Tous les articles par Nicolas Thys

Ailleurs – Entretien avec Gints Zilbalodis

Jeune cinéaste letton de 26 ans, Gints Zilbalodis a déjà à son actif plusieurs courts métrages, animés ou en prises de vues réelles. Ailleurs (retrouvez notre critique ici) est son premier long métrage, onirique, angoissant et prenant, réalisé intégralement seul et en images de synthèse. À défaut de pouvoir le rencontrer pour la sortie de son film dans les salles françaises (à DC on ne rigole avec la distanciation sociale), nous lui avons posé quelques questions par mail sur ses méthodes de travail et ses prochains projets. Questions auxquelles il a eu la gentillesse de nous répondre longuement.  Continuer la lecture de Ailleurs – Entretien avec Gints Zilbalodis

Ailleurs – Le Destin du voyageur

Un paysage désertique en images de synthèse. Des aplats de couleurs minimalistes. Un arbre et un parachutiste aux formes peu détaillées. Une impression de flottement, d’arriver au cœur d’un jeu vidéo au budget limité. Voilà la première image d’Ailleurs dont on ne saura guère plus des tenants et des aboutissants. Magie du cinéma sans parole – courant en animation, surtout dans le court métrage – qui emporte le spectateur dans un monde, un peu à l’image du nôtre mais jamais totalement, dont les mystères ne seront jamais élucidés, pas même dans une résolution aussi mystérieuse que le point de départ. À la manière du héros de la Tortue rouge, nul ne sait d’où il vient, qui il est, pourquoi il est arrivé, où il est, ni ce qu’il fait. Il s’y trouve, veut s’échapper et son trajet débute alors. Ici le cheminement est plus matériel que spirituel contrairement au film de Michael Dudok de Wit mais les deux dimensions ne sont jamais bien loin et font écho l’une avec l’autre. Continuer la lecture de Ailleurs – Le Destin du voyageur

Cartoon movie 2020 : L’animation au temps du Corona

Le Cartoon movie 2020 s’est déroulée début mars à Bordeaux et a échappé de peu à l’annulation due au confinement même si le Coronavirus (et le Brexit dans une moindre mesure) était présent dans les conversations des 900 participants. Ce forum professionnel, qui fêtait son 22ème anniversaire, a vu se succéder dans deux salles en parallèle et pendant deux jours des présentations de dix ou vingt minutes de longs-métrages d’animation emmenés par des sociétés européennes ou désireux d’être coproduits ou distribués en Europe.

Continuer la lecture de Cartoon movie 2020 : L’animation au temps du Corona

J’ai perdu mon corps – La Main sans visage

Depuis son passage remarqué à la Semaine de la critique lors du festival de Cannes 2019, J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin a accumulé sélections et grands prix dans divers festivals pour enfin sortir sur grand écran en France. C’est une chance car, à l’exception de l’hexagone, du Benelux, de la Turquie et de la Chine, Netflix a acheté les droits du film. Les possibilités de le voir en salles seront donc limitées dans les autres territoires bien que possibles puisqu’il est déjà bien engagé dans la course à l’oscar du meilleur film d’animation et doit pour cela être montré au cinéma.

Continuer la lecture de J’ai perdu mon corps – La Main sans visage

Ville Neuve – Douceurs et douleurs animées

En projet depuis 2012 et terminé l’année passée, Ville Neuve de Félix Dufour-Laperrière arrive enfin sur les écrans français après une sélection à la Mostra de Venise en 2018. Le cinéaste, animateur et documentariste québécois, avait déjà été remarqué pour plusieurs courts métrages et un essai filmé. Sur le papier, ce premier long métrage animé était aussi excitant qu’étonnant tant le thème abordé avait de quoi surprendre : une histoire d’amour, adaptée d’une nouvelle de Raymond Carver, sur fond de tensions politiques propres au Québec. Ce qui peut sembler naturel dans l’animation asiatique : des thématiques adultes, la présentation du quotidien, une intimité amoureuse, une implication politique, n’est pas si évident ailleurs. Continuer la lecture de Ville Neuve – Douceurs et douleurs animées