Tous les articles par Sandy Gillet

Box Office France du 07 au 13 janvier 2015 – Je suis Charlie

Il va sans dire qu’avec les événement parisiens de la semaine dernière, les français n’avaient pas le cœur à aller au cinéma, et ce même pour se changer les idées.  C’est bien simple, il y a eu au moins deux fois plus de personnes sur la seule journée de dimanche qui arpentait les bitumes de France que sur toute la semaine dans les salles obscures. Soit 2 540 942 entrées au total quant à la même époque l’année dernière, le box office enregistrait quasiment un million de personnes en plus au cinéma.

Continuer la lecture de Box Office France du 07 au 13 janvier 2015 – Je suis Charlie

Box office du 31 décembre 2014 au 06 janvier 2015 : A most violent year

Le 31 décembre, sept nouveaux films sortaient encore dans les salles dont trois d’entre eux apparaissent dans les quinze premières places. Et puis entre Cold in July et A most Violent year, il y avait encore la possibilité d’accrocher les tops 10 des rédactions cinoches de France. Bref, ce dernier mercredi de l’année en avait sous le capot et permettait à ce Box office de fin des vacances de rassembler encore près de 5 millions de spectateurs dans les salles (4 986 234 très exactement).

Continuer la lecture de Box office du 31 décembre 2014 au 06 janvier 2015 : A most violent year

Top cinéma 2014 des rédacteurs

L’année cinoche n’aura pas été des plus folichonnes mais elle aura permis tout de même l’émergence de quelques pépites (Whiplash du nouveau venu Damien Chazelle pour ne citer que le plus emblématique) et la confirmation du talent de quelques réalisateurs comme Fincher, Miyazaki, Jonze ou Wes Anderson. Au hasard. À Digital Ciné on ne remontera pas de Top cinéma de la rédac car les membres qui la composent ont des goûts tellement éclectiques qu’une synthèse serait des plus périlleuses et finalement assez peu représentatives de ce qui nous motive à aller dans les salles de cinéma. Tout juste peut-on dire que le Gone Girl de Sieur Fincher met tout le monde un peu d’accord si ce n’est Nicolas Thys qui ne le cite même pas. De fait, vous trouverez ci-dessous le top détaillé de chacun d’entre nous. Ainsi, même si nous avons tourné la page d’une aventure devenue aujourd’hui un site orange, nos idées et nos goûts en matière de cinéma restent, disons le, larges. Enfin, nous l’espérons.

Belle et heureuse année au passage. En espérant que Digital Ciné en fasse partie.

Continuer la lecture de Top cinéma 2014 des rédacteurs

A Most Violent Year : American Bluff

On avait laissé le cinéaste J. C. Chandor perdu en mer avec un Robert Redford à l’agonie dans un plan final ambigu. Si l’absence de dialogues comme méta-moteur quasi obsessionnel finissait par scléroser quelque peu un All is Lost qui n’avait ni la puissance évocatrice et encore moins l’implacabilité de Margin Call, il n’en demeurait pas moins une œuvre troublante qui reposait habilement sur les épaules très larges de Redford. A Most Violent Year semble poursuivre dans la même veine narrative et donc thématique : une crise violente met ses personnages face à leurs responsabilités et exposent leur humanité. Mais ce qui passait pour des paris osés de mise en abîme se transforment ici en des tics de mise en scène rédhibitoires.

Continuer la lecture de A Most Violent Year : American Bluff