Tous les articles par Sandy Gillet

The Fog en Blu-ray chez StudioCanal Vs Blu-ray Shout Factory

Si The Fog n’est pas le film que l’on positionnerait spontanément dans le Hall of Fame carpentérien à l’instar au hasard de Halloween, The Thing ou encore Assaut, il est tout de même indéniable que la chose vieillie bien. Très bien même. Certainement parce que The Fog, à la différence d’un NY 1997 qui arrive juste après, a toujours été poliment mis à l’écart. Ô pas méchamment, ni même intentionnellement. Disons que de tous les films cités et qui interviennent dans la première partie de la filmo de Carpenter, il était et reste considéré comme le plus « sage » ou le moins détonnant. Mais c’est justement sa facture classique, ses inspirations très old school en prise directe avec les années 50 et cette atmosphère pour le moins néo-gothique et lofecraftien annonçant les bijoux que seront Prince des ténèbres et surtout L’Antre de la folie qui font que The Fog traverse si élégamment les décennies passant d’une tout juste série B prenant la poussière sur l’étalage d’un vidéo-club un peu miteux à une œuvre témoin d’une époque et d’un savoir-faire désormais révolu.

Continuer la lecture de The Fog en Blu-ray chez StudioCanal Vs Blu-ray Shout Factory

Jeu Concours Voyages à travers le cinéma français

À l’occasion de la sortie en coffret DVD et Blu-ray de la série documentaire Voyages à travers le cinéma français initié, portée et réalisée par Bertrand Tavernier, nous vous proposons un jeu concours afin d’en remporter un exemplaire de chaque. Pour vous faire une idée plus précise de quoi qu’on parle, on vous invite découvrir le détail de cette sortie en cliquant ici, encore ici et. Une saine lecture qui pourrait éventuellement (ou pas d’ailleurs) vous aiguiller dans la recherche des bonnes réponses à nos questions « badasses » ci-dessous.

Continuer la lecture de Jeu Concours Voyages à travers le cinéma français

Breaking Away : American Flyers

Le nom de Peter Yates vous dit forcément quelque chose. Ou alors c’est que vous vous êtes paumés sur ce site. On ne voit pas sinon. Dans le cas contraire, car vous avez décidé de rester coûte que coûte parmi nous pour vous instruire, on sait que l’homme est surtout connu pour avoir réalisé Krull, un somptueux film d’heroic fantasy aux effets spéciaux qui n’ont pas vieillis d’un pouce et point d’orgue d’une filmo en tous points remarquable… Vous êtes toujours là ? C’est que définitivement vous n’avez rien à faire ici-bas. Ou alors c’est que vous n’êtes pas bégueule. Ou peut-être même que vous êtes sous anxiolytique. Bref, on s’essuie la bave, on s’éloigne du clavier pour ne pas faire disjoncter l’ordi et nous on reprend. Peter Yates c’est Bullit bande d’ignares. Le film matriciel de la poursuite en bagnole comme Die Hard fut celui de la prise d’otages et du marcel (on déconne à peine). Mais pas que en fait parce que outre Krull dont plus personne ne parle (à tort) aujourd’hui, on doit aussi à ce réalisateur d’origine britannique une foultitude de très bons films plus ou moins méconnus. Et Breaking Away en fait définitivement parti.

Continuer la lecture de Breaking Away : American Flyers

Fiche film : The House That Jack Built

The House that Jack Built a été présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2018. Sept ans après Melancholia, le film marque le retour de Lars von Trier sur la Croisette où ses propos durant la conférence de presse avaient fait scandale. Affirmant qu’il « comprenait Hitler », le réalisateur avait été déclaré persona non grata par Thierry Frémaux, délégué général du Festival.

Continuer la lecture de Fiche film : The House That Jack Built

Fiche film : Silvio et les autres

Toni Servillo retrouve Paolo Sorrentino pour la cinquième fois de sa carrière après le premier film du réalisateur L’uomo in più (2001), Les Conséquences de l’amour (2003), Il Divo (2008), auréolé du Prix du Jury à Cannes et La Grande Bellezza, Oscar du meilleur film étranger.
« Silvio et les autres est un récit fictionnel en costumes d’époque, qui raconte des événements vraisemblables ou inventés, entre 2006 et 2010 (…) autour d’un homme appelé Silvio Berlusconi. » Note d’intention signée Paolo Sorrentino

Continuer la lecture de Fiche film : Silvio et les autres