai rien dit non plus sur le générique : mignon, mais il dure une plombe et faut accélérer à chaque fois. À l’image de la série, on étire, on étire, on étire. Qu’il était naïf, votre dévoué Julio, quand il s’est embarqué dans Westworld, penchant vers Stéphane Argentin, fasciné (« Tu verras, les robots vont finir par tous nous tuer »), plutôt que vers Sandy Gillet, blasé (« Quand y a plus de pile, un robot c’est pas plus dangereux qu’une boite de conserve. »). Je suis le seul à être agacé par ses tics ?

Westworld

La bonne nouvelle, c’est que le montage des bonus est classique donc tout se laisse regarder sans déplaisir pour ceux qui ont apprécié la série. Et oui, c’est un peu facile de faire un montage qui rend les choses incompréhensibles pour masquer le creux de l’entreprise. Ce qu’il y a de bien avec ce genre d’article qui sera au final aussi incompréhensible que la série dont il parle, c’est qu’on peut écrire un peu n’importe quoi, personne ne va s’embêter à tout remettre dans l’ordre. Sans moi les gars !

Allez, un bonus pour la route, en spécial dédicace pour Sandy

Westworld - Saison 1 - Jaquette Blu-rayWestworld Saison 1 : Le Labyrinthe – Édition Blu-ray – créé par Jonathan Nolan, Lisa Joy d’après le film Mondwest (Westworld) écrit par Michael Crichton (USA – 2016) – Warner Home Vidéo France – Sortie le 8 novembre 2017

À Westworld, un parc d’attractions dernier cri, les visiteurs paient des fortunes pour revivre le frisson de la conquête de l’Ouest. Dolores, Teddy et bien d’autres sont des androïdes à apparence humaine créés pour donner l’illusion et offrir du dépaysement aux clients. Pour ces derniers, Westworld est l’occasion de laisser libre-cours à leurs fantasmes. Cet univers bien huilé est mis en péril lorsqu’à la suite d’une mise à jour, quelques robots commencent à adopter des comportements imprévisibles, voire erratiques. En coulisses, l’équipe, qui tire les ficelles de ce monde alternatif, s’inquiète de ces incidents de plus en plus nombreux. Les enjeux du programme Westworld étant énormes, la Direction ne peut se permettre une mauvaise publicité qui ferait fuir ses clients. Que se passe-t-il réellement avec les androïdes ré-encodés ?

Spécifications techniques Blu-ray :

  • Image : 178:1 encodée en AVC 1080/24p
  • Langues : Anglais DTS-HD Master Audio 5.1 et Français DD 5.1
  • Sous-titres : Français
  • Durée : 10 épisodes de 60min
  • Livret collector Guide de Delos (24 pages)

Bonus (en HD et VOST) :

  • Blu-ray 1 :
    – Au sujet de la série (2min 13s)
    – Une invitation sur le plateau (2min 16s)
    – Le grand moment : Teddy contre l’homme en noir (1min 55s) / Un hôte se sabote (1min 55s)
    – Bienvenue à Westworld (7min 43s)
    – Réalisation du rêve : la première semaine sur le plateau de Westworld (11min 22s)
    – Imaginer le générique  (14min 08s)
  • Blu-ray 2 :
    – La réalité de l’I.A. : Westworld (4min 30s)
    – Le grand moment : Maeve obtient une réponse (1min 38s) / Bernard fait face à un saboteur surprise (1min 23s) / Le sacrifice du Dr Ford (1min 38s)
    – Bêtisier (1min 40s)
  • Blu-ray 3 :
    – Le grand moment : La vérité sur Bernard (2min 23s) / La nouvelle histoire du Dr Ford (3min 53s)
    – La clé des accords (8min 05s)
    – Créer l’histoire (29min 16s)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *