Exodus - Gods and Kings - Blu-ray

Exodus – Gods and kings en Blu-ray – Tu visionneras (ou pas) !

Depuis quelques années, et suite au succès de Gladiator, Ridley Scott s’est spécialisé dans le « grand » film épique en costumes un peu pompier. Les admirateurs de ses débuts qui considéraient Les Duellistes comme un véritable chef d’œuvre, ne lui ont jamais réellement pardonné de verser dans les facilités du film grand public. Exodus – Gods and kings, qui vient de sortir en DVD et Blu-ray, marquera-t-il un regain d’intérêt de la part de ceux qui l’adulaient par le passé ?

Moïse begins

Avec Exodus – Gods and kings, Ridley Scott y va donc de « son » adaptation de l’Exode, épisode de l’Ancien Testament déjà évoqué au cinéma dans Les Dix commandements de Cecil B. DeMille. Et dès les premières minutes du film, on sent bien en tant que spectateur que la volonté de Scott n’est pas de marcher sur les plates-bandes du film avec Charlton Heston, mais au contraire de signer quelque chose de très différent, en tentant d’insuffler davantage de réalisme dans le récit de la vie de Moïse, comme si son idée était d’en faire un film « à hauteur d’homme ». Pour ce faire, le cinéaste va essayer autant que faire se peut de remettre la vie de Moïse dans son contexte historique, en prenant le parti risqué d’expliquer « rationnellement » tous les éléments les plus surnaturels de l’Exode tout en faisant le choix d’en passer d’autres sous silence. Exit donc les dieux Égyptiens, on passe également à la trappe les multiples notions religieuses qui pourraient apparaître un peu trop abstraites pour des esprits cartésiens, et on s’efforce de prendre le Mythe sous l’angle du naturalisme le plus strict.

Exodus

Comme Christopher Nolan et Christian Bale avaient déjà entrepris de « démonter » le mythe Batman avec Batman begins et ses suites, Scott et le même Bale décident de faire subir le même sort à l’une des figures les plus célèbres de l’Ancien Testament, Moïse étant également représenté comme un sombre guerrier vaguement dérangé. L’incarnation de Moïse par Christian Bale n’a d’ailleurs à ce sens rien d’innocent : après la trilogie consacrée à Batman, Exodus s’impose en fait comme une sorte de Moïse begins. Rassurez-vous, « Dieu » apparaîtra tout de même bel et bien dans Exodus – Gods and kings (il eut été difficile de faire autrement tout de même), mais la seule figure divine que nous représentera à l’écran le réalisateur d’Alien est le « Tout-Puissant » hantant sous la forme d’un enfant l’esprit d’un Moïse aussi illuminé que complètement paumé, torturé, hagard, le cheveu hirsute et l’œil fou (du pur Christian Bale en quelque sorte).

Au final bien sûr, Exodus – Gods and kings s’avèrera suffisamment spectaculaire et bien tenu pour tenir le spectateur en haleine pendant deux heures et trente minutes, mais là où le bât blesse un peu, c’est qu’en réalité, les tentatives d’extrême rationalisation du récit par Scott et son équipe tombent toutes un peu à l’eau : il semble en effet difficile d’expliquer tous les éléments de l’Exode, récit rempli d’éléments paraboliques et/ou symboliques par excellence, uniquement par le prisme de la Science et de l’Histoire. Un coup dans l’eau sur le fond, mais un agréable divertissement dans la forme.

Et puis si cet avis ne vous suffit pas, vous pourrez toujours aller lire celui de mon confrère mais néanmoins ami Sandy qui à l’époque de la sortie fut encore moins tendre…

exodus-capture-bluray-Fox (07)

Un Blu-ray soigné

Le Blu-ray édité par 20th Century Fox fait, côté image, vraiment figure de galette de démonstration. L’image est d’une précision et d’une limpidité extraordinaire, les couleurs en envoient plein les mirettes, et les contrastes sont d’une solidité à toute épreuve. Côté son, la piste VO, mixée en DTS-HD Master Audio 5.1, fait honneur à l’ampleur du film. Les scènes de bataille en particulier, ainsi que les séquences dédiées aux « plaies » de l’Égypte entreprises à énorme échelle par le cinéaste s’avèrent d’un dynamisme et d’une force tout simplement bluffantes. La version française, par ailleurs vaguement relâchée au niveau des dialogues, doit quant à elle se contenter d’un encodage DTS 5.1 souvent tonitruant, mais faisant tout de même pale figure quand on la compare à la version originale, surtout en termes de finesse et de précision.

La section suppléments contient, outre un commentaire audio de Ridley Scott et Jeffrey Caine proposé en VOST (cela parait bête de le préciser, mais beaucoup d’éditeurs ne prennent malheureusement plus la peine de sous-titrer ce genre de suppléments « de niche », que finalement bien peu de personnes prendront de toute façon la peine d’écouter), on trouvera un module « historique » sur Moïse en PiP (Picture in Picture) évoquant largement la volonté de naturalisme des auteurs du film, et une série de scènes coupées et/ou intégrales souvent intéressantes.

Il est cependant à noter qu’il existe, comme dans le cas de Prometheus il y a quelques années, une édition Blu-ray « collector » contenant, en plus des versions 2D et 3D du film et des suppléments cités ici, un Blu-ray entièrement dédié aux bonus contenant notamment un making of d’une durée de 2h30.

Image : 5/5
Son : 4/5
Bonus : 3/5

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Exodus – Gods and kings – Édition Blu-ray

Éditeur : 20th Century Fox
Date de sortie : 27 mai 2015

Spécifications techniques :
– Image : 1.85:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais DTS-HD MA 5.1 et Français DTS 5.1
– Sous-titres : Français
– Durée : 150min
– 1 BD-50

Bonus (VOST) :
– Commentaire audio de Ridley Scott et Jeffrey Caine
– 9 scènes coupées et intégrales (15min)
– Le guide historique : informations sur Moïse et l’Exode en cours de visionnage (module PiP)
– Bande-annonce

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *