Tous les articles par Nicolas Thys

White God ou la Hongrie aujourd’hui…

Avec six longs métrages, une petite dizaine de courts et plusieurs mises en scène au théâtre, Kornél Mundruczó est tout sauf un débutant mais le cinéma et l’art dramatique hongrois traversent peu les frontières et son œuvre reste méconnue. Pourtant sa collaboration artistique avec Yvette Bíró, ancienne scénariste de Miklós Jancsó dans sa période la plus féconde, entre 1969 et 1974, lui a permis d’obtenir une visibilité de plus en plus importante. Celle qui n’est que consultante sur White God — dédié à Jancsó, cinéaste éminemment politique et de gauche — est certainement pour beaucoup dans les sélections cannoises de Delta, Johanna et Tender son qu’ils ont coécrit ces huit dernières années. Continuer la lecture de White God ou la Hongrie aujourd’hui…

La fin d’année chez Carlotta

Ceux qui pensaient que la ressortie au cinéma le 29 octobre de la version restaurée de Massacre à la tronçonneuse (en Blu-ray et DVD chez TF1 vidéo le 29 novembre) serait le climax de fin d’année pour Carlotta, et bien ils se trompaient. Il ne s’agit là en effet que du début des festivités.

Continuer la lecture de La fin d’année chez Carlotta

Carlotta en quatre titres : Sidewalk stories, L’Homme de l’ouest, Les Tueurs et Affreux, sales et méchants

Le 8 octobre était une date importante pour Carlotta et pour les cinéphiles de tout horizon puisque ce sont quatre titres Blu-ray que l’éditeur sortait. Dans un premier temps il continue ses reprises en HD de film déjà édités en DVD voici plusieurs années avec deux classiques hollywoodiens : L’Homme de l’ouest d’Anthony Mann, western crépusculaire et moderne avec un Gary Cooper déjà malade, et Les Tueurs de Robert Siodmak, chef d’œuvre du film noir avec Burt Lancaster et Ava Gardner, et une satire italienne : Affreux sales et méchants d’Ettore Scola sur un bidonville en Italie et les conditions de vie monstrueuses de ses habitants. Continuer la lecture de Carlotta en quatre titres : Sidewalk stories, L’Homme de l’ouest, Les Tueurs et Affreux, sales et méchants

Truffaut à la Cinémathèque : dommage pour l’hommage…

Truffaut arrive ! Après une ouverture en fanfare avec la venue de John McTiernan et une rétrospective de l’œuvre de Sergio Leone, le mois d’octobre s’annonçait important pour La Cinémathèque Française avec un gros morceau sur et autour du réalisateur des 400 coups. Au menu : la première des deux expositions qui parcourent chaque saison, une rétrospective intégrale de son œuvre, un programme autour des films qui l’ont marqué et des réalisateurs qu’il a pu influencer et un catalogue d’exposition. Pour les trente ans de sa mort, l’ensemble est grand et s’ouvrait d’ailleurs sur Le Dernier métro tout juste restauré par MK2 et la Cinémathèque.

Continuer la lecture de Truffaut à la Cinémathèque : dommage pour l’hommage…

Le cinéma de genre en deux festivals

Alors que deux grands festivals internationaux, Venise et Toronto, se disputent la faveur des médias au mois de septembre, la rentrée festivalière française est souvent tournée vers le genre et le bis. Que ce soit L’Étrange festival au Forum des images, le Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg voire même Deauville, des films se croisent, se recoupent, chacun avec ses inédits mais formant un ensemble plutôt homogène où émergent les grandes lignes du fantastique contemporain (prendre fantastique dans un sens large).

Continuer la lecture de Le cinéma de genre en deux festivals