Mad Max - Blu-ray Shout Factory

Mad Max : Retour sur la trilogie originelle en Blu-ray

À l’heure où débarque dans les salles obscures le 4ème opus de la saga Mad Max qui promet une véritable furie bitumineuse et dont Sandy est sorti tout émoustillé (c’est dire), il nous a semblé opportun de revenir aux origines du mythe. Non pas tant sur ses aspects artistiques auxquels ont déjà été consacrés des ouvrages entiers, mais plus précisément à l’aune des éditions Blu-ray, et tout particulièrement celles de l’opus initial qui ne sont pas du tout logées à la même enseigne de part et d’autre de l’Atlantique.

mad-max-affiche-francaise-originale

Depuis plusieurs semaines déjà, Warner Home Vidéo France a lâché son rouleau compresseur publicitaire pour promouvoir la sortie de Mad Mad Fury Road accompagné d’un petit encart qui annonce « Et replongez dans l’univers de Mad Max. Les trois films mythiques en éditions inédites Steelbook Blu-ray ». Ou l’art du marketing de faire passer des vessies pour des lanternes aux yeux du consommateur béotien avec une appellation « inédite » passablement galvaudée (une fois de plus ?). En effet, le deuxième film, également connu sous le nom de Road Warrior, était déjà paru aux premières heures du Blu-ray fin 2007 tandis qu’un coffret intégral en édition dite « Prestige » sous forme d’un mini-jerrican renfermant les trois films de la trilogie originelle avait vu le jour en septembre 2013. Soit la toute première fois où les trois longs-métrages étaient disponibles sur support Blu-ray dans l’Hexagone.

Mad Max - The Road Warrior - Affiche France

Et si les opus n°2 (Road Warrior) et n°3 (Au-delà du dôme du tonnerre) sont la propriété de Warner Home Vidéo à l’international, il n’en va pas de même du premier film qui avait déjà eu les honneurs d’une édition parue chez MGM outre-Atlantique en octobre 2010 tandis qu’une nouvelle édition vient tout juste de voir le jour, toujours sur les terres de l’Oncle Sam, le 5 mai dernier, sous la bannière de Shout Factory. Et c’est précisément cette triangulaire (Warner vs MGM vs Shout) du Mad Max originel qui a titillé notre curiosité quant à l’édition optimum permettant de (re)découvrir dans les meilleures conditions possibles à l’heure actuelle le long-métrage à l’origine du mythe. Avant d’entrer dans le vif du sujet, précisons toutefois que, à l’exception des Blu-ray édités par Warner, toutes zones, ceux de MGM et Shout sont encodés « Zone A » et requièrent donc impérativement un lecteur toutes zones ou Zone A pour les lire.

Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre - Affiche France

La scène d’ouverture de Mad Max premier du nom, soit un quart d’heure de furie mécanique anthologique n’ayant rien perdu de sa superbe, permet d’entrée de jeu d’établir un premier constat : le master vidéo utilisé dans les trois cas est virtuellement identique. On y retrouve le même cadrage, la même colorimétrie et la même propreté de l’image moyennant quelques petzouilles qui traînent encore de ci de là mais sans perturber outre-mesure le plaisir de visionnage. Une fois de plus, les captures comparatives qui illustrent cet article valent ce qu’elles valent mais permettent néanmoins de confirmer ces dires (et oui, pour aussi identiques qu’elles puissent apparaître, il s’agit bien de captures issues des trois éditions différentes). Le master étant « hors de cause » si l’on peut dire, la différence entre les trois éditions survient donc au niveau de l’encodage. Bien que proposé dans son format d’origine 2.35:1 encodé en AVC 1080/24p, le rendu vidéo varie de façon plus ou moins significative de l’une à l’autre. À ce petit jeu, notre préférence irait au MGM, plus granuleux et à la compression plus discrète là où Shout lisse davantage le rendu tandis que Warner laisse apparaître de petites défaillances compressives ici et là. Tout ceci se tient dans un mouchoir mais les puristes de l’argentique se tourneront néanmoins plus volontiers du côté de l’édition MGM.

Cliquez sur les captures ci-dessous pour les visualiser dans leur format natif

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Mad Max - Blu-ray Shout FactoryBlu-ray Shout Factory

Mad Max - Blu-ray MGMBlu-ray MGM

Mad Max - Blu-ray Warner Home VideoBlu-ray Warner Home Vidéo

Côté son, les éditions MGM et Shout se tiennent au coude à coude puisque proposant toutes deux la piste australienne originelle en DTS-HD Master Audio 5.1 ainsi qu’en mono d’origine encodé en DTS-HD Master Audio 2.0. La piste 5.1 est définitivement celle à privilégier de par sa propension à offrir une exploitation multicanale très efficiente aussi bien au niveau de la musique que des différentes courses-poursuites mais sans pour autant chercher à artificialiser outre-mesure la bande son à la moindre occasion, garantissant ainsi un excellent compromis entre clarté des dialogues et furie des scènes mécaniques. La différence entre les deux éditions concerne les pistes « annexes » et notamment le doublage américain proposé en DTS-HD Master Audio 2.0 chez Shout et en DD 2.0 chez MGM (rappelons pour l’anecdote que Mad Max ayant été jugé incompréhensible par l’exploitant yankee de l’époque, celui-ci avait jugé opportun de procéder à un doublage « américain » du film en lieu et place de la version australienne d’origine). Notons également que l’édition MGM propose des pistes française et espagnole en DD 2.0 mono absentes de l’édition Shout. Quant à l’édition Warner, elle fait carrément tout à l’envers, proposant la piste australienne en DD 5.1 (640Kb/s) et le doublage américain en DTS-HD Master Audio 5.1. Exit donc le privilège du flux HD à la piste originelle tandis que les pistes monophoniques sont carrément passées à l’as. Ce que l’on qualifiera de choix éditorial à tout le moins discutable sinon totalement à côté de la plaque.

Mad Max 2 - The Road Warrior - Blu-ray Warner Home Video

Côté bonus, Shout s’est fendu d’une interview flambant neuve en compagnie de Mel Gibson, Joanne Samuel (la compagne de Max dans le film) et David Eggby (directeur photo). Si l’initiative peut sembler fort louable de prime abord, ce triple entretien croisé reprend peu ou prou le contenu du très réussi documentaire rétrospectif intitulé Mad Max : The Film Phenomenon (présent aussi sur le MGM) tandis que la meilleure façon de se plonger dans les coulisses du film restera encore le commentaire audio (présent aussi sur le MGM) du quatuor Jon Dowding (directeur artistique), David Eggby (directeur photo), Chris Murray (responsable des effets spéciaux), Tim Ridge (historien du cinéma). On aurait apprécié un tout nouveau commentaire en compagnie, à tout le moins, de George Miller sinon du cinéaste accompagné de Mel Gibson, mais une telle alternative sera sans doute de la partie à l’occasion d’une future réédition (ou d’un futur coffret quadrilogie qui sait ?). Une absence d’autant plus regrettable que les propos de Miller accompagné de son chef op Dean Semler au sein du commentaire audio présent sur Mad Max 2 se révèlent plus qu’enrichissants. C’est d’ailleurs bien là le seul bonus digne d’intérêt présent au sein du coffret trilogie proposé par Warner puisqu’à l’exception dudit commentaire et d’une malheureuse bande annonce, les trois films affichent une interactivité inexistante. MGM n’a-t-il pas voulu concéder les droits de ses bonus sur le premier film ou bien Warner n’a-t-il pas consenti les efforts (financiers) suffisants pour s’en porter acquéreur ? Toujours est-il qu’à l’arrivée, l’édition Blu-ray de Mad Max proposée dans l’Hexagone par Warner Home Vidéo apparaît très clairement comme l’édition à éviter. Quant au duel entre MGM et Shout, notre préférence pencherait plus volontiers du côté du lion rugissant grâce à un rendu vidéo un poil plus attrayant.

Quant à Mad Max 2 et Mad Max 3, tous deux sous l’égide de Warner Home Vidéo, les prestations techniques sont peu ou prou équivalentes avec une image très appréciable grâce à un master globalement propre et un encodage de bon aloi tandis que côté son, la VO DTS-HD Master Audio 5.1 saura assurer le spectacle. Sur chacun des trois films, on notera la présence d’une piste française DD 2.0 monophonique que l’on ne conseillera qu’aux seuls anglophobes tant le rendu acoustique se révèle à des années lumières de ses consœurs anglophones.

Mad Max 3 - Beyond Thunderdome - Blu-ray Warner Home Video

Reste pour conclure la question de savoir s’il convient ou non de craquer pour le fameux coffret intégral proposé par Warner en France. Au regard de notre analyse ci-dessus, la réponse sera très clairement « non » ; si toutefois vous disposez d’un lecteur Blu-ray Zone A ou Zone All. D’autant que les films sont depuis disponibles à l’unité dans l’Hexagone. On ne saura alors que trop vous conseiller de porter votre choix sur l’édition MGM de Mad Max parue en 2010 outre-Atlantique, sur le Blu-ray français (ou US si vous préférez, ce sont les mêmes de toute façon) de Mad Max 2 et de faire l’impasse sur le nettement plus dispensable Au-delà du dôme du tonnerre (1985). Un troisième opus dont l’approche résolument plus « optimiste / enfantine » valut (à raison) au film d’être comparé au troisième volet de la trilogie Star Wars : Le Retour du Jedi (1983) et ses Ewoks. Un parti-pris qui tranchait radicalement avec Mad Max 2 (1981), considéré (à raison là-aussi) comme l’une des toutes meilleures suites de l’histoire du Septième Art, faisant là encore écho à un certain Empire contre-attaque (1980) en tant qu’œuvre d’une noirceur insondable n’ayant d’égale que la maestria de ses scènes d’action (la course-poursuite finale, l’une des plus anthologiques du Septième Art).

Quant à Mad Max (1979) premier du nom, œuvre séminale s’il en est et tout premier long-métrage réalisé par George Miller qui révéla par la même occasion la future star Mel Gibson, sa portée va bien au-delà du simple revenge movie auquel certains le cantonnèrent alors. Il suffit pour s’en convaincre d’observer attentivement la magnifique jaquette de l’édition Blu-ray Shout avec d’un côté cette bande de fous furieux adaptes de l’ultra-violence qui ne seront pas sans rappeler les célèbres droogies d’Orange mécanique et de l’autre les forces de l’ordre chapeautées par une justice inefficace au possible (cf. le face à face entre Johnny Boy et le motard Jim Goose). La seule alternative possible serait alors la justice solitaire ? Et notre Max de sombrer dans la folie vengeresse du titre et future annonciatrice de la noirceur post-apocalyptique dans laquelle s’abîmera le chef d’œuvre qu’est Mad Max 2. Pas étonnant dans de telles circonstances et au regard de cette peinture d’une société totalement en proie à la violence que Mad Max premier du nom mettra en France près de trois ans avant de voir son interdiction initiale aux moins de 18 ans commuée en interdiction aux moins de 16 ans pour finalement être exploité en salles à large échelle en janvier 1982, quelques mois seulement avant Mad Max 2 qui sortira au cours de l’été suivant. Les résultats au box-office ne se feront pas attendre avec respectivement 2,5M et 3,6M d’entrées (2,5M d’entrées pour le n°3 en 1985). En attendant de connaître le sort que réservera le public au 4ème opus : Mad Max Fury Road.

Mad Max – Collector’s Edition (Zone A)

Éditeur : Shout Factory
Date de sortie : 5 mai 2015

Mad Max - Blu-ray Shout Factory - Jaquette

Notes :
Image : 3,5/5
Son : 4/5
Bonus : 3/5

Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais australien DTS-HD MA 5.1, Anglais australien DTS-HD MA 2.0 Mono, Anglais doublage américain DTS-HD MA 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais
– Durée : 1h 33min 10s
– 1 BD-50

Bonus (VO) :
– Commentaire audio de Jon Dowding, David Eggby, Chris Murray et Tim Ridge
– Interview de Mel Gibson, Joanne Samuel et David Eggby (26min 27s)
– Mel Gibson : The High Octane Birth of a superstar (16min 43s)
– Mad Max : The Film Phenomenon (25min 35s)
– Bandes annonces (4min 02s)
– Spots TV (1min 26s)
– Galerie photos

Captures Blu-ray – Mad Max (Shout Factory)

Mad Max (Zone A)

Éditeur : MGM
Date de sortie : 5 octobre 2010

Mad Max - Blu-ray MGM - Jaquette

Notes :
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 2,5/5

Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais australien DTS-HD MA 5.1, Anglais australien DTS-HD MA 2.0 Mono, Anglais doublage américain DD 2.0 Mono, Français DD 2.0 Mono, Espagnol DD 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais pour sourds et malentendants, Espagnols
– Durée : 1h 33min 10s
– 1 BD-50

Bonus (VO) :
– Commentaire audio de Jon Dowding, David Eggby, Chris Murray et Tim Ridge
– Mel Gibson : The High Octane Birth of a superstar (16min 43s)
– Mad Max : The Film Phenomenon (25min 35s)
– Bande annonce originale australienne (1min 58s)
– 4 spots TV
– Galerie d’affiches internationales

Mad Max – L’intégrale – Édition prestige (Zone All)

Éditeur : Warner Home Vidéo
Date de sortie : 5 septembre 2013

Mad Max - Blu-ray Warner Home Vidéo - Jaquette Intégrale

Notes :
Image : 3,5/5
Son : 3,5/5
Bonus : 0,5/5

Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais australien DD 5.1, Anglais doublage américain DTS-HD MA 5.1, Français DD 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais, Français
– Durée : 1h 33min 10s
– 1 BD-25

Bonus (VO) :
– Bande annonce (3min 07s)

Mad Max 2 : The Road Warrior – L’intégrale – Édition prestige (Zone All)

Éditeur : Warner Home Vidéo
Date de sortie : 5 septembre 2013

Notes :
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 2/5

Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DD 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais, Français
– Durée : 1h 35min 29s
– 1 BD-25

Bonus (VO) :
– Introduction par Leonard Maltin (3min 37s, VOSTF)
– Commentaire audio de George Miller et Dean Semler
– Bande-annonce (2min 31s)

Captures Blu-ray – Mad Max 2 : The Road Warrior (Warner Home Vidéo)

Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre – L’intégrale – Édition prestige (Zone All)

Éditeur : Warner Home Vidéo
Date de sortie : 5 septembre 2013

Notes :
Image : 4/5
Son : 4/5
Bonus : 0,5/5

Spécifications techniques :
– Image : 2.35:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais DTS-HD MA 5.1, Français DD 2.0 Mono
– Sous-titres : Anglais, Français
– Durée : 1h 46min 59s
– 1 BD-50

Bonus (VO) :
– Bande annonce (1min 29s)

Captures Blu-ray – Mad Max : Au-delà du dôme du tonnerre (Warner Home Vidéo)

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *