Mad Max Fury Road - Blu-ray

Mad Max Fury Road : Un Blu-ray (U.S.) aussi fou furieux que le film !

Sorti dans les salles obscures en pleine effervescence cannoise, Mad Max Fury Road ne se sera pas seulement contenté d’enflammer la Croisette, il aura également su séduire tout à la fois la critique et le public…

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Mad Max Fury Road - Blu-ray

Et si les scores au box-office sont plus que confortables à défaut d’être titanesques ($373M de recettes mondiales dont $152M aux USA et 2,3M d’entrées en France, soit le « résultat le plus faible » dans l’Hexagone derrière les 2,5M, 3,6M et 2,5M respectifs des trois premiers opus), ces chiffres ne sont absolument pas représentatifs des avis quasi-unanimement dithyrambiques qu’a récolté le film comme en attestent les moyennes sur IMDB, Rotttentomatoes ou encore Metacritic. D’aucuns sont même allés jusqu’à introniser ce Mad Max Fury Road comme un nouveau classique instantané en matière de film post-apocalyptique là où des opinions plus modérées (à l’image de la critique de Sandy) vantent les mérites d’une « action sévèrement burnée » mais auquel il manque de la « moelle question histoire ».

Mad Max Fury Road - Blu-ray

Et ce n’est certainement pas Miller qui démentira de telles assertions, lui qui, au sein des suppléments du Blu-ray, évoque son Mad Max Fury Road comme un « film très cinétique » et une histoire écrite sous la forme d’un gigantesque storyboard de près de 3500 planches où les personnages « parlent quand c’est strictement nécessaire ». Est-ce à dire que ce quatrième opus se résume à une course-poursuite aussi effrénée sur la forme que décérébrée sur le fond ? Que nenni car comme le soulignent là-encore les différents bonus qui s’attardent sur la conception des accessoires et autres costumes sans oublier bien sûr un passage en revue exhaustif des véhicules-phares, Mad Max Fury Road est bardé de métaphores. À l’image de la symbolique de chacun de ses bolides : l’ère industrielle (The People Eater), le trône (The Gigahorse) ou encore la chapelle (The War Rig), véritable personnage à part entière qui permettra à ses occupants de fuir la citadelle d’Immortan Joe au cours de la première moitié du récit avant de comprendre, non sans douleur (Furiosa qui, pour la seule fois du film, s’effondre en hurlant à genoux) que leur unique porte de salut pour des lendemains hypothétiquement meilleurs est de revenir sur leurs traces… Pour tenter de transformer ce lieu d’asservissement social (les nantis dans les hauteurs avec toutes les « commodités » : eau, nourriture, etc. tandis que la populace, affamée, déformée et aux abois croupie dans la fosse) en éventuel havre de paix.

Mad Max Fury Road - Blu-ray

Dans l’une des trois scènes coupées dont l’action prend place précisément au sein de ladite citadelle, une femme fait offrande de son nouveau-né pour rejoindre les hautes sphères de l’édifice avant de finalement s’offrir elle-même en tant que « mère nourricière ». Une séquence non retenue qui sur-soulignait cette thématique d’asservissement du beau sexe alors là-même que Miller retrace précisément l’émancipation de ces cinq « femmes pondeuses » tout au long du film en parallèle de l’introduction d’un alter-ego au laconique Max Rockatansky en la personne de Furiosa. Soit, au travers de ces différents bonus, la preuve réaffirmée, si besoin était, que Mad Max Fury Road ne doit pas être cantonné à une simple déferlante d’acier et de chair mais être bel et bien perçu comme une véritable petite merveille de récit post-apocalyptique à scruter de très près pour en saisir tous les textes sous-jacents : un « monde vert » qui n’est plus qu’illusoire, un monde où, de la bouche même de Furiosa, « tout fait mal », etc. Et quelle meilleure solution pour ce faire que la présente édition Blu-ray qui, sans la moindre surprise, laisse éclater des qualités techniques aussi affolantes que le film lui-même et restitue à la perfection la « vision de Miller » évoquée à plusieurs reprises par les différents intervenants au sein des bonus. Pour faire court : ce Blu-ray de Mad Max Fury Road est un véritable top démo. Point barre.

Mad Max Fury Road - Blu-ray

L’interactivité en revanche laisse davantage sur sa faim. Si les cascades, les bolides ou encore les personnages de Max et Furiosa sont au cœur des bonus, quid de la musique ou encore du montage ? Quid également des 20% de storyboards évoqués par Miller qui n’ont pas été retenus dans le métrage définitif ? Au passage, une petite option Picture-in-Picture n’aurait pas été de refus pour profiter côte à côte du film et desdits storyboards. Pourquoi le choix de la Namibie alors que les trois premiers opus avaient été intégralement tournés dans le désert australien ? Tout juste y est-il question du choix d’un lieu de tournage permettant d’obtenir « 4 ou 5 nuances de paysage ». Quid de la fameuse version noir et blanc du film un temps évoqué ? Là encore, il y est simplement question d’essais « noir sur noir » pour la toute première cascade en ouverture du film (celle où Max se fait capturer) sans aucune autre précision ultérieure. Et enfin, pourquoi aucun module ne se penche-t-il sur les différents effets numériques ? Certes, les bonus mettent bien en avant le fait que toutes les scènes d’action sans exception ont été réalisées en vraie (de ce côté-là, rien à redire, les $150M de budget se voient à l’écran) mais ont bien été « prolongées » informatiquement.

Mad Max Fury Road - Blu-ray (Bonus) Mad Max Fury Road - Blu-ray (Bonus) Mad Max Fury Road - Blu-ray (Bonus)

Autant de questions qui trouveront peut-être des réponses dans une future édition collector (à l’occasion des 40 ans du premier Mad Max en 2019 ?). Pour l’heure, on ne boudera pas notre plaisir de (re)découvrir sans modération ce Mad Max Fury Road par l’entremise de la présente édition Blu-ray qui vient de voir le jour Outre-Atlantique… En attendant de découvrir ce que nous réservera l’édition hexagonale prévue quant à elle pour le 14 octobre prochain : la VF aura-t-elle droit à une piste HD (comme ce fut le cas pour Pacific Rim ou encore Gravity) ? Pour l’heure il est question de Dolby Atmos mais sans aucune précision quant aux langues concernées. Et qu’en sera-t-il du documentaire inédit sur les coulisses de la saga intitulé The Madness of Max annoncé au sein du coffret anthologie réunissant les quatre opus ? Réponse le 14 octobre 2015…

Notes :
– Image : 5/5
– Son : 5/5
– Bonus : 2,5/5

Cliquez sur les captures Blu-ray ci-dessous pour les visualiser au format HD natif 1920×1080

Mad Max Fury Road – Édition Blu-ray (Import USA)

Éditeur : Warner Home Vidéo
Date de sortie : 1er septembre 2015

Spécifications techniques :
– Image : 2.40:1 encodée en AVC 1080/24p
– Langues : Anglais Dolby Atmos 7.1 & Français (Québécois) Dolby Digital 5.1
– Sous-titres : Anglais, Français
– Durée : 2h 00min 23s

Bonus (VOSTF & HD) :
Maximum Fury : Filming Fury Road (28min 38s)
Mad Max : Fury on Four Wheels (22min 37s)
The Road Warriors : Max and Furiosa (11min 18s)
The Tools of the Wasteland (14min 26s)
The Five Wives : So Shiny, So Chrome (11min 11s)
Fury Road : Crash & Smash (4min 02s)
– 3 scènes coupées (32s, 1min 49s, 59s)

Mad Max Fury Road - Packshot Blu-ray US

  Lâchez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *